Modification du sexe à l’Assemblée Nationale

Posté le octobre 06, 2015, 11:50
3 mins

Ps-plug-anal-parti-socialiste-socialopes
La proposition de loi inspirée de l’idéologie du gender est désormais en ligne. L’exposé des motifs annonce :

« Aujourd’hui, en France, plusieurs dizaines de milliers de personnes éprouvent la conviction d’être nées dans le mauvais corps, le sexe leur ayant été biologiquement assigné à la naissance ne correspondant pas à l’expérience intime de leur propre identité sexuelle.

Le décalage entre le sexe biologique et l’identité ressentie conduit la majorité de ces personnes à souhaiter vivre socialement dans le genre du sexe opposé à leur sexe biologique et à en adopter l’apparence grâce à un parcours médical, fait notamment d’hormonothérapies et d’opérations chirurgicales, en tout état de cause variable en fonction des individus. On estime entre dix mille et quinze mille personnes actuellement engagées ou ayant accompli un parcours de transition.

Le plus souvent profondément ancrée dès l’enfance, la transidentité peut s’affirmer à tout âge et génère dans la plupart des cas de profondes souffrances psychologiques, notamment traduites par un taux de tentatives de suicide estimé à 34 % par une enquête associative en France. À la difficulté d’accepter sa transidentité s’ajoute le malaise social, la personne concernée ne pouvant se reconnaître dans les rôles et apparences culturellement attribués aux hommes et aux femmes. Dans bien des cas, enfin, elle subit l’isolement et le rejet par son entourage, ainsi que de nombreuses discriminations, violences physiques ou sexuelles.

Le 8 février 2010, le ministère de la santé établit le décret n° 2010-125 dans lequel les troubles de l’identité de genre (ou transsexualisme) sont supprimés des critères d’admission des affections longue durée (A.L.D. n° 23), dites psychiatriques.

Le 6 août 2012, conformément aux engagements du Président de la République, la France a officiellement reconnu la transphobie en ajoutant « l’identité sexuelle » parmi les motifs de discrimination inscrits à l’article 225-1 du code pénal à l’occasion de la loi sur le harcèlement sexuel. La prévention et la lutte contre la transphobie ne sauraient toutefois être efficaces sans modification de la mention du sexe à l’état civil, la discordance entre l’identité légale et l’identité perçue par la société exposant les personnes trans à de nombreuses discriminations et entraves en matière d’accès à l’emploi, au logement, aux soins, aux services bancaires, et parfois même au droit de vote.

Ainsi, loin d’être une simple normalisation administrative, la modification de la mention du sexe à l’état civil apparaît comme l’enjeu central de la protection des personnes trans, de leur vie privée et la garantie de conditions de vie respectueuses de leurs droits. »

39 réponses à l'article : Modification du sexe à l’Assemblée Nationale

  1. BRENUS

    12/10/2015

    Je ne vois pas de rapport entre un roux et un trans. Le (ou la) premier (ère) est dans la normalité que nous donne a tous la nature, l’autre est une aberration involontaire de cette même nature. Ceci dit si certains (aines) phantasment sur l’intérêt qu’il pourrait avoir a changer (faussement d’ailleurs) de sexe, c’est leur affaire et ils n’ont pas à enquiquiner le monde avec cela. Après tout, Michou fait son cinéma depuis des lustres et personne ne l’emmerde et lui n’emmerde personne. Alors les appels à la tolérance pour tout et n’importe quoi, ça fatigue à la longue. Vivez votre vie et foutez nous la paix.

    Répondre
    • Jaures

      12/10/2015

      Ce que vous énoncez comme « aberration de la nature » relève uniquement de votre conception, non d’une réalité en dehors de vous.
      On disait autrefois (même encore aujourd’hui sur ce site) que l’homosexualité serait « contre-nature » alors qu’elle y est présente chez des centaines d’espèces. Il s’agit pour certains de faire passer pour naturelles leurs valeurs morales afin de les imposer.
      Les trans n’ont jamais demandé rien d’autre que vivre leur vie et c’est ainsi qu’ils vous ficheront la paix. Qu’on accède donc à cette revendication administrative qui leur facilitera la vie sans rien changer de la nôtre et le dossier sera classé.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        12/10/2015

        par contre, est il  » contre-nature  » de voter F.N. , Régionaliste,  » identitaire « , Le Parti de la France etc … ? bref de ne pas  » bien  » voter , car c’ est ce que j’ entend sur toutes les longueurs d’ ondes et pas plus tard que ce matin, sur France-Info par un dénommé Sapin qui serait, d’ après le larbin de service, Ministre des économies ( des collectivité locales … sic ) … mon grille-pain anglais ( rouge comme leurs cabines téléphoniques ) avec radio intégrée s ‘est  » vocalisé  » tout seul !

        Répondre
        • Jaures

          12/10/2015

          Voter contre-nature ne veut rien dire.
          A moins que vous ayez des exemples de scrutins chez certaines espèces animales.
          Que le choix de tel ou tel gouvernant soit ou non pertinent se mesure à l’expérience.
          Même si certaines expériences sont plus dangereuses que d’autres.

          Répondre
  2. BRENUS

    07/10/2015

    Jojo fait indirectement la promo du plug anal dont il doit bien connaitre le maniement . Mais, ce faisant, il se révèle un méchant ségrégationiste car il ne parle pas des godes qui sont l’équivalent féminins. Une sorte de néo-sexiste en quelque sorte. Quitte a proner l’inversion il faut aller au fond des choses, si j’ose dire.

    Répondre
    • Seppidalsace

      09/10/2015

      Taupira et Berlusconi le duo qui construit des lois pour couvrir leurs crimes et délits !

      Répondre
  3. David Dom972

    07/10/2015

    Le malaise se situe d’abord au niveau de l’individu qui a du mal à s’accepter tel qu’il est. Il nait homme, mais se sent pousser à vivre dans un corps de femme, vice-versa. Ce déséquilibre n’a rien à voir avec le fait qu’on soit gaucher ou rouquin. Maintenant brandir le drapeau de la victimisation face au regard de la société est facile, car ne demande pas une analyse mais une compassion. Ces personnes déséquilibrées nous demandent de modifier les lois républicaines dans un élan de compassion. Mais malheureusement, jusqu’où cette compassion peut aller, au point de donner l’impression aux victimes d’avoir raison dans leur démarche. Bientôt, il faudra légiférer pour ceux qui sont poussés à entretenir des relations sexuelles avec des animaux, d’autres avec des enfants, parce qu’ils seraient perçus par la société comme des pervers, ce qui les conduirait à se suicider. La Bible a encore raison, « se croyant sage… » En tout cas si ces textes ont été validés par les francs maçons, il sera validé au parlement.

    Répondre
    • Jaures

      07/10/2015

      Vous faites vous-même le lien avec les gauchers et les roux d’autrefois.
      Ainsi, vous dîtes que la loi sur les transidentitaires conduit naturellement à accepter la pédophilie ou la zoophilie: pour vous un transidentitaire est donc un pervers comme autrefois on assimilait les roux ou les gauchers à des démons ou des dégénérés.
      Or, cela n’a rien a voir: un transidentitaire ne fait de tort à personne. Il souffre d’un handicap qu’une opération peut corriger. Qu’importe si ce handicap est psychologique. Les réticences sont donc uniquement morales. Il ne me parait pas souhaitable que soient assimilés tous les comportements minoritaires à des perversions. Rien de ce qui ne porte tort à quiconque ne doit être proscrit a priori.

      Répondre
      • Rouletabille

        08/10/2015

        « Rien de ce qui ne porte tort à quiconque ne doit être proscrit a priori. » dit Jaurès.

        Ah bon! L’homosexualité est interdite par la loi. Se faire trafiquer chirurgicalement ou chimiquement pour changer son apparence est interdit par la loi.
        Et bien entendu, si on se sent femme et qu’on a corps d’homme, c’est la faute à Rousseau.
        Conchita Wurst, avec sa barbe, un nouveau sexe?

