Mariage pour tous, le meilleur des mondes ?

Posté le janvier 12, 2013, 6:51
4 mins

De nombreux experts et pédopsychiatres se sont exprimés sur les conséquences pour les enfants, et donc l’avenir de notre société du mariage dit « Pour tous » ! Ils mettent en avant le Droit DE l’ enfant contre le Droit À l’enfant, ce qui suffirait amplement pour convaincre les indécis.

Mais je continue de dessiner des conséquences et extrapolations ubuesques que peu de débateurs ont explorées. Scénarios de fiction face aux œillères roses des adhérents forcenés à la proposition 31 du candidat Hollande…

Déjà une nouvelle disposition administrative (héritage de Roselyne Bachelot) qui fait peu d’échos est désormais en vigueur pour les documents officiels. Le terme de « Mademoiselle » est supprimé ! Il connotait trop l’état sexuel de la personne et la discriminait. Désormais donc, une petite fille devra être interpellée « Madame » à l’école ou dans toute administration ! Délicieux parfum protocolaire de l’ ancien régime.

Mais heureusement elle demeure donc de sexe féminin aux yeux de la société…

Le mariage homosexuel qui permettra l’adoption, la PMA ou la location d’un ventre géniteur fera entrer dans ces familles des enfants venus d’ailleurs ou de nulle part. Nés de mère porteuse, d’abandon ou sous X, ils seront les enfants de Pierre, P1 et d’André, P2. Dans un couple féminin, un enfant pourra être descendant génétique de Jeanne, P1 (ou P2).

À la première génération, il sera aisé de leur donner le patronyme des deux associés. Mais j’imagine que le législateur saura voir plus loin. Le bambin aura donc le choix de sa « généalogie » à 18 ans ?

Je suggère que la photo de la carte d’identité, soit remplacée par un code barre renvoyant à une identité ADN enregistrée en préfecture. De même pour la carte Vitale débarrassée aussi des 1 et 2 initiaux du numéro de sécurité sociale, qui créent une détestable inégalité entre sexes.

Quant au Livret de « Famille » il devra s’affranchir des ascendants au bénéfice également du seul ADN (en l’état actuel de la génétique).

Lors de mariage de sujets de cette nouvelle génération, les bans devront logiquement être remplacés par la publication des identités génétiques respectives, permettant pour un objecteur (y compris étranger) de se faire connaître avant comparution devant le maire.

Il est évident que deux individus non porteurs de la même identité pourront, au nom de cette liberté chaudement acquise, convoler et même procréer par voies classiques, dont beaucoup garderont encore le goût…

Ce qui ouvrira la possibilité d’union entre frères et/ou sœurs d’un même foyer homoparental. Très commode pour le regroupement familial et une organisation néo tribale!…

L’amour étant, pour les promoteurs de la Loi, le fondement du mariage pour TOUS, il n’y aura aucune objection de principe à permettre également des poly-unions, ce qui devrait satisfaire les tenants de la polygamie ancestrale et explique peut-être le silence contenu des  musulmans dans le débat public ?

Après divorces et générations postérieures, le problème se compliquera que je n’ai pas encore simulé ou anticipé!..

Mais je promets du bonheur aux fonctionnaires de l’état civil, aux notaires, aux juges des affaires conjugales (on ne saurait dire désormais « matrimoniales ») et aux traceurs de généalogies…

H.Gizardin

http://target2007.typepad.fr/hgizardin/

12 réponses à l'article : Mariage pour tous, le meilleur des mondes ?

  1. BORGAL

    15/01/2013

    Vous avez tout dit, Mr. Gizardin.

    Je pense aussi que les pires des complications psycho-administratives pour toutes ces futures créatures humaines de laboratoire sont à venir(après 2 ou 3 générations), et que même si, dans un premier temps, les musulmans semblent (officiellement!) réticents eux aussi à accepter cette pantalonade grotesque « pour tous », ils se tiennent néanmoins en embuscade, intéressés qu’ils sont par toutes sortes d’avantages « barbaresques » comme par ex. LA POLYGAMMIEenfin légalisée, LA PEDOPHILIE ACTIVE style « le Prophète », etc etc !!

    Quant à la question de « l’AMOUR »(lequel justifie tout comme nous savons), les socialo-bobos me font rire aux larmes :
    J’AIME ma grand-mère, et ai donc l’intention de l’épouser. Et si elle décède prématurément, alors, pour me consoler, j’épouserai mon chien….

    CAR MON CHIEN, JE L’AIME AUSSI !!!!

