Procréation sans père

Posté le avril 11, 2017, 8:35
2 mins

Depuis la loi Taubira, certains « couples » de femmes qui s’étaient mariés, ont divorcé. Le tribunal de Bordeaux vient de reconnaître un droit de visite à l’enfant pour la deuxième « maman » d’un couple de femmes qui avaient mis fin à leur mariage.

Pour lire la suite vous devez être abonné au 4 Vérités Hebdo.

Se connecter Inscription

3 réponses à l'article : Procréation sans père

  1. Gérard Pierre

    12/04/2017

    Un père, une mère, …… et le bon vieil artisanat qui a prouvé son efficacité depuis l’origine de l’humanité ! ……

    Et en plus c’est écolo pour celui et celle qui œuvrent dans le noir : économie d’électricité ! … C’est naturel ! … Pas de conservateur ! … C’est garanti bio ! … Mais dans certains cas ce n’est pas sans colorant ! … On appelle alors ça la ‘’bio diverses cités‘’ !

    Et ça marche ! …… généralement entre dix et douze mois !

    Ça me rappelle une conversation entre un marchand de jouets et son client, au moment des achats de Noël :

    – Je voudrais deux trottinettes pour mes jumelles de onze ans !
    – … et avec ça monsieur ?
    – Je vais prendre deux camions grues pour mes jumeaux de neuf ans !
    – … et avec ça monsieur ?
    – Deux paires de patins à roulettes pour mes jumelles de sept ans !
    – … et avec ça monsieur ?
    – Deux jeux de mécano pour mes jumeaux de cinq ans !
    – … ce sera tout monsieur ?
    – Non ! … je vais encore prendre deux poupées pour mes jumelles de trois ans ! … et ce sera tout, mes jumeaux d’un an auront des friandises !
    – Ben dites don’ … à tous les coups vous avez des jumeaux, vous ?
    – Euh …… non ! …… y’a des coups j’ai rien du tout !

    Répondre
  2. BRENUS

    11/04/2017

    Si j’ai bien compris, c’est la famille tuyau-de-poele. On ne sait plus qui est qui, qui nique qui, et qui est le produit de qui. Vas-y mon kiki. Et comme les auditeurs triés sur le volet à RMC disent à Boudin « continuez comme ça ». Ce à quoi l’infatué renchèrit « mais bien sur que je vais continuer comme ça ».

    Répondre
  3. Bistouille Poirot

    11/04/2017

    Certes cet enfant avait déjà perdu son « père » avant même de l’avoir vu, pour en sus lui enlever « celle » désignée comme tel, incapable de procréer et qui prostrée dans son impuissance, s’est vu trompée par celle qui l’avait choisi(e !). La nature ayant bien fait les choses, « le père assistant » a régularisé la situation en reprenant son moineau et la cage qui l’abritait. Le geôlier légalement désigné demanda le divorce au prétexte que sa simili épouse l’avait surement trompé….mais avec un homme, ce qui chez ces gens là est considéré comme une provocation scandaleuse. Résultat des courses, ce petit aura bientôt un frère par le sang même si la loi de ceux qui se croient des hommes leur laisseront un nom différent sans pouvoir les empêcher d’aller manifester sur le Champ de Mars dès l’âge de raison atteint….

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)