Pétition au Premier ministre, en soutien au Général de Villiers

Posté le 18 juillet , 2017, 2:27
3 mins

Monsieur le Premier ministre,

Comme tous les Français, j’ai appris que le chef d’état-major des armées, le général Pierre de Villiers, avait été sèchement “recadré” en public par le président de la République.

Son tort? Avoir rappelé que l’armée française était envoyée sur de nombreux théâtres d’opération – y compris la France, où elle tente de protéger nos compatriotes de la menace terroriste, malgré des cadences inhumaines et trop longtemps prolongées, et malgré une absence criante de moyens – et qu’elle n’avait pas les moyens de subir une nouvelle coupe budgétaire.

Le général de Villiers a malheureusement raison. Outre que ces coupes budgétaires – au profit de Dieu sait quelle démagogie électoraliste – contreviennent aux promesses récentes du candidat Macron, elles mettent surtout en péril la vie de nos soldats. Cela n’est pas admissible.

Je vous prie donc, Monsieur le Premier ministre, de bien vouloir nous rassurer sur le fait que la politique de la France ne se fait pas à à la corbeille et que Bercy ne jouera pas avec la vie des soldats de France.

Concernant le budget 2017 des Armées, voici quelques chiffres :

  • tel que voté à l’automne 2016, il était en hausse de 600 millions par rapport à celui de l’année précédente.
  • en début d’année, 2,7 milliards ont été « gelés » et non annulés.
  • aujourd’hui on annonce 850 millions en moins. Ces 850 millions ne font pas partie du budget initial de 2017, mais ils devaient venir financer les opérations extérieures et intérieures de l’année en cours, pour lesquels seuls 450 millions étaient inscrits au budget initial – sachant que les opex et opint devraient s’élever à 1,3 milliards cette année. Traditionnellement, ce complément provenait d’un financement interministériel (dont la défense prenait une part d’environ 18%) – cette année, il devrait donc être entièrement supporté par la Défense.
    Le chef d’état-major des Armées aura un entretien vendredi avec le chef de l’Etat.

Source : Le Salon Beige

ARTICLE PRÉCÉDENT

Merci, M. Hulot !

ARTICLE SUIVANT

« Antifas »

8 Commentaires sur : Pétition au Premier ministre, en soutien au Général de Villiers

  1. BRENUS

    19 juillet 2017

    A ce jour la question est règlée. Jupiter a cru pouvoir sodomiser Mars et se retrouve comme un con. Nul doute que le remplaçant de Villier sera un bon lècheur de fion qui saura complaire à son maître et envoyer les troupes au casse-pipe, armées de manche à balais au plus grand plaisir des teutons dont on attend toujours la coopération EFFECTIVE ( n’est ce pas Q.C.?). Le sommet est maintenant dépassé pour jupiter , la pente descendante est amorçée et ça va foirer dans nombre de domaines. Quand on veut se la jouer sale gosse, il faut assumer ensuite et ça, c’est une autre histoire.

    Répondre
    • Gérard Pierre

      19 juillet 2017

      Le moment venu, il ne faudra pas manquer de rappeler à Jutirounet que c’est lui le chef, …… comme il n’a pas manqué de le rappeler, non seulement à un CEMA, mais à la France entière quand tout, …… semblait encore, …… aller bien !

      Répondre
  2. yves

    19 juillet 2017

    Ce n’est pas le CEMA qui dirige le pays , la France n’est pas l’afrique , le fait peut être de trop voyage en afrique ce CEMA a pris l’appetit du pouvoir. si le general ne peut pas agir avec 800 millions de moins alors ce n’est pas un vrai general

    Répondre
    • BRENUS

      20 juillet 2017

      Ah, bon? Agir avec des moyens sans cesse diminués ne devrait pas poser de problème à un général? Vous devez faire partie de ces classes qui ont bien réussi a se planquer plutot que d’aller au feu armé de merdouilles. Déjà durant mon service lointain, nous avions en temps qu’appelés des armes à la ramasse dont des fm us qui avaient du faire les guerres du pacifique et d’enraillaient 2 fois sur 3. Il valait mieux ne pas avoir les ennemis trop près. Je ne parle pas des 4X4 cacochymes dont même votre ferrailleur ne voudrait pas. Si c’est toujours le cas, et bien qu’il s’agisse de soldats professionnels qui – eux – sont payés, nous n’avons rien à foutre en afrique pour faire le sale boulot que les locaux ne font pas (ou si peu) eux mêmes) . Surtout pour nous faire cracher à la gueule par leurs cousins macrotant en France, à nos frais. P.S. : Ca fait très drôle de voir un camion transportant les votres sur une piste avec le plancher qui part en l’air sur un obus piègé.

      Répondre
    • capon/lyle

      27 juillet 2017

      Peut être monsieur, mais ce sont ces personnes qui se font tuer pour des nuls, et peut être êtes vous de ceux qui râlent quant on augmente les cigarettes ou les 5 euros de l’APL, alors que si on voulait mettre tout à plal, il faudrait que toutes ces aides soient déclarées et la on saurait la vérité et qui a besoin d’aide, et croyez bien que les surprises seraient grandes.

      Répondre
  3. gilliot

    19 juillet 2017

    entre un militaire de carrière à la compétence reconnue en matière de défense nationale et un tout nouveau président de la république française n’ayant même pas accompli de service militaire (paraît-il) il n’y a pourtant pas photo!
    d’où cette incompréhensible “recadrage”, publique de surcroît!

    Répondre
  4. HOFFSESS JACQUES

    19 juillet 2017

    Il est inadmissible que le chef d’État s’adresse ainsi au Chef ‘État Major des Armées. Et devant un public de journalistes qui n’attendent que cela.
    Démissionnez!!!!!!vos hommes et le public vous soutiennent!!! Suivront les CEMA des autres armes : Terre-Air-Mer-Gendarmerie !! On ne parle pas comme ça à un CEMA.

    Répondre
  5. Gérard Pierre

    18 juillet 2017

    Pétition signée, accompagnée du commentaire suivant :

    « La Défense Nationale est le Ministère qui, depuis quatre décennies a le plus contribué aux économies régulièrement réclamées par les gouvernements successifs, notamment ces quinze dernières années : nombreuses fermetures de bases aériennes, nombreuses dissolutions de régiments, réduction des divisions au format brigade, … mutualisation prétendue des moyens logistiques et de ressources humaines, … et j’en passe !

    Est-il normal qu’on demande à l’Armée, déjà réduite à l’os, 850 millions d’€uros d’économie quand on n’en demande que 75 à un autre ministère deux fois plus budgétivore, dont on ne connaît même pas les effectifs à quelques dizaines de milliers de personnels près ?

    Cette disposition est désobligeante envers nos soldats. Il ne suffit pas de dire « C’est moi le chef ! » pour faire avaler à son interlocuteur que l’injustifiable ne se discute pas ! …… C’est aussi les Français qu’il faut convaincre ! …… et ce n’est pas en faisant une crise de sultanite qu’on entraîne leur adhésion ! »

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)