L’Europe sans frontières

Posté le mai 30, 2011, 12:00
5 mins

Je me souviens d’un débat télévisé, il y a quelques mois, entre Marine Le Pen et Eric Besson. Celui –ci contestait le chiffre avancé de 200 000 étrangers naturalisés par an. Récemment, Claude Guéant a déclaré qu’on régulariserait 180 000 étrangers au lieu de 200 000.

Qui avait raison ?

Depuis la chute de Ben Ali et l’insurrection en Libye ,l’île de Lampedusa a été confrontée à l’afflux de plus de 10 000 immigrants en situation irrégulière. Claude Guéant annonçant une baisse de régularisés aura-t -il raison ? J’en doute ,même si François Fillon parlait en mars d’une « très grande fermeté à l’égard de l’immigration illégale ». Le 15 avril ,il réaffirmait son refus d’accepter les migrants clandestins qui arrivaient malgré les appels répétés de Rome à davantage de solidarité pour régler le problème.

Solidarité qui devrait être partagée par la France d’abord, puisque 80% des migrants veulent venir chez nous, et par l’Europe également, l’Italie en faisant partie : c’est de la pure logique !

Malheureusement ,logique et politique ne font pas bon ménage, à cause d’une intruse nommée « démagogie ». Alors Nicolas Sarkozy demeure muet sur la question (surtout ne pas mécontenter la gauche gauche, qui hurle dès qu’on aborde le sujet de l’immigration) et l’Europe ne se décide pas à intervenir et ne joue pas le jeu de la coopération entre les pays de la communauté européenne !

Conséquence inévitable, l’Italie, se sentant abandonnée, lâche les migrants dans la nature après leur avoir fourni le sésame pour circuler librement dans l’Europe. Migrants qui s’empressent de prendre les trains pour la France.

Nicolas Sarkozy sort enfin de sa léthargie et fait stopper les trains à Vintimille (surtout ne pas mécontenter la droite droite, qui répèterait encore et avec juste raison que les frontières sont des passoires propices à l’immigration clandestine).

J’oublie dans ce scénario les organisations humanitaires promptement présentes à Vintimille, qui vont vouloir que les trains partent vers la France .

Je ne sais pas, à l’heure qu’il est, ce qu’il adviendra, mais je suis prête à parier que la France recueillera sur son territoire plusieurs milliers de migrants non désirés auxquels on a ni logements, ni travail à proposer .Ce sera inévitablement plus de racisme.

Je lisais dans Le Figaro qu’une majorité de français (58%) souhaitaient une révolte en France :ceci le 17 février 2011 .Hélas, ce chiffre, deux mois après, risque bien de grimper. A qui la faute ? Surtout pas à Marine Le Pen, qui a le mérite d’être cohérente et moins frileuse face au problème d’immigration.

Ce n’est pas elle qui génère la haine raciale réelle existant sous cape, mais l’UMP  et le PS trop occupés à déjà préparer la pêche aux voix (on n’est pas loin de 2012 ).

Françoise Moulin-Lerat
Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

Une réponse à l'article : L’Europe sans frontières

  1. magda

    31/05/2011

    Excellent article Madame !je peux dire que ,oui , et pas seulement grâce à Mme le Pen que l’on incrimine à tous moments politiques , tous les gens avec qui je parle en ont plus qu’assez de ce fléau qu’est l’immigration subie , et ils sont capables de réfléchir , de se rendre comptent par eux mêmes vous savez … ! A force de prendre les Français pour des idiots depuis 30 ans …..

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)