Majorité, levez la main…

Majorité, levez la main…

Le Sénat a adopté la proposition de loi sur le Mariage pour tous à main levée. Je suis impressionné par la vitesse de comptage dont Jean-Pierre Bel, président de cette assemblée, a été capable après des heures de débats et la fatigue infligée à un homme ayant dépassé l’âge légal de la retraite socialiste…

La gestuelle, qui resterait pittoresque s’il ne s’agissait pas de l’avenir de notre société, devrait faire école pour l’exercice de la démocratie par le peuple qui se sent de moins en moins souverain en  ces temps agités !

À mains levées, contre le mariage gay : projet rejeté !

À mains levées, pour changer de gouvernement : adopté !

À mains levées, contre les impôts abusifs : adopté !

À mains levées, contre l’abus de bien public à l’Elysée, par un couple non marié : adopté !

À mains levées, pour la mise en application (enfin) du Référendum d’initiative populaire, qui permettrait de reposer les bras fatigués d’être toujours levés : ADOPTÉ !

Henri Gizardin

http://target2007.typepad.fr/hgizardin/

 

Partager cette publication

(20) Commentaires

  • Josette Gazu Répondre

    Monfort Maryelle a eu raison de rappeler que « c’est de l’indifférenciation que naît la violence », approuvée par Qinctius Cincinnatus qui ajoute: « à quelle fns…il ne le sait pas lui même! » S’il s’agit de notre Iron Man national, que nenni ! A des fins électoralistes, comme presque tous les politiques de notre époque! « pour quelles causes? », mais cher Quinctius, vous ne devriez pas avoir de peine à les trouver, l’infifférenciation étant un puissant analgésique politique!

    24/04/2013 à 10 h 28 min
  • BRENUS Répondre

    Il semble qu’à ce jour les pro-sodomites ont pu imposer leur loi au prétexte d’une majorité supposée (quelques centaines d’invertis constituent selon eux la majorité). Mais, contrairement à ce qu’ils disent et espèrent, ils sont loin d’obtenir l’acceptation des normaux (pour jaurès, les hétéros, ces anormaux). Ceci laissera des traces profondes et une rancoeur qui ne pourra que se développer et se retourner d’une façon ou d’une autre contre les soit-disants gay, en dépit de leurs manifs provocantes à vomir. Jusqu’ici, ces gens m’étaient indifférents et je pensais qu’ils devaient évoluer librement sans contraintes ni prosélytisme. Maintenant, ils me révulsent, comme si nous devions subir leur loi contre-nature qu’ils ne tarderont pas à imposer, même a nos enfants. Ajouter à cela les propos du sieur -ou dame – Bergé, souhaitant une bombe sur les manifestants entimariage gay. Il ne faudra pas s’étonner en suite, si, en dépit de la loi les agressions contre la tyranie se multiplient. Si l’Islam ne pronait pas la mise à mort des non musulmans, je crois que je m’y convertirais et ferais un sort aux agresseurs bombardeurs, histoire de leur montrer qu’eux aussi peuvent recevoir une bombe sur la gueule. A noter que ces propos de Bergé n’ont en rien dérangé les soit disants bien pensants et encore moins les deux faux culs gauchistes que les 4V laissent sévir sur ce site, on se demande pourquoi. Encore que la jacquette flotte aussi à droite parfois;

    24/04/2013 à 10 h 03 min
  • Josette Gazu Répondre

    « Jaurès », vous n’êtes peut-être pas sot mais certainement inattentif! J’ai écrit comportement et pas comportements sociaux, puisque ces derniers procèdent de l’acquis!
    Ne niez pas systématiquement l’inné, même si le naturel s’atténue, car c’est l’instinct qui nous pousse à manger, avant de nourrir notre pauvre esprit, à nous reproduire et à copuler , parfois à nous défendre, souvent à survivre.
    Bref, comme l’écrivent justement des adversaires de la théorie du genre, ce refus de la différenciation corporelle est un fantasme de la génération des égalitaristes forcenés, qui se mobilisent à propos du sexe dans leur impuissance à agir sur le social économique. D’autant que je leur souhaite d’aller s’exposer en tant que socialement asexués dans des pays où l’on fait , malheureusement encore trop, la différence entre un homme et une femme (ça c’est pour éclairer mon exemple sur les médecins militaires!) .

    24/04/2013 à 9 h 46 min
  • Jaures Répondre

     » Il y a belle lurette ,les féministes s’y étant largement employées, que nous distinguons dans le comportement la part de l’inné et de l’acquis, » écrivez-vous, Josette. Voilà qui est intéressant. Pouvez-vous m’indiquer précisément quels sont les comportements sociaux qui relèveraient assurément de l’inné ? Quels comportements sociaux seraient « par nature » féminins quand d’autres seraient masculins ?
    Votre exemple n’est pas très clair mais si vous voulez dire qu’un homme sera par nature plus performant physiquement qu’une femme, cela n’entraine en rien l’exclusion des femmes d’un quelconque champ social. D’ailleurs, alors qu’il y a bien peu que tous les métiers sont ouverts aux femmes, celles-ci les ont largement investis, y compris là où on les attendait le moins comme conducteurs d’engins, chauffeurs poids-lourds ou directrices de travaux.
    J’en reviens donc à mes questions, sans nier l’altérité sexuelle qui est une réalité biologique, par quelles incidences sur le comportement social cette altérité s’exprime-t-elle ? En bref, et si vous êtes opposée à ce qu’on enseigne la théorie du gender il importe de maîtriser les réponses, quels comportements encouragerez-vous chez une petite fille jugeant ceux-ci en harmonie avec sa condition sexuelle et quels sont ceux auxquels vous vous opposerez car étant pour vous exclusivement masculins ?

