Merci, M. Hulot !

Posté le 18 juillet , 2017, 2:20
4 mins

Nous avons un nouveau ministre écolo, qui prône, non pas l’écologie, mais « l’écologisme ».

Il est, comme tous ses confrères, animé d’une idéologie mortifère pour la France.

Il envisage de fermer 17 réacteurs nucléaires d’ici à 2025.

Le nucléaire est donc dangereux ? Alors, pourquoi prendre cette décision imbécile pour seulement 17 réacteurs, alors que la France en compte 58 ? Si le nucléaire est dangereux, alors, il faut les fermer tous, de toute urgence.

Et l’on notera que, pour fermer 17 réacteurs, cela va déjà coûter une quinzaine de milliards d’euros.

La fermeture de ces 17 réacteurs va nécessiter de construire plus de 13 000 éoliennes, jolies et agréables à voir dans nos paysages.

Nous allons alors devenir encore plus dépendants de la Chine qui nous vend les métaux rares indispensables pour faire tourner ces équipements. Bravo pour l’indépendance énergétique de la France !

Mais ces éoliennes, qui sont des EnRi, le « i » voulant justement dire « intermittentes » (ce que M. Hulot se garde bien de dire à la télévision, pour ne pas effrayer le bon peuple) nécessitent de mettre en route des centrales aux énergies fossiles (fuel, charbon, gaz, ou lignite comme en Allemagne).

M. Hulot semble n’avoir rien compris à la COP 21, qui a pour objectif de réduire l’impact carbone, car il est dit qu’un KW fourni par une EnRi doit être complété par un KW produit par des énergies fossiles. Bravo pour le CO2 et merci M. Hulot qui va ainsi pouvoir augmenter considérablement la taxe carbone !

Et je ne parle pas de la CSPE, que vous voyez sur vos factures d’électricité, et qui va doubler ou tripler dans les prochaines années, pour développer plus d’EnRi !

Et je ne parle pas non plus du prix du KW/h que nos voisins allemands paient en raison de leur abandon du nucléaire et qui est 70 % plus élevé que le nôtre. Voilà la prouesse de M. Hulot : doubler ou tripler le prix du KW/h des Français et amener la France à être, comme l’Allemagne, le plus pollueur en CO2 de l’Europe. Encore merci, M. Hulot !

Je dirai encore un mot des automobiles qui vont rouler avec autre chose que du gazole ou de l’essence.

Voilà encore une utopie « écologiste ». Parcourant plus de 25 000 km par an, je me demande comment je ferai avec un véhicule électrique que je devrai recharger tous les 300 ou 400 kilomètres.

Mais là n’est pas le problème majeur : pensez aux poids lourds, aux tracteurs agricoles et aux bateaux.

Les constructeurs vont-ils pouvoir trouver des solutions d’ici à 2030 ? J’en doute et j’en conclus que les élucubrations de M. Hulot ne sont encore que des manifestations de com, comme sait si bien le faire Macron. Et, là encore, merci M. Hulot !

Je me demande pourquoi ce type n’est pas resté à faire de l’hélicoptère autour d’Ushuaïa. Il était beaucoup moins nuisible qu’aujourd’hui.

10 Commentaires sur : Merci, M. Hulot !

  1. Gérard Beyer

    24 juillet 2017

    Energie nucléaire choisie pour des raisons militaires. Energies fossiles pour des raisons civilisationnelles. Energies électriques pour des raisons écologiques. Et demain toutes formes d’énergies confondues pour répondre aux simples besoins d’une humanité en mesure de s’offrir l’éclairage et le transport et à qui les pays développés voudraient imposer une circulation dans le noir, à dos d’éléphants et en vélo sans espoir d’en descendre un jour.
    Vos sarabandes organisées autour de choix politiquement orientés ne sont plus de mise. Posez vous la question de savoir comment atteindre les années 2050 avec à terme la fusion nucléaire c.a.d. le soleil au robinet,…. de nuit comme de jour, aucune pollution radioactive ni effet de serre et un combustible quasi inépuisable.
    Réponse: l’usage de toutes les sources de production classiques harmonieusement combinées pour être éteintes au milieu du siècle.
    Toute autre réponse n’est que du pipo joué par l’enchanteur Hulot et accompagné par ses chorales à 4 voix, castafiores en tête.

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    24 juillet 2017

    en résumé Monsieur Hulot est congénitalement un … huluberlu qui profite bien de la situation et du système : bref un bobo parisien

    provinciaux ne vous laissez plus ” baiser ” par les ” Parisiens ” : affamez les, ces cons !

    Répondre
  3. betsynette

    24 juillet 2017

    Etant près de la retraite, il a trouvé le moyen de se faire un plus pour la retraite, ce guignol qui avait toujours dit ……non non non……cette poupée qui ne savait que dire ……non non non …….a dit oui oui oui,…. c’est bien triste.

    Répondre
  4. Gueupy

    20 juillet 2017

    Quand toutes les voitures de France rouleront à l’électricité, je suppose qu’on les rechargera les nuits sans vent en pédalant en cadence sur des génératrices à pédales ?

    Répondre
  5. lagier

    20 juillet 2017

    Au lieu de vous demander comment feriez vous pour rouler en électrique, essayez vous comprendrez bien des choses…
    Aujourd’hui il y a plus de bornes de recharge que de stations service en France, Une recharge rapide dure entre 10 et 30 mn, comment font les taxis en électrique qui roulent plus de 100000 kms /an ?
    Poser vous les bonnes questions et surtout testez avant de négativer.

    Répondre
    • Gueupy

      20 juillet 2017

      Les bornes, c’est bien… mais elles ne fabriquent pas le courant; elles le distribuent !
      Sans production, pas d’énergie. Alors :
      – pas de barrage hydro-électrique sinon les zadistes mettront le feu
      – pas de centrales au charbon ni au fioul ni nucléaires ni…ni…
      – pas d’éoliennes qui font du bruit et qui tuent des moineaux
      mais des voitures électriques !!!

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        21 juillet 2017

        ” le ” problème est bien justement une production suffisante d’ énergie sur un temps continu, d’ une part, et d’ autre part son … stockage en sachant que la Chine possède la plus grande quantité actuellement disponible de terres rares et que la France en possède une réserve importante dans son domaine … maritime que Hollande voulait brader

        Répondre
    • lavandin

      24 juillet 2017

      Vous en connaissez beaucoup de taxis électriques ?

      Répondre
  6. NOUVELOT

    19 juillet 2017

    Pour information l’énergie ne s’exprime pas en KW/h mais en KWh …… autrement dit ce ne sont pas des kilowatts divisés par des heures, mais des kilowatts multipliés par des heures …. D’un point de vu physique ça n’est pas du tout la même chose ……. mais les gens initiés ou compétents auront corrigé d’eux même.

    Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    18 juillet 2017

    solution :

    faire des économie d’ énergie ( nouvelles habitations en auto suffisance énergétique ) et dans la mesure de ses possibilités produire au moins partie de sa propre consommation

    toujours dans le combat pour la survie de la chandelle aux ” 4V² ” !

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)