Pourquoi nous participerons aux deux manifestations du 17 et du 18 novembre

Posté le novembre 17, 2012, 10:03
5 mins

Samedi et dimanche prochains, deux manifestations auront lieu à Paris contre le prétendu « mariage » homosexuel. Après mûre réflexion, nous avons décidé de participer aux deux.

Notre participation à la manifestation organisée par Civitas, dimanche 18 novembre, allait de soi.

D’abord parce que c’est la première que nous ayons programmée dans notre agenda – à une époque où les combattants contre la dénaturation du mariage ne se pressaient pas au portillon. Lorsque, début septembre, Civitas a annoncé cette manifestation, nous pensions faire un baroud d’honneur dans un combat perdu d’avance. Les choses ont complètement changé depuis. Mais notre agenda, lui, n’a pas changé !

Ensuite, parce que Riposte catholique partage bien des principes avec Civitas : comme Civitas, nous voulons travailler à la restauration de la Royauté sociale du Christ et c’est cela qui guide notre action publique. Nous avions été heureux et fiers de soutenir Civitas l’année dernière, contre les pièces de théâtre sacrilèges. Nous sommes heureux et fiers d’être à ses côtés pour lutter contre le funeste projet gouvernemental.

C’est pourquoi, dernier point, Riposte catholique soutient officiellement cette manifestation du 18 novembre.

Notre participation à la manifestation de dimanche allait donc de soi.

Notre participation à la manifestation du 17 était beaucoup moins évidente.

D’abord, parce que le choix de cette date est une mauvaise manière faite à Civitas.

Ensuite, parce que nous avons entendu plusieurs des organisateurs de cette « manif pour tous » dire tout le mal qu’ils pensaient des catholiques trop ceci ou pas assez cela. C’est d’autant plus mal venu que les évêques, eux, ne se sont pas trompés de combat : plusieurs d’entre eux ont encouragé Civitas, sans oublier les légitimes divergences liturgiques et théologiques, mais en se fixant des priorités : dans ce combat précis, nous devons absolument être unis. Accessoirement, qui sait si ce combat mené en commun ne sera pas l’occasion de réussir ce que nous appelons de nos vœux depuis de longs mois : l’union des forces vives du catholicisme français ? Nous cherchons d’abord la victoire dans ce combat politique, pour défendre la famille et les enfants, mais Dieu pourrait bien nous accorder par surcroît la pleine unité religieuse.

Enfin, parce que cette manifestation se dit bizarrement aconfessionnelle et apolitique. Combattant, dans ce dossier, pour la loi naturelle, nous pouvons naturellement rencontrer dans ce combat des personnes qui ne croient pas comme nous. Nous nous sommes réjouis de l’essai du grand rabbin Bernheim, de l’appel à manifester de certains imams, des réserves de certains militants socialistes à l’égard du projet gouvernemental, ou encore des oppositions de certains homosexuels. Mais cela ne nous empêche évidemment pas de participer au combat comme catholiques, et pas franchement bolcheviques !

Ce n’est donc pas manifestation aconfessionnelle et apolitique qu’il fallait dire, mais manifestation ouverte à toutes les confessions et toutes les sensibilités politiques. Y compris les catholiques. Y compris les catholiques attachés au Christ-Roi.

Mais, à la réflexion, il est clair que ces mauvaises formulations ne peuvent être que des lapsus. On voit mal comment les organisateurs de la « manif pour tous » pourraient demander à des catholiques qui viendront manifester le 17 de retirer leur croix ou aux prêtres de quitter leur col romain ou leur soutane.

Nous y serons donc comme catholiques, comme visiblement catholiques, aux côtés de quelques prêtres amis.

Pour montrer notre désir d’unité et pour montrer notre détermination à faire capoter ce projet de loi catastrophique. Car, dans cette mobilisation, nous n’avons qu’un adversaire : le projet de loi.

Daniel Hamiche, porte-parole de Riposte catholique

Guillaume de Thieulloy, directeur de Riposte catholique

14 réponses à l'article : Pourquoi nous participerons aux deux manifestations du 17 et du 18 novembre

  1. F

    20/11/2012

    J’étais à la manif du 17 à Toulouse. Alors, à propos d’intolérance, je vais vous raconter une histoire…

    La manif contre le mariage des personnes de même sexe du 17 était autorisée par la préfecture. Postérieurement à l’autorisation de celle ci, une contre manifestation a été organisée le même jour, à la même heure, au même endroit, comme par hasard. Bien sûr, cette contre manif n’avait pas reçu d’autorisation par crainte (et pour cause) de trouble de l’ordre public.
    Nous étions 10 000 à cette manif. ( Et c’était un comptage, pas une estimation. J’ai vu, de mes yeux, des personnes nous compter alors que nous passions dans un passage étroit où on ne circulait pas à plus de 4 de front…). Les contre manifestants étaient 150 ( là, c’est encore plus facile à compter).
    Et bien, ces 150 contre manifestants non autorisés ont bloqué l’accès de la place du Capitole aux 10 000 manifestants autorisés. Sans que la police ne les déloge. Et nous n’avons pas forcé le passage car on sait bien qui aurait été accusé de « débordement » dans ce cas.
    Alors questions:
    – Pourquoi la municipalité (socialiste) n’a-t-elle pas fait respecter la loi?
    – Pourquoi la presse n’en a-t-elle pas parlé? (Imaginez seulement 150 cathos bloquant l’itinéraire d’une manif Gay?)
    – Où était l’intolérance ce jour là?
    – Qui a attenté à la liberté de l’autre?
    – Et de quel côté était ( une fois de plus) la permissivité?

    Répondre
  2. dissident

    19/11/2012

    bonjour a tous en particulier a Quinctius qui m a felicite la semaine derniere, quant aux manifs anti projet delirant elles sont un succes et c est tant mieux ceci dit celle d hier est certainement la plus sympathique puisque la plus critiquee et meme difffamee par les medias celle de samedi a par contre recu le satisfecit d une deputee socialaud qui a insulte CIVITAS dis moi qui te soutiens je te dirai qui tu es

    Répondre
  3. pmlg

    18/11/2012

    Je reçois par souci d’objectivité et aussi par charité les courriers. Je pourrais me désincrire. Je ne le fais pas (… encore).
    Mais je suis vraiment dérouté par le ton (un peu) acerbe de la justification ci dessus.
    Il est vrai qu’il existe un pluralisme et être catholique ne veut pas dire enfiler un costume taillé à l’avance et dans lequel chacun devrait se mouler comme il peut au risque de paraître ridicule parce que le costume est trop grand ou trop petit.
    Nos « adversaires » communs (je ne parle pas d’ennemis !) se réjouissent de nos divisions internes qui servent leurs intérêts. C’est aussi pourquoi nous en arrivons à devoir manifester pour nous faire entendre.
    Il est très préjudiciable à la cause que nous voulons défendre de regarder celui d’en face, même s’il est dans le même camp, comme se regardent deux chiens de faïence.
    Je crois que la différence essentielle, et pour moi la seule, est celle des méthodes.
    Cela aussi sert ceux qui veulent nous imposer cette loi comme d’autres à venir.
    Je ne suis pas pessimiste mais je ressens très profondément le besoin de mettre en garde contre ces divisions qui sont l’arme principale qu’ils dirigent contre nous. Et les victimes c’est nous-mêmes si nous ne cessons pas ces futiles et désastreuses petites phrases qui tuent sans que les adversaires aient besoin de dégainer.

    Répondre
    • Arthur

      19/11/2012

      Il me semble difficile de savoir si je suis visé par le commentaire de «  » »pmlg » ».
      Ce qui m’apparaît, c’est que cette personne est visiblement fatiguée – pour ne pas dire découragée, et après tout, on peut la comprendre.
      Mais peu m’importe. D’abord, je me réjouis très sincèrement du succès des deux manifestations, et j’ai beaucoup été amusé par la débordante cohorte d’exhibitionnistes qui ont tout fait pour que l’événement dérive dans le but d’une « récupération ». Malheureusement pour les perturbatrices, tout à bien été canalisé, malgré les déformations et la partialité des médias.
      D’après l’éminent commentateur monsieur Jaurès, il y a donc bien eu des musulmans aux manifestations. La chose m’amuse parce que je connais quand même un peu leur idéologie et leurs tactiques, et leur prise de position est tout à fait logique. Naturellement, ils sont tout à fait favorables à cette loi de mariage, contrairement à ce qu’ils disent ! Mais c’est là leur attitude habituelle envers les mécréants qui, faut-il le rappeler, ne sont pour eux que des sous-hommes. Donc, une fois cette loi votée, elle ne les concernera pas puisqu’il n’y a pas, chez eux, d’homosexuels. Et si par hasard, en arrivait un, ils le pendent, ce qui fait qu’après, il n’y en a plus… C’est une méthode efficace, et qui a fait ses preuves.
      Donc, n’étant pas concernés, ils n’ont aucune raison d’être contre. Seulement l’intérêt, c’est que, une fois cette loi votée, ils demanderont la suite logique, à savoir une loi légalisant la polygamie ! Et là, bingo, le tour est joué, car on ne pourra pas la leur refuser, au nom de la démocratie, du progrès, du vivre-ensemble, de la diversité, des libertés, de la laïcité, des droits de l’homme et du droit à la différence qui veut que l’on soit tous pareils…

      Décidément, ces musulmans sont vraiment plus astucieux et stratèges que les gens qui s’imaginent les comprendre…
      Si ça continue, je vais finir par les admirer…

      Répondre
  4. Jaures

    18/11/2012

    Il y avait quelque chose d’émouvant à voir hier l’imam de la mosquée de Lyon défiler aux côtés de l’archevêque en disant « finalement nous partageons les mêmes valeurs ».

    Répondre
  5. BRENUS

    18/11/2012

    @ « Liberté et tolérance » – en fait au flooder/PS :
    Bien que je ne croie absolument pas a votre participation au monde catholique, mais passons, je vous dis a mon tour : si notre opposition a cette fumisterie du mariage homo ne vous convient pas, tirez-vous de la confrérie et aller donc tortiller devant vos amis. Et bon débarras.
    Quant a vos prévisions-souhaits de devoir y passer, nous en reparlerons lorsque les pourrisseurs se feront à leur tour pourrir la vie.
    Je refuse qu’une bande de dingues puissent avoir la simple prétention d’obliger la majorité à passer sous leurs fourches caudines.
    Aimez vous entre homos si vous voulez, nous nous en foutons et vous foutons la paix, mais gare aux conséquences si vous parveniez a irriter la majorité. De plus, vous manquez de courage en oubliant de parler du refus également partagé par les musulmans et les juifs a cette tartuferie, préférant baver une fois de plus sur la seule religion catholique dont vous ne risquez rien.
    Allez donc poster dans la revue Tetu, encore qu’il est loin d’être sur que la plupart des homos aient, comme vous, ce désir d’imposer à d’autres vos pitreries. La plupart vivent peinards et n’emmerdent pas le monde, ce qui n’est pas votre cas.

    Répondre
  6. Liberté et tolérance

    17/11/2012

    Une belle bande de tarés. C est quoi, l oposition aux pièces de theatre sacrilèges? Vous êtes allés lyncher Roméo et Juliette parce que les acteurs s embrassent sur scène? Au fait vous avez manifesté aussi pour l affaire des prêtres pédophiles? J étais catholique mais le manque de tolérance et la place grandissante de la superstition dans cette religion m attristent de plus en plus. C est pas l amour, la base du catholicisme? Cette loi concerne le mariage civique et jusqu a nouvel ordre il y a séparation de l église et de l état en france. Ça s appelle un état laïque. Arrêtez de vous battre pour un modèle social archaïque et obsolète. La tendance d expansion du monde est vers la tolérance et la largeur d’ esprit. Et c est tant mieux. Le monde bouge, que vous le vouliez ou non et Si cette loi n est pas votée bientôt elle le sera tout de même un jour. Et on se souviendra des opposants comme de tristes sires contre l apport d’ un peu plus d’ amour dans le monde. Car oui le mariage est acte d’ amour et nous avons terriblement besoin de cela. C est en outre un pas vers le recul de l homophobie. Quand on de remémorera un jour que des gens y étaient opposes, on les verra comme de vieux reacs coincés des siècles en arrière. Et on se rappelera aussi que beaucoup étaient catholiques.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      18/11/2012

      un seul homme osa défier ROME ET SES LOIS : Néron ; il épousa un homme et finit assassiné à la porte de Rome dans sa fuite , transpercé par le glaive DU centurion …
      je crois que l’Elysée devrait se souvenir de cette phrase fameuse de l’Histoire :

       » que Rome prenne garde à la colère des légions  »

      nous n’en sommes guère éloignés quoique vous puissiez penser de l’évolution du Monde et de la Société …

      si le Président refuse le référendum c’est un homme POLITIQUEMENT … MORT ( et le P.S. avec lui )

      Répondre
  7. schilte jean-pierre

    17/11/2012

    Bjr je souhaite connaître les horaires de la manifestation du 18. Merci JPS

    Répondre
  8. schilte jean-pierre

    17/11/2012

    Je souhaite connaître l’organisation du 18, pour y aller.

    Répondre
  9. Arthur

    17/11/2012

    Pourquoi je ne participerai pas à ces manifestations…

    Bien que n’ayant ni croyance ni pratique, je reste outré par le « mariage pour tous » qui nous est proposé par une bande de démagogues que la décence m’interdit de qualifier d’une manière plus adéquate. Un reste de culture judéo-chrétienne que j’assume totalement, je vis avec une « croyante – pratiquante », ce côté n’a jamais posé de problèmes.
    Mais l’idée de ce mariage, non, je ne supporte pas…
    En vérité, le souci dans ces manifestations initiées par des catholiques, c’est qu’elles invitent toutes sortes de personnes, même celles qui ont une idéologie en totale contradiction avec celle des initiateurs, et pire encore, une idéologie qui appelle à la destruction de tout ce qui ne lui appartient pas.
    Je suis désolé, mais la perspective de me retrouver dans un cortège à côté d’un barbu qui pourrait brandir son coran et défiler au nom dalla, franchement, je ne peux pas, c’est au-dessus des mes forces.
    Le coran, je l’ai lu, la Bible aussi. Dans ce que je n’en ai retenu, dans ce que je peux constater au quotidien, dans la posture des chrétiens face au défi islamique, franchement, j’ai fait mon choix. Je sais bien qu’en matière de masochisme, les chrétiens sont probablement sur le haut du podium, cela dit, ce n’est pas une raison suffisante pour m’y inviter.
    Je sais bien qu’il ne faut pas faire d’amalgame, c’est d’ailleurs interdit par les bien-pensants, je sais bien qu’il ne faut pas faire de ségrégation, c’est totalement interdit par la loi, je sais bien qu’il faut une nécessaire union pour gagner un combat, cela dit, la cause islamiste me paraît supérieurement dangereuse par rapport à la cause homo, et c’est bien pour ça qu’il ne faut pas mélanger les genres.
    Maintenant, si certains veulent pactiser avec les amis de leurs ennemis, c’est leur affaire, à chacun sa vérité, la mienne est bien incertaine…

    Répondre
  10. poirier

    17/11/2012

    Bonjour

    Je n’aime pas M. Hollande ou les gays davantage que vous, mais j’aime les gens qui défendent ou combattent des faits de société quels qu’ils soient, pour ce qu’ils sont intrinsèquement, en appuyant leur point de vue sur une analyse intelligente du sujet et non sur des avis politiques.

    J’av

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)