Mise sous condition de ressources des allocations : La politique familiale est en danger !

Posté le octobre 20, 2014, 10:31
8 secs

Le Président de la République a décidé de mettre fin à l’universalité des allocations familiales, et à l’un des principes fondateurs de la Sécurité sociale. Aucun débat démocratique avec les représentants des familles n’a eu lieu.

Familles de France s’oppose à cette mesure, montrant une nouvelle fois qu’aucune stratégie ne
se construit autour de la famille qui représente l’avenir de notre pays et peut-être sa dernière chance de redressement.

Les allocations familiales restent les seules prestations versées, à l’ensemble des familles, sans tenir compte de leur revenu.

La protection sociale des français, est en danger.

Familles de France, demande à être reçu avec les autres mouvements familiaux, dans
l’urgence, par la Ministre en charge de la Famille.

Familles de France.

38 réponses à l'article : Mise sous condition de ressources des allocations : La politique familiale est en danger !

  1. eric

    22/10/2014

    @ Jaurés « Par ailleurs, outre que le taux de fécondité des pays d’où proviennent la plupart des immigrés en France n’est guère éloignée de celui de la France, il est observé que le taux rejoint celui du pays d’accueil dés la 2ème génération. »

    Une fois de plus, archi faux : Niger 7,03- Mali 6,25 – Burkina 6, – Congo 5,49 – Bénin 5,13.. etc etc
    certes au Maghreb, le taux de fécondité a baissé autour de 2,6 mais les maghrébines en France ont un taux de fécondité de 3,4 ( bien supérieur à ce qu’il est chez eux donc) et les africaines de 4,4. Si on ne prend que les française d’origine européenne , le taux est de 1,7.

    Répondre
  2. Oeildevraicon

    21/10/2014

    Je lis ci-dessous:
    Il importe de comprendre qu’une famille pauvre n’est pas obligatoirement composée de personnes qui ne travaillent pas.

    Par contre pour ce personnage, il importe de savoir qu’une famille « riche » (à 4 000 euros mensuel) est obligatoirement composée de gens qui ne travaillent pas, donc corvéables à merci.
    Tous ce que l’on peut lire provenant de cette personne, sont les litanies de permanences syndicales qui en sont encore à l’age de la lute des classes, mais largement subventionnés par l’état, donc par nos impôts.
    Coté politicards ce n’est pas mieux, on a donné les rênes du pays à des gens qui ne savent même pas de quel coté on tient une pelle! Ce sont tous ces gens qui n’ont jamais rien fichu de leur dix doigts qui font passer les personnes qui travaillent pour des riches , dès lors qu’ils ont un revenu supérieur à 4 000 euros . Il est évident qu’il vaut mieux avoir des revenus largement supérieurs à 4 000 euros comme eux et ne rien foutre, cela évite que l’on soit spolié par le fisc.

    Répondre
    • Jaures

      21/10/2014

      Oeil, ne perdez pas votre temps à répondre à des propos que je ne tiens pas.

      Répondre
  3. druant philippe

    21/10/2014

    Il y aura de toute façon de moins en moins d’ emplois occupés en Europe : dè slors pour ce qui est des pensions de retraite, c’ est bernique !

    Répondre
  4. druant philippe

    21/10/2014

    Il doit être possible de laisser le surstock démographique rétrécir fortement tout en maintenant une population diversifiée de base .
    L’ Europe n’ a pas la capacité (ressources , espace vital) de procurer à 500 millions d’ âmes un standard de vie décent .

    Répondre
    • Jaures

      21/10/2014

      « Il doit être possible de laisser le surstock démographique rétrécir fortement tout en maintenant une population diversifiée de base . »
      Et comment ? Limiter la durée de vie ? Déclencher une épidémie ? Supprimer la retraite ?
      Nous avons hâte de connaitre vos propositions !

      Répondre
  5. druant philippe

    21/10/2014

    Il doit être possible de laisser le surstock démographique rétrécir fortement tout en mainten

    Répondre
  6. grisacci

    21/10/2014

    Si cette mesure est mise en application en l’état, il faudra s’attendre à se qu’elle reproduise dans tous les domaines sociaux, remboursements sécu, hôpitaux , et diverses prises en charge. On dira bientôt : vous devez assurez vous même les frais de votre opération car vous gagnez 4000 euros par mois, mais toujours une augmentation constante des budgets pour les sans papiers illégaux en France.
    Notre gouvernement est pour nous une marâtre!!

    Répondre
    • Jaures

      21/10/2014

      Cela n’a rien à voir: on choisit d’avoir des enfants, pas de tomber malade. Par ailleurs, les allocations familiales représentent une part négligeable de la dépense publique en faveur des enfants.
      Et on ne m’a toujours pas répondu: comment faire si on veut équilibrer la branche famille. Doit-on baisser les prestations de tous ? Augmenter les cotisations ?

      Répondre
      • David

        21/10/2014

        Mr Jaurès, la branche famille était le seul secteur qui ne nécessitait pas de rééquilibrage, car elle était équilibrée, voire excédentaire. Seulement ce gouvernement d’incompétents racle tous les fonds de tiroir pour continuer à nourrir ce mammouth de plus en plus lourd de l’administration publique. La CGSS est en déficit chronique, le premier responsable est encore l’Etat qui ne paie les cotisations de de la fonction publique. La branche famille n’avait pas besoin de réformes. Je vous soumets une réflexion sur un cas pratique vécu pendant les vacances d’été 2014. Je me suis présenté dans un centre de vacances en Martinique afin d’inscrire mes enfants aux activités du mois de juillet. Mon épouse et moi avons du y renoncer, car trop chères. Pendant ce temps les familles pauvres inscrivaient leurs enfants en nombre sans problèmes. Mon épouse et moi travaillons tous les deux, mais n’avons assez de revenus pour financer ces loisirs, et les plafonds ouvrant droit à des aides sont très bas. Donc les enfants des très et des très pauvres s’en sortent bien. Par contre ceux des familles intermédiaires sont les dindons de la farce, et vos amis socialistes sont une bande d’hypocrites. Un voyage organisé par ce centre de loisirs, coûtait 800 euros par enfant. Les parents d’enfants défavorisés ne devaient payé que 50 euros. Et les autres devaient payer plein pot. Où est la justice sociale ? Ceux qui ne travaillent pas officiellement, sont récompensés, et ceux qui travaillent sont sanctionnés par l’Etat Providence.

        Répondre
        • Jaures

          21/10/2014

          David, je ne connais pas la teneur exacte du quotient familiale auquel vous faites allusion. Il n’est pas d’ordinaire si important.
          Il importe de comprendre qu’une famille pauvre n’est pas obligatoirement composée de personnes qui ne travaillent pas.

          Par ailleurs, la moitié des enfants ne partent pas en vacance faute de moyens. Vous voyez qu’être pauvre n’est pas une assurance de vacances gratuites assurées. Parlez-en au secours populaire qui emmène chaque année des centaines d’enfants défavorisés une journée à la mer.

          Pour en revenir à la branche famille, il ne faut pas être dans le déni. Le déficit est de 2,5 milliards. On peut estimer que cette prestation doit être maintenue mais dans ce cas il faut la payer par une hausse des cotisations. Quel intérêt pour les familles aisées qui, pour garder 65€ de prestations paieraient 0,1 ou 0,2% de leur salaire brut ? Ou bien il faut proposer d’autres formes de financements.
          Il n’existe pas de prestations sans financements. Si on veut faire des économies il faut forcément supprimer des prestations. Il n’y a pas de contre-exemple.

          Répondre
      • euréka

        22/10/2014

        Le régime Alsace Moselle marche très bien.
        Le régime de base est le même que pour le reste de la France.
        En plus, il y a la complémentaire santé obligatoire.
        Qui se porte très bien et n’accuse aucun déficit.
        Notre déficit sécu doit provenir du coulage et de la fraude.

        Répondre
  7. Jaures

    21/10/2014

    Bayle, comme Oeilderaison, vous vous méprenez sur la loi.
    Une femme qui accouche sera toujours prise en charge dans les pays occidentaux (convention internationale des Droits de l’Homme).
    Par contre, son enfant n’obtiendra absolument pas automatiquement la nationalité. Il faudrait pour cela qu’un des deux parents soit Français.

    Pour obtenir la nationalité française, un enfant né en France doit en faire la demande à l’âge de 18 ans. En attendant, il a la nationalité de ses parents lesquels sont tout à fait expulsables si leur demande de titre de séjour est rejetée.

