Monsieur, maintenant, j’ai toujours peur…

Monsieur, maintenant, j’ai toujours peur…

De quoi avez-vous peur, Madame?

Je suis âgée et je n’ose plus sortir de chez moi. Le matin, j’ouvre mon journal pour apprendre qu’Untel a été égorgé, qu’un autre a reçu un coup de cutter à la gorge et en est mort.

J’apprends aussi que des rixes entre bandes ont provoqué des crimes. Des adolescents en sont morts.

Pour nous distraire, on nous sert aussi ce qu’est la vie quotidienne à Mayotte, tueries et désordres dans ce 101e département français qui vient d’être créé où il faut toujours envoyer des renforts de police à 12 000 km de Paris ! Bien sûr, je n’habite pas Mayotte, Dieu soit loué, mais ce qui s’y passe complète le tableau national fait de crimes et délits.

Non, je n’ose plus sortir de chez moi. On va me donner un coup de couteau, on va m’arracher mon sac. C’est arrivé à plusieurs personnes que je connais. L’État n’assure plus la sécurité de ses citoyens, mais veille attentivement à les ruiner. Pour ce qui me concerne, après impôts, il ne me reste pas grand-chose de ma petite retraite.

Nous avons une propriété en Normandie que mon mari a réussi à acheter en y mettant toutes ses économies. Les enfants et petits-enfants en ont profité, Dieu merci, mais, à la succession, l’État va prendre la moitié de la propriété. Les droits de succession, c’est 50 % de la valeur du bien et ce que l’État enlève d’autorité, qu’est-ce qu’il en fait ? Permettez-moi de dire que cette spoliation, c’est du vol au détriment, le plus souvent, de bons citoyens, de familles honnêtes, pour qui ces spoliations officielles sont souvent très difficilement supportées – et on appelle cela un «droit»!

Il n’est plus possible d’oublier que la France est désormais, parmi les nations qui font la société humaine, la plus imposée et la plus endettée. Dans un autre domaine, la France est l’un des pays où l’insécurité est la plus agissante, la plus inquiétante, où se développe le racisme anti-blanc et anti-juif.

Le jeune juif Ilan Halimi a été torturé à mort, en France, parce que juif. Tous les complices de l’assassin tortionnaire, un Africain, sont en liberté. Le crime a eu lieu en France, le plus tranquillement du monde, si j’ose dire. L’invasion musulmane est telle qu’il y a lieu de craindre un nouveau crime de ce genre. Il est vrai que je ne suis pas juive, mais catholique pratiquante – alors comment ne pas penser au P. Hamel, prêtre catholique, qui a été égorgé dans son église alors qu’il disait la messe, parce qu’il disait la messe ? Un prêtre catholique égorgé par deux musulmans, qui exécutaient, ont-ils dit, les ordres donnés par Allah le miséricordieux. Oubliez cela, me dit-on.

Jusqu’à quand? Jusqu’à la prochaine «exécution» commandée par Allah le miséricordieux …

«L’ensauvagement» de la société française est tel que les forces de l’ordre sont débordées. Que faut-il faire? À qui s’adresser?

Lorsque j’étais jeune, j’ai chassé, comme tout Français, le lapin et le faisan. Faut-il que je retrouve mon calibre 12, chargé cette fois à chevrotine?

On me dit souvent : vous dites toujours la même chose. C’est vrai, parce que «la même chose» se répand partout, à tel point que maintenant, en France, les enfants eux-mêmes s’entretuent.

Il y a très peu de temps, en région parisienne, une adolescente de 14 ans a été poignardée à mort. Certains des agresseurs avaient à peine 13 ans. En 2020, la France, où nous habitons, a été le théâtre de 357 affrontements entre bandes de « jeunes ». Les « belligérants » délinquants sont presque tous mineurs et se répartissent en 74 bandes identifiées. Le 23 février, dans l’Essonne, la police a découvert le corps sans vie d’un jeune de 13 ans et un autre grièvement blessé qui avait le même âge.

Tous ces jeunes qui s’entretuent ne viennent pas du Morvan! Ils viennent de plus loin. Je vous laisse le soin de découvrir les pays «exportateurs».

Comment cette situation créée par l’immigration, et qui va s’aggraver par la démographie, peut-elle s’améliorer? Je vous laisse aussi le soin d’imaginer ce que ce sera dans les décennies à venir, dans notre pays, « tendre pays de notre France », où « il faisait si bon vivre ». Vous en souvenez-vous ?

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Partager cette publication

(1) Commentaire

  • ELEVENTH Répondre

    J’espère que notre célèbre Laurence Ferrari,( TV machin ), ne va pas lire cet article qui risquerait de blesser sa délicate sensibilité aux sentiments de nos « jeunes » émotifs divers.
    En effet, la dame, à pratiquement chaque interview qu’elle a avec un homme politique qui arrive à évoquer le sujet de ces « jeunes » (doit-on dire plutôt djeuns) , ne manque pas de rappeler qu’ « ILS SONT FRANCAIS ». Comme si la carte d’identité constituait un droit à tous les débordements.
    Je crois même l’avoir entendue lancer cette monstrueuse arnaque : ce sont « NOS »enfants. Les siens – en partie peut être, je ne suis pas allé voir.
    Mais les miens surement pas : ils ne sont pas du même comportement et s’ils avaient eu la tentation de l’être, je les aurait fait rentrer à la maison à coup de pieds au cul.
    Vous avez là une différence entre les temps actuels et le « avant » si moqué par les ricaneurs de service , même si ce dernier temps pouvait enregistrer des désordres mais pas à ce point, quand ont excuse tout.
    Mais avec les bobotes, qui sont aussi françaises, il faut s’attendre à tout et à toutes les acceptations . Le papa UDF n’a pas du bien lui enseigner la façon de voir les choses.

    12/03/2021 à 15 h 34 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: