« NON AUX MARIAGES ET PATERNITÉS DE PAPIERS »

« NON AUX MARIAGES ET PATERNITÉS DE PAPIERS »

 ASSOCIATION

« NON AUX MARIAGES ET PATERNITÉS DE PAPIERS »

B P 172 – 06603
ANTIBES CEDEX
Tél/Fax: 04 93 34 72 89
Portable : 06 19 05 79 74

e-mail: [email protected]

L’association se donne pour missions de :



. Venir en aide aux femmes et également aux hommes, instrumentalisés et piégés dans des mariages frauduleux et délictueux, plus connus sous les appellations de mariages fictifs, mariages-visas, mariages de papier, vrais-faux mariages d’amour, mariages blancs (pour ces derniers, l’exploitation de situations de détresse psychologique et de précarité financière permet d’autant plus facilement la fraude et la manipulation par les filières d’immigration), mariages forcés (un moyen commode pour faire venir un cousin ou une cousine en France).


Qui sont les conjoints français abusés par ces mariages de papier ? Il est important de souligner que ce ne sont pas seulement les Français dits de souche qui en sont victimes, mais également les Français issus de l’immigration, femmes et hommes. Les conjoints français ont tous un point commun, le fait d’avoir cru que leur mariage mixte était sincère et authentique et de réaliser peu de temps après la cérémonie que le conjoint étranger ne l’avait contracté que dans le but exclusif d’obtenir titre de séjour et naturalisation française, dévoyant ainsi la finalité du mariage. Les conjoints étrangers peuvent être en situation irrégulière sur le sol français, détenteur d’un visa de tourisme, expiré ou non, demandeur d’asile ou toute autre situation temporaire sur le territoire. Les témoignages montrent que ces mariages de papier peuvent être célébrés en France ou dans le pays d’origine du conjoint étranger.


. Venir en aide à toutes les mères françaises, de toute origine, ayant donné naissance à un enfant né en France, de père étranger, (notamment en situation irrégulière), et ayant réalisé, après la naissance de l’enfant, que ce dernier n’avait été conçu que dans le but de régulariser la situation personnelle du père. L’association vient en aide dans les cas manifestes d’instrumentalisation des mères et des enfants, aux seules fins d’éviter au père étranger l’expulsion du territoire. Ces pères de papier revendiquent des droits en titres de séjour sans assumer leurs devoirs de paternité.


Les mères sont sous l’emprise de la peur, d’intimidations, de violences physiques et psychiques, de menaces de représailles et d’enlèvements d’enfants, parfois de menaces de mort, si elles dénoncent la situation à la préfecture, à la mairie ou au parquet. Rappelons que, légalement, il suffit au père étranger d’un enfant né en France, de contribuer à son entretien et à son éducation pendant une durée d’UN AN SEULEMENT pour prétendre à un titre de séjour. Cette trop courte durée d’un an a ouvert la voie à tous les abus, manipulations et chantages. Les pères de papier contraignent les mères de faire de faux témoignages auprès des pouvoirs publics et des autorités judiciaires, portant notamment sur l’absence de contribution financière à l’entretien et à l’éducation de l’enfant. Les mères, elles, devront subvenir aux besoins matériels et éducatifs de l’enfant jusqu’à sa majorité et probablement au-delà. De plus, ces pseudo-pères font vivre les mères sous la menace permanente de l’enlèvement de l’enfant dans le but de l’emmener dans leur pays d’origine : « C’est l’enfant ou les papiers ». Ils sont suffisamment informés de leurs droits pour ne pas mettre leurs menaces à exécution AVANT d’obtenir le titre de séjour, mais une fois obtenu, plus rien ne les empêche de passer à l’acte. Nous en arrivons à la situation paradoxale suivante ; des mères ayant eu des enfants en France avec des étrangers sont contraintes de fuir et de se cacher, de changer de région, de quitter leur travail, de se réfugier dans leur famille pour échapper aux pères qui sont, eux, des clandestins ou des étrangers restés en France à l’expiration de leur visa de tourisme, circulant librement sur le territoire. Les mères deviennent clandestines dans leur propre pays, otages d’un odieux chantage au titre de séjour et à la naturalisation.


Dans ce cas précis, la durée légale pour l’obtention d’un titre de séjour devrait être revue à la hausse, c’est-à-dire supérieure au délai actuel d’un an, comme il l’était initialement prévu dans le projet de loi de novembre 2003. De plus, le titre de séjour ne devrait être délivré que pour une durée temporaire, permettant ainsi de limiter les manœuvres dolosives, et devrait être subordonné à la contribution effective aux besoins matériels de l’enfant et à l’investissement réel dans la relation père-enfant.


La naissance d’un enfant né en France, de père (ou de mère) étranger, est devenue une filière d’immigration privilégiée. Les paternités de papier constituent la majorité des témoignages mais il est à noter que nous recueillons de plus en plus de plaintes de pères Français, de toute origine, confrontés à des instrumentalisations de la part de mères, abandonnant le père et l’enfant une fois obtenu le titre de séjour permanent.


. L’association fournit une aide d’ordre psychologique, administratif et juridique. Beaucoup de conjointes françaises, piégées par le biais de l’affectif et du sentimental dans des mariages et des paternités de papier sombrent dans la dépression et l’isolement, car loin d’être complices, elles en sont les premières victimes. Détruites psychologiquement, financièrement, parfois physiquement, ces femmes ont honte, n’osent pas parler et se confier de peur des représailles. Elles recherchent un soutien auprès des associations censées défendre les droits des femmes et de la famille, les droits des victimes. Sur ce point, tous les témoignages des personnes abusées sont unanimes ; les associations les plus médiatisées nient leurs drames, au mieux les minimisent, les réduisent à une problématique de trop grande crédulité et naïveté. À aucun moment, ces associations ne semblent s’interroger sur les conditions et les causes en amont qui génèrent ce type de fraudes au mariage et à la paternité.


