Pour la proportionnelle intégrale aux élections législatives

Pour la proportionnelle intégrale aux élections législatives

377fa254-d45c-4b82-ab3a-1225a46c2987

Génération Libre plaide pour l’instauration d’une proportionnelle intégrale aux prochaines élections législatives (notre note). Les exemples italien, allemand et britannique montrent que l’on réforme mieux avec des gouvernements de coalition.

Aujourd’hui, alors que moins d’un électeur sur deux vote pour le duopole UMP/PS au premier tour, les deux partis détiennent 85% des sièges à l’Assemblée. Cette situation est anormale.

Afin d’éviter la mainmise des partis, les électeurs pourront, lors d’un scrutin unique, (i) voter pour une liste non-hiérarchisée et (ii) sélectionner dans cette liste 50 candidats de leur choix (système du « preferential voting » en vigueur, avec de nombreuses variantes, dans les pays nordiques).

La proportionnelle permettrait de revenir à l’esprit originel de la Constitution de 1791, qui précise bien que les députés sont l’émanation de la nation, et non des territoires. L’Assemblée Nationale représenterait la diversité des sensibilités et pourrait abandonner au Sénat, dont c’est le rôle légitime, la défense des intérêts locaux.

A titre d’exemple, si ce système avait été en place pour les législatives de 2012, et toutes choses égales par ailleurs, le PS aurait été contraint à une alliance avec le centre-droit pour gouverner, ce qui aurait probablement aidé le gouvernement actuel dans sa volonté de réforme.

François Hollande pourrait se résoudre à modifier le mode de scrutin des législatives – engagement n°48 de sa campagne – au profit de la règle de la proportionnelle intégrale.

Partager cette publication

(19) Commentaires

  • De Soyer Répondre

    Voulez-vous le retour à la IVème république?
    Impensable.
    Quant à une coalition UMPS, n’est-ce pas ce que nous dénonçons?

    18/12/2014 à 17 h 27 min
  • Brun Répondre

    Voilà bien à mon humble avis la plus mauvaise solution qu’on puisse imaginer. Les exemples abondent pour démontrer que ce système n’a que des inconvénients. il « légitime » plus que tout autre les partis, dont les apparatchiks sont seuls détenteurs du pouvoir de constituer les listes d’élus potentiels. Pour la démocratie, on repassera ! Dans la plupart des cas, aucune des listes élues n’obtient la majorité absolue, ce qui entraîne nécessairement des tractations indécentes entre partis chargés de former le gouvernement, pour aboutir à un programme réduit au plus petit dénominateur commun.Ensuite, sur tel ou tel prétexte, l’arrangement en question peut être remis en cause, donc instabilité ministérielle accrue et chantage permanent. Enfin, le prétendu avantage de permettre une représentation de toutes les sensibilités est un leurre, les sensibilités minoritaires n’ayant aucune chance d’obtenir quoique ce soit. ni plus ni moins que quand elles ne sont pas représentées du tout ! Les lamentables années de la quatrième république ne constituent elles pas un exemple suffisant ? Vous en voulez un autre : Israël, incapable de se dépêtrer du problème palestinien en raison des variations incessantes de programme, des élections à répétition, qui ne permettent à aucun gouvernement d’avoir le temps (car il en faut beaucoup vu la complexité des problèmes à traiter) de mettre en oeuvre des dispositions cohérentes. Cerise sur le gâteau, en raison même de ce système pernicieux, Israël est incapable d’en mettre en place un autre !
    En fait, aucun système n’est parfait. Mais le moins imparfait, à mon avis est le scrutin uninominal à un seul tour. Ce n’est pas pour rien que c’est celui en vigueur au Royaume Uni, de très loin la moins imparfaite des démocraties en termes de moralité et de conviction de ses hommes politiques. C’est un système brutal, mais qui ne se prête à aucune « combinazione ». C’est déjà beaucoup.

