Manipulation de cadavre

Posté le 09 juin , 2013, 9:12
5 mins

La gauche est génétiquement totalitaire. À chaque fois qu’elle est parvenue au pouvoir, depuis 1789, elle a éprouvé la tentation du totalitarisme et y a cédé, y compris sous la présidence de François Mitterrand – rappelez-vous les montages, rappelez-vous Carpentras

Elle le montre une fois de plus par la manière dont elle réprime la contestation de la loi Taubira dénaturant le mariage, en pratiquant toutes les formes connues de coercition, y compris, une fois de plus, le mensonge et l’amalgame.

J’ai évoqué Carpentras : en 1990, une équipe de skinheads sans aucun lien avec le Front national avait profané une tombe dans le cimetière de la ville. Le pouvoir socialiste avait immédiatement dénoncé la prétendue responsabilité du parti lepéniste et  François Mitterrand en personne,  accompagné de tout le gouvernement (et de nombreux politiciens de droits et du centre), avait défilé en tête d’une manifestation contre le FN. Dans le cortège était brandi un mannequin empalé sur un manche à balais, représentant Jean-Marie Le Pen et portant le message : « Carpentras c’est moi ! ».

Carpentras, ce n’était pas Le Pen, ni personne du Front national. Yves Bertrand, directeur central des Renseignements Généraux de 1992 à 2003, a depuis lors confirmé le montage, dans son livre Je ne sais rien… mais je dirai (presque) tout. Le chef du commando auteur de la profanation, Jean-Claude Gros, a été tué en 1993, à 27 ans, dans un accident de la circulation : sa moto fut percutée par une voiture dont le conducteur, Rachid Belkir, fut lui-même repêché peu après dans le Rhône, deux balles dans la poitrine et les pieds scellés dans du ciment. selon les conclusions des enquêteurs, il aurait été victime d’un règlement de comptes entre trafiquants de stupéfiants…

Autre montage médiatico-politique en 1995. Le 1er mai, en marge de la manifestation d’hommage à Jeanne d’Arc organisée par le Front national, des skinheads jettent à la Seine, depuis le pont du Carrousel, un immigré marocain, Brahim Bouarram. De nouveau, le parti lepéniste est déclaré responsable alors que les faits se sont déroulés hors de la manifestation et que les meurtriers ne font pas partis du Front national.

Aujourd’hui, ce n’est plus le parti lepéniste, mais le mouvement d’opposition à la loi Taubira qui fait les frais de l’amalgame et de la désinformation, au lendemain de la mort d’un militant d’extrême gauche, tué au cours d’une rixe avec des militants d’extrême droite. Skinheads d’un côté, redskins de l’autre : où est le rapport avec les participants aux manifestations en faveur de la famille ? À l’exception de quelques provocateurs de police vite repérés, on ne voit pas de skinheads parmi les jeunes qui affrontent les policiers en fin de manif, ni parmi les veilleurs, ni parmi ceux qui harcèlent et huent les ministres lors de leurs déplacements.

Avant même que toute la lumière soit faite par la justice sur des faits encore très opaques (les militants d’extrême droite plaident la légitime défense et les amis du morts n’ont rien de doux agneaux), la gauche veut en profiter pour dissoudre « les groupuscules » (ceux d’extrême gauche, pas moins violents, n’étant évidemment pas visés…)

Où commence l’extrême droite et qu’est-ce qu’un « groupuscule » pour Manuel Valls, qui n’hésite pas à lier cette rixe,   survenue à l’occasion d’une vente privée de vêtements,  avec les manifestations contre la loi Taubira ? Le Printemps français, par exemple, est-il concerné ?

Poser la question c’est y répondre : le gouvernement utilise la mort tragique d’un jeune homme à des fins politiciennes. C’est de la manipulation de cadavre. Rien que pour cela, Manuel Valls devrait démissionner. 

12 Commentaires sur : Manipulation de cadavre

  1. Anne Lys

    10 juin 2013

    Il est encore heureux que le juge d’instruction (qui est en principe libre de ses décisions) n’ait pas suivi le procureur (qui, lui, ne l’est pas) dans son étrange interprétation et se soit contenté d’une inculpation pour “violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner”, car si le fait de donner de vigoureux coups de poing était signe d’une volonté homicide, il y aurait beaucoup de monde aux assises, et si le simple doute sur l’usage d’un poing américain suffisait pour affirmer, là encore, l’intention homicide, il n’y aurait pas assez de monde pour constituer les jurys…

    Pourtant, si l’on en juge par les témoignages qui attestent que les “skinheads” avaient peur et ne voulaient pas sortir tandis que les “rouges” avaient absolument voulu rester pour en découdre, on pourrait même penser à la légitime défense…

    Cela dit, les coups et blessures entraînant la mort sont un délit très grave, si la légitime défense ne peut être invoquée.

    Et ce n’est pas parce que le jeune Clément Méric était un provocateur, appartenant à un groupe dont le logo représente un “antifa” tapant à coups de bâton sur un “facho”, ce qu’on peut considérer, je pense, comme un signe d’agressivité, qu’il méritait de mourir.