. Il convient de soulever la chape de plomb nationale et d’informer le grand public sur les conséquences désastreuses de l’immigration non contrôlée, entraînant une augmentation inquiétante du détournement du mariage et de la paternité, devenus depuis plus d’une vingtaine d’années de véritables filières d’immigration dans notre pays. La France est en effet le pays de l’Union Européenne où il est le plus aisé d’obtenir un titre de séjour par voie de mariage et de paternité, après s’être procuré de faux papiers sur le territoire ou dans un autre pays de l’UE. La très grande majorité des citoyennes et citoyens « ordinaires » ont une connaissance très insuffisante des lois de l’immigration et sont, de ce fait, d’autant plus aisément trompés et abusés.


. Il convient d’attirer l’attention des pouvoirs publics sur les dérives engendrées par l’inadéquation des lois de 1998 et 2003 sur l’entrée et le séjour des étrangers, avec la réalité de l’immigration actuelle. Il existe depuis 1998 un véritable boulevard ouvert aux mariages et paternités de papier. Les mariages mixtes ont augmenté de 470 % en trois ans et les demandes en nullité de mariage progressent, en dépit de la réelle difficulté à obtenir la reconnaissance légale de la fraude. Le nombre de mariages mixtes célébrés à l’étranger est supérieur au nombre de mariages mixtes célébrés en France. Un nombre sans cesse croissant de conjoints français, hommes et femmes, de mères de famille, alertent les pouvoirs publics sur les détournements des lois, les vides juridiques et les niches légales, sans qu’aucune réponse adaptée ne leur soit apportée. L’association veut agir auprès des élus afin de faire évoluer les dispositions de loi dans ce domaine. Certes, la loi du 23 novembre 2003 représente une avancée par rapport aux lois complaisantes de 1998 du gouvernement Jospin mais reste néanmoins bien en deçà des lois d’immigration des autres pays de l’Union européenne. Les mariages blancs sont plus sévèrement punis depuis la loi du 23 novembre 2003 et certains étrangers et clandestins se tournent vers d’autres failles des lois, notamment les vrais-faux mariages d’amour et les paternités de papier. La non-efficacité de l’État en matière de lois de l’immigration, de leur application, en particulier en matière d’immigration clandestine, génère des fraudes, des délits et des crimes dont les femmes d’en bas ont de plus en plus à souffrir. Mais qui se soucie des femmes ?


. L’association ne peut être soupçonnée de crypto-racisme dans la mesure où nous venons en aide aux conjointes et conjoints français, de toute origine, ayant épousé des étrangers, ainsi qu’aux mères d’enfants nés en France, de père étrangers. Il existe fort heureusement des mariages mixtes sincères et authentiques. Ce qu’il convient de dénoncer, ce sont les fraudes sentimentales, le dévoiement des lois, les manœuvres dolosives exercées par certains étrangers et clandestins pour obtenir à bon compte titres de séjour et naturalisation française. L’association se donne pour ligne de conduite d’exposer les faits sans diabolisation ni angélisme, sans généralisation caricaturale ni stigmatisation, et d’analyser avec objectivité ce fait de société qui ne cesse de prendre des proportions inquiétantes dans toutes les régions de France.


. L’association s’engage dans un combat qui débute par des femmes d’en bas, par des consciences isolées, par des victimes et des proches de victimes. C’est un travail militant auprès des pouvoirs publics, des députés, des sénateurs, des préfectures, des ministres du gouvernement et également auprès des médias.





Partager cette publication

Comments (38)

  • Salomon Répondre

    Bonjour, Lettre envoyée à un protecteur de femmes qui s’isolent pour toucher les allocs. Novembre dernier, à mon domicile s’est présenté Monsieur Jérôme Antoine Prevec (Agent de contrôle CAF). Après avoir fixé rendez_vous à ma femme, il est arrivé dans les environs de 14 heures, pour lui annoncer: _ Qu’en réalité ce n’est pas avec elle (ma femme) qu’il avait rendez-vous _ Mais avec moi _ Avant de Laisser la carte dans laquelle il me fixait (cette fois-ci) un rendez-vous,… A LA CAF de Melun…, _ Monsieur Prevec, sans même que je sois informé, a dit à ma femme que j’avais des enfants avec une autre femme… (devant mes enfants) J’ai fait venir Madame Tety Jeannine pour produire son disque (pendant une période d’un mois). Quand à son arrivée à l’aéroport, Madame Tety m’a annoncée qu’elle ne repartirait plus,_ J’ai compris que je m’étais fait avoir_ Quand elle a refusé de signé le contrat de production que je lui avais proposé___ mettez-vous un seul instant à ma place!… Depuis, c’est moi qui suis traqué Jusqu’à pénétrer à l’intérieur de ma famille (et dans le monde entier… ), Question: A/ Le but de la Caf est-ll de détruire les mariages? B/ D’encourager le réseau des femmes qui s’isolent pour toucher des allocations? C/ De faire semblant de ne pas savoir qu’il y’a une différence entre homme marié (ave 4 enfants) et une femme célibataire (qui s’isole avec 4 enfants). Je comprends tout à fait l’importance que vous accorder aux enfants de Madames Tety, mais, Est-ce là une raison pour exposer ceux des autres au traumatisme psychologique? … Demain 6 décembre 2011… Je serai au rendez-vous du  »réseau des femmes qui s’isolent » pour toucher des allocs.

    05/12/2011 à 16 h 46 min
  • Christian Répondre

    Bonjour,

    Si l’action mené par cette association est louable sur le fond, il n’en reste pas moins que les pauvres français(e)s qui se disent abusés par les soit disant dénicheurs de papiers, devraient apprendre à se remettre en question.

    Pauvre femmes, elles en oublient que la pilule existe, depuis le temps que ce problème est soulevé elles devraient prendre conscience et ne plus se faire avoir.

    Pauvres hommes, avez-vous oublié le préservatif?

    Je suis conscient que le sujet est grave, mais plutôt que de dénigrer faites un travail de communication pour les contraceptifs et chacun y trouvera son compte je pense……..

    Christian

    22/08/2011 à 11 h 12 min
    • NAKI Répondre

      Merci pour ce commentaire inutile et dénué d’une once de réflexion.
      Je porte à croire que vous monsieur êtes la représentation même du manque d’information et de raisonnement dont font preuves certaines personnes.

      Nous parlons ici d’abus, de manipulations et de sentiments. Si vous ne vous êtes jamais fait avoir tant mieux pour vous mais malheureusement ce n’est pas le cas pour tout le monde.

      Lorsque nous rencontrons une personne c’est dans le but de la découvrir de l’aimer et de pourquoi pas fonder une famille.

      Je pense que c’est le cas de toutes les personnes ce retrouvant sur ce site, ils ont aimé sincèrement une personne dans le but d’être une famille et ce sont fait manipuler.

      Je ne vous souhaite pas d’être dans ce cas car cela vous ruine la vie surtout lorsque vous êtes jeune et pleine d’avenir…
      On devrait couper internet aux personnes qui laissent des commentaires horribles et sans intérêt comme le votre !!!!!

      02/12/2018 à 10 h 58 min
  • brigitte Répondre

    Bonjour à tous,

    Je suis la maman d’une jeune fille abusée par un "dénicheur de papiers". Un jeune homme bien sous tout rapport, qui nous a tous bernés dans notre famille, quelqu’un que l’on a soutenu, aidé afin qu’il trouve du travail. Quelle tristesse de voir sa fille pleurer son amour déçu. Se faire avoir ainsi, n’est pas forcément prévisible, celà vous tombe dessus le jour ou l’on pense que tout et beau dans le meilleur des mondes, le gentil jeune homme se transforme en escroc, voleur, menteur, j’en passe et des meilleures. Il est content, il va avoir ce qu’il veut "SON TITRE DE SEJOUR". Ma fille reste seule avec son fils qui va avoir 5 ans, se bat contre toutes ces associations idéalistes, bien pensantes, qui,  croyant aider un malheureux sans papier, font le malheur de toute une famille, alors que pendant ce temps des centaines de personnes honnêtes, crèvent de faim dans la rue, sans soutien.

    Pour ceux que cela interesse, vous pourrez visiter son sitehttp://www.manipulations-sentimentales.wifeo.com

    Courage à vous, femmes et vous aussi messieurs, espèrons qu’un jours les autorités de notre beau pays, sauront mettre un terme à ses arnaques

    20/06/2009 à 15 h 05 min
  • Anonyme Répondre

    Je viens de lire chacun de vos témoignages, et je me suis vu dans vos histoires. Ne perdez pas espoir il y a toujour un moyen de vaincre ces escrots.

    Sandra, tu te permet de juger sans savoir ce que c’est de se sentir abusé et trahi par la personne a qui tu à fait entièrement confiance, je ne te souhaite pas que cela t’arrive. L’amour rend aveugle.

    A toute les autres je vous dit COURAGE et n’hésitez pas à les dénonçés dans les Préfectures ou mème écrire au Président de la République. Il y a moyen d’obtenir l’annulation de leur titre de séjour a ces Salauds . Je ne met pas tout les clandestins dans le mème sac. Ce qui est dommage c’est qu’il donne une mauvaise image de tout les clandestins meme ceux qui ne le merite pas.

    24/02/2009 à 20 h 58 min
  • sandra Répondre

    Je viens de lire tout les témoignage,je suis attristée par toutes ses histoires.Pour les personnes qui ne s’avaient pas la situation de leur compagnon,je compatie .Par contre, celle qui son au courant, vous avez fait le choix ,prendre le risque de vous marier ou de faire un enfant avec un clandestin.Ne rejettez pas toute la faute sur l’autre personne,vous étiez consciente .Tout le monde sait quand agissant de cette facon vous leur donnez des papiers pour rester sur le territoire francais.Comment ne pas douter de leur sincérité?Il ya des des unions qui durent réellement mais combien par rapport aux fausses histoires d’amour.

    06/01/2009 à 11 h 45 min
  • Aude Répondre

    Bonjour à tous,

    Je suis dans la même situation que beaucoup d’entre vous ,

    Je suis actuellement en plein divorce: 5 années que cela dure … Un enfant qui ne lui a servi en tout et pour tout qu’a lui offrir son titre de séjour.Au lieu de s’occuper de son fils, monsieur a préfèré multiplier les délits en tous genres depuis notre mariage… Il n’a quasiment jamais été présent une fois le mariage prononcé… J’ai vécu ma grossesse seule, lui se sentait pousser des ailes une fois son titre de séjour d’un an renouvelable obtenu^^

    Le comble de l’horreur s’est passé en 2004: alors que son fils n’était agé que d’un mois, Monsieur a été impliqué dans une affaire de viol !!!

    Il a été incarcéré… il doit être expulsé mais malgré tous ses délits et son affaire de viol, il a encore et toujours le droit a des recours! Le dernier c’est bien sur celui de dire qu’il a un enfant né en France  :Cela fait 4 ans que son fils est né et Il n’a jamais été là: Amis, sorties, délits, abandon de famille et … Prison. Devant le juge ça en est même pathétique d’entendre son avocat éssayer de trouver des arguments en sa faveur.

    Je me bats pour sortir de toute cette histoire, je n’envisage même pas de refaire ma vie. je ne pourrai le faire qu’une fois que tout cela sera terminé.  

    Alors sur le sujet, j’ai maintenant un avis bien tranché: On parle ici des étrangers qui n’ont comme simple but que de se procurer des papiers a tout prix …Pas de ceux qui viennent en France pour travailler, s’incèrer et réussir une vie de famille.

    Le problème c’est que lorsque l’on aborde un tel sujet on se fait vite taxer de racistes. Les personnes qui se permettent un tel jugement n’ont, selon moi, pas vécu de telles situations. On est pas ici dans la "haine de l’étranger". Il faut juste dire ce qui se passe au niveau de situations qui arrivent assez fréquemment et qui certainement arriveront encore si rien est mis en place.  Le gouvernement a entièrement raison de mettre un frein a tout cela.

    Bon courage a tous ceux qui sont dans des situations difficiles.

     

    03/07/2008 à 21 h 29 min
  • marie Répondre

    un sans-papiers vient de créer un site pour devenir millionnaire!! , un dictionnaire des sites francais une sotre d’annuaire des sites, il dit qu’il aime la france mais il doit la quitter  voici le site http://www.jeseraimillionnaire.com

    02/06/2008 à 19 h 56 min
  • guerache malika Répondre

    bonjour a toutes,

    moi je vis en ce moment la situation avec mon enfant oui car sont pere l’a abandonner un mois apres l’accouchement et cela va faire trois ans deja oui trois ans de lutte mais rien y fait c tjr eux les vainceur…

     

    23/05/2008 à 21 h 17 min
  • Nora Répondre

    Monsieur Sarkozy ne pourrait-il pas intervenir dans ce domaine?

    Il est grand temps de mettre un terme à cette loi qui permet de devenir francais par mariage! Je suis moi-meme Francaise et si un jour j´epouse un etranger, je ne pretendrai pas  pour autant acquerir sa nationalité de par cet acte! Nationalité et mariage n´auraient jamais du avoir aucun lien juridique.

    Les etrangers totalement integrés qui vivent en France depuis plusieurs dizaines d´années n´ont parfois meme pas ce droit alors pourquoi des individus a peine débarqués, ne connaissant á peine nos moeurs et coutumes (et parfois a peine notre langue…) peuvent ils se targuer de devenir Francais au terme de 12 mois??? Je ne comprendrais jamais comment la gauche a pu arriver à une telle logique, il etait pourtant tres facile de deviner les conséquences qu´aller entrainer une telle legislation, a moins justement d´etre totalement en dehors de la société civile et de vivre bien confortablement dans son petit cocon douillet hérité du Mitterandisme et de sa clique de gauche Caviar…

    13/11/2007 à 1 h 11 min
  • Emilie Répondre

    Bonjour, je viens de prendre connaissance de ce site et je souhaite vous faire partager mon expérience.  Jeune fille de 23 ans en voyage en Afrique est tombée sous le charme d’un jeune musicien qui lui faisait les yeux doux.  Le charme a fonctionné.  2ème voyage en Afrique pour revoir le jeune homme et promesse d’amour et de vie à deux en France.  tout a fonctionné, quelques mois plus tard, le jeune homme arrive en France et très vite on se marie pour qu’il puisse rester en France.  Mais en l’espace d’un mois après le mariage ce dernier commence à changer…  Il sort beaucoup, change de look, commence a m’humilier.  Je tombe enceinte…  En premier lieu, ce dernier n’en veut pas: pour moi, incompréhension…  on est jeune marié tout de même, c’est le fruit de notre amour !  Bon, on le garde…  Et depuis, il court de maîtresse en maîtresse, il m’a fait faire des crédits partout car ce jeune homme voulait plus et toujours plus (plus de femmes, plus d’argent….)  Il commence à voyager de plus en plus souvent en Afrique, me laissant seule avec l’enfant sans argent…  Et tout ce temps il n’y a eu que mensonges, trahisons et escroquerie financière pour ses besoins….  j’ai apris que pendant nos 6 ans de mariage, il a marié 3 femmes en Afrique et a également eu plusieurs enfants…  et moi là dedans, que me reste t-il ?   Les yeux pour pleurer, un enfant à élever, des crédits à rembourser et Mr continue à faire le beau, a courir après le femmes et l’argent…

    Triste aventure qui nous laisse vraiment dans un état pitoyable….  perte de confiance en soi, humiliation, dépression, plus de fierté….  et malgré le temps ces blessures ne guérissent pas!!!!

    19/07/2007 à 10 h 54 min
  • medfouni Répondre

    bonjour   
     le citoyen francais a etait decu le gouvernement actuel ne lutte pas efficacement contre les mariages de complaisances,arrangees ,par ruse,et les paternites de complaisances et autres apres le laxisme de la gauche la droite a na pris que des mesurettes que les traficants ce sont adaptees dans mon quartier les mariages blancs ces derneres annees ont explosees  il ya aucun controle il faut rendre plus difficile   l’acces a carte de sejour  refuser pour les personnes en situation irregulieresqui detourne la loi ;duree de 5ans pour  avoir une carte de resident et avoir un contrat detravail, retrait plus facile pour les fraudes controle plus efficace au lieu du laxisme actuel   lemariage blanc est devenu un commerce lucratif

    si non les citoyens ne feront pas confiance au politique

    20/06/2007 à 10 h 15 min
  • rachida Répondre

     

    Bonsoir à tous et à toutes,

     

    Oui ce n’est pas facile d’en parler, comme le dit Albert, j’ai été aussi abusé. J’ai fini par divorcé car on  me disait que l’annulation du mariage est longue et coûteuse et qu’il faut prouver l’abus , ce qui n’est pas aisé.

    J’aurais fais le nécessaire si j’avais eu les moyens financiers.

    Il est toujours dans la même ville que moi et je ne peux rien faire. J’aimerais tant qu’on lui enlève cette sacrée carte de séjour.

     

     

    06/03/2007 à 17 h 43 min
  • Anonyme Répondre

    Bonsoir à tous,

    Je suis victime d’une paternité de papier et je souhaiterais de l’aide.

    Ce n’est pas tres facile d’en parler

    21/01/2007 à 18 h 44 min
  • houria Répondre

    A l’attention de Nicolas (blohorn),

    Je trouve votre analyse des mariages non authentiques gravement biaisée : la difficulté d’obtenir un visa d’entrée en France justifie-t-elle le droit à certains sans papiers d’user de tous les moyens quels qu’ils soient, y compris les plus inhumains et les plus bas sur les personnes résidant en France, particulièrement celles de nationalité française ?

    1. Avez-vous pensé un instant aux conséqueences désastreuses sur le conjoint victime et sur l’enfant, dans tous les domaines, psychologique, familial, social, …
    2. Pourriez-vous un instant vous dévouer à consentir au mariage ou à la reconnaissance de paternité d’un de vos proches dans les conditions décrites par les victimes ?
    3. La sincérité de certains sans papiers obligerait-elle à taire la souffrance des cas de victimes d’arnaques, dont le nombre n’est pas si minime que vous le croyez et qui va grandisant pour les années futures vu les difficultés d’accès que vous semblez bien connaître dont le visa ?

      Je vous invite à  vous pencher sérieusement sur le sujet débattu sans préjugés et sans parti pris.

    02/01/2007 à 0 h 39 min
  • Rory Répondre

    Bonjour

    J’aimerais savoir ce qu’est devenu cette association "stop….", je n’arrive pas à les joindre par mail, ni au téléphone fixe ou mobile. J’ai vécu une situation similaire et j’aimerais obtenir soutien et conseil.

    06/12/2006 à 14 h 03 min
  • Georges BLOND Répondre

    Nous nous joignons à vous pour dénoncer ces atteintes  inadmissibles du lien parental et à l’enfant.

    Nous notons par principe que l’attaque la plus inadmissible avec les paternités de papier est bien celle qui voit les mères vendre leur enfant.

    Il y a là quelque chose d’inommable puisque cela produit une triple destruction : du père, de l’enfant, et du lien père-enfant.

    Je pense qu’il est grand temps de légaliser et démocratiser l’accès des pères aux tests de recherche de paternité.

    Nous pensons également qu’il convient de réaffirmer fermement que la paternité n’est pas que symbolique, comme une certaine tradition psychanalytico-féministe le soutient, mais prend bien sa source dans la biologie, et dans l’éducation paternelle effective et affective.

    Georges BLOND

    Association "Un enfant -deux parents", Strasbourg.

    19/11/2006 à 2 h 05 min
  • Cécile Répondre

    Bonjour, j’ai été victime moi aussi d’un arnaqueur. J’ai lu les témoignages postés sur ce site, et je voudrais y ajouter un mot. Chaque histoire est différente, mais les épreuves restent les mêmes, et quelle que soit notre opinion en ce qui concerne les pratiques de l’arnaque au mariage, il me semble que la moindre des choses est de respecter la souffrance des victimes. ( je pense à certains propos insultants ou méprisants, qu’on peut lire parmi les courriers.) La lettre d’information de l’Association explique très bien comment fonctionnent les arnaqueurs : séductions et mensonges en tous genres, cynisme, incompréhension des associations, délires des juges et avocats, trouille des uns et des autres devant des phénomènes incontrôlés… L’être blessé, au final, dans toutes ces situations, c’est l’enfant. Nous avons TOUTES un enfant qui a servi d’objet, de monnaie d’échange, d’instrument d’égoïste pouvoir. On peut « arnaquer » une femme, la tromper sur des sentiments; c’est moche, mais elle s’en remet, elle est adulte, elle « relativise ». Mais « arnaquer » un enfant, c’est monstrueux. Nos enfants ont TOUS en commun d’avoir été abusés dans leur âme et dans leurs sentiments, par ces faux-pères sans scrupules et ces « Espaces » prétendus neutres, où on les a obligés à « jouer avec leur père » certains après-midis, seuls ou avec d’autres enfants et d’autres « pères » dans la même situation, sans que cela ait aucun sens pour eux. Si nous avions pu -ou su- choisir à temps, nous les mères arnaquées, nous n’aurions pas voulu pour nos enfants qu’ils grandissent sans père. Rien que cette souffrance mérite, par empathie avec ceux qui la vivent, du respect dans les propos; et j’invite les interlocuteurs du site à user de modération, et à aller bloguer ailleurs s’ils sentent que la lutte de notre association ne les concerne pas. Bon courage à toutes et tous.

