L’ennemi, c’est l’État!

Posté le mars 05, 2020, 9:33
10 mins

L’ennemi, c’est l’État!

Alors qu’il devrait être, pour le citoyen, le protecteur, celui qui aide et qui rassure. En réalité, l’État fait en France exactement le contraire de ce qu’il faudrait qu’il fasse. Il ne protège pas les bons Français – il y en a encore pas mal en France. Il les abandonne à la pègre. Il cherche à les spolier jusqu’à la ruine en les tourmentant sans arrêt pour leur faire payer les 360 impôts et taxes en vigueur et leur faire respecter les 10 500 et les 127 000 décrets sur lesquels veillent 618 384 élus dont beaucoup sont confortablement indemnisés.

La criminalité et la délinquance sont telles que la presse en parle tous les jours. Ce matin, j’ouvre le journal et je lis: «15 mineurs maghrébins ont été interpellés dans les Yvelines, le plus jeune ayant 11 ans.» Il serait, à ce propos, intéressant de savoir comment vivent les 500 enfants abandonnés sur les trottoirs de Paris et qui passent la nuit dehors.

Comment vivent-ils? De quoi vivent-ils?

Et que subissent-ils? Je lis encore que des mineurs algériens «opèrent» à Bordeaux en toute tranquillité, le produit de leur vol étant remis à «l’entreprise familiale» …

Plus grave et malheureusement très courante est l’agression pour vol.

Un agriculteur victime de 25 cambriolages a fini par relever la tête et a décroché son fusil de chasse pour tirer sur l’agresseur. Que pensez-vous qu’il arriva? Des félicitations du commissaire de police? Pas du tout. C’est le contraire: le volé a été mis en prison. On ne fait pas justice soi-même, me dit-on. Mais, comme la justice ne fait pas ce qu’elle devrait faire, c’est l’anarchie qui finalement règne dans notre pays.

Plus personne n’ignore que les policiers eux-mêmes doivent faire preuve de compréhension pour ceux qui cherchent à les tuer. Tellement maltraités par l’état d’esprit de la hiérarchie qu’en 2018, 59 d’entre eux se sont suicidés. Comment qualifier cette politique? Pour moi, elle est criminelle.

À tout moment, un individu peut se précipiter sur vous le couteau à la main, au cri d’Allah le tout-puissant. Vous avez alors deux possibilités: vous laisser égorger ou, si vous en avez la force, retourner le couteau sur l’agresseur, mais alors vous irez en prison. Des cas comme celui-ci, on en trouve tous les jours en Europe, la France socialiste ouvrant la marche.

On est exposé aussi à la dénonciation calomnieuse et à la garde à vue qui peut en résulter. La police peut tout de même constater que vous êtes innocent et vous libérer en vous souhaitant une bonne journée, mais le préjudice aura été important et votre nom restera dans les archives de la police. «Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose.»

Que faire alors pour se protéger? Se cacher chez soi? Mais le fisc, lui, finira bien par vous trouver et vous faire payer, éventuellement en vous tourmentant pendant des années.

Virginie Pradel, avocate fiscaliste, a fort bien dépeint le tableau dans son dernier ouvrage: «L’absurdité fiscale française». «Conséquence de l’excès des prélèvements, beaucoup de Français, écrit-elle, ne s’en sortent plus financièrement.

Les hausses successives sont devenues insoutenables. Certains ne peuvent plus vivre dignement du fruit de leur travail. À cela s’ajoute l’excès de prélèvement sur la consommation, TVA, taxe carbone, etc. L’État prélève quasiment la moitié de la richesse nationale annuelle. Nous payons ainsi plus de 1 000 milliards d’impôts, de taxes et de cotisations chaque année.»

Si, par malheur, vous faites l’objet d’un contrôle fiscal, vous pouvez en avoir pour des années. On vous demandera de fournir des précisions sur vos avoirs en 2014. Et si, en toute bonne foi, vous ne pouvez pas les retrouver, vous serez considéré comme un fraudeur et traité comme tel. Des milliers et des milliers de fonctionnaires sont employés à cette fin.

Ils sont payés par le produit de l’impôt et n’ont aucune raison de vous faire le moindre sourire. À ce propos, il est permis de poser une question: est-on bien sûr que les recherches de l’administration sont parfaitement neutres, sereines et impartiales ? La question peut être posée en particulier à Jean-Marie Le Pen.

Le ministère des Finances compte en France 140000 fonctionnaires pour 66 millions d’habitants. Aux États-Unis, ils sont 129 000 pour 316 millions d’habitants et en Allemagne 54 000 pour 80 millions! Dans sa folie fiscale, l’État dépense pour prélever certaines taxes plus que lesdites taxes ne rapportent. C’est Gribouille qui est le chef de service. Gribouille qui a quelques primes dans sa poche à distribuer aux «aviseurs» qui dénoncent les «riches». Et Virginie Pradel d’ajouter: «Qu’est-ce qui nous attend après une vie de travail qui a pu être harassante?

Eh bien, une retraite elle aussi surtaxée. Les retraités sont une cible fiscale rêvée pour le fisc. » On ne sera donc pas surpris par la date de « libération fiscale » fixée au 28 juillet en France. Cela signifie que nous devons travailler en moyenne près de 7 mois pour nous acquitter de l’ensemble des prélèvements imposés par l’État. Au Royaume-Uni, la libération est fixée au 28 mai. Oui, la France est, et de beaucoup, le pays qui impose le plus ses citoyens.

Elle les traque en permanence pour qu’ils remettent leurs revenus à l’État et savez-vous ce qu’il en fait, l’État, de vos revenus ? Si vous voulez en savoir davantage encore, lisez les ouvrages d’Agnès Verdier-Molinié, directrice de l’Ifrap: c’est un enchantement!

Et les guerres? Qui déclare les guerres? Ce n’est sûrement pas la congrégation des petites sœurs des pauvres. Ce sont des hommes politiques et, depuis 1815, vous savez quel en est le bilan? Les guerres napoléoniennes perdues, la guerre de 1870 perdue, la guerre de 1914 gagnée mais à un prix tel que la France ne s’en est toujours pas relevée, la guerre de 1939 perdue et honteusement perdue, la guerre d’Indochine perdue, la guerre d’Algérie perdue et l’actuelle guerre au Sahel africain en voie d’être perdue. Ainsi avons-nous des monuments officiels partout. Ce ne sont pas des arcs de triomphe, ce sont des monuments aux morts.

Dresser le bilan global de ces échecs et vous serez effrayés. Vous aurez honte et vous aurez peur.

Un mot encore sur les dépenses de santé. Elles sont en principe remboursées et par la Sécurité sociale en archi-déficit, «que le monde entier nous envie», et par des mutuelles. Or, si les grandes dépenses sont remboursées, les petites et moyennes ne le sont pas, ce qui finit par chiffrer. Ainsi avons-nous des Français qui se privent de soin parce qu’ils n’ont pas les moyens de payer, notamment les soins dentaires.

Alors que faire? Où se réfugier? Je connais le cas d’un Français victime de ce système qui a renoncé à la nationalité française. Il a acquis celle d’un pays d’Extrême-Orient et il vit en Suisse avec son nouveau passeport: il s’y trouve très bien mais, confie-t-il, j’aimerais tant revenir dans mon pays. Pour cela, il faudrait que la France soit bien gérée. Il peut attendre longtemps !

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

3 réponses à l'article : L’ennemi, c’est l’État!

  1. quinctius cincinnatus

    06/03/2020

    non les ennemis des Français quelles que soit leurs  » origines  » c’ est avant tout la LÂCHETE de nos  » élites  » face à leurs agresseurs et pas seulement les salafistes, car ce sont eux, les  » élites « , qui font et appliquent les lois

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      09/03/2020

      les autres ennemis, les marionnettistes des politiques, et ceux là UNIVERSELS, étaient les MANIPULATEURS … FINANCIERS et les grands prédateurs ( du commerce principalement )

      c’ est d’ ailleurs pour cette  » raison  » qu’ ils étaient les plus [ justement ]  » exposés  » à la …  » vindicte populaire  » !

      Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    05/03/2020

    Monsieur Lambert , quel [ haut ] serviteur [ régalien ] de l’ Etat avez vous du être !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)