Mariage pour tous !

Posté le mai 20, 2013, 8:20
2 mins

Communiqué de Jacques Myard

député de la Nation, maire de Maisons-Laffitte, président du Cercle Nation et République

le 17 mai 2013

 La décision du Conseil Constitutionnel de ce jour est sans surprise, elle est conforme à sa première décision rendue sur une question préalable de constitutionnalité : il appartient au législateur de décider, dont acte !

Relevons cependant que le Conseil a clairement précisé qu’en cas d’adoption, chaque cas devait faire l’objet d’un examen et d’un agrément dans lequel l’intérêt de l’enfant devait prévaloir conformément au dixième alinéa du préambule de la constitution de 1946 ! Ce qui confère à l’intérêt de l’enfant une valeur constitutionnelle !

Dans ces conditions, ce qu’une loi a décidé, une autre peut en décider autrement !

Les défenseurs du «  mariage pour tous » enregistrent néanmoins une victoire à la Pyrrhus dont ils porteront longtemps les conséquences.

Leur passage en force, véritable diktat, illustre un rare mépris pour tous les Français qui ont réclamé un réferendum pour que l’on tranche une question aussi importante qui heurte le simple bon sens et la conscience d’une très grande majorité des Français, bien au delà du clivage droite gauche et des engagements, religieux ou non, de chacun !

François Hollande, après s’être dédit sur la clause de conscience pour les maires, prisonnier d’une minorité active et quasi sectaire, ne regagnera plus la confiance des Français. Il n’a pas été à la hauteur de ses fonctions, il s’est comporté en chef de clan, qu’il a suivi, parce qu’il en est le chef comme l’avouait lâchement Edouard Herriot !

18 réponses à l'article : Mariage pour tous !

  1. Fucius

    23/05/2013

    « une question aussi importante qui heurte le simple bon sens et la conscience d’une très grande majorité des Français »

    Le socialisme est antilaïc.
    Radicalement.

    En effet la laïcité consiste à ne pas utiliser le pouvoir pour imposer une vision de la morale.

    Le socialisme consiste précisément à imposer une vision de la morale au peuple vu comme trop arriéré pour s’y ranger de son plein gré.
    Le socialisme est profondément misanthrope.

    Un État laïc n’impose donc rien de subjectif, mais n’agit qu’en raison de la nécessité objective au regard du Bien commun; puis pour la préservation de la liberté et de la propriété.

    Le mariage traditionnel est objectivement nécessaire, car il faut qu’il naisse suffisamment d’enfants, et qu’une vaste majorité soit élevée par leurs géniteurs au sein d’une famille stable.

    Le « mariage pour tous » va contre cette nécessité en constituant des milliers de couples de même sexe dont les enfants, s’ils en ont, ne seront pas dupes de leurs origines; et pour les faire, ce couples devront utiliser les services de personnes du sexe opposé, dont la conjugalité sera pour le moins anormale, surtout pour les mères porteuses, qui feront évidemment moins d’enfants pour leur propre famille (sans parler des effets psychologiques sur leur éventuel mari !) si elles doivent porter ceux d’un homme engagé dans un pseudo-mariage homosexuel.

    Le propre jugement des socialistes sur le mariage homosexuel démontre qu’un référendum était nécessaire, et le passage en force par la représentation une forfaiture inadmissible.
    Rien n’empêchait Hollande de proposer ce référendum en ouverture de son mandat, avant de s’être attiré le mépris et l’hostilité qu’il mérite par son sectarisme – rien sinon l’évidence d’un rejet très probable.

    Une conclusion s’impose, et cette crise aura été formidablement utile si nous pouvons aboutir:
    Ils nous faut instaurer le référendum d’initiative populaire, au moins pour pouvoir imposer un véto à une loi votée par notre « représentation ».

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      23/05/2013

      votre conclusion s’impose en effet … le seul obstacle est que la Constitution a pris garde, avec ses nombreux recours à ce qu’un référendum d’initiative populaire soit DANS LES FAITS RENDU IMPOSSIBLE … en France un référendum vient TOUJOURS d’en HAUT
      nous ne sommes pas de libres citoyens suisses, nous sommes des sujets *** …républicains !

      ne dit on pas que nous sommes  » assujettis à l’impôt  » ?

      Répondre
      • AZ

        24/05/2013

        Quinctius Cincinnatus

        – L’impôt, disait Condorcet, est « un tribut que le peuple se paye à lui-même ». L’impôt est voté par les représentants que se donne le peuple lui-même, démocratiquement, depuis la Révolution

        – Parler, d’ailleurs, d’impôt, est, subrepticement, entrer dans les vues idéologiques des classes riches qui, depuis 1789, n’ont jamais accepté d’y être soumises. Car l’impôt est ce que l’on « impose ». L’impôt, en réalité, est une « contribution » – c’était le nom qu’on lui donnait d’ailleurs jadis, la contribution aux affaires communes.

        Répondre
    • AZ

      23/05/2013

      Fucius

      – La loi Taubira ne touche pas à une question constitutionnelle : elle n’entre donc pas dans le champ du référendum. Elle n’y entre pas plus que n’entrait la loi sur le divorce, sur la contraception, sur l’IVG ou sur l’abolition de la peine de mort.

      – La loi Taubira ne crée rien : elle se contente de consacrer, d’entériner une situation existante, comme d’autres lois l’avaient fait pour le divorce, la contraception ou l’avortement.

      – La loi Taubira ne menace rien du tout : à tout casser, elle ne concerne que moins de 5 % des individus. Contrairement aux fantasmes de certains, elle n’incite pas à l’homosexualité, elle se contente de mettre les homosexuels à leur légitime place : celle d’une égalité avec tout le monde, celle d’une égale dignité.

      – Durant des siècles, si ce n’est des millénaires, les homosexuels ont vécu toutes les avanies : propos blessants, humiliations, ségrégation, coups, blessures, tortures, exécutions, relégation dans des hôpitaux psychiatriques pour soigner [sic] leur anomalie [re-sic]..

      – Et ça continue aujourd’hui, avec les agressions et les propos insultants, les comparaisons désobligeantes des dignitaires de l’Eglise, les rapprochements avilissants des participants de la Manif pour tous…

      – Voulez-vous que je vous dise ? Il se passera, pour cette loi Taubira, ce qui s’est passé pour l’amendement Wallon de 1875, qui entérina la République (et, implicitement, enterra les espoirs de restauration monarchique). Et cela pour un vote acquis à une (une !) voix de majorité !

      – Or, à l’époque, les monarchistes étaient presque majoritaires à la Chambre : si le comte de Chambord l’avait voulu, ils auraient rétabli la royauté. Eh bien, pour cette toute petite voix, ils ont vu disparaître à jamais leur idéal. Bien sûr, ils ne s’en sont pas rendu compte tout de suite : ils ont espéré longtemps la restauration. Leur espoir a sans doute mis 30 ans à agoniser, jusqu’à la déclaration de Léon XIII. Leur douleur, ils l’ont donc senti passer…

      – Eh bien, pour vous, il arrivera la même chose : même si l’UMP revient au pouvoir en 2017, elle n’abrogera pas la loi. Déjà, nombre de caciques de l’UMP l’ont déclaré. Vous espérerez longtemps, mais chaque fois, vos espoirs vous passeront sous le nez…

      Répondre
  2. AZ

    23/05/2013

    Philippe Coutel

    – La « famille » n’est pas plus touchée par la loi Taubira qu’elle ne l’a été par le mariage civil, le divorce, la dépénalisation de l’homosexualité, la pénalisation de l’homophobie, la pilule ou l’IVG, l’alignement du statut des enfants dits « naturels » sur les enfants dits « légitimes », toutes avancées auxquelles se sont opposées avec acharnement l’Eglise et la droite, mais que cette dernière n’a jamais remis en cause.

    – Une « institution » n’est pas davantage fondée du fait de son ancienneté (quand bien même elle daterait du néolithique). Sacraliser l’ancien pour l’ancien (sans que cela soit fondé en raison), c’est l’essence même du conservatisme !

    – Où avez-vous vu qu’existerait, dans la loi, un droit à « l’égalité » de l’enfant ?? Citez-moi l’article du Code civil qui stipulerait ce fameux (ou fumeux) droit à l’égalité [à l’égalité de quoi, d’ailleurs ?].

    – Où avez-vous vu qu’on va « imposer » [sic] de dire monsieur Taubira et madame Hollande ? C’est quoi, cette caricature ? C’est quoi, ce délire ? Citez-moi l’article de la loi qui le stipule.

    – Hollande a autre chose à faire que de perdre son temps à détruire l’Eglise, qui se détruit suffisamment toute seule depuis le 18e siècle (par ses querelles internes, entre jansénistes et jésuites, par exemple, par ses compromissions avec le régime avant la Révolution, puis par sa position systématique de réaction, depuis), et par la simple progression de l’indifférentisme.

    – Au demeurant (comme le disait excellement l’historien catholique Jean Delumeau), la France a-t-elle jamais été christianisée ? Jusqu’au concile de Trente, on peut au moins en douter… Vous luttez pour conserver (ou restaurer) une chimère, une mythique France chrétienne qui n’a existé que dans vos fantasmes.

    Répondre
    • Philippe Coutel

      23/05/2013

      Monsieur AZ…….ou mademoiselle, car j’ai désormais le droit de vous appelez comme je l’entend.

      Ce que vous proposez n’est rien d’autre que la ruine, définitive.

      Mais avec vous ce qui est bien, c’est que le loup montre ses oreilles, même s’il cherche à les cacher, en vain.

      La ruine de la famille dont le nom ne voudra plus rien dire.
      La ruine de l’enfant qui ne connaîtra plus son papa et sa maman. Et qui a besoin de l’altérité pour se construire.
      La ruine de l’autorité des parents et de leur droit et devoir à éduquer leurs enfants selon leur croyance et non celle d’un autre.
      La ruine de la démocratie, car on bafoue la volonté du peuple par une parodie de démocratie
      La ruine de la loi qu’on viole (refus du CESE des 750 000 signatures).
      La ruine d’une police assermenté quand la PP bidouille une vidéo officielle de la MPT pour faire mentir les chiffres.
      La ruine de la paix quand la police gaze des enfants d’une manif paisible et brutalise les autres, quand elle laisse faire la racaille……..
      LA RUINE DE LA JUSTICE quand la justice met en garde-à-vue pour 78 heures des jeunes filles récitant un chapelet devant un théâtre, et qu’elle relaxe illico des pilleurs de train ou des pilleurs sur les champs Elysées. Qu’elle autorise le mur des con du SM comme une blague de potache. Mais très cher AZ, je ne veux pas être jugé par des potaches ???????

      Vous parlez de l’avortement ? vous cachez soigneusement, on cache soigneusement, que les femmes qui avortent se retrouve dans une dépression chroniques ?

      Alors je pourrais dire :
      L’autolyse de la France avec 7 millions de Français en moins à cause de l’avortement dont la plupart sont de convenance. Sept millions remplacés par sept millions de gens voulant nous imposer leur civilisation qui ne respecte pas les femmes et les homos et qui tue les Chrétiens ‘100 000 /an). ce n’est plus l’accueille du pauvre et de l’étranger mais une invasion de Sarrasins……..Et d’ailleurs beaucoup de Maghrébins aimant vraiment la France n’aime pas cette invasion d’une civilisation qu’ils ont voulu fuir.

      Monsieur AZ, la laïcité, nous l’avons respecté. Mais votre religion Maçonnique imposée par la force et le mépris du peuple, nous n’en voulons pas. Et nous sommes fermement décidés.

      Vous n’avez pas encore compris ? Ce n’est que le début de la révolution, DU PRINTEMPS FRANÇAIS. Ça y est, la France se lève, la France se réveille.
      « La république nous appelle.
      tyrans descendez au cercueil ».

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      23/05/2013

      effectivement Hollande à biens d’autres choses à faire comme par exemple à s’extraire des sables mouvants d’une idéologie  » contre-nature  » *** qui VOUS englue !

      ***  » contre-nature  » : sens exclusif contre les lois naturelles

      par ailleurs je partage votre jugement : cette droite (celle qui souvent s’exprime sur ce blog ) est ( comme VOTRE gauche  » éclairée  » ) la plus bête du Monde !

      et c’est pourquoi je suis fasciste !

      Répondre
    • Fucius

      23/05/2013

      Je lutte contre l’emploi de la force pour imposer une vision de la morale.
      C’est la laïcité chrétienne.

      La laïcité socialiste consiste à exclure tout chrétien de tout débat public, à retourner sa laïcité contre l’Église.

      L’Église, quand elle parle de laïcité, définit ses propres limites.
      Le socialisme, quand il parle de laïcité, ne définit pas ses limites, mais exclut totalement l’Église.

      Les socialistes se voient comme une élite éclairée par la connaissance de l’avenir, qui mène à coup de trique le peuple vers un futur meilleur, celui où ils lui imposent son bien par mille lois, comme on mène le bétail à l’alpage.

      L’Église prétend elle aussi éclairer le peuple, mais « son joug est léger » et sa morale réduite à l’essentiel, et surtout elle s’interdit l’emploi de la contrainte.
      Car le peuple « reconnaîtra l’arbre à ses fruits ».

      Hélas le socialisme emploie la force et la calomnie pour évincer ce concurrent au rôle de magistère moral assez naïf pour se priver des mêmes moyens, et impose au peuple sa pseudo morale égalitariste, désordonnée, incontinente, qui confond la charité avec l’abolition des responsabilités.

      Répondre
      • AZ

        24/05/2013

        Fucius

        – Il n’y a pas plus eu « emploi de la force » pour imposer une « vision de la morale » qu’il n’y en a eu, sous les gouvernements de droite, pour faire passer la loi de détricotage des retraites.

        – Le mariage pour tous était dans le programme de Hollande et les électeurs ont voté pour lui en connaissance de cause. La loi passe donc en toute légalité, en toute régularité. Comme étaient passées la loi de Séparation de l’Eglise et de l’Etat, la loi des inventaires, la loi sur l’IVG, auxquelles la droite et l’Eglise s’étaient opposées avec le dernier acharnement.

        – L’Eglise adopte un profil bas parce qu’elle a été contrainte de le faire ! Durant des siècles, sa morale, elle l’a imposée avec la dernière brutalité, et ce jusqu’à la veille de la Révolution. Le chevalier de la Barre, ça ne vous dit rien ?

        Répondre
    • Fucius

      23/05/2013

       » l’Eglise, qui se détruit suffisamment toute seule depuis le 18e siècle  »

      C’est surtout la brutalité socialiste qui détruit le christianisme pour accaparer tout pouvoir.
      Par le massacre des prêtres sous la Révolution, en Espagne ou en Russie (« Solution finale » a désigné cette extermination avant celle des Juifs par les nazis).
      Par la fermeture brutale et fasciste des congrégations, et l’imposition forcée de l’enseignement socialiste.

      C’est par la force que le christianisme a été chassé de France. Celle de l’intolérance religieuse socialiste.

      Les guerres de religion ne sont pas finies, simplement la religion socialiste la domine par le dévoiement des moyens de l’État, donc le piétinement de la laïcité.

      Répondre
  3. Philippe Coutel

    21/05/2013

    Monsieur Myard.
    J’habite Maisons Laffitte. Si vous refusez de célébrer un mariage gay à Maisons Laffitte et que le préfet vous dépose pour cette raison, je garantis une émeute à Maisons Laffitte.

    Répondre
    • Jaures

      22/05/2013

      Rien n’oblige qu’un mariage soit célébré par le maire lui-même. Il suffit qu’un adjoint s’en charge.
      Et puis franchement, une émeute à Maisons-Laffitte, je demande à voir.
      Ne serait-ce que pour vérifier si une BMW brule plus vite et mieux qu’une Fiat 500 hors d’âge.

      Répondre
      • Philippe Coutel

        22/05/2013

        Non ça ne sera pas une émeute style racaille mais plutôt MPT. Disons en un peu plus musclée, dans la mesure où à Maisons Laffitte il y a une majorité de cadres qui n’aiment pas qu’on leur marche sur les pieds. De toute façon ce gouvernement méprise les gens paisibles en ne respecte que les voyous. On pourrait « courtoisement » inviter le substitut-maire de la préfecture à déguerpir de la mairie ; lui en interdire l’accès. On pourrait même organiser un référendum d’autodétermination déclarant Maisons Laffitte ville libre…….on serait largement gagnant et ce serait très démocratique. Le gouvernement croit que c’est impossible ? Allez ! Chiche ?
        Et ça fait sept générations que je suis à Maisons Laffitte ; alors Hollande devrait faire gaffe à ne pas trop jouer au petit soldat. Il y a un consensus national, et briser ce consensus, ce n’est pas comme ne pas le briser, et il va l’apprendre à ses dépends.

        Répondre
        • AZ

          22/05/2013

          Philippe Coutel

          – En 2010, le nombre de PACS de personnes de même sexe a représenté 4,4 % du total des PACS ? Et ce sont ces 4,4 % qui vont, selon vous, menacer la « Civilisation » ?
          Vous ne vous moqueriez pas un peu du monde ?

          – Votre attitude rappelle celle de tous les refus des conservateurs depuis deux siècles, par exemple celui des Inventaires au début du XXe, consécutif à la loi de Séparation. Et finalement, la droite et l’Eglise ont avalé cette loi.

          – Comme elles ont avalé la pilule, l’IVG, le PACS, la dépénalisation de l’homosexualité – et la pénalisation de l’homophobie…

          – Le plus rigolo, là dedans, c’est que vous ne pouvez même pas faire était d’un préjudice : ni corporel, ni matériel, ni financier, ni d’agrément. Tout ce que cette loi dérange, c’est la vision du monde que vous voudriez imposer à une société française qui n’en veut pas !

          – Si ce n’est pas ça, l’intolérance…

          Répondre
          • Philippe Coutel

            23/05/2013

            Mais moi j’étais pour le Pacs. Il suffit de lire « le cousin Pons » de Balzac pour comprendre que deux amis ont le droit de s’unir ; et ce qu’ils font ou ne font pas chez eux ne regarde personne.
            Par contre, là, on veut détruire le socle de la famille que même l’empire Romain n’avait pas touché.
            Et derrière tout ça il y a un vaste programme, caché, dissimulé d’adoption puis de GPA et PMA. Et l’enfant lui il n’a pas droit à l’égalité ?
            Et il n’en reste pas là : Le gender ? Contrairement au droit de l’homme garant du choix des parents en éducation, on va imposer aux enfants qu’on peut dire monsieur Taubira et mademoiselle Hollande. Et si les parents ne sont pas d’accord on va faire quoi ? les mettre en prison (45 jours) comme en Allemagne ? Cette « monsieur » Taubira (maintenant on peut dire ça) qui ne se cache pas qu’elle veut arracher l’enfant à l’éducation religieuse des parents, et ceci par la loi voté par tous ses veaux bêlant.
            Alors comme vous dites : si c’est juste pour un pelé et un tondu, et bien que le gouvernement laisse béton.
            MAIS IL NE LÂCHERA PAS. Et vous savez pourquoi ? Parce que derrière tout ça il y a une haine terrible de Jésus et de l’Eglise ; c’est ça la vraie raison parce que les homos, Hollande n’en a finalement rien à cirer.
            Sans faire de reductio ad Hitlerium, Hitler a préféré prendre ses dernières forces à tuer des juifs parce que c’était ça qui comptait. Hollande ne lâchera pas quitte à mettre la France à feux et à sang et tous les Français sur la paille, parce que ce qui compte pour lui, c’est détruire Jésus, l’Eglise, et la civilisation Judéo-Chrétienne. Et maintenant qu’il nous a bien « entubé » à force de mensonge et de clientélisme, il va trahir l’esprit de la loi (quand il ne la viole pas) et de la démocratie pour parvenir à ses fins.

  4. AZ

    20/05/2013

    – Les divers gouvernements de droite, depuis Balladur en 1993, ne se sont pas non plus privés de « passer en force » dans leur opération de démolition des retraites (que rien ne justifiait) en dépit des manifestations tout aussi nombreuses et tout aussi déterminées, contre cette mesure anti-sociale.

    – Jacques Myard, emploie, de manière révélatrice, cette formule fétiche de la droite : le bon sens. Il est vrai que le bon sens nous apprend :

    – Que la Terre est plate,
    – Que le soleil tourne autour de la Terre,
    – Que le dauphin est un poisson,
    – Que les « races » existent,
    – Etc.

    – Quant à heurter la conscience, je rappelle que la droite nous a fait le coup depuis plus de deux siècles, à chaque fois qu’il y a eu une avancée sociétale ! A quelles avancées soiales ou sociétales ne s’est-elle pas opposée, au nom de conceptions aussi obsolètes qu’absurdes – pour finalement les avaler (omme on avale des couleuvres) puis les avaliser ?

    – Le mariage entre personnes de même sexe est de même nature que le divorce, la contraception, l’avortement, le pacs. C’est une question si minime et si naturelle qu’il n’y avait même pas lieu de s’y opposer.

    Répondre
  5. Jaures

    20/05/2013

    Rappelons à M Myard que pour l’adoption chaque cas est déjà évalué avec célérité puisque le droit d’adoption est soumis à l’obtention d’un agrément.
    Ceux qui militent pou ‘le droit de l’enfant contre le désir d’enfant » sont-ils pour que cet agrément soit étendu à toute famille désirant procréer ?
    Enfin, la « clause de conscience » pour célébrer un mariage doit-elle concerner uniquement les homosexuels ? En effet, si cette clause était admise, qui pourrait empêcher un maire de refuser de marier deux Noirs, deux juifs, deux arabes, deux communistes et toutes les combinaisons imaginables en arguant que sa « conscience » le lui interdit ?

    Répondre
  6. mariedefrance

    20/05/2013

    « chef de clan » ce n’est pas être démocrate.

    HOLLANDE VEUT FAIRE PAREIL que l’UE :
    http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/l-ue-va-financer-des-trolls-pour-130702

    François Hollande a reçu discrètement une trentaine de blogueurs

    Sans que le rendez-vous figure à son agenda officiel, François Hollande a reçu samedi plusieurs dizaines de blogueurs engagés du côté de l’ancien candidat socialiste, en vue de les remobiliser dans un contexte où les médias traditionnels affichent une hostilité inédite.

    http://www.numerama.com/magazine/25755-francois-hollande-a-recu-discretement-une-trentaine-de-blogueurs.html

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)