    23/04/2013 à 17 h 41 min
  • Josette Gazu Répondre

    Jaurès, puisque vous n’êtes point sot, pourquoi confondez-vous nature et culture, le biologique et le sociétal? Il ya belle lurette ,les féministes s’y étant largement employées, que nous distinguons dans le comportement la part de l’inné et de l’acquis, mais la distinction est réelle. Je vais vous citer une conséquence de la non prise en compte de ce distingo: le magazine Phosphore organisait à l’IUFM de Lyon il ya quelques années un débat sur le thème « Il faut sauver les garçons », en raison de la réussite supérieure en nombre des filles pour l’obtention des diplômes. OK, c’est culturel! Mais ce problème posé à l’Ecole militaire de Santé de Lyon-Bron, consécutif du même constat: le taux de réussite au concours, concernant l’envoi en mission de médecins militaires du SEXE féminin sur des points chauds de la planète,,! Certes, je me suis réjouie que nous ayons une femme amiral et plus encore une autre pilote de chasse, mais le mental ne métamorphose pas le physique. Bons fantasmes!

    23/04/2013 à 14 h 06 min
  • Jaures Répondre

    Josette, c’est vous qui me faîtes plus sot que je ne suis. Personne ne nie qu’il existe une altérité sexuelle. La question est: comment ces différences sexuelles s’expriment-elles socialement ? Qu’est-ce qui est de l’ordre du naturel et du culturel ? Ce débat n’est d’ailleurs pas récent. On a longtemps nié à la femme la capacité à créer, à prendre des décisions par elle-même. On lui a longtemps interdit pour cela l’accès à l’éducation, au droit de vote, à l’autorité parentale…
    J’attends que vous me disiez ce qui relève du naturel et du culturel dans les différences de comportements des femmes et des hommes.
    Ensuite, vous dîtes « alors que l’intérêt d’êtres humains à venir est en jeu! « . Mais sur quoi vous basez vous pour avancer cela ? Dans les pays où existe le mariage pour tous, les enfants sont-ils plus malheureux ? Les hétérosexuels ont-ils vu leurs droits remis en cause ?
    Et, dans ces « êtres humains », pensez vous également aux enfants déjà élevés par des couples homos et qui ne sont pas sécurisés par une double autorité parentale ?

    22/04/2013 à 14 h 46 min
  • Josette Gazu Répondre

    Les commentaires de Jaurès et de PN soulignent encore plus le fond du débat: le droit, avec ses corollaires que sont la condamnation ou tolérance, alors que l’intérêt d’êtres humains à venir est en jeu! Jaurès se fait plus sot qu’il n’est en avançant la sexualité sociétale, alors qu’il s’agit de procréation, laquelle est naturelle même si la médecine intervient. Heureusement PN recentre la question sur le genre dont les fanatiques de l’indifférenciation s’emploient à nier la réalité sexuelle!

    22/04/2013 à 9 h 26 min
  • Jaures Répondre

    Il existe une altérité sexuelle mais il existe également des différences d’orientation sexuelle. Celles-ci se constate d’ailleurs également et fréquemment dans la nature.
    Paulau, quand vous dîtes « marier deux hommes ou deux femmes entre elles », vous faites la constatation que les femmes et les hommes sont différents. Un homme hétéro sera distinct d’une femme hétéro, comme une lesbienne sera différente d’un homosexuel.
    Il y aurait violence si l’extension du mariage aux homosexuels se faisait au détriment des hétéros. Est-ce le cas ? Si le fait que le mariage gay gène certains hétéros suffit à interdire l’extension de ce droit, pourquoi ne pas interdire les mariages mixtes sous prétexte que cela gênerait quelques racistes ou le mariage entre personnes de religions différentes ?
    Goufio, vous agitez la théorie du Genre sans vraiment la connaître. D’ailleurs il n’existe pas une théorie mais plusieurs avec des nuances infinies selon les chercheurs. L’important est de se poser les bonnes questions: quels sont les comportements sociaux qui selon vous seraient déterminés par l’appartenance sexuelle ? Commencer à se poser cette question et y apporter une première réponse fera de vous un contributeur à la théorie du genre.

    21/04/2013 à 14 h 16 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      Par défit et mépris de Rome ,Néron  » épousa  » un homme … les Citoyens Romains le mirent … à mort !

