Les Français, mal gouvernés, ont peur

Posté le avril 03, 2013, 11:02
10 mins

Et ils ont bien raison d’avoir peur car, dans la France socialo-démagogique de François Hollande, tout s’aggrave : le chômage, l’insécurité, l’immigration, la fiscalité et la dette (qui a augmenté de 16 milliards d’euros pour le seul dernier trimestre 2012). Plus personne ne fait confiance à un gouvernement qui, chaque jour, démontre son incompétence. Plus personne ne fait confiance à une justice syndiquée et politisée. L’espoir n’a plus sa place en France. Les Français en sont conscients. Ils sont les plus gros consommateurs de tranquillisants au monde – l’aspirine des sans-espoir.

Le chômage est en hausse constante avec 30 000 nouveaux chômeurs par mois – estimation officielle –, ce qui fait 360 000 par an. À ce jour, 3 197 000 sont indemnisés, mais ce qu’on ne dit pas, c’est que plus de 4 millions recherchent un emploi et que nombreux sont les jeunes diplômés qui, souvent, survivent avec plus ou moins 500 euros par mois. Il leur arrive d’avoir faim, mais ils ont honte de l’avouer. Et voilà que, soudainement, on nous annonce que le pouvoir d’achat a baissé. Mais il y a longtemps qu’il a baissé (de 20 % environ en dix ans pour les salaires relativement élevés).

Ce pauvre Hollande, un peu aux abois, nous raconte qu’il va inverser la courbe du chômage, ce qui, bien sûr, n’est pas vrai. Je le rappelle, nous sommes dans un climat hostile aux entreprises (62 000 d’entre elles vont fermer en 2013). En 2012, 45 entreprises, employant entre 250 et 5 000 salariés ont fait carrément faillite, entraînant la destruction de 20 520 emplois. Je pourrais multiplier ces statistiques aux conséquences sociales dramatiques. Je limiterai ces premières lignes à citer ce que vient de déclarer le président de la fédération des promoteurs immobiliers : « Le risque est grand de voir le secteur subir un véritable désastre industriel… » Quant aux déclarations solennelles des présidents de la république à ce sujet, elles valent leur pesant d’illusions et de mensonge : « Je veux m’engager sur le plein-emploi. 5 % de chômeurs à la fin de mon quinquennat et si ce n’est pas le cas, je dirai aux Français : c’est un échec, j’ai échoué. » (Nicolas Sarkozy) !

S’agissant de l’insécurité, c’est un festival de banditisme et un cauchemar pour beaucoup. On peut le résumer de la façon suivante : un assassinat ou une tentative d’assassinat par jour à Marseille ou en Corse. Attaque de train par des « jeunes » de la « diversité », armés et cagoulés à Grigny dans l’Essonne, sur la ligne du RER D (mais il y a déjà eu ailleurs d’autres attaques de train). Chaque semaine, un lycéen est poignardé dans l’un des lycées du pays des droits de l’homme où, chaque jour, les professeurs sont insultés et parfois frappés. Une précision à ce sujet : un étudiant de 22 ans a été condamné le 28 mars à 20 ans de réclusion pour avoir commis le meurtre d’un lycéen de 18 ans. Il s’appelle Islam Bel Kibir… Les cambriolages sont en augmentation effarante. Les 30 000 ou 50 000 Roms qui campent en France, dans des conditions indignes, en sont souvent les auteurs, mais, si on le dit trop fortement, on passe pour un nazi. On en est à une dizaine de braquages par jour, à l’arme de poing ou de guerre, en particulier de bijouteries. Si le bijoutier a la mauvaise idée de résister, il est abattu. Le lendemain, le ministre de l’Intérieur vient exprimer ses regrets ; il est désormais bien rôdé dans ce genre d’exercice. Un ami qui habite une propriété rurale un peu isolée, m’a confié qu’il dormait désormais avec un calibre 12 sous le lit. « Faites attention, lui ai-je dit, car si vous repoussez l’agresseur de façon efficace, c’est vous qui serez le coupable aux yeux de ce qu’on appelle la justice et vous aurez les pires ennuis. Vous savez bien que la magistrature est, en France, politisée et il est des juges qui rendent ce qu’ils appellent une justice sociale et des hommes politiques qui votent l’amnistie en faveur des “casseurs”, pourvu qu’ils soient de gauche… »

Alors, comment ne pas avoir peur dans ce pays ?

Il ne faut donc pas s’étonner non plus que les touristes chinois et japonais soient avertis que la France est désormais un pays à risque. Il y a 10 jours, un groupe de 23 visiteurs chinois a été détroussé peu après leur arrivée à Roissy. Les Japonais, eux, sont les cibles privilégiées des jeunes Roms qui opèrent ouvertement dans les stations de métro des Champs-Élysées, Concorde, Tuileries, etc. Leurs parents, eux, dévalisent plutôt les demeures et châteaux de province. Et, comme tout cela ne suffit pas, on assiste à la montée de réseaux de prostitution dirigés souvent par des Roms (qu’il faut appeler Roumains). À tout ceci s’ajoute les fraudes en tout genre, notamment par l’intermédiaire des cartes bancaires, et tous les trafics imaginables, drogue, armes, cigarettes, bijoux volés, contrefaçons…

Ainsi n’est-il pas difficile de comprendre que les Français commencent à en avoir assez. Ils ont peur d’être attaqués, peur d’être spoliés, peur d’avoir à se défendre, peur de perdre leur patrimoine après avoir perdu leur emploi, peur aussi d’être dévalisés par le fisc dans le pays le plus imposé du monde dont le gouvernement crée une taxe par jour ou presque, raflant plus de la moitié des revenus de citoyens travailleurs, honnêtes et épargnants, si bien que l’État en France s’empare de 57 % de la richesse nationale pour en redistribuer une bonne partie aux immigrés – que l’on doit appeler la « diversité », sous peine d’être puni pour racisme.

C’est là la cause majeure de la situation alarmante dont je viens de tracer les grands traits. En 1945, le nombre des étrangers en France s’élevait à 4 % de la population et il s’agissait presque exclusivement d’Euro­péens. En 2012, on en était presque à 20 % et il en arrive au moins 200 000 nouveaux par an, dont une majorité de musulmans (193 600 personnes exactement ont obtenu le droit de séjourner en France en 2012), sans oublier les quelque 500 000 clandestins dont le parcours passe par l’obtention de papiers, puis la nationalité française et l’octroi d’allocations à vie.

L’africanisation et l’islamisation de la France sont irréversibles. Là est la catastrophe. Là est le résultat d’une politique criminelle menée depuis plus de 30 ans qui fera disparaître un pays dont l’équilibre reposait sur une richesse adaptée à une population à la fois fidèle à la tradition et aux valeurs, non pas « républicaines » comme on l’entend à longueur de journée, au point d’en avoir les oreilles cassées, mais aux valeurs du travail, de l’épargne, du patriotisme, de la famille et de la mesure en toute chose.

Pour terminer, une réflexion : j’entends qu’il manque 6 milliards d’euros au budget, que l’État veut trouver par l’impôt. Eh bien, vos 6 milliards, je vous les trouve immédiatement. Plus de 9 milliards d’euros sont consacrés aux projets de développement de pays du tiers-monde. Or, aucun projet n’a jamais abouti dans ces pays, notamment en Afrique, le continent du chaos et de la corruption. Prenez donc là 6 milliards. Il en restera encore 3 pour le tiers-monde de France, au profit des populations maghrébines et africaines qui occupent les premiers territoires de la future république musulmane « francaouie » et ses déjà 2 000 mosquées et lieux de culte musulmans.

21 réponses à l'article : Les Français, mal gouvernés, ont peur

  1. goufio

    8 avril 2013

    Je suis toujours épaté de la médiocrité de celui qui se sert d’une statistique en la proposant comme quantitative et non qualitative ainsi il en va des propos tenus par Jaurès et aussi parfois par d’autres. Cette position est médiocre, très médiocre. Il faut faire marcher ses méninges lorsqu’on veut partager avec les autres et surtout avoir la prétention de les convaincre. L’effet de ces phraséologies est donc nul.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      8 avril 2013

      ce n’est pas de ” phraséologie ” dont il s’agit dans ce cas , mais d’une comptabilité plus ou moins … sincère !

      Répondre
    • Jaures

      8 avril 2013

      Soit, Goufio ! Faîtes-nous donc partager vos lumières qualitatives ! Les statistiques que j’ai relevées montrent qu’il n’existe pas de corrélation entre taux d’immigration et taux d’homicides. Pouvez-vous nous démontrer le contraire ?

