Les grandes étapes de la décadence de la France

Posté le février 25, 2020, 3:35
11 mins

Tous les historiens s’accordent à dire que l’évidente décadence de la France date de ce qu’on appelle la révolution de 1789. Celle-ci a été, en réalité, une suite ininterrompue d’assassinats, de tortures, de vols et de pillages qui ont culminé à partir de 1793, époque que l’on appelle « la Terreur ». Des femmes, de très jeunes gens, ont eu la tête tranchée par des machines à tuer, après avoir passé des mois dans l’angoisse. Le crime absolu de cette sauvagerie sanglante et officielle a été la mort du Dauphin, un enfant – mort de « mauvais traitements », disent les manuels d’histoire. Quels mauvais traitements ? Ce crime, la torture et l’assassinat d’un enfant, entache à jamais l’histoire de France. En le commettant, cette révolution a écrit l’une des pages les plus ignobles de l’histoire de l’humanité. De crimes en crimes et de pillages en vols – de nombreux châteaux en Grande-Bretagne sont meublés de ce qui avait été volé par les « révolutionnaires » et vendu à vil prix aux Anglais –, on arrive à Bonaparte et à Napoléon qui, par le traité de Paris en 1815, laissa la France plus faible et plus pauvre qu’elle ne l’était en 1789 sous Louis XVI. Par les deux traités de Paris de mai 1814 et de novembre 1815, il fallut remettre à l’Angleterre, à la Prusse et à la Russie tout ce qu’elles exigeaient. Ainsi les Russes occupèrent-ils Paris, je veux dire ses bistrots où ils ne dessaoulaient pas – sans parler des indemnités colossales.

À ce désastre humain s’est ajoutée une série de stupidités hors du commun où se mêlaient le ridicule et le grotesque, comme le calendrier poétique des saisons, inventé par Fabre d’Églantine, poète et conventionnel, auteur de la chanson : « Il pleut, il pleut, bergère, rentre tes blancs moutons … » Ami de Danton, il fut guillotiné malgré ses chansons.

Les révolutionnaires renoncèrent donc au calendrier grégorien, mais instaurèrent des manifestations populaires sous le signe de la fraternité, tout au moins pour ceux qui n’étaient pas guillotinés – ceci en remplacement des fêtes de la religion catholique qu’il fallait supprimer en même temps que ses prêtres.

Après ce qu’il faut bien appeler ces atrocités, la France ne retrouva jamais la sérénité. Elle fut agitée de soubresauts continuels. L’abolition de la monarchie une fois acquise, et la république pour lui succéder, ce fut la défaite de 1870 qui donna aux Prussiens l’occasion d’observer avec intérêt la très cruelle guerre civile de 1871. Ces Prussiens, déjà, occupaient une partie de la France et venaient de proclamer l’empire allemand dans la galerie des glaces du château royal de Versailles – suprême injure, suprême humiliation.

La Grande Guerre et les massacres auxquels elle a donné lieu furent pour la France le coup de grâce. 1 357 000 morts, 2 595 000 blessés et mutilés : elle ne s’en relèvera pas. Après ce drame immense, la France ne retrouva jamais la paix intérieure. On alla de manifestations en émeutes et en grèves à répétition. La décadence s’aggrava partout et d’abord dans les esprits.

L’étape suivante de cet affaiblissement général résultant de défaites répétées fut l’étrange adhésion d’une partie de l’intelligentsia française à la révolution russe de 1917, à tel point que l’on a pu dire que le peuple français, plus que le peuple russe, avait applaudi à l’idéologie de Lénine et de Staline. Le temps n’est d’ailleurs pas éloigné où de nombreuses communes françaises avaient leur stade Staline et des avenues Lénine. Des personnalités politiques de premier plan furent invitées dans les années 1920 en URSS, d’où elles revinrent admiratives. « Les bolcheviques avaient tout résolu », disaient ces esprits supérieurs, connus pour être, disait-on, plus intelligents que les autres ! Une nouvelle mentalité acheva de se forger, mais à gauche, entre sympathie pour le bolchevisme et haine pour les possédants – la haine des « riches » à qui on demandait de payer, de payer de plus en plus. Ainsi se créa l’incurie générale, c’est-à-dire l’impossibilité des pouvoirs publics d’assurer une administration saine du pays. Les syndicats politisés devinrent des contre-pouvoirs en lutte contre le pouvoir légitime. L’anarchie était institutionnalisée.

Une sorte de monarchie fut rétablie. Elle est toujours là. Elle s’appelle la démagogie. Elle règne plus que jamais avec la dette gigantesque qui, tout compris, s’élève aujourd’hui à 6 000 milliards d’euros. Qui va la rembourser ? La question, bien sûr, est indécente. Et malgré ces dépenses très souvent inconsidérées, l’État n’est même plus capable d’entretenir le patrimoine national !

La déclaration de guerre à l’Allemagne en 1939 par un pays divisé et en désordre, déjà très affaibli par le socialisme, fut une très grave erreur. De cette défaite, la France, écrasée en quelques semaines, ne se remit jamais. Les traces de ce malheur, qui fut suivi de 1944 à 1955 par une sorte de guerre civile intérieure, ne sont pas effacées.

L’intolérance s’installa. C’est ce qu’on appelle le « politiquement correct », avec une justice qui peut, elle aussi, être politisée. Si vous ne pensez pas comme le souhaite la gauche, vous êtes accusé d’être un fasciste. Vous êtes alors impardonnable. Or, la gauche est au pouvoir. Avec De Gaulle, les communistes entrèrent au gouvernement. Puis, avec Mitterrand, dont l’élève François Hollande proclama toute la considération qu’il nourrissait pour l’idéologie communiste. Il fut interdit d’interdire. 1968 fut un festival d’anarchie. Nous y sommes encore.

La décadence résulte de nombreux facteurs. Ils sont aujourd’hui en France tous réunis – et d’abord l’insécurité. Il est assez étonnant, en effet, que les forces de l’ordre qui ont pour mission de combattre l’insécurité puissent être l’objet de sanctions si, contre la force, elles ont employé la force. Des centaines de zones de non-droit se sont créées, où les trafiquants de tout poil exercent tranquillement leurs activités criminelles et délictuelles. La drogue est partout dans ces territoires qui ne sont plus la France. Ce sont des zones généralement arabo-africaines que cherchent à fuir tous ceux qui le peuvent, les Juifs et les braves gens suffisamment argentés pour pouvoir se fixer dans des quartiers moins contaminés, où ils ne seront pas réveillés à 3 heures du matin par le rodéo des « jeunes ». Ils souhaitent habiter des quartiers où ils ont moins de risques de recevoir un coup de couteau au nom d’Allah. Je rappelle que les coups et blessures volontaires ont atteint un rythme moyen de 160 agressions par jour, sans parler des prises d’otage, des séquestrations, des menaces et chantages. Le nouveau peuplement de la France, avec ses millions d’immigrés, se rencontre à tous les coins de rue.

Le pacte européen de Marrakech, signé en décembre 2019, enjoint aux puissances européennes de faciliter encore les « flux migratoires ». Autrement dit, on a signé un pacte qui va contribuer à la disparition de la France. Le travail, il est vrai, est déjà bien commencé !

Se voiler la face, se condamner au silence et à la résignation, ne permettra pas de résoudre le problème. Ce problème est quotidien. Il nous assaille du matin au soir et, comble de l’incurie, pour avoir l’honneur d’en être la victime, il nous faut payer, et sans arrêt, un État socialiste à la fois anarchique et tyrannique devenu l’ennemi du citoyen.

Ce tableau ne serait pas complet si on ne parlait pas des histoires sexuelles. Chaque jour on apprend que des personnalités connues se sont livrées à ce que la loi et la morale condamnent. Le nouveau champion de ce cirque permanent est Benjamin Griveaux, candidat à la mairie de Paris, qui se serait distingué dans l’exhibitionnisme viril sur les réseaux sociaux. C’est là un terrain propice à la dénonciation et à la calomnie. La vie politique française en est empoisonnée. Oui, la décadence est bien là !

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Article précédent

L’ignorant du village

15 réponses à l'article : Les grandes étapes de la décadence de la France

  1. quinctius cincinnatus

    02/03/2020

    pour un  » calviniste  » intransigeant et pourtant … royaliste comme moi les premiers paragraphes de ce billet sont comme un baume au coeur

    en aparté, Monsieur Rouxel, ce qui distingue et même sépare un Français  » historique  » , d’ un  » Franco-américanisé « , c’ est justement cette aspiration à l’ Aristocratie de l’ Esprit , de l’ Âme et des corps

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    29/02/2020

    vous me voyez heureux que vous soyez heureux de par la Seule Révélation : l’ illusion qu’ on a soi-même d’ être un Juste est toujours un … bonheur … égoïste et une preuve de sa supériorité … morale

    un conseil amical pour que vous ne persistiez pas à vous enfoncer , à chaque intervention, dans le ridicule épistolaire : abandonnez au plus vite ce style ampoulé et pompeux qui ne peut masquer le vide … sidéral de vos connaissances … terrestres !

    avec vous je ne vois pas de différence d’ avec un rabbin ou d’ avec un mollah ou d’ un curé de Saint Sulpice d’ une Contre Réforme tardive

    le Monde, les Hommes, sont déjà suffisamment malheureux du fait de la bêtise laïque pour ne pas y ajouter la bêtise religieuse

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      06/03/2020

      c’ était bien sûr un  » message  » à l’ adresse de notre grand mystique sur ce site Mgr Gérard Pierre un nouveau Saint Curé d’ Ars ( qui à n’ en pas douter était lui un très brave homme bien qu’ un peu fêlé )

      Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    29/02/2020

    non Emmanuel Macron n’ est pas à proprement dire  » ignorant « , mais  » sélectif  » certainement comme n’ importe qui d’ entre nous d’ ailleurs

    Répondre
  4. KAVULOMKAVULOS

    29/02/2020

    Pour accompagner la décadence de notre pays nous avons aussi le privilège de pouvoir compter sur la lie de la société africaine qui s’est auto-invitée en France, considérant qu’elle y a des droits privilégiés . Il suffit d’entendre souvent ces guignols clamer « on est chez NOUS », où que ce soit en France soutenus qu’ils sont par des gogos béats ou des crapules en mal de clientèlisme.
    En prime, maintenant, ces gens viennent importer leurs querelles ethniques comme cet après midi à coté de la gare de Lyon à Paris en mettant le feu aux véhicules, poubelles, etc et en tentant de molester les pompiers qui venaient pour éteindre l’incendie. Tout cela pour protester contre une attaque « raciste » – terme habituel des semeurs de merde- ? Non, ces « manifestants » Congolais sont venus pour protester contre un prochain concert d’un Congolais adepte d’un candidat politique Congolais lui aussi dans SON pays. A Paris, c’est plus simple, alors que dans leur bled ils se seraient peut être ramassé des pruneaux. Bref, c’est le bordel complet et nous pouvons être certains qu’aucun des incendiaires ne sera inquiété. C’est tellement merveilleux le vivrensemble à la sauce à la sauce Belloubet adepte de la béatitude obligatoire envers les « pauvres persécutés ». A défaut de sortir vos mouchoirs, sortez vos portefeuilles pour payer les dégâts.

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    27/02/2020

    chaque décade parle de la décadence de la décade qui l’ a suivie ! und so weiter !

    Répondre
  6. OMER DOUILLE

    25/02/2020

    Voila un article « anti bien-pensance » qui va donner de l’urticaire à nombre de béni oui oui : exemple Le Bras ethnologue pro immigration sans limite à la capacité de calcul en panne – selon lui le nombre d’immigrés est en constante diminution, évidemment il oublie les naturalisations de masse- , ce Tartufe de Lang qui vient de nous faire une belle démonstration de l’apport positif des « arabes » à la France – s’appuyant même sur François 1er , qui aurait été selon lui un des grands rois, avec son alliance de circonstance avec le Grand Turc , etc…
    Ceci posé il est réellement utile de repréciser ce que fut vraiment la merveilleuse révolution française, enjolivée dans les manuels d’histoire pour futurs citoyens gogoisés et qui n’a pas hésité a génocider une région (Vendée) par des ordures comme Thureau dont ont devrait conchier le nom et toutes les magouilles qu’elle a permis de monter.
    Mais, juste avant le déclenchement des émeutes, au moment durant lequel les cahiers de doléances réclamaient un abolissement, même partiel, des privilèges nobiliaires qui auraient calmé la vindicte populaire, la majeure partie de l’aristocratie s’est aveuglée et n’a même pas voulu lâcher un os, alors que ç’aurait pu être sa survie…. alors. Ajoutez à cela la faiblesse de Louis XVI.
    Du coup il y a eu la nuit du 4 aout à l’occasion de laquelle ils ont tout perdu et pour beaucoup, même la tête.

    Maintenant, je m’associe à Gérard pour ne pas vous réclamer de solution à la situation actuelle car, honnêtement, je n’en n’aurais pas non plus au stade où nous en sommes. Et ceux qui persiflent n’ont qu’à s’atteler à la tâche eux mêmes et avancer des propositions – même loufoques, ce ne devrait pas les gêner-
    Je reste persuadé que nous allons vers un chaos de plus en plus proche et que, peut être, cela seul permettrait à un peuple devenu pleurnichard et à des élites à la ramasse et pour beaucoup insuffisantes d’accepter de se remettre en cause et de suivre un « providentiel » ,s’il s’en trouve un qui vienne à émerger. Mais à la réflexion, je crois être resté une sorte de doux rêveur. En résumé , maintenant, c’est cuit.
    J’eusse préféré pouvoir dire comme César aléa jacta est, tellement nous sommes plus près de la roche tarpéienne que du Capitole.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      27/02/2020

      alea sans accent

      ne dites pas de  » GERARD  » [ PIERRE ] qu’ il ne fait pas de propositions : IL PENSE QU’ IL EN FAIT ! … ! … … !

      en tout cas une chose est sûre si, en 2022, nous avons un  » bis  » Emmanuel Macron v / s Marine Le Pen l’ élection est jouée d’ avance

      à propos de la pensée de  » GERARD  » l’ homme ne parachève pas ce Monde [ sous entendu l’ œuvre de Dieu ] mais il pourrait bien l’ achever!

      d’ autre part le Monde  » évolue  » par le hasard et par la nécessité

      Répondre
  7. Gérard Pierre

    25/02/2020

    Mon éducation m’a conduit à croire que l’Intelligence est la capacité qu’a reçue l’Être Humain de découvrir les lois naturelles du monde, …… au rythme de la lenteur moyenne d’avancée de son groupe d’appartenance et de ses temps de repos, …… afin de parachever progressivement ce monde, sans le dénaturer !

    En toute rigueur, l’Intelligence doit donc rendre humble !

    Face à l’immensité de notre Ignorance, le tout petit peu que nous réussissons à discerner, après bien des siècles d’errances et de tâtonnements, devrait nous inviter à la réserve, au réexamen régulier de nos itinéraires et à la maîtrise de nos impatiences !

    Dans les faits : … Que nenni !

    Quelques orgueilleux, …… se pensant mieux « nantis » que la multitude besogneuse occupée à produire leurs nourritures corporelles tandis que leurs esprits s’enivraient d’autres nourritures, éthérées et souvent toxiques, …… inventèrent « les Lumières » ! …

    Rien que cela !

    Cet orgueil a tant obscurci leur raison qu’il les incita à croire qu’une sorte de Raison Immanente leur commandait de penser en lieu et place de la multitude pour la mener là où ils décidèrent que c’était bon pour elle !

    Allez ! … On accélère le pas ! … la Nouvelle Terre Promise recèle tant de richesses espérées que ce serait une faute impardonnable qu’une cohorte de malandrins retarde le moment, (pour Nous les Lumineux) d’en profiter !

    Manquerait plus que ça !

    Tant pis pour les « traînards » ! … Ils sont désormais sacrifiés afin de ne pas ralentir la marche du groupe, … vers l’abîme !

    Voila, en peu de mots, la quintessence même de notre décadence !

    Et lorsque nous prenons le temps de regarder autour de nous, … aujourd’hui, … QUI fait figure d’Intelligence ? …… sinon le démiurge qui, mieux que les autres, entraîne les besogneux à leur asservissement, au dépouillement de leur Dignité, à la chasse des miettes tombant de la table des Seigneurs du monde ?

    Lorsqu’on avance à contre courant des Lois Naturelles et que les Orgueilleux se croient autorisés à tracer la route dans la faible lueur de leur éclairage artificiel, la décadence devient inévitable ! …… ET CE QU’A VÉCU LA FRANCE DEPUIS PLUS DE DEUX SIÈCLES N’EN SONT QUE DES PÉRIPÉTIES !

    Répondre
  8. quinctius cincinnatus

    25/02/2020

    des solutions Mr Lambert ? et qui soient réalisables …

    c’ est bien beau de constater à longueur de semaines notre décadence et d’ en attribuer la responsabilité toujours aux mêmes ( … vous avez oublié le pire de tous … Chirac ) , mais la période de l’ action est venue me semble t il … et pour cela il faut rassembler et motiver

    Répondre
    • Gérard Pierre

      25/02/2020

      Au lieu de réclamer à monsieur Christian Lambert … « des solutions, … et qui soient réalisables » … pourquoi ne consentiriez vous pas à quitter ce domaine qui vous est si cher (celui de la critique systématique) pour devenir vous-même force de proposition ? …… une fois n’est pas coutume !

      Je suis sûr que cela pourrait offrir un moment de saine détente à bon nombre de commentateurs de ce site !

      Une pointure de votre espèce, ça ne devrait pas lui faire peur !

      C’est bizarre, j’ai déjà comme un pressentiment de l’orientation que prendra le contenu de votre réponse … éventuelle !

      Voyons si je me trompe !

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        27/02/2020

        mais, cher théologien manqué, je fais des propositions sur la base réaliste des … lois naturelles pas sur des chimères théquelquechoses

        Répondre
        • Gérard Pierre

          27/02/2020

          BINGO ! …… je ne m’étais pas trompé !

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            27/02/2020

            je ne suis ni surpris ni déçu par votre entourloupe de sophiste ! on ne pouvait attendre que cela de votre part … en effet : …

            vous ne pouvez vous tromper puisque vous nous avez laissé dans l’ ignorance de ce que vous aviez ( ou plutôt auriez ) pensé … il s’ agit donc d’ une  » preuve  » fallacieuse

            je vous le redis, votre domaine est celui de la spéculation à vide sur le Divin , laissez les gens sérieux traiter des choses sérieuses quoique , pour vous, trop triviales ou bien alors reconvertissez vous dans des Sciences qui en sont vraiment … si vous en avez les capacités logiques

          • Gérard Pierre

            28/02/2020

            Cher monsieur,

            Bien que vous vous sentiez riche de toute une science supposée acquise, je ne vous envie pas ! …… Je crains malheureusement que votre suprême orgueil ne vous ait fait passer à côté de l’Essentiel ! …… et, sans forfanterie aucune, j’en suis sincèrement peiné pour vous.

            J’en suis peiné parce qu’un homme de votre qualité, … (si vous êtes réellement celui que vous tentez d’apparaître aux yeux des commentateurs de ce site) … mérite sans doute mieux que de jouer les hâbleurs sur chaque post que produisent les 4V² ! … à moins d’être un imposteur !

            Je suis théologiquement un « charbonnier » et j’en suis heureux !

            Heureux parce que ce que j’ai reçu d’En-Haut m’a été donné sans contrepartie, … totalement gratuitement ! … parce que Celui qui nous créa a permis à son humble créature de voir ce que les « savants » ne discernent pas, … d’accéder à des sphères de la conscience auxquelles vos doctes « universitaires » n’auraient jamais permis à l’« ignorant » que je suis, selon leurs critères de caste, de parvenir !

            Aussi, lorsque je récite le « Notre Père », … le « Je vous salue Marie », … ma bonne vieille prière scoute, … et surtout le « Je crois en Dieu », … il n’est pas un seul mot auquel mon adhésion fasse défaut !

            Je me sens en plénitude totale avec le Très-Haut, et nos échanges ne manquent pas de richesses à côté desquelles celles des orgueilleux de ce monde font figure de bien pâles trouvailles !

            Il n’est pas en mon pouvoir de changer la perception que vous entretenez des choses de ce monde, … il n’est pas en mon pouvoir de Vous changer, et telle n’est surtout pas mon ambition, … mais il n’est pas non plus en Votre pouvoir de m’amener à considérer que je suis dans l’Erreur, que Votre point de vue, (par vous présumé éclairé et supérieur), est le nec plus ultra de la Pensée Humaine.

            Aussi vais-je vous laisser à vos errances venimeuses, à vos pique-assietteries de refoulé mondain, à vos maniaqueries d’épistolier de la malfaisance, …… car si vous êtes réellement celui que vous aimeriez nous faire croire que vous êtes, …… pourquoi alors perdre votre si précieux temps et votre si précieuse pensée élevée avec d’indécrottables commentateurs comme moi et tous ceux que vous ne manquez pas de traiter du haut de votre basse hauteur ?

            Allez vous faire voir, … et lire, … ailleurs, misérable comédien !

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)