      22/04/2013 à 13 h 53 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      pour information et au risque de déplaire, rappelons que c’est Luc Chatel qui introduisit la THEORIE DU GENRE , dans les programmes scolaires

      24/04/2013 à 8 h 06 min
  • oana Répondre

    Voilà ce qui devrait être proposé à La Manif’ Pour Tous d’aujourd’hui, par haut-parleur (au lieu de nous casser les oreilles avec la dance music)

    21/04/2013 à 11 h 24 min
  • Josette GAZU Répondre

    Hollande est le président qui aura divisé les Français à cause de cette affaire, alors qu’il se prétendait rassembleur.
    Ce faux pas compromet son mandat, la manoeuvre de diversion pour voiler les problèmes majeurs de l’économie et de l’emploi n’aura pas réussi .Cependant, dans ses conséquences immédiates, elle engendre des menaces, voire des actes homophobes, inquiétant sérieusement des homosexuels qui ne demandaient rien, et, plus largement ce passage en force de cette loi risque de nous valoir un « mai 68 de droite »!

    21/04/2013 à 10 h 42 min
  • JEAN PN Répondre

    Quand les administrations demanderont:  » De quel sexe êtes-vous ? », que devrons-nous répondre ? Car: Quand je dis : « Je suis blanc » je suis raciste. Alors quand je dirai je suis de sexe mâle ou masculin, serai-je condamné ???…

    21/04/2013 à 10 h 09 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      il suffit de répondre … je ne sais plus !

      22/04/2013 à 13 h 54 min
      • Jaures Répondre

        Méfiez-vous ! L’administration pourrait bien vérifier elle-même !

        23/04/2013 à 10 h 02 min
    • HansImSchnoggeLoch Répondre

      Jean PN, récitez la célèbre fable de la Fontaine et vous serez sauvé dans les deux cas de figure:
      LA CHAUVE-SOURIS ET LES DEUX BELETTES(*)
      Ici:
      http://www.la-fontaine-ch-thierry.net/chovsoub.htm

      22/04/2013 à 23 h 18 min
  • Monfort Maryelle Répondre

    Impensable que des adultes cultivés et responsables fassent l’impasse délibérément sur les réalités d’un tel changement de nature et ses conséquences.!..Nul ne peut ignorer que c’est de l’indifférenciation que naît la violence. ( Des exemples tous les jours…Encore faudrait-il savoir en déceler et reconnaître les véritables causes .) La tentation absurde de nier la diversité fondamentale du vivant est d’ailleurs en pleine contradiction avec la tendance aussi irréaliste d’individualisation à outrance de cette même société.
    Qui ne pourrait voir, dans cette précipitation délibérément aveugle de vouloir à tous prix statuer sur le « mariage pour tous « , la stratégie du pire destinée à verrouiller définitivement et coûte que coûte tant qu’on a encore le pouvoir,les commandes d’une société où les esprits formatés dans l’inculture ne seront plus que les « zombis » consentants d’une démocratie fantôme ? A quelles fins, en réalité, se démène le gouvernement actuel ?

    21/04/2013 à 9 h 51 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

       » à quelles fins … ?  »

      mais il ne le sait pas lui-même !

      22/04/2013 à 13 h 57 min
  • goufio Répondre

    Ce qu’il faut dire, ce n’est pas le mariage pour tous, parce que nous nous sommes mariés et seuls quelques homosexuels souhaitent se marier, ce n’est donc qu’un mariage pour quelques uns voulu par celui qui à 58 ans ne se marie pas!!! Par ailleurs, il faut noter que la tentative de destruction de la famille est doublée par la théorie du GENRE qui va être appliquée dans les écoles.

    21/04/2013 à 7 h 48 min
  • paulau Répondre

    Mariage gay et violence.

    Finalement le mariage gay c’est le refus de constater la différenciation sexuelle, différenciation qui est à la base du mariage .

    On se refuse à gérer le fait que les gens ne sont pas identiques, qu’il existe une altérité sexuelle , fondement de la création de l’individu , de sa personnalité.

    Les humains ne sont pas semblables dans leur identité , leur histoire , leurs goûts , leur religion.. En particulier ils sont marqués par leur appartenance à l’un des deux sexes.
    Tout cela structure leur personnalité.
    Le principe incontournable de la vie sociale, c’est précisément de faire vivre ensemble des gens qui ne sont pas identiques, de gérer les différences entre les individus sur un mode pacifique et non pas sur un mode de violence .

    Si l’on fait disparaître la la différence dans les relations sociales, en particulier la différence sexuelle, qui s’exprime socialement et juridiquement par le mariage, cela veut dire que l’ on entraîne une frustration de l’expression de la personnalité, et que cette frustration débouchera un jour ou l’autre sur la violence afin de faire reconnaître son identité particulière contre l’uniformité sociale, contre le fait qu’être homme ou femme c’est crucial.
    Avec le mariage gay être homme ou femme se serait pareil pour la société , puisqu’ avec ce mariage l’on peut marier un homme avec une femme mais également deux hommes entre eux ou deux femmes entre elles.

    Il y a violence à vouloir confondre les sexes.

    Cette violence se répandra dans la société.

    20/04/2013 à 16 h 56 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: