Nous sommes tous très vulnérables!

Posté le juillet 13, 2019, 9:57
10 mins

Vous pensez que ce n’est pas vrai. On n’est pas vulnérable.

Tranquille dans son coin, on ne risque rien. Eh bien, ce n’est pas vrai. Les risques sont là et nombreux, toujours prêts à vous tomber dessus.

Le premier d’entre eux est le risque fiscal. Sans doute 50% des contribuables ne paient pas d’impôt sur le revenu.

Mais ils paient bien autre chose. La vérité est que les familles françaises dans leur ensemble sont les plus imposées de tous les pays de l’OCDE.

Le tout récent classement de cette organisation place la France en tête pour la lourdeur des prélèvements fiscaux de toute nature.

Une famille de 2 enfants avec un seul salaire devra supporter un taux de prélèvement de 40% en France, au lieu de 8,3% en Irlande et 20,8% aux États-Unis!

Que font les pouvoirs publics de ce pactole ramassé sur le dos des pauvres gens ? Ils le redistribuent à ceux jugés bons électeurs en échange de leur vote espéré.

Ceux qui, par le travail, leur sens de l’épargne, leur sérieux, reçoivent un salaire important doivent en reverser la moitié à l’État.

S’ils oublient de le faire, des «aviseurs» peuvent les dénoncer. Ainsi la dénonciation est-elle officiellement encouragée en France.

Ces dénonciateurs sont appelés «aviseurs» car le mot «dénonciateur» serait un peu trop choquant.

Des crédits sont prévus à cet effet, par décret, pour récompenser lesdits «aviseurs».

Après le racket fiscal qui s’exerce de tous les côtés, on a l’insécurité. Une fois par mois à peu près, la presse publie la liste des départements les plus affectés.

On y trouve bien placés la Guadeloupe et les départements de l’est de Paris, avec aussi en bonne position le Sud-Ouest et surtout Marseille.

Comment voulez-vous, en effet, que les 500 000 clandestins de France, et bien d’autres qui ne sont pas comptabilisés, sans emploi, sans ressource, puissent survivre sans voler ? C’est simple. Ce qui l’est moins, c’est l’accueil que l’on doit réserver par prudence aux voleurs et autres agresseurs. Si, d’aventure, vous vous trouvez à 3 heures du matin en présence d’un individu qui a pénétré chez vous par effraction, soyez compréhensif. Ne le brutalisez pas. Dites-lui : « Monsieur, puis-je me permettre de vous demander dans quel but vous avez pénétré chez moi par effraction ? » Si vous lui envoyez une balle entre les deux yeux, vous aurez pendant des années les pires ennuis.

On vous dira que la défense n’était pas proportionnée à l’agression, que les sommations n’étaient pas suffisamment audibles et que, finalement, somme toute, le coupable, c’est vous !

Pire encore, et cela est stupéfiant, des policiers chargés de maintenir l’ordre sont maintenant poursuivis par la justice à la suite de plaintes déposées par manifestants est autres casseurs.

Des policiers, cibles de cocktails Molotov, jets de pierre, et autres matériaux arrachés au mobilier urbain, sont inculpés pour avoir fait leur devoir, alors que beaucoup d’entre eux sont blessés par les émeutiers et autres « gilets jaunes ».

À ma connaissance, ils sont aujourd’hui 34 à devoir faire face à la justice et certains sont menacés de perdre leur emploi. Et, avec une telle politique, on voudrait que l’ordre règne en France ? C’est le désordre et l’injustice qui règnent en réalité.

Il n’empêche – autre grave souci – que le djihadisme participe à ces agressions constantes. Il est en France très présent et très actif.

En 2018, on a recensé 1 000 transferts financiers en faveur du terrorisme musulman. Bref, ne soyez pas au mauvais endroit au mauvais moment.

Veillez aussi à ne pas perdre vos papiers. Dans un tel cas, vous devenez un «non-être» et il vous faudra passer des jours entiers de bureau en bureau pour les renouveler.

Les clandestins, eux, n’ont pas ce souci!

Enfin, les choses étant désormais devenues en France ce qu’elles sont, soyez en bonne santé.

Lutter contre les agressions et les complications en toute chose l’exige. Évitez d’avoir à faire appel à un médecin qui vous accorderait un rendez-vous après 6 mois d’attente.

À ce propos, je note qu’il s’est passé en France un surprenant phénomène que je m’explique mal. On a imposé le numerus clausus pour éviter qu’il y ait trop d’étudiants en médecine.