    Répondre
  2. Jaures

    15/01/2013

    Shadok, ce n’est pas une institution quelle quelle soit qui est un progrès mais son accès à tous. L’école existait avant Jules Ferry. C’est sa démocratisation, son caractère gratuit et obligatoire qui fut un progrès.
    De même pour le mariage. Il faut que chacun puisse y accéder ou y renoncer sans discrimination. Autrefois, il n’était pas concevable que l’on se marie hors de son village, sans le consentement de la famille et du curé. Il n’était pas permis de divorcer, d’avoir des enfants hors mariage,…
    La « famille traditionnelle » telle qu’en parlent la larme à l’oeil les anti-mariage pour tous est morte depuis l’institution du mariage civil. Les évolutions successives ne sont que la suite logique de la perte du caractère sacré du mariage.

    Répondre
  3. Shadok

    14/01/2013

    Qui pouvait penser qu’un jour nos soixante-huitards considéreraient le mariage comme étant une  » évolution  » de la société ?

    Répondre
  4. Shadok

    14/01/2013

    Merci à AZ de nous affirmer, inconsciemment peut être, que les pays musulmans sont gravement attardés, très peu  » évolués « , homophobes, racistes, puisqu’on imagine très mal le mariage pour homos légalisés au Maghreb et dans les pays arabes.

    Répondre
  5. Shadok

    14/01/2013

    Le mariage n’est plus une institution obsolète et bourgeoise ?

    De “ J’ai l’honneur de NE pas te demander ta main “ à “ J’ai l’honneur de te demander ta main “

    Hier ils chantaient avec Brassens “ J’ai l’honneur de NE pas te demander ta main “ ou avec Ferré “ te marie pas sinon t’es coincé ou t’es foutu “, le mariage était pour eux une institution obsolète et bourgeoise…et par un curieux et étrange revirement ce sont les mêmes qui aujourd’hui revendiquent le mariage pour les gay . De plus, ils appellent cela  » l’évolution  » de la société.

    Répondre
  6. Coulanne

    14/01/2013

    Pour répondre à AZ, je dirais que: oui la culture française est sinistrée, mais également l’Economie. L’une et l’autre sont en corrélation . « La superstructure est liée à l’infrastructure » écrivait Karl MARX.

    Répondre
  7. HansImSchnoggeLoch

    13/01/2013

    AZ, le Robespierre pseudo-moderne nous explique le mariage pour tous version 1789. À se tordre de rire!

    Répondre
  8. Monfort Maryelle

    13/01/2013

    Je dirais :  » Traçabilité » ?….Salut ! veaux, vaches, cochons, couvées….

    Répondre
  9. AZ

    13/01/2013

    – Les descriptions caricaturales des conséquences du mariage pour tous ne sont pas nouvelles. Elles ne font que reprendre les ritournelles des milieux conservateurs (et/ou de l’Eglise), depuis bien avant la Révolution, chaque fois qu’il y a eu des avancées sociétales :

    – Opposition à la Constitution, à la vente des Biens nationaux, au suffrage universel, à l’abolition de l’esclavage, et, plus tard, au droit de vote des femmes, au repos hebdomadaire, aux congés payés, au divorce, à la retraite pour tous, au droit de grève, aux syndicats, à l’impôt sur le revenu, à la Sécurité sociale, à la dépénalisation de l’avortement, à l’autorisation de l’IVG, à la suppression de la peine de mort, à la pénalisation du racisme et de l’homophobie, à la reconnaissance des enfants nés hors mariage sur le même pied que les enfants dits « légitimes » (quel horrible adjectif !), à la réforme de l’orthographe, etc.

    – La France n’est plus une royauté, elle n »est plus un pays catholique (et certainement plus chrétien), elle n’est plus gouvernée par les mâles, elle n’est plus exclusivement « blanche » – de plus en plus de Français ont des allures d’Africains ou d’Asiatiques – elle n’a plus de peine de mort, elle n’a plus de colonies, elle se moque des oukases de l’Académie française et des maniaques de la « belle » langue. Et alors ? La Terre ne s’arrête pas pour autant de tourner et la France d’être la France, en continuité avec son passé…

    – La plupart de ces changements ont été portés par des intellectuels éduqués, formés par les institutions les plus traditionnelles, par l’Eglise, ou éduqués par des familles traditionnelles. Ceci expliquant peut-être cela, d’ailleurs…

    Répondre
    • JEAN PN

      14/01/2013

      Eh AZ … tu es homos ?
      Personnellement je n’ai rien contre les homos puisque j’en ai dans ma famille et je reconnais qu’ils doivent avoir les mêmes droits civils. Mais il n’est pas possible d’incorporer une minotité sexuelle à une majorité puisqu’ils ne peuvent pas faire l’amour comme la majorité ! Nous sommes différents ! Nous ne pouvons donc pas être mélangés !!!

      Répondre
    • Coulanne

      14/01/2013

      Il n’y a pas que la culture et les valeurs françises qui sont sinistées, l’Economie également; quand les infrastructures flanchent, la superstructure s’écroule. Elles sont corrélées !

      Répondre
  10. JEAN PN

    13/01/2013

    Mariages homos = FABRICATION DE BATARDS !
    Les enfants n’auront plus de mère, plus de père, ce seront des dénaturés !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)