      Répondre
  2. Jaures

    7 avril 2013

    Vos relevés sont justes, cher Hans, mais incomplets.
    Voici les chiffres des principaux pays d’Europe:
    France 1,1
    RU: 1,2
    Allemagne: O,8
    Luxembourg: 2,5
    Autriche: 0,6
    Espagne: 0,8
    Belgique: 1,7
    Italie: O,9
    Irlande: 1,2
    Hollande: 1,1
    Belgique: 1,7
    Maintenant, je suis curieux de connaître vos conclusions à la lumière de ces données.
    Par ailleurs, une fois de plus vous me prêter des propos que je n’ai jamais tenu. J’ai dit que le Venezuela est une démocratie en devenir, jamais qu’il serait le “paradis du prolétariat sur la planète Terre”. J’espère que cette nuance ne vous a pas échappé.

    Répondre
  3. Jaures

    6 avril 2013

    Vous avez raison, cher Hans, il ne faut jamais oublier de préciser ses sources. Pour le taux d’immigrés en Irlande (1,59%): Central Statistic Office Ireland.
    Pour les taux d’homicides (1,2 en Irlande pour 1,1 en France) Statistiques Mondiales.
    Ces données sont aisément accessibles sur internet, y compris en Allemagne.

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      7 avril 2013

      Jaures cite l’Allemagne dans son dernier post, peut-être aurait-il pu ajouter que le taux de ce pays est à 0.8%.
      Et il faut encore préciser pour un pays ayant 82 millions d’habitants pour une surface réduite aux 3/5 de celle de la France.
      Les taux de l’Autriche et de la Suisse étant respectivement de 0.6 et de 0.7%.
      Le Vénézuéla,paradis du prolétariat sur la planète Terre, et porté aux nues il y a quelques jours par Jaures plane avec un taux de 45. Le Mexique souvent cité comme pays criminogène par excellence n’en a que la moitié. On croit rêver!
      Tous les taux ci-dessus sont exprimés en meurtes commis par 100 000 habitants.

      Répondre
  4. HansImSchnoggeLoch

    4 avril 2013

    Cette peur est fondée.
    La preuve, le Pakistan vient de renvoyer 3 taliban en France. Il est fort possible qu’ils soient accueillis en triomphe par l’équipe de pieds nickelés en place.
    Le Pakistan n’est pourtant pas un pays trop diificile en ce qui concerne la présence de taliban sur son sol.

    Répondre
  5. dissident

    4 avril 2013

    seule bonne nouvelle, le pouvoir est deja au bout du rouleau, peut etre que les francais commencent enfin a comprendre, mais ca je n ose encore le croire

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      5 avril 2013

      Ce n’est pas LE POUVOIR (qui actuellement est, par ALTERNANCE ,socialiste ) qui est au ” bout du rouleau ” , c’est TOUTE LA CASTE POLITIQUE FRANçAISE qui est sur la bascule de la guillotine … car les noms des hommes qui font profession de la ” Politique ” et qui détiennent des comptes ” off shores ” pour leur enrichissement personnel vont enfin apparaître au grand jour … MERCI LES SUISSES …
      Lisez les articles à venir de Mr Peillon journaliste d’investigation du journal ” La Croix “

      Répondre
  6. Claude Roland

    4 avril 2013

    Article réaliste, comme d’habitude. Mais encore une fois, j’en reviens sur le fait que les Français sont tout un chacun fautifs d’avoir cru au Père Noël durant des décennies en votant pour les partis classique dont les programmes sont de plus en plus en désaccord avec leurs actions une fois qu’ils sont installés au pouvoir tandis que leurs gestions de la France se confondent. Blanc bonnet / bonnet blanc. mais des tas de Français y croient encore sans compter les idiots utiles qui, malgré tout, persistent et signent dans leur vote. Combien de français croient encore que la droite s’oppose à la gauche ? en paroles, oui, mais pas en actes. Les actes des dirigeants visent leurs propres intérêts personnels et ceux de leurs copains. Combien de démonstrations faut-il encore aux Français ? Oui, nous avons des dirigeants ripoux dont la devise est “pas vu, pas pris” : tous pourris sauf preuve du contraire, hé oui. Mais la solution ne viendra que des Français qui doivent accepter de taper du poing sur la table et accepter les conséquences d’une évolution brutale pour rattraper des années, des décennies de laxisme. Au pied du mur, nous n’avons plus de choix.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      5 avril 2013

      ils ont bien cru aussi à Chirac et à Sarkozy … ces C.. s !
      et certains mâchurés y croient encore avec toute la foi du charbonnier

      Répondre
  7. jaures

    4 avril 2013

    ” Il s’appelle Islam Bel Kibir… “. Et la victime s’appelle Hakim Maddi… Pourquoi livrer le premier nom et taire le second ?
    Le lien entre homicides et immigration ne tient pas: le nombre d’homicides depuis 30 ans baisse régulièrement (665 en 2012, le plus faible depuis que les statistiques existent).
    La France et l’Irlande ont le même taux d’homicides. Pourtant la seconde a un taux d’immigration de 1,6 pour 8,5 en France. La comparaison de ces deux pays montre également que le taux d’immigration ne joue pas non plus sur la situation économique.

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      6 avril 2013

      Jaures, nous présentant les dernières statistiques de l’insee
      Venant d’une clique de menteurs certifiés afnor ces chiffres sont à manier avec des pincettes et muni d’un masque à oxygène.
      Il y aurait donc en Irlande une ville qui ressemble à Marseilles en ce qui concerne le nombre de crimes commis..
      On pouffe….

      Répondre
  8. quinctius cincinnatus

    4 avril 2013

    mon pronostic ; le prochain Monsieur Propre de François Hollande ….François Bayrou … car cela fait un bon moment que le Pyrénéen ( plus blanc que blanc comme le chocolat du même nom ) frappe à la … case …Savait il , avant ( ? ) tout le microcosme politique , comme je le pense, qu’Ayraut serait sur le grill ?

    Répondre
  9. quinctius cincinnatus

    4 avril 2013

    ” la peur est mauvaise conseillère ” disait ma douce et noble grand mère maternelle … disons plutôt que les Français sont comme à l’habitude inquiets , frileux , irrésolus etc … en un mot qu’ils n’ont pas de couilles

    Répondre
  10. enfant de France

    4 avril 2013

    Magnifique article. Je suis entièrement d’accord avec vous :
    – le problème fondamental de la France est l’africanisation et l’islamisation du pays voulus et développés par notre soit disant élite politique et médiatique.
    La France va disparaître et nos enfants vont terriblement souffrir.
    Puisse un homme providentiel arriver sans tarder….

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      5 avril 2013

      le problème de la France ce sont ses ” élites ” corrompues . /

      Répondre
  11. 4 avril 2013

    Si la France en est là, c’est à cause du vote des français. Il y a maintenant 10 ans que le FN aurait dû passer, les français sont des couards…ils ont peur de quoi au juste en votant FN ?
    Maintenant effectivement il est trop tard, et en plus, concernant le vote de 2012, le vote de la dernière chance, ils ont voté SOCIALISTE !!!!
    Que les français ne viennent pas pleurer à présent, ils n’ont que ce qu’ils méritent : leur disparition .

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      7 avril 2013

      Le F.N. je veux bien … mais citez moi UN SEUL , oui UN SEUL , parti qui en France ait EN MÊME temps un programme économique , éducatif , sociétal ( Justice , immigration etc … ) sur lequel les Français pourraient se retrouver , c’est à dire un programme A LA FOIS cohérent ET crédible… Je cherche … Voyez ce pauvre @Jaurès , après l’affaire ( émergée ) Cahuzac il n’est plus ” socialiste ” , il a rejoint le Parti des ” Indignés ” , celui des ” impuissants ” comme nous tous ( mais pas pour les mêmes raisons ) … mais il retrouvera vite une foi nouvelle pour combattre l’hydre ” fasciste “

      Répondre
  12. Serge-Jean P.Peur

    4 avril 2013

    En ai-je lu des ouvrages ou des nouvelles d’anticipation où sonnait la fin de la civilisation,et il y a le choix? Mais c’était dans mon fauteuil et là je peux dire que je vis la chose “en direct”.Ca prendra quelques générations (peut-être même pas au train où vont les choses) mais la France des clochers,paisible et civilisée,c’est fini.
    “Il faut,tu dois…” te mixer,accepter les autres cultures…te répètent médias,politiques,enseignement,intellectuels,culture,pour aller vers où,un nouveau Liban?

    Répondre
  13. Druant Philippe

    3 avril 2013

    Aucune cause n’est perdue à l’ avance même pas celle du rapatriement massif des (mal)chances pour l’ Europe !
    Rien n’a caractère d’ irréversibilité .

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)