L’invasion sexiste

Posté le 02 octobre , 2018, 5:15
7 mins

Nous subissons l’invasion migratoire et, en même temps, l’invasion sexiste.

Des millions d’Arabo-africains envahissent l’Europe de l’Ouest, la France étant la victime la plus recherchée des foules du Tiers-monde. Mais la presse nous informe chaque jour d’une autre invasion, médiatique celle-ci : l’invasion sexiste. Il n’est pas de jour, en effet, où journaux et magazines, sur des pages entières, ne nous relatent les scandales découverts notamment au sein de l’Église catholique.

À les croire, tous les prêtres catholiques sont pédophiles. Aux États-Unis, dans le seul État de Pennsylvanie, on en dénombre 301 – vous noterez la précision –, mais, partout ailleurs, ce serait la même chose.

On doit dire cependant que cette grave accusation généralisée résulte d’une compilation de documents dont certains sont de simples signalements sans preuve.

Ce qui est, par ailleurs, tout à fait étrange dans cette accusation universelle de pédophilie, c’est que les prêtres des autres religions, les pasteurs protestants, les imams musulmans, eux, ne sont pas du tout visés ; on n’en parle jamais. Sans doute ne sont-ils pas astreints au célibat, mais cette explication n’est pas convaincante. Je me pose donc la question de savoir si cette accusation contre le catholicisme
n’est pas une manifestation d’hostilité contre l’Église. On se rappelle la loi de 1905, de séparation de l’Église et de l’État, qui fut, en fait, appliquée avec haine et violence. Cette loi était une sorte de prolongement de la Révolution de 1789 !

Aujourd’hui, on exige d’un évêque qu’il dénonce les prêtres soupçonnés de pédophilie. C’est le cas de Mgr Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, primat des Gaules, prélat éminemment respectable, traîné devant les tribunaux pour non-dénonciation ! C’est-à-dire que le secret de la confession n’est plus admis. Désormais, il faut qu’un prêtre catholique sorte en courant du confessionnal pour aller dénoncer au commissariat de police le plus proche le pénitent qui vient d’avouer sa faute. Donc plus de secret religieux. D’ailleurs plus de secret médical non plus. Quant au secret judiciaire, il y a longtemps qu’il n’est plus respecté.

Dans notre société, aujourd’hui, l’État démagogique prescrit la dénonciation, répandant ainsi la haine et la crainte ressentie dans toute la société. La dernière victime de ce déplorable climat est l’acteur
Gérard Depardieu accusé de viol. À tout moment, tout le monde peut faire l’objet d’une dénonciation, afin de faire régner la vertu républicaine et politicienne…

En revanche, toujours dans le même domaine, l’Église, ou plus exactement le Vatican, paraissent faire preuve d’une certaine bienveillance pour l’homosexualité. Tout récemment, à son retour d’Irlande, le Pape François s’est lancé, au cours d’une conférence de presse, dans une interprétation psychologique de l’homosexualité, qu’il faut, a-t-il dit, savoir comprendre. Le catéchisme officiel de l’Église précise que les chrétiens doivent agir « pour que les personnes homosexuelles soient accueillies avec respect, compassion et délicatesse. On évitera à leur égard toute marque de discrimination. »

Cette montée en puissance du « lobby gay » a été évoquée publiquement par Mgr Carlo Maria Vigano, ancien nonce à Washington, c’est-à-dire l’ambassadeur du Vatican, faisant savoir que le Pape François a choisi, dès son élection en 2013, comme conseiller personnel pour les États-Unis, l’ancien archevêque de Washington, le cardinal McCarrick, dénonçant la pratique homosexuelle de ce prélat avec ses séminaristes (sic) et Mgr Vigano de révéler l’existence d’un « réseau gay » dans le clergé catholique et de réclamer, purement et simplement, la démission du pape François. On se croirait chez les politiciens !

Voilà ce qu’il en est aujourd’hui dans l’Église catholique, plus précisément dans l’entourage du Pape François, d’origine sud-américaine, dont on connaît la compréhension pour la « théologie de la libération », une sorte de marxisme plus ou moins christianisé. En tout cas, partout ailleurs, dans la presse notamment, et en premier lieu dans la presse télévisée, les scandales sexuels sont rois.

Tout ceci ne fait qu’alimenter l’hostilité contre l’Église catholique. L’accusation de pédophilie est une accusation efficace. Les ennemis de l’Église, et pas seulement les musulmans, savent s’en servir.

Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose !

Si l’on ajoute à cela la presse qui expose jour et nuit les « prouesses des people », surtout la presse télévisée pour que l’on comprenne bien de quoi il s’agit, on se croirait en France dans une maison de passe – ou sur les chemins qui y mènent.

Après l’effondrement de l’empire romain, c’est la papauté qui a maintenu la civilisation occidentale. Sans l’action du Vatican et de ses papes, nous serions tous aujourd’hui musulmans ou esclaves des musulmans, et les enfants perdus de la décadence.