        Répondre
        • Raspoutine

          09/10/2015

          Hollande va changer de sexe; ainsi nous pourrons le virer illico<;

          Répondre
    • quinctius cincinnatus

      09/10/2015

       » les relations sexuelles avec les animaux  » ,autrement dit la zoophilie, sont devenues un crime au Danemark par respect … des … animaux …

      Répondre
  4. HERVE

    07/10/2015

    Que de bons sentiments pour … détruire l’homogénéité de la société.
    En fait, nous sommes en plein communautarisme : La majorité doit se plier aux souhaits de chaque communauté.
    De par la Nature, nous sommes, heureusement de mon point de vue, tous différents avec nos forces et nos faiblesses innées. Mais ça ne fait pas l’affaire de nos dirigeants qui aimeraient bien gérer des gens bien formatés intellectuellement tout en étant divisés sur des souhaits communautaires.
    Cette stratégie permet d’avoir les mains libres pour gérer des bisounours uniquement centrés sur des préoccupations personnelles et communautaires et pour s’occuper de choses sérieuses sans tenir compte des avis de la majorité de la population.

    Répondre
    • Jaures

      07/10/2015

      Qu’est-ce qu’une société homogène, Hervé ?
      Voulez-vous dire unicolore ? Mais n’est-ce pas là un aspect bien dérisoire de l’homogénéité ?
      Sous l’Ancien régime, grosso mode, tout le monde était blanc en France. La société était-elle pour autant « homogène » avec la totalité du pouvoir et des richesses transmis héréditairement par 1% de la société tandis que 99% survivait péniblement entre deux famines ?
      Aucune société libre ne peut être homogène parce que, comme vous le dîtes, nous sommes tous différents. Seule l’oppression peut rendre une société d’apparence homogène par la contrainte. Avec la liberté de circuler, de penser, de s’exprimer, de s’établir selon ses voeux, les différences individuelles et sociales apparaissent au grand jour. Ce qui les soude ? La loi votée ou abrogée démocratiquement.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        09/10/2015

        surtout de s ‘ exprimer , oui surtout de s’ exprimer @ Jaurès ! ah l’ Ancien Régime et ses libelles  » orduriers  » contre l’ Autrichienne que de bons souvenirs révolutionnaires ! et maintenant vous demandez de discuter entre historiens de ce qu’ il y a de véridique dans la Shoah et hop … en taule pour une  » révision  » de l’ Histoire

        Répondre
      • quinctius cincinnatus

        09/10/2015

        quelle est pour vous la différence entre  » l’ oppression  » et  » la contrainte  » ? dix lignes maximum !

        Répondre
      • quinctius cincinnatus

        12/10/2015

        uns société  » homogène  » est celle qui a une identité

        Répondre
  5. Julie

    07/10/2015

    comme d’habitude avec ce genre d’articles, les commentaires volent bas.

    si le taux de suicide est élevé, ce n’est pas lié à l’état de transidentité de la personne mais aux effets de bords d’une société malade, qui n’accepte pas les différences, pourtant richesses humaines : rejet des proches, perte d’emplois, agressions, difficultés administratives en tout genre, …

    La transidentité a toujours existé et dans de nombreuses sociétés, les personnes trans sont mises en valeur. En France, société binaire, sexiste et patriarcal, c’est juste impossible.

    Une étude ethnologique récente a même montrer que les groupes aux néolithiques les plus performants et pérennes étaient ceux qui valorisaient les personnes trans. Voir aussi les two spirits chez les amérindiens, etc …

    Comme toutes les communautés invisibilisées, cela commence par l’absence de chiffres sur le nombre de personnes concernées.

    Le taux de prévalence (cf études aux US et UK) est d’environ 2 pour mille. Donc plutôt 150.000 personnes en France. Mais la très grande majorité resteront dans leur placard à vie, malades et dépressives …

    Il faudrait se demander un jour le cout social d’une personne trans avant sa transition et après sa transition.

    Avant j’étais une personne dépressive, en fort surpoids, en hypertension, sous lexomil, …

    Aujourd’hui je suis une femme trans épanouie, en excellente santé, chef d’entreprises et je crée de nombreux emplois …

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      09/10/2015

      je ne connais qu’ un seul groupe  » ethnique  » qui  » met en valeur  » les  » transsexuels  » les Amérindiens ( et leurs cousins Sibériens ) … Vous êtes dans la Mode, fleuriste , architecte d’ intérieur , coiffeuse …. voilà quelques uns les rares métiers que je connaisse où peuvent véritablement s’ épanouir les  » trans  » dans notre société  » occidentale « 

      Répondre
      • Julie

        09/10/2015

        Président d’un fond d’investissement et PDG d’une société dans l’édition logiciel :)…

        J’ai plusieurs amies trans dans des métiers tout aussi valorisant. Il ne faut pas croire tout ce que raconte le discours dominant :).

        La transidentité touchant toute la pyramide sociale, il est normal que nous soyons représentées dans les mêmes proportions.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          10/10/2015

          Vous êtes président ou présidentE ( Jules ou Julie ) ? à l’ origine de quel genre étiez vous ? Personnellement j’ ai connu il y a de cela des années, un … » couple  » de trans sexuels, je dis bien un COUPLE ( médecins ) On ne peut pas dire que cela se soit bien  » passé  » d’ une part entre eux et en tout cas pas avec leurs patients … un suicide m’ a t on rapporté plus tard !

          Répondre
          • Jaures

            10/10/2015

            Il est vrai qu’avec les couples hétéros en non trans cela se passe toujours très bien…

          • Julie

            10/10/2015

            Assignée M à la naissance, j’ai obtenu un changement d’état civil pour le F et le prénom Julie.

            Je suis Président parce que c’est une fonction.

          • quinctius cincinnatus

            12/10/2015

            vous êtes  » Président  » parce que c’ est une fonction ? ah bon ? il n’ y a pas si longtemps qu’ il y eût à l’ A.N. un débat  » haineux  » sur ce sujet et qu’ un député ( de l’ opposition ) fut sanctionné par Don 93 parce qu’ il affirmait qu’ une  » présidente  » était un  » président  » puisqu’ il s’ agissait, dans le cas, d’ une … fonction … vous devriez vous mettre à date pour éviter toute confusion de … genre et vous placer en dehors de ce qu’ il est , actuellement, correct de penser , d’ autant plus qu’ il n’ y a aucune raison à ne pas revendiquer sa trans-sexualité même et surtout dans votre milieu professionnel

            effectivement certaines  » exceptions  » anatomiques peuvent devoir entrainer plus tard un changement d’ état civil ( ce fut l’ objet de la thèse de ma femme : l’ hermaphrodisme à laquelle j’ ai participé assez activement comme  » collecteur  » de références bibliographiques et … traducteur : allemand, roumain, portugais )

  6. quinctius cincinnatus

    06/10/2015

    résumé :

    d’ une part les transsexuels présentent des signes de souffrances psychologiques pouvant les amener dans # 35 % des cas à des T.S. et même à des suicides  » réussis » , d’ autre part cette même souffrance psychologique  » de distorsion identitaire psycho-physiologique )  » n’ est plus  » reconnue  » comme une affection psy pouvant relever de l’ A.L.D. ( N° 23 ) … c’ est assez inhumain mais administrativement dans la droite pensée du New World que les  » psy  » de gauche considèrent comme une  » normalité  » … en effet pourquoi vouloir  » traiter  » quelqu’ un qui est  » normal  » ?

    Répondre
    • Jaures

      07/10/2015

      Cher Quinctius, autrefois on traitait les gauchers (sénestriers) de dégénérés ou de maléfiques. Jusqu’au début du XXème siècle on a tenté de les « guérir » de leur « gaucherie » par des tourments absurdes.
      Les roux ont subi le même calvaire de parias depuis la nuit des temps.
      Il faut admettre qu’il existe dans l’humanité des particularités qu’il faut prendre en compte et respecter tant qu’elles ne nuisent à quiconque.
      Et je ne pense pas qu’un transsexuel vous tracasse plus qu’un gaucher ou un rouquin.

      Répondre
      • qinctius cincinnatus

        07/10/2015

        quel est le SUJET de votre propos, si on occulte le fait qu’ il vous faut occuper l’ espace de l’ écran et justifier votre poste de travail ?

        Répondre
        • Jaures

          07/10/2015

          Bien, reformulons, comme pour toute maïeutique.
          Les souffrances psychologiques qui amènent les transidenditaires aux tentatives de suicide ne sont pas liées à leur état mais à la façon dont ils sont considérés (à la semblance des roux ou gauchers d’autrefois).
          Si un simple parcours médical permet d’éviter ces T.S, pourquoi vous y opposez-vous ?
          Si vous refusiez une opération et que la T.S de votre patient réussissait, considéreriez-vous cette mort comme une erreur médicale ?

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            09/10/2015

            où diable avez vous lu que  » je m’ opposais  » c’ est l’ A.M. qui s’ oppose ! ach die Administrazion ( Verwwaltung auf deutch ) !

          • Jaures

            10/10/2015

            « en médecine et en chirurgie il faut savoir » résister » aux demandes déraisonnables des patients ou de leur entourage ( y compris les … psy ! ) » Quinctius le 6/10/2015 à 19h24

          • quinctius cincinnatus

            12/10/2015

            et alors ? je ne vois encore dans votre intervention qu’ un amalgame de plus … un oeil  » professionnel  » et expérimenté peut être plus lucide et humain qu’ une  » conviction personnelle  » non ?

  7. quinctius cincinnatus

    06/10/2015

    au lieu que de vous perdre en querelles byzantines … stériles sur le sexe des … démons , parlez nous plutôt de ce grand moment de gloire syndicale et forcément patriotique : je veux parler d’ Air France

    P.S. c’ est vraiment quand on ne peut pas choisir une autre Compagnie ( celles du Golfe : super ) qu’ on se risque à s’ embarquer ( ou ne pas s’ embarquer selon l’ humeurs des  » privilégiés  » ) sur la Compagnie Nationale Aérienne

    Répondre
    • René de Sévérac

      07/10/2015

      Quinctus,
      Jaurès vous expliquera qu’il suffit de subventionner Air France. Pensez aux « damnés de la terre » obligés de survivre avec 10 000€ !

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        07/10/2015

        le carburant est déjà dans les tubulures : tout le monde ( ? ) est d ‘ accord pour dire que pour que la Compagnie reprenne de l’ air et par là même son envol il faut investir lourdement pour  » rattraper les autres  » … personnellement je pense qu’ il faudrait plutôt alléger l’ appareil , mais je dois bien être le seul à penser aussi  » hérétiquement  » … les hindouistes ont leurs vaches sacrées , nous avons nos entreprises  » nationales  » ( et on n’ en peut même pas brûler les déjections ! )

        Répondre
  8. Jaures

    06/10/2015

    Oh mon Dieu, quelle horreur !
    Essayer de faciliter la vie des 15000 transsexuels alors qu’il était si admis qu’un sur trois tente de se suicider !

    Répondre
    • Raoul Villain

      06/10/2015

      Donc en 2015 il n’en restera que 10 000, en 2016 que 6666. A quoi bon en effet faire une loi si ce n’est pour satisfaire la branchitude?

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      06/10/2015

      en médecine et en chirurgie il faut savoir  » résister  » aux demandes déraisonnables des patients ou de leur entourage ( y compris les … psy ! ) ; mais pour cela encore faut il avoir comme le disait mon prof. de philo une  » conscience morale  » … et ajouterai je un peu de cette lucidité qui ne vient que par l’ expérience acquise et … transmise … la confiance c’ est cela !

      le calviniste

      Répondre
    • René de Sévérac

      07/10/2015

      Tiens Jaurès …
      vous abandonnez le camp du PROGRES.
      Bienvenue dans le monde réactionnaire.
      Encore un petit effort !

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        07/10/2015

        c’ était de l’ humour  » à la @Jaurès  » … et vous n’ êtes pas sensé y être sensible car pour cela il faut avoir subi une longue et méthodique  » décervellisation « 

        Répondre
  9. Papyréac

    06/10/2015

    O tempora, O mores ! ad nauseam…

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)