    Je pense avec tristesse à ses parents et aussi à ceux d’Esteban et je prie pour l’âme de Clément.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      11 juin 2013

      la Justice, soyez en certaine, punira sévèrement ce ” coup de poing ” … uniquement parce qu’il fut donné par un … ” fasciste ” … enfin par un ” skean- head ”

      j’espère que le jury, s’il est populaire, ne se laissera pas influencé ni par les media ni par le Président des Assises comme cela est habituel

      pour ma part, et à la réflexion, je plains davantage Esteban et sa famille … il seront, a n’en pas douter, les boucs émissaires ” fascistes ” des @ Jaurès et @ [ A….Z ]

      Répondre
    • dissident

      11 juin 2013

      comme quinctius, je plains beaucoup plus Esteban et sa famille que cette famille de bobos universitaires certes dans le deuil, mais les parents ont ils dissuade une seule fois leur rejeton de se liver a cette guerre des rues? ca m etonnerait beaucoup

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      12 juin 2013

      je pense que cela va donner motif à réflexion aux socialistes et assimilés qui voulaient rendre le procureur plus indépendant du … pouvoir … nos ” sauciers ” des lois vont nous tourner une mayonnaise bien compatible avec le plat ; la lutte contre le fascisme

      Répondre
  2. DavidDomTom

    10 juin 2013

    Face à ce rouleau compresseur de la manipulation gaucho-médiatico, où est l’opposition ? Le PS donne chaque jour un bâton pour les battre, et nos comiques de l’UMP pensent au pouvoir, et ne se battent pas. La droite a toujours été faible dans l’opposition, serait-ce une tare insurmontable ?

    Répondre
    • vozuti

      11 juin 2013

      à travers cette mascarade médiatique les manipulateurs gauchistes ne visaient pas leurs copains de l’ump,mais plutot le fn qui monte et aussi les opposants au mariage homo (les vrais,pas copé qui défile contre ce mariage et qui déclare en privé qu’il est pour).

      Répondre
  3. vozuti

    9 juin 2013

    Le pouvoir politico-médiatique attendait depuis longtemps l’occasion de pouvoir impliquer l’extrème droite dans un événement violent.lors des dernières tentatives,il s’est avéré à chaque fois que les violences ou attentats attribuées au départ à l’extrème droite avaient été commis par des islamistes ou des immigrés (merha,boston,trocadero,etc…). Dans ce dernier cas,il semble que ce sont les militants d’extrème gauche qui ont provoqué cette bagarre qui a mal tourné…encore raté:le pouvoir et les gros médias se sont encore ridiculisés en se mobilisant avec toute leur énergie et leur détermination contre un péril qui n’existe pas.Et comment ces clowns réagissent face aux vrais périls ? ils les minimisent ou les passent sous silence,tout simplement.

    Répondre
  4. HansImSchnoggeLoch

    9 juin 2013

    Quand un jeune veut jouer au soldat volontaire anti-fa ou anti-x, peu importe, il doit accepter certaines règles.
    Dans un combat un soldat peut-être tué, c’est une règle brutale, mais en tant que volontaire on peut la refuser en restant près de sa maman.
    D’ailleurs toutes les mamans du monde enseignent à leurs enfants ce sage précepte: jeux de mains, jeux de vilains!

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      10 juin 2013

      ce jeune homme est un martyr !

      Répondre
  5. gaymay

    9 juin 2013

    Il n’y a que les ignares qui ne verront pas une manipulation de la gauche ! La gauche préparent les élections de 2014 et comme elle a peur du front national qui veut sauver ce qui reste de la France ( avec un petit f ! ) et risque de venir au pouvoir, elle jette dans la rue de pauvres étudiants bêtes et disciplinés pour agresser les partisans de l’extrême droite. Ces étudiants feraient bien de réviser au lieu de foutre le bordel dans la rue, car lorsqu’ils seront au pouvoir, ils feront les mêmes conneries que nos élus de gauche incapable !
    La tactique de la gauche est tjrs la même: diaboliser l’extrême droite mais cela ne marche plus, les Français commencent à se réveiller ! Souvenez-vous d’hitler ! c’est bien à cause des divergences des parlementaires qu’il est arrivé au pouvoir ! ces derniers ne pensaient qu’à leur fortune et leur carrière ! tandis que le pauvre allemand était au chomage ! eh bien, c’est pareil maintenant. remplissez vos comptes en banque, pauvres élus incapables et vous verrez le résultat final ! ( voir les 2 vélos de Taubira, ah, ah, ! )

    Répondre
  6. mariedefrance

    9 juin 2013

    C’est pour tout cela qu’il FAUT L’ARRETER !!

    comment, mais comment ont-ils voté pour “çà”?
    pour un président par défaut.

    Il faut que les abstentionnistes retournent aux urnes !
    C’est vital car dans les désenchantés de la politique il y a des gens qui sont de vrais citoyens, qui aiment leur pays et qui dans un moment de lassitude, de dépit, ont dit :
    “yen a marre de ces politicards”

    Il est plus que temps de reprendre le chemin des urnes :
    2014 c’est demain et il faut mettre ces “manipulateurs de cadavres” dehors !

    Idem avec cette UE.

    Répondre
  7. Glami

    9 juin 2013

    Ne voit-on pas que, dès le début, le lobby veut placer Valls au poste de Premier ministre ?
    … et que, quoi qu’il fasse ou ne fasse pas actuellement, il est encensé par ceux qui veulent ainsi l’utiliser ?

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)