Panem et circenses ou l’anesthésie des esprits

Posté le juin 15, 2010, 12:00
8 mins

Panem et circenses. C’est à cette vieille « devise » de l’empire romain décadent que je pensais la semaine dernière avec l’ouverture de la coupe du monde de « balle au pied ».

Comme à l’époque, notre régime décadent ne tient que par deux artifices. Le pain a pris la forme plus « raffinée » de la redistribution sous forme d’allocations diverses et variées pour acheter la « paix sociale » (si l’on peut parler de paix à propos de nos banlieues en état d’insurrection à peu près permanent). Et les jeux du cirque sont désormais disponibles à domicile « grâce » à la télévision et à son entreprise de décérébration.

À mon sens, l’un des principaux enjeux de ce « Mondial » est clairement de distraire les esprits de la situation catastrophique dans laquelle nos « chers » dirigeants nous ont entraînés. Plus personne ne songe au sauvetage financier de la Grèce, ni aux 111 milliards d’euros que, dans l’illégalité la plus totale, les parlementaires français ont volés aux contribuables…

Et plus personne ne songe non plus à la réforme des retraites. Je souhaite bon courage aux syndicats pour « mobiliser » entre cette débauche d’images footballistiques et les vacances à venir !

Pour être tout à fait franc, je ne suis pas vraiment désespéré que lesdits syndicats ne parviennent pas à mobiliser. Ils portent, avec les gouvernements successifs, une lourde responsabilité dans la gabegie financière qui a abouti à l’actuelle banqueroute !
Cependant, il est assez inquiétant que les Français soient devenus incapables de réagir, l’esprit embrumé par la télé-réalité ou, en ce moment, par le sport télévisuel.

Je suis tombé par hasard sur cette information « amusante ». L’affaire Stavisky dans les années 1930 a commencé par une de ces fraudes dont la IIIe République a été coutumière portant sur 235 millions de francs. En réponse, le 6 février 1934, des dizaines de milliers de Français ont été à deux doigts de prendre le Palais Bourbon pour en chasser les escrocs. Aujourd’hui, la fraude porte sur des chiffres colossalement plus importants (ces 111 milliards d’euros pour ne parler que de la dernière escroquerie révélée par la « grosse presse »), mais avez-vous entendu une protestation ?

Il est vrai que l’anesthésie des esprits est sensiblement plus efficace aujourd’hui qu’elle ne l’était dans les années 1930 ou à la fin de l’empire romain. La télévision remplace fort avantageusement le cirque.

La propagande politiquement correcte de la télévision réussit le tour de force de faire d’une pierre trois coups. D’abord, elle distrait les Français des réalités, permettant aux « élites » de s’agiter dans leur coin pour faire notre bonheur malgré nous. Ensuite, elle nous offre un énième hymne au métissage. Le choix de l’Afrique du Sud mandelesque semble faire jubiler les commentateurs des étranges lucarnes. Pas un mot naturellement sur le caractère marxiste-léniniste du parti du grand homme ; pas un mot non plus sur les spoliations et meurtres de fermiers blancs. Rien ne doit gâcher notre enthousiasme pour cette Afrique du Sud enfin « métissée » (comme si les populations s’y mélangeaient davantage qu’au temps de l’apartheid !). Enfin, troisième coup, en forme de cerise sur le gâteau, les bonimenteurs parviennent à gagner de l’argent pour cette besogne !

Seule ombre dans ce tableau idyllique (que dis-je ? édénique !), les Français, si j’en crois les nombreux et éminents spécialistes du ballon rond, ne sont pas vraiment favoris pour la compétition.

Mais notre goût des cocoricos devrait tout de même trouver une occasion pour s’épanouir : je suis certain que nous sommes les meilleurs élèves des Mandela. En tout cas, nous en sommes déjà à l’étape d’après l’Afrique du Sud actuelle. Celle-ci s’est bêtement arrêtée à l’abolition de l’apartheid, même si elle semble travailler d’arrache-pied à l’épuration ethnique. La France, elle, est considérablement plus avancée. Elle en est à l’apartheid à l’envers. L’équipe de France n’est pas encore interdite « aux chiens et aux blancs » comme jadis les restaurants du Cap étaient fermés « aux chiens et aux noirs », mais elle en prend le chemin.

Il paraît qu’Éric Besson, notre grand spécialiste de l’identité nationale, a regretté l’absence de joueur… maghrébin dans l’équipe de France. C’est curieux, ce n’est pas exactement à ce genre de lacune que l’on pense spontanément en regardant ladite équipe !
Mais, après tout, personne ne nous oblige à regarder ce « Mondial » et personne ne nous oblige à écouter la propagande politiquement correcte pour la France « black blanc beur » !

3 réponses à l'article : Panem et circenses ou l’anesthésie des esprits

  1. Wizzz

    18/06/2010

    LE foot est a gerber et j’espere que la france sera elimine le plus vite possible…
    Pour regarder 22 connards courir derriere un ballon rond tres peu pour moi.

    Répondre
  2. MOHAMED

    18/06/2010

    Article ô combien pertinent…

    Dur dur d’être Français (dit "de souche") en ce moment…

    Très sincèrement,

    de tout coeur avec vous,

    Abdel MOHAMED

    Mexique /  France…

    Répondre
  3. Anonyme

    17/06/2010

    ……anesthésie des esprits……oui  et injections de miliards d euros……et perfusions de dons variés et divers…

    Une veritable corruption mondiale en somme…….question pourqui les contarts qui lient la FIFA et elurs repésentants sud africains ont été signé avant la décision d attribution de la coupe du monde à l afrique du sud ??????

    …Un magistrat afrikaner travail le sujet…on va encore se marrer…après les révélations des JO on va enfin comprendre que l esprit du frere DE COUBERTIN n est une chimère pour gogos…

     

    Si l important n’est que de participer…prendre du gros pognon n est que la priorité…

     

    sas

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)