Les dangers du tout-médicament

Posté le mai 10, 2016, 11:03
3 mins

La doctrine du tout-médicament, qui domine l’œuvre de destruction de la psychiatrie officielle de ces dernières années, s’accompagne d’une soumission aux laboratoires pharmaceutiques et aux adeptes de la psychiatrie biologique. Cette fausse science ignare et arrogante est emblématique des faux-semblants de la modernité inhumaine. Ses « progrès » constituent un postulat non critiqué et légitiment les sociétés industrielles du médicament.

Il semble que cette fausse psychiatrie serve principalement à légitimer l’encadrement des peuples, leur assujettissement aux impératifs de la consommation des médicaments et des drogues, pour masquer l’écart croissant entre une masse de pauvres et une minorité mondialiste, usurpatrice, et de plus en plus riche.

C’est pourquoi, il faut inventer des méthodes plus saines que le recours au tout-médicament pour restaurer la créativité et l’autonomie des patients et de leurs familles.

Il faut aussi arracher la psychiatrie au monopole des laboratoires pharmaceutiques et d’une certaine caste de professionnels.

Et, dans la production industrielle du tout-médicament, il faut mettre fin à la surconsommation de toutes les drogues, cette machine étatique de domination idéologique qui multiplie les dépendances et qui accentue le pouvoir des monopoles officiels et maffieux.

Le retour au bien-être des peuples passe par l’acceptation d’un renoncement conscient et délibéré au superflu et à l’artifice des drogues.

Ce système psychiatrique est un outil de conditionnement efficace qui doit produire des consommateurs soumis et des usagers dociles. Un tel système rentabilise et généralise les processus de domination de toute une société qui cache sa prochaine destruction. En effet, il va détruire, de façon subtile et implacable, les valeurs fondamentales de la socialisation des peuples.

La société produit sa propre destruction. L’homme est déraciné, aliéné dans sa créativité, et enfermé dans sa consommation de drogues. La société psychiatrique de domination est régie par une bureaucratie exacerbée et une spécialisation à outrance.

La nocivité de la machine psychiatrique du tout-médicament se retourne contre son but et menace la vie de l’homme malade comme son retour au sein du monde social. Dans une société où notre esprit est déformé par l’habitude du tout-médicament, nous n’osons renoncer à la distribution médicalisée des drogues contre les masses…

Pédopsychiatre

Une réponse à l'article : Les dangers du tout-médicament

  1. Claude roland

    12/05/2016

    Je souscris totalement à ce que dit le Dr Michaud-Nérard ici. C’est l’autre face de la mise en place de la gouvernance mondiale avec l’établissement du chaos (guerres et guerres civiles) par l’usage de l’islamisme et ses ravages. Le but : paniquer et abrutir les masses populaires afin de les voir demander à genoux, en rampant aussi, une gouvernance mondiale et l’hyper sécurité (au détriment total des libertés). Tout va dans ce sens, sauf pour les aveugles. Et pour abrutir les masses, plusieurs outils sont utilisés : la TV niveau -10, les drogues que l’on aimerait légaliser, les médicaments abrutissants notamment dérivés du fluor, les dentifrices fluorés.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)