Nous vivons dans des prisons !

Posté le mars 14, 2014, 2:00
2 mins
prison
 
La prison légale. La loi est devenue si contraignante qu’elle fait de nous des coupables qui s’ignorent. Je mets au défi quiconque de respecter dans son intégralité les milliers de pages des différents codes. Chaque jour une nouvelle brique vient surélever ce mur de lois.
 
La prison électronique permet aux renseignements britanniques d’épier la vie privée de chacun à travers l’œil de sa webcam. L’actualité fournit chaque jour de nouveaux exemples de violation des droits fondamentaux.  
 
La prison idéologique appelée pensée unique, théorisé par des psychiatres tout comme furent théorisée le colonialisme, le racisme, l’antisémitisme… Dévier de la pensée unique coûtera sa carrière à n’importe quel artiste. Il ne doit créer que dans un cadre réservé.
 
La prison géographique. Se déplacer est devenu tellement cher que chacun réduit son espace d’action. Nous irons moins souvent visiter le client ou voir notre vieille tante.
 
La prison économique. Notre Etat a vendu son peuple aux usuriers afin de sauver d’autres usuriers, c’est-à-dire le système bancaire international. Nous avons emprunté des centaines de milliards sans en voir la couleur. Où sont les nouveaux hôpitaux, les nouvelles routes, les nouvelles écoles ? Ces emprunts seront remboursés avec de la bonne sueur de contribuable, rivé à son bureau ou à sa machine durant d’interminables heures.
 
Nos démocraties ressemblent de plus en plus à des camps de travail à ciel ouvert. Le fisc veille à ce personne ne puisse offrir le superflu à sa famille. Et pendant ce temps, comme solution, la dépénalisation du cannabis via des produits pseudo médicaux vient d’être entérinée. Quant aux anxiolytiques, ils n’ont jamais autant fait la fortune de ceux qui profitent des malheurs infligés aux citoyens.
 
 
Kevin Placet
Bordeaux.

16 réponses à l'article : Nous vivons dans des prisons !

  1. quinctius cincinnatus

    17/03/2014

    aujourd’hui débute à Marseille le procès de Patrick Salameh accusé d’être un tueur en série de prostituées ; voici ce qu’en dit l’examen de la  » personnalité  » de l’accusé qui nie les faits et clame qu’il s’agit d’un  » complot « ; je cite :

     » [ l’accusé possède ] un charme superficiel avec absence d’empathie comme on le décrit chez les grands déséquilibrés psychopathes  »

    cette description pourrait tout aussi bien s’appliquer à  » grands  » hommes politiques contemporains

    Répondre
  2. Dr H.

    15/03/2014

    Très bien vu ! Et prophétisé : « A mesure que diminue la liberté économique et politique, la liberté sexuelle a tendance à s’accroître en compensation. Le dictateur fera bien d’encourager cette liberté-là. Conjointement avec la liberté de se livrer au songe en plein jour sous l’influence des drogues, du cinéma et de la radio, elle contribuera à réconcilier ses sujets avec la servitude qui sera leur sort. » (A. Huxley – 1932).

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      15/03/2014

      jamais entendu parler dans l’Histoire Moderne d’un seul dictateur qui permettrait, excepté pour lui-même, de pareilles orgies sexuelles …

      Répondre
    • Jaures

      15/03/2014

      Donc, si je vous comprends bien, c’est dans les pays où la liberté sexuelle est la bridée que la liberté économique est la plus développée.
      Les pays où existe la charria devraient donc être des espaces d’intense ébullition économique.
      Le Canada précurseur du mariage homo et très au fait dans l’éducation sexuelle doit donc être un pays économiquement à la ramasse.

      Répondre
      • Dr H.

        17/03/2014

        Allons, chers Jaures et Quinctius, vous êtes assez intelligents pour savoir que les dictateurs modernes ont changé de « look » et gagné en subtilité… Ne voyez-vous pas le développement du relativisme et de la liberté sexuels (avec le divorce self-service, le mariage gay qui, n’en doutez pas, sera suivi de la polygamie puis, qui sait, de la pédophilie), de la pornographie accessible à tous par internet dès le plus jeune âge ? Ne voyez-vous pas l’usage peu combattu des drogues licites ou illicites ? Ne voyez-vous pas le développement de l’addiction aux écrans (dont vous et moi sommes d’ailleurs partiellement atteints ;-)) « Dormez, braves gens, amusez-vous, baisez tranquille, twittez, facebookez, passionnez-vous pour les affaires Sarko, Buisson, Taubira, abrutissez-vous aux tranquillisants… » et pendant ce temps-là le pays s’effondre tranquillement, et nos libertés sont quotidiennement amputées, comme aujourd’hui celle de circuler en voiture, par exemple…

        Répondre
        • Jaures

          17/03/2014

          Oh mon Dieu ! Dans quelle dictature vivons nous où on doit subir la circulation alternée 2 jours tous les 15 ans !
          Il est vrai que les pays où le mariage gay est interdit (dictatures islamistes, Russie de Poutine) on vit bien plus libre ! La Russie, tiens, où Poutine protège les enfants de l’homosexualité, où avez-vous vu qu’on y consomme moins de drogue licite ou illicite ?
          Bien au contraire de ce que vous avancez, c’est dans les pays où est institué le mariage gay, ou son équivalent, que sont le plus combattus l’inégalité contre les femmes, les droits de enfants (notamment le mariage forcé) ou la polygamie. Et ce n’est pas où la pornographie est proscrite que l’on trouve moins de viols ou d’actes pédophiles.