    Répondre
    • Caillou

      21/10/2014

      Je ne me souvenais plus de cela mais il est bon de le rappeler !

      Répondre
  8. druant philippe

    21/10/2014

    On pourrait proposer une voie malthusienne : octroi d’ AF aux familles dont la taille va de 1 à 3 enfants max voire 2 max) , au-delà , plus rien .
    Voilà qui devrait compliquer la tâche des pondeuses afromuzz
    Ceci devrait aussi se faire pour les avantages sociaux et fiscaux octroyés en fonction de la taille de la famille .
    L’ Europe est déjà largement surpeuplée (voir densité démographique moyenne hors territoires inoccupables : rivières, montagnes,…) de ce continent)

    Répondre
    • Jaures

      21/10/2014

      Votre raisonnement ne tient pas Philippe.
      Déjà, certains pays d’Europe voient leur population décroitre (Allemagne, Espagne) d’autres stagnent comme l’Italie.
      Le résultat est un vieillissement de la population.

      Si vous encouragez cela, vous ferez de l’Europe une maison de retraite avec une population active composée d’immigrés.
      Est-ce là l’avenir que vous souhaitez ?

      Répondre
    • 21/10/2014

      je dirais même plus: puisque la Terre est surpeuplée, et qu’il faut maintenant réagir à ce problème, si on veut qu’il soit réglé en douceur, il faut considérer que les gens qui ont 4 enfants et plus s’offrent du luxe et les taxer en conséquence. avec les contraceptifs gratuits, ça va de soi.

      Répondre
    • euréka

      22/10/2014

      allocations qui jusqu’ici font souvent l’objet d’un vrai trafic d’êtres humains, le père empochant les milliers d’euros de la CAF et s’empresse de repartir en Afrique le dépenser ou l’investir pendant que sa femme élève seule la marmaille en France.

      De même, notre généreux système de protection sociale occasionne d’autres types de fraudes comme les fausses déclarations de paternité à l’administration française.
      Un homme de 54 ans a été interpellé à Paris après avoir fait 55 déclarations frauduleuses de paternité qui auraient permis de détourner près d’1 million d’euros sur un an. Il recrutait les femmes seules avec enfant soit sur internet soit sur la voie publique ou les discothèques et se faisait rémunérer pour chaque reconnaissance de paternité 200 euros. Les femmes pouvaient ainsi obtenir un titre de séjour. Certaines des femmes ont par ailleurs déclaré percevoir jusqu’à 7.500 euros mensuels d’allocations diverses !
      L’individu, présenté à un juge a été placé sous contrôle judiciaire. Il est poursuivi pour « déclaration frauduleuse de paternité, aide au séjour et complicité d’obtention indue de documents administratifs ».

      Répondre
  9. 21/10/2014

    La solution était pourtant simple :  » Rendre ces allocations  » IMPOSABLES »
    Plus progressif
    Plus simple
    Plus économique ( rien à vérifier)
    Plus logique
    Il est vrai sue ce terme fait peur à nos énarques….pensez donc, il est dans la cervelle de tout le monde
    Et comme disait Montaigne
     » J’aime parler avec les paysans, ils ne sont pas assez instruits pour raisonner de travers »

    Répondre
    • Jaures

      21/10/2014

      Guy, je souscris à cette proposition qui fut celle de Jospin en son temps.

      Répondre
  10. frei

    21/10/2014

    C’est une décision parfaitement logique dans le cadre du grand remplacement : dissuader les Français de souche , plutôt aisés, de fonder une famille .Encourager les nouveaux arrivants , à Mayotte par exemple , à venir croître et embellir chez nous .Le tout au nom de la solidarité , cela va de soi .

    Répondre
    • Jaures

      21/10/2014

      Vous pensez sérieusement qu’un couple aisé qui perd quelques dizaines d’euros va renoncer à fonder une famille ?
      Si sa motivation ne tient qu’à cela, il est en effet préférable qu’il s’abstienne avant la déconvenue.

      Répondre
      • Caillou

        21/10/2014

        Pour une fois je suis d’accord avec vous Jaurès ! En fait, nous avons besoin de beaucoup de bonnes familles d’origine européenne et de familles peu nombreuses d’origine immigrée ! Le problème, c’est que nous habitudes de vie à nous peuples européens ont beaucoup changé pour la plupart d’entre nous par rapport aux populations d’origine immigrée. Le désir de créer une famille nombreuse est incomparablement moins grand chez nous que chez les immigrés et la façon dont nous dépensons notre argent pour nos enfants et pour vivre d’une façon générale n’est pas la même none plus ! Les immigrés cherchent avant tout un travers de l’islam spécialement envers la France et cela en profitant un maximum de toutes les aides possibles et imaginables ! Une famille française d’origine européenne, elle, comme vous le faites justement remarquer, connaît le goût et la valeur du sacrifice et choisira de vivre selon cet état d’esprit pour accomplir son Œuvre Précieuse et dans la foi de beaucoup de ces familles, Éternelle, c’est-à-dire Divine car servant Le Plan Divin.

        Répondre
        • Jaures

          21/10/2014

          Caillou, je doute que beaucoup de couples fassent des enfants pour accomplir un Plan Divin.
          Cette motivation relève d’une foi totale respectable mais très minoritaire.
          Je pense que le plaisir de vivre avec des enfants et la richesse de l’expérience éducative sont les principales motivations des couples modernes.

          Par ailleurs, outre que le taux de fécondité des pays d’où proviennent la plupart des immigrés en France (Maghreb) n’est guère éloignée de celui de la France, il est observé que le taux rejoint celui du pays d’accueil dés la 2ème génération.

          Enfin, la façon dont est dépensé l’argent dépend pour l’essentiel de l’origine sociale, bien plus que l’origine culturelle. D’ailleurs, on voit bien que les riches des pays arabo-musulmans dépensent leur fortune comme les autres: palaces, grosses voitures, shopping place Vendôme, clubs de foot,…
          Pour les familles modestes, c’est tout autant comparable: manger, se loger, se vêtir et partir en vacance quand on peut.

          Répondre
      • Caillou

        21/10/2014

        Mon logiciel de dictée automatique fonctionne vraiment très mal ! Je n’avais pas vu ces erreurs. Je rectifie donc.Les immigrés cherchent avant tout au travers de l’islam spécialement à s’assurer une occupation conquérante de notre pays par la démographie et cela, en profitant au maximum de toutes les aides possibles et imaginables ! Une famille française d’origine européenne, elle, comme vous le faites JUSTEMENT remarquer, connaît le goût et la valeur du sacrifice et choisira de vivre selon cet état d’esprit pour accomplir son Œuvre Précieuse et dans la foi de beaucoup de ces familles, Éternelle, c’est-à-dire Divine car servant Le Plan Divin. Nous n’avons pas les mêmes valeurs. Je suis assez d’accord avec vous aussi sur l’intelligence de cette réforme en bloc car il y aurait bien sûr dans les autres secteurs du budget et de la sécurité sociale entre autres beaucoup de mauvais choix et de gabegie à supprimer !

        Répondre
      • Caillou

        21/10/2014

        «sur l’inintelligence ou le caractère peu éclairé de cette réforme « en bloc »».

        Répondre
  11. jpdupacifique

    21/10/2014

    Mais qu’est ce qu’il foutent dans le métro (les sans papier)?
    Franchement !

    Répondre
  12. Hervé

    21/10/2014

    @Jaures
    « Préférez-vous que le sans-papier garde ses virus et vous croise dans le métro ? »

    un « sans papier » ( en français , un clandestin
    )n’a rien à faire dans le métro car il n’a rien à faire en France et devrait être expulsé manu militari.

    Répondre
    • Jaures

      21/10/2014

      Bien sûr. Sauf qu’il y est.
      Connaissez-vous un seul pays développé au monde (à part le Japon) où il n’y a aucun clandestin ?

      Répondre
  13. Jaures

    20/10/2014

    Je peux comprendre la critique de gauche qui est attachée à l’universalité de la sécurité sociale (même s’il est discutable de comparer assurance santé et allocations familiales).
    Par contre, la critique des libéraux est illogique.
    On ne peut demander l’équilibre d’une branche (la famille est en déficit de 2,5 milliards) et condamner les économies réalisées.
    Ou bien, on augmente les cotisations.
    Christophe sur ce point est cohérent qui pense qu’il ne faut pas accorder d’allocations. D’ailleurs, des propositions de gauche existent sur ce point car on peut se demander s’il n’est pas préférable d’investir dans les gardes collective plutôt que d’accorder des aides dérisoires par rapport au coût d’un enfant.

    Répondre
  14. DA85

    20/10/2014

    Les socialistes se moquent de la famille et devant des manifestations comme celles de LMPT ils sont encouragés et enragés à la détruire puisque c’est encore la seule institution qui tienne debout et qui s’oppose a eux.
    Il faut tenir et demander des engagements fermes et sans équivoques aux futurs remplaçants comme pour la loi Taubira.
    C’est l’abrogation qui doit être planifiée sans aucune échappatoire vers un contrat civil dont on se moque. Le Pacs existe il est fait pour les cas d’espèces qui ne peuvent ou ne veulent pas se marier et qui veulent protéger leur succession. ça suffit !

    Répondre
    • Christophe

      20/10/2014

      Ne jamais oublier,DA85,que le socialisme a toujours détester le genre humain.Le socialiste vit de l’argent des autres.Pour ma part,j’ai toujours considéré que verser des allocations familiales étaient une bizarrerie.A partir du moment ou une famille perçoit une subvention elle perd de facto toute liberté individuelle:choix de vie, choix d’un mode d’éducation et choix de penser..par soi-même.

      Répondre
      • Oeildevraicon

        20/10/2014

        Christophe vous dites:
        Pour ma part,j’ai toujours considéré que verser des allocations familiales étaient une bizarrerie.

        D’où provient l’argent des allocations si ce n’est des impôts payés par « les riches ».
        -Faut-il que les « riches » continuent de payer pour tous ceux qui bénéficient de toutes sortes d’avantages, sans avoir la moindre contrepartie?
        -Faut-il que « les riches » continuent de verser les 780 euros par mois aux étrangers qui arrivent en France, sans jamais avoir travaillé ni cotisé quand dans le même temps, ils ( « les riches ») ne sont pas certains d’avoir une retraite en rapport avec leur propres cotisations?
        -Faut-il que « les riches » continuent de financer les soins des 280 000 sans papiers alors qu’eux-mêmes ont de plus en plus de mal à y parvenir?
        -Etc… etc… etc.

        On voit très bien que la politique de gauche est celle de la préférence étrangère contre la population dite « Gauloise » qui a le toupet de travailler tous les jours pour gagner sa vie.

        NB: On est riche à partir de 4 000 euros de revenu mensuel selon Hollande, qui déclare pendant la campagne, qu’il n’aime pas les riches. Comment un président qui ne s’aime pas personnellement , peut-il aimer la France et les français?

        Répondre
        • Jaures

          20/10/2014

          Joli plaidoirie en faveur des riches, Oeil. Ils en avaient bien besoin !

          Pour votre gouverne, un couple avec 2 enfants qui gagne 6000€ net/ mois va perdre 65 €. Il est vrai que cela ne fait plaisir à personne de perdre quelques dizaines d’euros, mais que proposez-vous pour équilibrer la branche famille ? Une hausse des cotisations ? Une baisse des prestations des plus pauvres ?

          En second lieu, les 780€ de minimum vieillesse versés ne sont pas attribués aux « étrangers qui arrivent en France ». Il s’agit d’un dispositif dont peuvent bénéficier les étrangers à condition de résider en France depuis au moins 10 ans.

          Enfin, les soins délivrés aux étrangers, même sans papiers, sont une protection pour vous-même. Préférez-vous que le sans-papier garde ses virus et vous croise dans le métro ?

          Répondre
          • BAYLE

            21/10/2014

            Vraiment désolé, ce que nous préférerions c’est un pays non envahi par les fameux « sans papiers » que moi j’appelle plutôt les immigrés clandestins, qui viennent sur notre sol sans y être invités ! L’AME dont vous faîtes allusion, est une véritable pompe aspirante de l’immigration clandestine ! C’est facile de venir chez nous, par exemple, une femme enceinte, qui, non seulement ne déboursera rien, mais verra son enfant devenir « français » par l’opération du ST Esprit ! Avec toutes les « aides » qui vont avec !

    • hortensia

      21/10/2014

      DA85, j’approuve votre commentaire à 200%

      Répondre
  15. DeSoyer

    20/10/2014

    Le renversement de Hollande nécessite une action sur tous les fronts: la famille est l’un de ces fronts.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)