On aimerait donc aujourd’hui que ceux qui, spirituellement, sont chargés de nous guider fassent tous, en ce domaine, preuve de réserve, de discrétion et de dignité.

 

 

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

13 Commentaires sur : L’invasion sexiste

  1. IOSA

    8 octobre 2018

    Le pouvoir est le symbole de la pédophilie depuis la nuit des temps, mais par peur de ce même pouvoir on ferme les yeux en priant de grandir vite pour imiter nos aînés énucléés de la vue et émasculés par la frousse.

    Après tant de siècles d’obscurantisme, il n’est pas étonnant de trouver parmi le bétail humain de fervents défenseurs de ce pouvoir alors même qu’il s’apprête à lui trancher les attributs.

    Répondre
  2. Alain PROTTE

    4 octobre 2018

    Le devoir d’obliger à dénoncer. Ce fut très à la mode il y a quelques dizaines d’années. C’était le bon temps de la délation. Celui qui ne voulait pas était torturé.Alors les fiottes, on recommence.

    Répondre
    • Gérard Pierre

      5 octobre 2018

      Vous avez raison de le rappeler !

      Car, …… notre époque, …… quoi que l’on nous raconte :

      – Est dominée par l’idéologie socialiste,
      – Les collabos de 1940/1944 étaient, pour 80% d’entre eux, issus de la gauche,
      – Hitler lui-même était socialiste … [NSDAP, National Sozialistische Deutsche Arbeiter Partei, das bedeutet : Parti national-socialiste des travailleurs allemands] …… et LÉKON appelle ça l’extrême droite !

      La Vérité a besoin d’être rétablie ! …… et vous y contribuez, merci !

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        6 octobre 2018

        // et LÉKON appelle ça l’extrême droite ! //

        Une petite anectode sur l’Allemagne nazie.
        Certains opposants de l’époque l’appelaient: “Das Land der aufgehobenen Rechte”

        Qui peut se traduire en français par:
        a) Le pays de la main droite levée
        b) Le pays des droits suspendus.

        Question annexe: aurait-on placé le nazisme à gauche, où il devrait à juste titre être, si la main gauche avait été utilisée pour le salut hitlérien?

        Répondre
  3. Jean Gault

    4 octobre 2018

    Y aurait-il des pédophiles à l’éducation nationale ?
    comme c’est curieux: la haine des médias ne va pas jusqu’à accuser les prêtres d’homosexualité

    Répondre
  4. Hagdik

    3 octobre 2018

    Barbarin, Barbarin, ce n’est pas un ardent défenseur des migrants ?

    Répondre
  5. Gérard Pierre

    3 octobre 2018

    « … / / … les prêtres des autres religions, les pasteurs protestants, les imams musulmans, eux, ne sont pas du tout visés ; on n’en parle jamais. Sans doute ne sont-ils pas astreints au célibat, mais cette explication n’est pas convaincante. »

    L’explication du célibat est d’autant moins convaincante qu’il est établi que 95% … [certains disent même 98%) … des actes de pédophilie sont commis par des hommes mariés ! …… Or, jusqu’à preuve du contraire, les prêtres catholiques ne sont pas mariés !

    « On » oublie, prudemment, une catégorie qui s’occupe beaucoup d’enfants : …… les enseignants ! ! ! …… Tous vertueux ? …… Chut ! … tabou ! …… ce sont de bons républicains laïques ! ! ! … et qui plus est, de gauche! … pas touche !

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      3 octobre 2018

      N’oubliez pas les politiciens, par exemple ce brave d’Jack et le Bandit inoxydable qui hante les plateaux de TV.

      Répondre
  6. BRENUS

    3 octobre 2018

    D’ici à ce que la presse mainstream recommande aux fidèles de porter des caleçons en zinc pour aller à l’église, il n’y a qu’un pas. Mais, ainsi que vous l’écrivez : pourquoi n’évoque t on pas les turpitudes dans d’autres religions et corps constitués (l’E.N. par exemple où tout est mis sous le boisseau) Il serait bien étonnant par exemple qu’aucun temple huguenot n’ait jamais connu de petits dérappages.

    Répondre
  7. HansImSchnoggeLoch

    2 octobre 2018

    Contre l’invasion sexiste?
    Simple, deux briques et crac!

    Répondre
    • Gérard Pierre

      3 octobre 2018

      Bon d’accord, ça fait mal, …… mais pas si on retire les pouces !

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        3 octobre 2018

        Dans le temps on utilisait cette méthode pour transformer un veau mâle en boeuf.
        Les paysans savaient bien sûr manier les briques sans ce coincer les pouces.

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          3 octobre 2018

          Correction:…sans se coincer…

          Répondre

Répondre

  • (pas publié)