    02/11/2006 à 10 h 16 min
  • Ange Répondre

    il faudrait aussi mettre un frein au laxisme général qui règne dans les consulats de certaines ambassades de France à l’étranger comme par exemple celle de Lima au Pérou ou celle de Bogota en Colombie ou depuis des années les visas sont donnés en fonction du « petit cadeau en dollars » au fonctionaire de service… ou de l’intervention des petits copains…

    19/05/2006 à 0 h 23 min
  • michel Répondre

    bonjour je suis francais residant au maroc depuis plusieurs annees je ne sais pas si les pouvoirs publics ont compris que ici c est la CHASSE A L EUROPEEN par tous les moyens via internet et les chats via la seduction dans les rues tous les moyens sont bons homme ou femme pour seduire un europeen uniquement pour obtenir la nationalitee europeenne le consulat de marrakech est submerge de demandes de mariages entre des europeens (prostituees) et des marocaines

    19/04/2006 à 20 h 37 min
  • frank Répondre

    je crois n’avoir jamais autant lu de conneries sur une même fenêtre… dans tous les cas, les gens qui n’assument pas ce qu’ils font ont se reflexe pavlovien de dénoncer l’étranger, le bouc émissaire pour expliquer ses problèmes. C’est d’ailleurs plus facile. Mais quand cette pauvre mère s’indigne de voir son fils fumer du cabanis à cause de sa copine, ne doit-on pas pleurer … de rire? vous autres frustrés, regardez-vous d’abord, et cherchez bien ce qui en vous génère cette frustration dont vous voulez charger les étrangers. Et taisez-vous donc, jaloux. signé: un français qui est pour le mariage blanc. question: qu’est-ce qu’un mariage non blanc? quelles passerelles entre le blanc , le gris et le noir ? un simple coup de pinceau!

    17/01/2006 à 0 h 31 min
  • Les étudiants étrangers Répondre

    Bonjour, Beaucoup d’étudiants/es algériens/nes souhaitent trouver le parfait « pigeon » pour rester sur le territoire français… Elles et Ils sont pour la plupart pris en charge par la famille même s’ils sont dans résidence universitaire… Lors de leur renouvellement, ils/elles s’arrangent entre eux (Prêt d’argent et de justificatif) pour obtenir leur carte de séjour. La réalité c’est que tous ces jeunes empoisonnent et créent des conflits dans beaucoup de famille mais ces familles sont OBLIGES DE FAIRE LE MAXIMUM PAR DEVOIR (Prise en charge Total extérieur et intérieur…). Ils profitent car ils souhaitent tous rester en France… Ils et elles ne participent en rien (que se soit sur le plan financier et autres). Quant ils ou elles arrivent à trouver un « job », ils ne participent toujours pas… (même pour une baguette de pain). Ils étudient mais ne connaissent que la méchanceté et la non reconnaissante. Pour ces étudiants je leur souhaite de devenir le pigeon de quelqu’un d’autre !

    11/01/2006 à 12 h 41 min
  • rémy Répondre

    que faire? mon fils, fragilisé par un divorce très douloureux pour lui (sa femme qui le trompait a de plus eu la garde de sa petite fille), s’est fait mettre le grappin dessus par une ukrainienne, fille au pair en france, et rencontrée sur internet. au bout de 3 mois il était fou amoureux, a perdu toute autonomie et objectivité. il ne vient plus me voir, ne parle plus, et parle de se marier dans les plus brefs délais malgré les mises en garde qu’il a reçues de tous côtés. pire, lui qui ne fumait pas s’est mis au cannabis et en fait même pousser chez lui. bref, il est devenu fou de cette fille au point de ne plus mettre les pieds chez sa mère depuis qu’il est sous influence. forcément, cette garce me considère comme dangereuse puisque j’ai vu dans son jeu et ne suis pas idiote. bien entendu, elle a vite résilié son contrat et s’est inscrite à 27 ans(?) dans une université. par ailleurs, elle passe son temps libre à dormir et, lui qui travaille, se farcit tout le ménage et les dépenses car, bien entendu, elle ne travaille plus…. mon fils se comporte comme ces gens qui ont subi un lavage de cerveau. je ne vois même plus ma petite-fille (5 ans) parce qu’elle pourrait « raconter » ce qu’elle voit chez son père. je suis donc punie et l’enfant aussi car nous sommes très proches. les mafias, filières en tous genres donneraient-elles des cours de psychologie et des méthodes pour s’annexer totalement un pauvre gars paumé affectivement? toujours est-il que je vis dans la hantise des bêtises qu’elle pourrait l’amener à faire en attendant le moment où elle pourra divorcer. quand elle n’est pas avec lui personnellement, mon fils est « surveillé » par une amie à elle qui l’accompagne et lui sert de garde du corps. voilà de quoi elles sont capables pour se faire épouser…. j’aimerais le témoignage et les conseils de personnes ayant connu cette situation. merci d’avance.

    10/08/2005 à 10 h 06 min
  • ANAB54 Répondre

    A Arsène, Moi, je suis une « victime » de chasseurs de papier. Il m’a caché sa situation et menti sans arrêt. Il utilisait les papiers de son cousin et m’a manipulé dans son sens.Grâce aux différences de culture, je le soupçonne d’être marié au pays, situation facile à cacher en France, car certains actes ne sont pas officialisé auprès de leur Etat, mais tout de même valable, comme le mariage religieux ou uniquement déclaré auprès du chef de la région (la bygamie par exemple). Je pensais être engagé dans une relation sérieuse, pas être plumée par un profiteur qui ferait tout pour me mettre enceinte, puis m’abandonner dès qu’il aurait ses papiers. Je ne l’ai su qu’après de nombreux mois de vie commune. Beaucoup d’étranger vivent au grand jour avec de faux papier et j’en connait qui ont même des postes de responsables.

    27/04/2005 à 2 h 49 min
  • Arsene Répondre

    Il faut aussi remarquer que ces « victimes » abusent ces chercheurs de papiers, les manipulent jusqu’a ce qu’elles se rendent compte qu’ils ne sont pas si stupides. Elles connaissent bien la situations de ces hommes avant de s’y aventurer. La plupart du temps ce sont les premieres a proposer le mariage en contre-partie a vous posseder comme leur propriete. Je suis une victime. Les deux parties sont responsables et victime a part egale.

    25/03/2005 à 6 h 29 min
  • Nicolas Répondre

    A Michèle Lacoste : La legislation française en matière de visa est un véritable pousse-au-crime. La seule manière d’obtenir un visa pour certaines personnes est le mariage. Donc forcément des petit malins sont tentés de faire des mariages blancs. J’ai essayé plusieurs fois de faire venir ma future femme en France avant notre mariage. Nous pensions qu’elle devait pouvoir découvrir la Frane avant de s’y installer. Impossible, refus de visa systématiques. Nous avons donc été contraint de nous marier avant qu’elle puisse venir. Nous avons eu droit à l’impitoyable inquisition de la vice-consule, qui a justifié son attitude indigne par la chasse aux mariages blancs. Elle a tenté de me faire peur et a prétendu qu’elle faisait cela pour me protéger d’un mariage blanc. Mais en accordant son visa à ma fiancée c’est ainsi qu’elle m’aurait réllement protégé d’un éventuel mariage blanc. Car si le but de ma femme avait été uniquement le visa, elle m’aurait largué dès son arrivée en France mariage ou pas. Nous imposer le mariage préalable c’était me faire courrir un risque et non m’en éviter un. Enfin, notre mariage n’est pas blance. Nous sommes mariés depuis deux ans et nous sommes très heureux. Mais ce n’est pas grace au consulat de France et à la politique de visa liberticide de l’actuel pouvoit UMP.

    07/02/2005 à 15 h 38 min
  • domi Répondre

    Monsieur, comment pouvez-vous affirmer que les pères ne peuvent pas prouver qu’ils subviennent aux besoins de l’enfant? Le père de mon fils travaille clandestinement depuis 3ans,il envoie régulièrement de l’argent à sa famille en tunisie, il va en vacances chez eux pendant 2 mois tous les ans, grâce à de papiers italiens (obtenu on ne sait comment???) et il a fait des mandats pour payer la pension alimentaire (sauf qu’il oubliait de m’envoyer les récépissés pour que je les perçoive et qu’il allait se les faire rembourser 3 mois après). Le juge des affaires familiales ne lui a pas demandé où il trouvait l’argent. Alors, monsieur, au lieu de penser à des « pauvres » pères qui ne conçoivent des enfants, non pas par amour comme certains, mais dans le seul but d’obtenir des papiers, pensez aux mères mais surtout aux enfants et à leur devenir. Comment pouvez-vous donner des enfants en pature sous prétexte que ces hommes sont leurs pères. Mon fils a besoin d’un père digne de ce nom pas d’un rafleur de papiers.Pensez à leur souffrance!!! Apparament vous avez une conscience pour certains mais pas pour d’autres. Tous les clandestins ou étrangers ne sont pas des escrocs. Certains restent digne et respectueux dans leur façon d’obtenir une carte de séjour.

    13/01/2005 à 19 h 19 min
  • Ivan PAUL Répondre

    Je souhaite attirer l’attention des memebres de l’association sur les graves dangers que présente la revendication suivante, que j’ai trouvée sur votre page d’acceuil : « Dans ce cas précis, la durée légale pour l’obtention d’un titre de séjour devrait être revue à la hausse, c’est-à-dire supérieure au délai actuel d’un an, comme il l’était initialement prévu dans le projet de loi de novembre 2003. De plus, le titre de séjour ne devrait être délivré que pour une durée temporaire, permettant ainsi de limiter les manœuvres dolosives, et devrait être subordonné à la contribution effective aux besoins matériels de l’enfant et à l’investissement réel dans la relation père-enfant. » Dans l’état actuel de la législation, le père est censé avoir subvenu pendant un an aux besoins de l’enfant avant de pouvoir prétendre à un titre de séjour. C’est monstrueux, car sans titre de séjour, il n’a pas le droit de travailler, alors comment peut-il prouver qu’il a réussi quand même à subvenir à ses besoins ? Comment pouvez-vous revendiquer une aggravation supplémentaire de cette disposition particulièrement inique ? Ivan

    28/12/2004 à 17 h 11 min
  • Michèle Lacoste Répondre

    Je suis moi aussi membre du bureau de cette association. Je voudrais répondre à Nicolas. Il y a un nombre croissant de mariages mixtes célébrés en France et à l’étranger ! çà c’est déjà un constat établi. Ensuite je ne vois pas où est « l’intolérable » comme vous l’appelez puisque tout le monde peut se marier, jusqu’a preuve du contraire c’est la chose la plus facile qui soit , même les « zomosé y parviennent ! quant à petite minorité de mariages « blancs » j’entends par là vrais faux mariages, elle n’est pas si minoritaire que cela, et puis ne pensez-vous pas que ceux qui dans tout çà sont honnêtes n’ont pas autre chose à faire qu’à faire parler d’eux, ceux là cherchent à s’intégrer et il faut bien le dire la France leur donne l’opportunité de le faire, alors quoi d’autre ? Gardez s’il vous plaît Monsieur votre intolérance pour ceux et celles qui souffrent dans leur chair, dans leur coeur, dans beaucoup plus que les mots que vous brandissez sans peut-être comprendre le sens très concrêt. Quant à la liberté Monsieur elle n’existe pas vraiment et en tout état de cause elle s’arrête où commence celle de l’autre… Michèle

    11/12/2004 à 22 h 14 min
  • Nicolas Répondre

    Le nombre de mariage blancs célébrés chaque année est très faible quoi qu’on en dise. Il est intolérable de restreindre la liberté de mariage de l’écrasante majorité des couples mixtes qui contractent un mariage pour lutter contre cette une toute petite minorité de mariages blancs entrainant un préjudice très faible pour la société. Le vrai libéral doit avoir pour slogan « La liberté d’abord … ». Et la liberté du mariage entre autre.

    06/12/2004 à 16 h 11 min
  • Horizon 3 Répondre

    A mon humble avis, il faudrait pour résoudre une partie du problème : 1- Supprimer le droit du sol définitivement. 2- Faire en sorte que les enfants d’étrangers nés sur le sol français ne soient pas systématiquement français à 18 ans, alors qu’ils ne sont même pas au courant qu’ils acquerront autamatiquement cette nationalité sans même l’avoir demandée ! 3- Voir ce qu’il se passe dans les autres pays européens moins laxistes et moins inféodés à l’islam que notre pays qui, en la matière est sur la plus haute marche du podium !

    13/10/2004 à 22 h 12 min
  • Domi Répondre

    bonjour, je suis une victime de la paternité de complaisance et l’une des personnes à l’origine de cette association. Merci pour vos témoignages. Pour répondre à Christophoros, la suppression du mariage ne résoudrait pas les paternités de papiers; Pour mon cas, je n’ai pas été mariée.Il m’a fait croire qu’il voulait un enfant au nom de l’amour. Sauf, que pour lui il ne représentait comme l’a si bien remarqué une enquêtrice sociale, l’OBJET qui lui permet de rester sur le sol français.Il a conçu cet enfant mais surtout reconnu pour ne plus être expulsable. Pour obtenir ses papiers, il voulait que je mente à la préfecture. Voyant que je refusais, il m’a menacé plusieurs fois de mort(m’égorger) et d’enlèvement de l’enfant avec tentative en juin 2003. Malgré mes plaintes,rien n’a été fait. Il est tellement déterminé à atteindre son objectif, qu’au Juge des affaires familiales, il a donné faux métier, fausse adresse, falsifier des photos, allant jusqu’à produit de faux mandats cash.Je vis dans une totale insécurité mais aucune autorité n’a pris des mesures pour me protéger et pour protéger mon fils de 27 mois qui ne connait pas ce père, dans la vie courante. Depuis plus d’un an, je ne sors qu’accompagner;

    01/10/2004 à 19 h 17 min
  • Christophoros. Répondre

    Oui, cher T.larger. Dans le torrent d’inepties qui a accompagné le pseudo-débat sur le mariage des zomos, j’avais noté cet article assez original et assez bien fondé juridiquement ( évidemment comme tout juriste le sait cela poserait des problèmes de droit transitoire et de droit international privé mais comme on dit « le droit est une école d’imagination » ).Par ailleurs, pour ne rien vous cacher je méprise la République et ma religion ( chrétienne ) passe avant ma patrie ( aussi le communautarisme j’aime…. ). Cordialement.

    30/09/2004 à 19 h 44 min
  • T.Larger Répondre

    cher christophoros, votre réflexion est très interessante, mais elle remet en cause la laîcite et nous pousse encore plus vite vers le communautarisme en simplifiant le mariage intra religion et en compliquant le mariage mixte(religions différentes; il semble utile de préciser par les temps qui courent)

    30/09/2004 à 13 h 48 min
  • Christophoros. Répondre

    Bof. Il existe une solution simple et radicale préconisée par un magistrat dans les colonnes du Monde il y a quelques mois : supprimer purement et simplement le mariage civil. En effet le mariage civil est inutile Arguments 1. – la loi française ne fait plus la différence entre l’enfant naturel et l’enfant illégitime d’une part l’enfant adultérin et légitime d’autre part. Seule la filiation incestueuse ne peut être établie à l’égard des deux auteurs. 2. Les cohabitants ( on peut les appeler comme on veut ) pourraient régler leurs intérêts patrimoniaux par voie contractuelle ( à défaut le droit de l’indivision n’est pas fait pour les chiens… ) 3. L’absence de mariage civil supprime tous ces problèmes de mariages fictifs et soulage les finances publiques et notamment la sécurité sociale. 4. On supprime le droit de divorce ( grogne des avocats en perspective, ils vont perdre leur « gagne pain »). S’il y a des nostalgiques, ceux qui veulent à tout prix se marier n’ont qu’à avoir une religion….. ce dont je me réjouis personnellement. CQFD. ( sourires ).

    29/09/2004 à 22 h 53 min
  • nicolas Répondre

    La manoevre est trés intéressante car elle permet à la fois de venir en aide aux victimes (abusées et manipulées) mais aussi de dissuader les mariages d’intérêts. Merci pour votre action. Il serait intéressant d’avoir quelques éléments chiffrés sur le phénomène. Bonne continuation.

    29/09/2004 à 18 h 26 min
  • jacky.a Répondre

    Bravo….. Un unique mot Bravo…. quel courage…car il en faudra…. l’importation de nouveaux nés…des DOM-TOM…. avait été…un objet de scandale…. que la majorité de ces derniers… avait remis au gôut du jour… mais…mettre le doigt….sur ceux et celles….abusés… pour les aider…à se sortir…de cette tantaculaire filière de l’imigration sauvage…Bravo… A titre d’info…. il existerait même…des cadres expatriés…. qui par avidité…de l’emploi..la promo… auraient mis un doigt…sur cette fameuse tante… ça eu payé….pour certains…

    28/09/2004 à 21 h 17 min
  • R. Ed. Répondre

    La première action, c’est de supprimer cette abberration qu’est le droit du sol pour la nationalité et d’appliquer le droit du sang :on est le fils de son père (et de sa mère), on est pas le fils de la France! Mon père, Belge, étant né en Allemagne pendant l’occupation (de la Rhénanie après la première guerre mondiale), heureusement pour lui qu’il n’a pas pu bénéficier d’une telle loi.

    25/09/2004 à 11 h 36 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: