L’inexorable suicide de la France

Posté le 09 octobre , 2018, 5:09
10 mins

Auquel il faut ajouter « l’étrange suicide de l’Europe » – titre de l’ouvrage publié récemment par l’auteur anglais Douglas Murray. Ce dernier n’a pas écrit ce livre de 530 pages pour ne rien dire.

Son réquisitoire est aussi précis qu’accablant : « C’est, écrit-il, la première fois dans l’histoire dans l’humanité qu’un pays paie celui qui le combat et l’envahit. » La France en tête, mais, de façon générale, les cas sont innombrables en Europe de l’Ouest. Douglas Murray cite, parmi des milliers d’autres, le nom de Salah Abdeslam, l’un des auteurs des attentats de Paris en 2015, qui a perçu pendant la période précédant ces attentats 19 000 euros d’allocations officielles !

Le nombre des immigrés en France pouvant être estimé à 14 millions, selon, notamment, le professeur Vermeeren, agrégé d’histoire, la question vient aussitôt à l’esprit : pourquoi les États arabes, dont certains sont très riches, refusent-ils de recevoir leurs coreligionnaires ? En fait, ils s’en gardent bien, leur conseillant d’émigrer en Europe chrétienne qui paiera ! Des subventions, ces États arabes en distribuent, mais aux groupes terroristes. Ainsi les dirigeants de l’Europe chrétienne, minée par le socialisme humanitaire, se laissent-ils exploiter comme des imbéciles.

En ce domaine du « lâchez tout et venez nombreux », l’Allemagne d’Angela Merkel s’est distinguée. Des comités d’accueil se sont constitués, déployant des bannières portant des slogans en arabe : « Nous aimons les réfugiés », à un point tel que c’est devenu une « Willkommen Kultur », au profit de millions de musulmans, Turcs et Arabes. Et on voit même le milliardaire Georges Soros, originaire d’Europe centrale et résidant, lui, aux États-Unis, éditer des millions de brochures informant les immigrés des démarches à entreprendre pour profiter de l’Europe au maximum.

En échange de cet accueil, qui confine à la folie, et qui coûte des milliards d’euros, les migrants répondent par le crime et le vol. Douglas Murray en donne, sinon un catalogue (il faudrait pour cela des volumes entiers), du moins quelques pages intéressantes.

Déjà en 2014, une jeune Allemande de 20 ans était violée par un demandeur d’asile somalien. Une autre, à Dresde, un peu plus tard, par un Marocain. Une jeune femme à Munich par un Sénégalais. Une jeune fille de 17 ans à Straubing, en Bavière, par un demandeur d’asile irakien. Encore un viol d’une autre jeune Allemande à Stuttgart par deux demandeurs d’asile érythréens, puis le viol d’une jeune fille de 16 ans à Mering, d’une autre de 18 ans à Hamm, en Rhénanie.

Et on se souvient qu’à Cologne, en décembre 2016, 2 000 immigrés arabo-africains ont agressé sexuellement et dévalisé en même temps près de 200 Allemandes sur la place centrale, avoisinant la cathédrale de Cologne.

Douglas Murray poursuit : « Pendant l’année 2016, en réponse à la générosité de l’Allemagne, on constate une forte recrudescence des viols et des agressions sexuelles sur l’ensemble des 16 [Länder] allemands. »

Le cas le plus piquant, dans cette liste aussi scandaleuse que révoltante, est celui d’une jeune Allemande militante de l’association « No Borders », qui fut violée par un groupe d’immigrés soudanais. Ses camarades de « No borders » la prièrent de ne rien dire de cette agression criminelle, mais, finalement, elle porta plainte à la vive réprobation de ses amis militants favorables à l’invasion de leur pays.

Bref, en une seule année, l’Allemagne a accueilli 1,5 million d’immigrés arabo-musulmans et subsahariens, c’est-à-dire des Noirs venus du Mali, de Côte d’Ivoire, du Nigéria, du Ghana …

« Drastique augmentation des viols par les immigrés en Norvège, poursuit Douglas Murray (p. 335). »

Et, en Suède où, en 2015, ont été expédiés comme des bouteilles à la mer 35 000 enfants subsahariens.

Aux Pays-Bas, même évolution, où un certain Dyab Abou Jahjah, parlant du Hollandais Theo van Gogh, déclara : « Nous attraperons ce gros porc et nous l’ouvrirons en deux », ce qui fut fait.

En Grande-Bretagne, on aura bientôt un État musulman. Déjà en 2006, on recensait 74 000 jeunes filles excisées et, tous les ans, c’est la même torture, sous l’œil approbateur du maire de Londres, qui est d’origine pakistanaise.

Quant à la France, c’est un festival de crimes et de pillages, dont il est préférable de ne pas parler.

Se souvient-on qu’en 2012, un immigré musulman a tué à Toulouse 3 enfants et leur professeur parce qu’ils étaient de religion juive ? Se souvient-on encore que le P. Jacques Hamel a été égorgé dans son église en juillet 2016 par deux Maghrébins qui rigolaient en l’égorgeant ? Se souvient-on de ce qu’a subi le jeune Ilan Hallimi, jeune Juif torturé à mort pendant 3 semaines par un gang africain qui cherchait à soutirer une rançon à sa famille, parce que, cette famille étant juive, les tortionnaires noirs pensaient qu’elle était riche. Lorsque la France sera en majorité musulmane, ce qui, au rythme actuel de l’invasion, se produira vers 2060, ce sera une boucherie.

À ce jour, 282 Français ont été assassinés et des milliers d’autres blessés par les islamistes immigrés. Chaque jour, on apprend qu’un Français a été poignardé dans la rue et ce n’est pas par les petites sœurs des pauvres ! « En se promenant en Seine St-Denis, écrit Douglas Murray, on a l’impression d’être en Afrique du Nord. »

Or, par l’impôt versé et payé pour cela, on se rend complice, sans le savoir, du crime d’aide aux assassins, ce que beaucoup trouvent tout à fait acceptable.

L’exemple vient d’ailleurs d’en haut. Chirac, alors président de la République, s’est opposé avec succès à ce que soient mentionnées dans la constitution européenne les origines chrétiennes de l’Europe, de façon à plaire aux Turcs, dont il espérait l’admission dans l’UE.

Le massacre des Arméniens, comme les nazis massacraient les Juifs, et le crime d’honneur consistant à poignarder une jeune Turque soupçonnée de fréquenter un chrétien, il semble que nos champions des droits de l’homme s’en moquent éperdument, ce qui, évidemment, leur enlève toute crédibilité.

On retient aussi l’article du démographe français Gérard-François Dumont, intitulé : « La France sera-t-elle toujours française ? » qui avait, aussitôt, suscité de toutes parts des cris d’horreur officiels. Georgina Dufoix, alors ministre, qualifia l’article de « réminiscences des théories nazies les plus folles ».

Ceci constaté, faites attention aux tribunaux !

Et si vous voulez avoir un aperçu complet de ce qui se passe dans la Libye « libérée » par Sarkozy, étonnant chef de guerre, sachez que l’esclavage et la torture y sont désormais permanents.

Des migrants qui ont pu s’enfuir expliquent que les Libyens utilisent leurs propres téléphones pour filmer les tortures qu’ils infligent et ils envoient la vidéo aux familles en menaçant de continuer si elles n’envoient pas d’argent (p. 140). Des Libyens « libérés » qui exigent 15 000 euros de chaque immigrant pour qu’il ait une chance de se noyer en Méditerranée où, déjà, 1 260 sont morts en tentant de gagner l’Europe.

Eh bien, versez davantage d’impôts encore pour que ces crimes se multiplient. Ainsi vous serez bien considérés par nos hautes autorités qui veillent à grands frais sur les droits de l’homme, comme on vient de le voir !

 

 

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

ARTICLE PRÉCÉDENT

Fiscalisme

16 Commentaires sur : L’inexorable suicide de la France

  1. BRENUS

    16 octobre 2018

    J’aime bien quand des anglais portent un jugement de désespoir sur la France et les français, même réaliste. Simplement, je souhaiterais leur rappeler qu’ils n’oublient pas de balayer devant leur porte . Exemple : il y a quelques jours, à l’aéroport de Londres, un nommé Yaqub Ahmed, digne représentant de cette afrique noire musulmane, qui fait la richesse et le bonheur de l’Europe, était dans un avion prêt au départ pour Ankara, expulsé, après une condamnation de 9 ans de taule (qu’il n’a surement pas faite) pour viol avec ses copains du même genre d’une fille de 16 ans qui avait eu la naiveté de se laisser chopper. Avant le décollage, des “passagers” se sont opposés à son expulsion au prétexte que le zozo allait être séparé de sa famille. Pas mal des intervenants étaient bien barbus – bizarre- . Le violeur a été débarqué et, semble t il remis en liberté. Si c’est devenu ça “rule Britannia” je me marre. Certains amoureux du déni vont nous raconter qu’il s’agit d’une “fake”. Aussi j’invite le négationiste en question a voir Agoravox-TV où la scène est filmée et aussi de lire l’article sur le même sujet sur Valeurs Actuelles. Mais sans doute sont-ce aussi des “fake”. Pour infos, il y a un ou deux ans un norvégien qui avait lui aussi été violé par un africain s’est opposé a une peine pour le violeur au prétexte qu’il comprenait sa différence de culture. Ouah! c’est trop bon. Je le soupçonne aussi d’être excité de la rondelle.

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    15 octobre 2018

    inexorable ? inexorable ? il serait donc impossible de se ” soustraire ” au suicide ? pas très positif tout ça ! par contre très ” français ” : la force du … Destin !

    Répondre
    • HANSIMSCHNOGGELOCH

      15 octobre 2018

      Vous avez toujours une chance d’échapper au suicide.
      Prenez un six-gun à barillet, mettez y 5 balles.
      Tournez le barillet au hasard.
      Prenez une pomme, ajustez et tirez.
      Formulez votre conclusion suivant le résutat du tir…et remplacez pomme par France.
      Bonne chance!

      Répondre
  3. alain protte

    15 octobre 2018

    Suicide …ou assassinat?

    Répondre
  4. Tintinopoulos

    15 octobre 2018

    Si, les pays arabes et musulmans accueillent des réfugiés, mais…ils posent des conditions ! Ils se méfient…pas nous !

    Répondre
    • HANSIMSCHNOGGELOCH

      15 octobre 2018

      Les Marocains leur tirent dessus.
      Leur méfiance doit être extrême, ne les en blâmons surtout pas.

      Répondre
  5. HansImSchnoggeLoch

    13 octobre 2018

    Le magazine de l’homme au foulard rouge affiche en gros titre la “fin du vivre-ensemble” dans son dernier numéro.
    Un virage de 180° digne du célèbre Fangio, on peut deviner que les pneus ont du crisser et laisser une bonne couche de gomme sur la chaussée.

    Certains redécouvrent enfin l’eau chaude et redescendent du ciel.
    La pesanteur a aussi ses bienfaits elle fait mieux ressentir le poids des débilités qui ont encensées cet utopique “vivre-ensemble”.
    Souhaitons la bienvenue au club à ces arrivants de la 24ème heure.

    L’heure du face à face a sonné, chacun(e) pour soi et Dieu, le vrai, pour toutes et tous.
    Pas de pitié pour les croissants (cf. Corbier et Dorothée)

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      14 octobre 2018

      Correction: débilités qui ont encensé

      Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    12 octobre 2018

    Allemagne : …

    ” amende confirmée en appel pour avoir fait la promotion de l’ I.V.G. ”

    en France : … vous êtes … panthéonisée

    et pourtant les deux ont connu les camps d’ extermination

    Répondre
    • HANSIMSCHNOGGELOCH

      12 octobre 2018

      // et pourtant les deux ont connu les camps d’ extermination //

      Oui mais pas du même côté!
      De nos jours les rôles sont inversés, on appelle cela le progrès..

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        15 octobre 2018

        non ! non et non ! et encore une fois NON !

        on appelle cela le ” Progressisme “

        Répondre
        • HANSIMSCHNOGGELOCH

          15 octobre 2018

          Désolé, le progrès progressiste pour le différencier du progrès tout court.
          Il faudra que je m’achète un Larousse de la NovLangue un de ces jours pour ne pas m’emmêler les pédales.

          Par exemple, faire aimer l’URSAFF et les impôts c’est le progrès.
          Faire payer la redevance TV par tout le monde c’est du progressisme.
          Euh… , peut-être aussi l’inverse?

          Répondre
  7. HansImSchnoggeLoch

    10 octobre 2018

    Sur le Titanic qui coule les bobos dancent langoureusement dans le grand salon sur l’air du “dernier tango à paris”.
    Sur le pont les réalistes majoritairement de 2ème classe entonnent le chant “plus près de toi mon Dieu…”.
    Et dans la cale les compartiments “étanches” se remplisssent lentement mais inoxérablement d’eau glaciale et glauque.
    Les cannots de sauvetage sont comptés et réservés prioritairement aux passagers de 1ière classe.
    Le capitaine sachant son bateau insubmersible reste de marbre et continue à serrer les mains et à étreindre les torses de ses hôtes dans le grand salon.

    Remplacez Titanic par France et vous aurez une idée de votre proche avenir,
    Souriez la prochaine terre ne se trouve qu’à environ 4000 m de profondeur.

    Répondre
  8. KAVULOMKAVULOS

    10 octobre 2018

    S’il doit y avoir suicide de la France, mais je dirais plutot meutre de la France, tant le résultat est le fait d’attaques de pseudos élites et d’abrutis idéologisés et non pas du souhait du peuple basique, il faut en faire porter la faute aux auteurs du dit “meurtre” et pas a la population qui le subit.
    Savez vous, par exemple, que certain milieu pro immigrationiste – au niveau de l’Europe- a trouvé de proposer, pour faire accepter et aimer les populations exogènes (et particulièrement africaines au sens large) arrivant chez nous en envahisseurs, de faire inhaler aux populations caucasiennes – lire “blanches” – de l’hormone ocytocine, produite majoritairement par le corps féminin à l’origine pour accompagner la procréation et assurer les soins biens veillant. Ainsi, nous devenons alors tous acceuillants, gentils et passifs avec les “gentils hotes” qui peuvent encore d’avantage nous submerger. Ces pro immigration pourraient aller plus loin et distribuer du GHB aux femmes européennes afin qu’elles ouvrent plus volontiers leurs cuisses aux régénérateurs du Sud profond (d’ailleurs certaines membres de la gauche spéciale ont a ce sujet un slogan “ouvrez les cuisses” pour apporter du plaisir aux petits nouveaux. Vivement que l’on découvre une petite planète habitable dans l’univers proche pour en faire une réserve de blancs, tandis que l’inévitable bordel et la sauvagerie se répandront sur la planète bleue usée jusqu’à la corde pour la finir, par les copulateurs importés infatigables, au point de la rendre totalement stérile. Mais dans ce cas, il ne faudrait laisser entrer personne d’autre que les transférés après sélection rigoureuse, pour ne pas repartir pour un tour dans le nouveau monde. Dans le bouquin 1984, il manque un chapitre car Orwel ne pouvait prévoir la merde qui nous arrive à ce point.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      12 octobre 2018

      le coup ” mediatique ” de l’ ocytocine est une parfaite ” fake new ” … à ” caractère ” scientifique

      Répondre
    • NOX

      20 octobre 2018

      Je ne suis pas d’accord avec la requalification du crime en meurtre. Il paraît à lire certains sondages que 70 % des Français trouvent qu’il y a trop d’immigrés. C’est un bon début. Mais au moment du vote, qui est en démocratie le moyen normal de faire appliquer un programme politique, ils votent majoritairement pour les partis immigrationnistes (ou alors ils ne votent pas ce qui amène le même résultat). Et qu’on ne me parle pas du repoussoir du FN, Francois Fillon s’était donne le mal de publier un livre contre l’immigration pendant sa campagne et constituait une voie tout à fait honorable pour les bien-pensants.
      Bref, les Français, en toute conscience, prennent les mesures inverses de ce qu’ils souhaitent. Moi j’appelle bien cela du suicide !
      Mais on peut faire le même constat avec l’endettement de l’Etat. Personne ne peut être d’accord… Mais là pour le coup aucun parti ne propose sérieusement de réduire les dépenses publiques. Quand on creuse un peu on trouve des associations qui mènent ce combat. La plus connue est Contribuables associes, qui regroupe, tenez vous bien 300 000 adhérents, une misère…
      J’acquiesce de plus en plus à la célèbre citation de de Gaulle : les Français sont des veaux …

      Répondre

Répondre

  • (pas publié)