          Répondre
          • Dr H.

            18/03/2014

            Et le même jour où 700 policiers étaient mobilisés pour verbaliser des braves gens, ce fut silence radio sur les émeutes en cours à Chanteloup-les-Vignes. Passez muscade…

        • quinctius cincinnatus

          17/03/2014

          la  » subtilité  » est intemporelle, seuls les moyens diffèrent et comme je le disais par ailleurs la Morale est une variable du Temps … pour le reste

          Répondre
      • quinctius cincinnatus

        17/03/2014

        l’économie canadienne n’est prospère que parce que ce pays a des richesses naturelles; allez faire un petit  » trip  » dans la rue principale de Calgary ( Province de l’Alberta ) plus de CENT immeubles au nom des grandes compagnies pétrolières ( Chevron, Texas Oil, Shell , B.P. , et même Total qui est un nain ) , dans la Province de Québec c’est Hydro-Québec et la Canadian Aluminium etc …

        Répondre
  3. 15/03/2014

    Que la loi me dicte comment je dois conduire, ce que je dois manger, ce que je dois lire, comment je dois me chauffer et m’éclairer, avec qui je peux me marier, combien de temps je dois travailler, quand et avec qui je dois défiler , qui je dois honorer et sur qui je dois cracher, ce que je dois boire, fumer, …. combien de fruits je dois manger etc…etc… passe encore !
    Mais quand l’Etat met son nez dans le slip des promeneurs du bois de Boulogne ? alors là je dis …c’est trop , ces sbires du gouvernement me font rougir !!

    Répondre
  4. Jaures

    14/03/2014

    Encore une fois, on avance des assertions erronées en pensant que l’aplomb suffira.
    Que veut dire « pensée unique » ? Quel artiste s’est-il vu condamné pour ses productions ? Où les artistes persécutés trouvent-ils refuge sinon dans nos démocraties occidentales ?
    Les transports sont devenus plus performants et bien meilleur marché qu’autrefois. Des chiffres ? Pour une heure de smic on achète 6 litre de sans-plomb pour 3 littres d’essence en 1970. Le prix de l’avion a diminué de 50% en 30 ans. On met 3h05 pour aller à Marseille pour 6h40 en 1975. Celui qui ne va pas voir sa vieille tante, c’est qu’il n’en a pas envie.
    Il faut être aveugle pour ne pas voir les nouveaux équipements depuis 35 ans. Mais surtout, à quoi ont-ils servis ? Pourquoi gagne-t-on 3 mois d’espérance de vie chaque année ?
    Les kms de route sont passés de 517 000 en 1970 à 953 000 aujourd’hui (1 km de route coûte plus de 6 millions d’euros). Et ainsi de suite.
    Quand au cannabis, il va être autorisé pour soulager les malades de SEP, du sida et de certains cancers. M Placet va sans doute prendre de son temps pour expliquer à ces malades que c’est mal de se soulager ainsi.

    Répondre
    • Dr H.

      17/03/2014

      « Quel artiste s’est-il vu condamné pour ses productions ? » Dieudonné, peut-être, non 😉 ? Bien sûr qu’il y a eu des artistes condamnés, pas à la prison, bien sûr, mais au silence médiatique… Ne pensez-vous pas que des Vladimir Volkoff ou des Jean Raspail avaient mieux leur place à l’Académie française que des Giscard d’Estaing ?
      Pour le reste, saluons l’hommage (trop rare) de Jaures aux bienfaits de la médecine ; du libéralisme et de la concurrence, qui ont fait baisser les prix des transports contre les monopoles d’Etat ; et à la liberté de se déplacer. Ouvrirait-il les yeux ? « Il y a plus de place en paradis pour un pêcheur qui se repent… (air connu) »

      Répondre
      • Jaures

        17/03/2014

        Dieudonné est surtout mis en cause pour fraude fiscale. Ses productions, une fois expurgées de leurs propos antisémites, sont à nouveau autorisées. Toutes le libertés sont réglementées: vous pouvez boire mais l’ivresse publique est prohibée, vous pouvez conduire sans excès de vitesse, vous pouvez vous exprimer mais sans tenir de propos racistes ou antisémites. Ces lois vous déplaisent ? Votez pour ceux qui souhaitent leur abrogation !

        Répondre
        • Dr H.

          18/03/2014

          Vous noyez bien le poisson, mais moi je trouve que les atteintes aux libertés fondamentales deviennent préoccupantes. Garde à vue par centaines pour le port d’un tee-shirt anodin (mais seulement 2 ou 3 arrestations de gauchistes quand toute une ville est mise à sac.) Atteinte au droit de propriété avec la loi Duflot, à la liberté d’entreprendre avec l’amendement VTC (voitures de tourisme avec chauffeur), à la liberté de circulation avec les menaces de déchéance de nationalité pour les exilés fiscaux, aux libertés individuelles avec la pénalisation de la prostitution, à la liberté d’expression avec l’affaire Dieudonné, à la vie privée avec la multiplication des écoutes, la transformation des opinions en délits, et bientôt l’interdiction de faire un feu dans son salon, tout cela ne vous gêne donc pas, mon bon Jaures ?

          Répondre
      • quinctius cincinnatus

        17/03/2014

        ne pas être diffusé, ou être interdit de diffusion par la loi, n’est ce pas être AUSSI condamné … à se taire ?

        Répondre
  5. Agathe

    14/03/2014

    Vivre libre ou mourir!
    Et quid du slogan de la révolution française?

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)