On s’est alors aperçu qu’il n’y en avait pas assez. Alors on a fait venir des médecins africains aux diplômes discutables. Ubu est notre roi !

Quant à la délinquance, elle n’a pas besoin de médecin, elle se porte très bien.

La consommation de drogue se maintient à un haut niveau, en provenance d’Amérique latine avec passage obligé par l’Afrique noire et blanche (en d’autres termes, le Maghreb) qui complètent les expéditions américaines par leur propre production.

Ce commerce est florissant aux portes orientales de Paris. Il porte sur des tonnes et des tonnes de drogue – vendues par gramme, c’est dire le nombre de consommateurs !

La prostitution, elle aussi, se porte très bien et procure aux proxénètes d’origines très «diverses» d’importants revenus hors impôts. «Le Figaro» du 4 janvier écrit: «En forte augmentation dans les grandes agglomérations, le proxénétisme des cités est très préoccupant. 120 affaires ont été dénombrées en 2018. Les prostituées sont de plus en plus jeunes.»

Beaucoup viennent d’Afrique. On voit donc que, décidément, nous sommes comblés par l’Afrique dans tous les domaines!

On apprend aussi que la vendetta se répand en métropole, étant jusqu’ici une spécialité de l’île de Beauté.

À peu près une fois par mois, la presse publie la liste des résultats de la délinquance – un peu comme les résultats sportifs.

On sait où se trouvent les points forts de cette délinquance, dont se rendent coupables non seulement des amateurs, en matière de vol et de pillage, mais aussi des gangs spécialisés venant notamment de Géorgie.

Un étranger parlant fort bien notre langue me disait en un langage peu châtié, je l’avoue: «Votre pays, maintenant, c’est un vrai bordel!»

Veillez aussi à ne pas avoir de voisin malveillant. La «haine en ligne» s’installe partout. Vous pouvez être dénoncé.

Vous risquez aussitôt l’interpellation et la garde à vue. Grâce à un bon avocat intervenant d’urgence, vous serez sans doute relâché avec le bon souvenir de la police.

Mais vous avez aussi un autre recours possible. Vous pouvez éventuellement dire aux policiers : « Ne me parlez pas sur ce ton.

C’est une violence verbale que je n’accepte pas et je vais en informer la police des polices. Sachez aussi, Messieurs, que j’ai été un électeur de François Hollande et que je suis aujourd’hui un électeur d’Emmanuel Macron. Faites attention ! »

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

3 réponses à l'article : Nous sommes tous très vulnérables!

  1. KAVULOMKAVULOS

    13/07/2019

    Des diplomes africains obtenus avec ce que l’on appelle là-bas « le pétrole »-comprenez la combine, la triche, l’achat, etc… (ils ne sont jamais en peine d’innovation) il y en a à foison. Naturellement il se trouve aussi quelques vraies qualités, mais comme disait Audiard
    elles ne constituent pas la majorité de l’espèce. Ensuite, un visa d’étudiant ou de tourisme et dès que ces zozos ont foutu le pied en France, ils sont invirables, bons ou mauvais. Ne les a t on pas entrendu maintes et maintes fois réclamer leur DROIT à s’installer en France a leur convenance , tandis qu’ils ne supportent pas les blancs en Afrique et qu’ils leurs font même la peau dans certains pays . Rappelez vous leur slogan « ON EST CHEZ NOUS ET ON EXIGE……(la liste des exigences est interminable).
    Vous allez constester cela Q. C ? :rRegardez les clips de leur cinéma au PANTHEON, HIER. Et les menteurs patentés de nous affirmer qu’il n’y a pas de problème avec l’immigration y compris clandestine et que le fameux « remplacement » n’est pas en route. Il parait que madame OBONO française de fraiche date s’est offusquée de l’évacuation du Panthéon par la police. Elle eut sans doute souhaité une régularisation officielle immédiate de tous ces braves gens et l’allocation gratos d’un appart avenue Foch.
    La France est en bonne voie de rétablissement avec les parasites des deux bords : clandestins entrés avec un pied dans la porte et réclamant l’assistanat à vie d’un coté, pseudos élites genre de RUGY, goinfrant ses copains aux frais de la nation.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      15/07/2019

      quand on pense qu’ un ministre suédoise a du démissionner pour avoir acheté des barres chocolatées avec la carte de crédit de son ministère … comme l’ a rappelé De Rugy lui même pour nous dire que la République Française n’ avait pas HEUREUSEMENT les mêmes valeurs que le Royaume de Suède !

      Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    13/07/2019

    la solution, car il y a en une, est pourtant simple :

    il faut leur donner votre …  » code  » !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)