    15/12/2014 à 17 h 16 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      c’ est très exactement ce que j’ ai dit dans un message antérieur sur la même colonne ; il est tout de même stupéfiant qu’ une feuille politique confidentielle , comme les  » 4V²  » qui s ‘est donnée pour objectif ( ou ambition ) de  » rassembler  »  » LesDroites  » puisse proposer une telle savonnette sans en critiquer au moins la teneur et sans en relever les dangers les plus aveuglants … Valls lui l’ a fait ! … allez vite des articles » conceptuels  » et plus ou très peu d’ articles » émotionnels  » ou  » réactionnels « 

      16/12/2014 à 15 h 14 min
  • dissident Répondre

    cela m etonnerait beaucoup que le lobby qui n existe pas permette la proportionnelle pour les législatives , Manolo nous l a confirme récemment, nous les Français non renies sommes condamnes a etre represente par quelques deputes 2 fn, mr Bompard, un ou deux divers droite sur 600

    15/12/2014 à 2 h 14 min
  • lombard Répondre

    bonjour
    voir le système islandais également ….

    14/12/2014 à 15 h 45 min
  • Sancenay Répondre

    « revenir là l’esprit originel de 1791″ que voilà une ambition salvatrice proposée par une » génération » d’esclaves dans leurs tête, et probablement plus bas ! Comme si nous n’avions pas assez de BHL et d’Attali , sans oublier les scories de l’UMP pour entretenir le mortifère esprit sans-culotte !
    Tout cela n’est que gargouillis d’écume du marigot totalo-libertaire, pendant que des mercenaires « islamiste »s créés et armés de toute pièce par les mêmes traîtres à notre civilisation classique et chrétienne, à la remorque du dictateur d’outre -Atlantique décapitent des enfants chrétien en Irak !

    14/12/2014 à 14 h 16 min
  • Sancenay Répondre

    « revenir là l’esprit originel de 1791″ que voilà une ambition salvatrice proposée par une » génération » d’esclaves dans leurs tête, et probablement plus bas ! Comme si nous n’avions pas assez de BHL et d’Attali , sans oublier les scories de l’UMP pour entretenir le mortifère esprit sans-culotte !
    Tout cela n’est que gargoullis d’écume du marigot totalo-libertaire, pendant que des mercenaires « islamiste »s créés et armés de toute pièce par les mêmes traîtres à notre civilisation classique et chrétienne, à la remorque du dictateur d’outre -Atlantique décapitent des enfants chrétien en Irak !

    14/12/2014 à 14 h 15 min
  • michel de maynard Répondre

    bonjour à Tous
    – OUI, il faut revenir à un mandat de 7 ANS : 1Pdt qui préside –
    1 premier ministre qui gouverne: maxi 2 fois.
    – OUI,pour 2 deputés par dpt – 1 sénateur par région :
    maxi 2 X 5 ANS.
    – OUI a 1 DEMOCRATIE participative.
    – OUI a une FAIBLE dose de proportionnelle.
    – NON pas de DROIT de VOTE des ETRANGERS.
    – OUI a la RIGUEUR – a l’AUTORITE – être maitre chez soit

    14/12/2014 à 9 h 51 min
  • Guy Marquais Répondre

    Certains, ici, pensent qu’avec un Pdt de gauche et un 1er ministre de droite ( par exemple) le gouvernement ne pourrait rien faire…Mais justement quand on voit les ravages causés par les gouvernements successifs l’idéaleserait bien de trouver un système où il ne puisse ‘ rien faire . Mais alors rien de rien … qu’ils aillent se goinfrer chez Maxim’s à nos frais et surtout qu’ils laissent la population enfin tranquille, à travailler, produire, gérer ses affaires ,vivre en famille sans le boulet administratif de ses élus …
    Même madame Michu a compris ça.  » Ils nous emmairdent qu’elle dit en balayant ses couloirs du HLM « 

    14/12/2014 à 8 h 21 min
  • Guy Marquais Répondre

    Certains, ici, pensent qu’avec un Pdt de gauche et un er ministre de droite ( pa

    14/12/2014 à 8 h 10 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    proposition de la plus élémentaire stupidité ; en effet :

    – si on constate que ce sont bien les Pays qui ont conservé un Régime Parlementaire qui ont le mieux réussi à surmonter (même temporairement )  » La Crise  » cela est effectivement du au fait qu’ il y eu des alliances négociées entre deux des trois partis dominants

    – cela est im-pen-sa-ble en France ; imaginez vous le PS se ranger aux côtés d’ un Président et d’ un Premier Ministre  » DeDroite  » pour un programme commun qu’ ils n’ arriveraient pas même à négocier ? l’ inverse étant aussi vrai !

    – l’ éclatement en au moins CINQ partis par ce genre de scrutin ne ferait qu’ aggraver le problème, donc l’ instabilité gouvernementale ( c. f. / III ième et IV ième Républiques )

    Car il faut bien avoir conscience ( les  » 4V²  » et son blog sont sur ce sujet suffisamment révélateurs ) que nous vivons depuis deux siècles et demi dans une atmosphère de guerre civile permanente parfois mouchetée parfois sans mouches

    il faut aussi ne pas sous-estimer les convictions passionnelles et viscérales des électeurs qui pour la plus part n’ ont aucunes notions, ne serait ce qu’ élémentaires , de géopolitique et d’ économie

    la solution : des élections à UN TOUR ( si alliances il devrait y avoir, elles se feraient de ce fait AVANT l’ élection et non pas sur un coin de table sur une nappe en papier après le premier tour )

    reste à savoir s’ il faut un Président ET un Premier Ministre ; nous nous penchons à quelques uns sur ce problème lui aussi majeur

    13/12/2014 à 17 h 58 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      addenda :

      en me relisant je m’ aperçois que j’ ai omis un facteur de risque lui aussi important et mortifère pour la démocratie : la possibilité que des partis communautaristes ou  » raciaux  » soient représentés ( comme par exemple les ultra-orthodoxes en Israël ou les islamistes en Tunisie ) et qui en cas de majorité restreinte pourraient faire pencher la balance

      13/12/2014 à 18 h 08 min
  • Septime Répondre

    Ô combien cela est vrai !
    Mais hélas, cela est à supposer que l’oligarchie nous y autorise et que, de plus, les budgets de fonctionnement des exécutifs soient séparés des actes politiques votés un à un; ce que l’oligarchie n’est pas prête d’accepter.
    Pour elles, mieux vaut gouverner entre soit, quitte d’être unis de strates fratricides plutôt qu’abandonner ce privilège qu’est le chèque en blanc du mode de scrutin à deux tours.

    13/12/2014 à 13 h 39 min
  • HOMERE Répondre

    Voilà un bon moyen de mettre des députés ultra marins dans l’Hémicycle,et quand je dis ultra marins !! avec le droit de vote des étrangers non communautaires….bingo !
    Il y a déjà des coalitions en France : PS FDG VERTS…..UMP UDI se sont précisément celles qui gouvernent au détriment du FN qui n’a pas de coalition…ce système n’est pas convenable mais n’attendons pas les tenants du pouvoir pour en modifier profondément le sens,puisqu’ils en profitent alternativement !!
    Hors naïveté non de mise,seule une révolution pourra changer les choses…c’est bien sûr une autre histoire !!

    13/12/2014 à 12 h 20 min
  • lauranceau Répondre

    La Démocratie représentative a vécu.
    Il faut maintenant passer à une Démocratie participative.
    Dans ces conditions, la Représentation nationale pourrait être limitée à 2 députés par département et 1 sénateur par région.
    toutes les décisions concernant la vie des citoyens devraient se faire par référendum.

    13/12/2014 à 12 h 16 min
    • HOMERE Répondre

      J’ai du mal à comprendre concrètement ce qu’est une « démocratie participative » autre qu’une utopie caressée par ceux qui pensent à autre chose qu’une véritable « démocratie » celle qui ne s’use que si l’on s’en sert !!

      13/12/2014 à 12 h 28 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        vous ne vous rendez donc jamais dans les cantons suisses ? faut sortir de l’ étroitesse hexagonale mon vieux ! bon dimanche

        13/12/2014 à 18 h 12 min
        • HOMERE Répondre

          Les votations sont impensables en France parce que la Suisse est un état confédéral qui est géré par cantons et non pas un état centralisateur.
          L’étroitesse hexagonale comparée à la Suisse est intéressante et pleine de réalisme

          16/12/2014 à 11 h 06 min
          • quinctius cincinnatus

             » réinventons  » les … Parlements des Provinces !

            16/12/2014 à 15 h 16 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: