Lutte contre le terrorisme

Lutte contre le terrorisme

Depuis l’attentat de l’Aude, le mot d’ordre est « unité ».

Unité face aux victimes de la barbarie, unité devant l’héroïsme du colonel de gendarmerie, sans aucune restriction.

Pour lire la suite vous devez être abonné au 4 Vérités Hebdo.

Se connecter Inscription

Partager cette publication

(4) Commentaires

  • quinctius cincinnatus Répondre

    certains en parlent sans détours ou contorsions lexicales; par exemple hier sur L.C.I. Madame Nadia Remadna berbère d’ Algérie et fondatrice de  » la brigade des mères  » femme LAÏQUE qui réussit l’ exploit rarissime sur nos chaînes de mettre  » mal à l’ aise  » journalistes , sociologues et spécialistes de la  » radicalisation  » en donnant des exemples précis et surtout vécus des prises de position des  » politiques  » quel que soit leur niveau de responsabilité : maires, préfets, police, justice, gouvernements, Présidents et enseignants etc … un grand moment de langue qui ne fût pas de bois

    elle citait comme  » exemple  » le maire E.E.L.V. d ‘Evran qui a démissionné parcequ’ il pensait que l’ Etat n’ était pas à la hauteur des besoins  » sociétaux  » des  » minorités » alors que lui même n’ a fait queconsolider le  » communautarisme  » dans sa ville

    06/04/2018 à 14 h 58 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Quel terrorisme?
    Il faut le nommer pour qu’on sache et puisse monter une stratégie permettant de le combattre efficacement..

    04/04/2018 à 10 h 16 min
    • lavandin Répondre

      le nommer, c’est stigmatiser, c’est faire de l’amalgame !!!!!!

      04/04/2018 à 10 h 41 min
    • BRENUS Répondre

      HANS, voici votre réponse : le terrorisme ne peut être que le produit des agissements des bonnes soeurs de la congrégation Saint Pie X. Tout le reste n’est que fadaises. Na !

      11/04/2018 à 16 h 48 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: