Provocation : l’égérie de la théorie du genre nommée ministre de l’Education nationale

Posté le août 26, 2014, 7:50
20 secs
Bv-s5xWIcAA46Wv.jpg-large

La nomination de celle qui fut le principal avocat de la théorie du genre au sein du gouvernement, à la tête de l’Education nationale est une provocation pour les familles.  Dans son combat pour faire entrer la théorie du genre à l’école, Najat Vallaud-Belkacem a fait preuve d’un sectarisme qui fut condamné jusque dans sa famille politique.

 
Ainsi, Julien Dray avait dénoncé la ligne ultra que représentait Najat Vallaud Belkacem :
 
 
L’observatoire de la théorie du genre souhaite immédiatement obtenir des garanties quant à la non introduction de la théorie du genre au sein des programmes scolaires.
 
Olivier Vial, 
Président du CERU 

97 réponses à l'article : Provocation : l’égérie de la théorie du genre nommée ministre de l’Education nationale

  1. 30/08/2014

    Jaurès devrait lire cet article:
    http://ripostelaique.com/leffrayant-regard-de-sorciere-de-belkacem-devant-un-garconnet-francais-transforme-en-fillette.html

    et surtout qu’il médite ce dernier paragraphe:

    « Rien n’est en vérité plus touchant qu’un père s’occupant de son petit. Rien n’est plus infamant que de voir son devenir d’homme confisqué par les tenants de l’esclavage à venir, lequel croîtra sur les ruines de ce qui fit, deux millénaires durant, la force, l’endurance et aussi la chance de survie d’un peuple nommé français. »
    tout est dit dans ces lignes.
    je n’aurai plus rien à ajouter.

    Répondre
    • Jaures

      30/08/2014

      Chère Philiberte, comment pouvez-vous tomber dans ce genre de panneau ? Je peux donner un regard de sorcière à n’importe qui en grossissant une photo, même à vous.
      Tout cela est un peu puéril, non ?

      Plus sérieux est le sous-titre  » devant un garçonnet transformé en fillette ». Ainsi, un garçon qui baigne une poupée devient une « fillette ». Est-ce à dire qu’un homme qui baigne son enfant deviendrait une femme ?
      Et quelle activité pratiquée par une fille la transformerait en garçon ?

      En énonçant ainsi des activités destinées strictement aux garçons et celles dévolues aux filles, ce n’est pas une « théorie du genre » qu’on expose, mais la tyrannie d’une conception étriquée du rôle des femmes et des hommes dans la société.

      Répondre
    • Jaures

      30/08/2014

      Par ailleurs, l’article mélange 2 photos (voyez celle qui illustre l’article, l’enfant est le même mais pas les adultes) et oublie qu’un garçonnet de couleur pratique le même jeu.

      L’article avance également que baigner une poupée serait « une émasculation » de l’enfant.
      Je doute que l’auteur de l’article, s’il est mâle, participe beaucoup aux taches ménagères et s’occupe de ses jeunes enfants: trop « émasculatoire ».

      Je m’étonne que vous participiez de cette manipulation grossière et de ce discours d’un autre âge.

      Répondre
      • 30/08/2014

        j’ai connu quelqu’un comme vous, qui pensait avoir raison simplement parce qu’on arrêtait de perdre son temps à parler dans le vide avec lui. si vous faisiez des petits ensemble, il faudrait les noyer.

        Répondre
        • Jaures

          31/08/2014

          Et je connais beaucoup de gens comme vous qui ont des convictions basées sur des croyances ou des idées reçues qui, dés qu’on les creuse par quelques questions, montrent qu’elles reposent sur du vent.
          Mais il est douloureux de se remettre en cause par le dialogue et tellement confortable d’en sortir par une mauvaise pirouette.
          Sans rancune.

          Répondre
          • 31/08/2014

            ben, voyons!
            ce ne sont pas des idées reçues.
            je ne m’en tire pas pas une pirouette.
            j’ai supporté la perversion narcissique pendant plus de 20 ans, et je sais la reconnaître. la seule solution est la fuite, car les gens malades n’admettent jamais leur maladie.

          • Jaures

            31/08/2014

            Je ne suis pas dupe Philiberte.
            Vous esquivez ainsi mes deux questions. Pourquoi accordez-vous foi à des gens qui font des montages photo grossiers ?
            En quoi l’activité de ces enfants est-elle scandaleuse et, pour cet article, émasculatoire ?
            En fait, ni vous ni personne sur ce site ne répond à ces questions et esquive par des sarcasmes lourdaud ou, comme vous, par de l’agressivité.

  2. DESOYER

    27/08/2014

    Pourquoi perdre son temps à discuter avec un crétin comme « Jaurès »?

    Répondre
    • Jaures

      27/08/2014

      Eclairez donc le crétin de vos lumières, ça vaudra pour les autres.

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        28/08/2014

        Aucun phare au monde n’arrivera à traverser l’écran de fumée qui embrouille vos méninges.

        Répondre
  3. HansImSchnoggeLoch

    27/08/2014

    Le gauchiste de ce site est dans son élément, l’enfumage est en bonne voie.

    Bientôt on ne saura plus si c’est Philipp Rösler qui est en train de baigner Mme Najat Vallaud-Belkacem ou si ce sont les poupées qui baignent les deux bambins.

    Peu importe le triste @Jaures aura accompli son oeuvre et semé la discorde.
    Comme d’habitude.

    Répondre
    • Jaures

      27/08/2014

      Jaurès aura essayé de réfléchir, tout simplement.

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        28/08/2014

        Réfléchissez à vois basse pour ne pas éclabousser tout le monde avec votre bave.

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          28/08/2014

          Correction:
          vois = voix.

          Répondre
  4. zézé

    27/08/2014

    En revanche si les FRANçAIS n’ont pas encore compris les véritables buts des ces mafieux au gouvernement, alors il n’y a plus qu’à faire sauter ce même pays ; vivement un cataclysme de haute importance et que le raz-de-marée balaie ce pays !!!!!! nous ne méritons que ce qui nous arrive !!! nous le payons cher mais pas encore assez je suppose dans la mesure où personne ne bouge !!!! mais tout est fait pour que personne ne bouge : fin août, ensuite rentrée scolaire, week end du 1er et du 11 novembre, NOEL, bref on n’est pas près de bouger !!!!!!!!!!!!!!

    Répondre
  5. zézé

    27/08/2014

    Pourquoi engagez-vous des commentaires avec ce Jaurès ? hein ? dites-le ? vous n’avez pas encore compris ?

    Répondre
    • Jaures

      27/08/2014

      Oui, Zézé, surtout ne pas parler, ne pas réfléchir, ne pas douter.
      Rester avec ses croyances et ses certitudes.

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        27/08/2014

        @Jaures, quand on réfléchit comme vous mieux vaut s’abstenir.

        Et certaines croyances fussent-elles anciennes y compris celles de zézé valent le coup d’être protégées. Car ce qui parait moderne n’est pas toujours le phare qui rééclairera le monde.

        Voyez votre mentor, Mr.Normal qui promettait fièrement de réenchanter le rêve français, idée géniale à l’époque.
        Idée qui a tourné court et qui s’est transformée en cauchemar en moins de deux ans.

        Les sondages sur sa popularité le prouvent, Mr.Normal votre conseiller spirituel vaut moins qu’un déchet qu’on dépose au déchet-tri car il n’est malheureusement pas recyclable. Les quelques atomes de H, N, O, P, Ca, Fe qui le composent sont disponibles partout dans la nature et ne valent rien..

        Répondre
        • Jaures

          27/08/2014

          Pardonnez-moi mais quel rapport avec le sujet ?
          J’attends toujours qu’on m’explique ce qu’implique dans le comportement social l’appartenance à un genre ou l’autre.
          Je demande toujours si ces comportements ne demandent pas à être pensés.
          J’aimerais savoir si certains comportements ne sont pas de simples stéréotypes, d’autres des sédiments de la domination patriarcale (salaires inférieurs, taches ménagères, postes à responsabilité réservés,…).
          Bref, qu’est-ce qui dans ces questions somme toute légitimes vous amène à ce degré de révolte ?

          Répondre
          • HansImSchnoggeLoch

            27/08/2014

            Oui, Zézé, surtout ne pas parler, ne pas réfléchir, ne pas douter.
            Rester avec ses croyances et ses certitudes

            J’ai répondu à ce commentaire, qui est bien le vôtre n’est-ce pas?
            Aucun comportement social la-dedans. Mettez vos lunettes si vous n’êtes pas d’accord..

    • Md0

      27/08/2014

      Bonne question!…. « se prendre la tête » avec Jaures , contradicteur artificiel de convictions à géométrie variable , peut-être pur pseudo de composition?
      Sa rhétorique de commande , omniprésente , omnisciente est peu crédible avec parfois ,comme chez tout un banal chacun, fautes d’usage et d’orthographe … incompatibles avec une telle culture , une telle expérience, tant d’avis pertinents et de telles capacités intellectuelles fonctionnant plein-temps ,tous sujets , tous domaines, tous azimuts , et simultanément sur tous les fronts…

      Répondre
  6. Lemagne

    27/08/2014

    Hi hi hi une marocaine ministre de la soit disante éducation nationale française !!!!

    Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        27/08/2014

        Bravo @Jaures,
        vous remplissez les critères de longueur de réponse proposés dans un autre post.

        Répondre
        • Jaures

          27/08/2014

          J’essaie parfois de m’adapter au minimalisme cognitif et langagier de certains intervenants. Merci de souligner mes efforts.

          Répondre
          • HansImSchnoggeLoch

            27/08/2014

            Inutile de monter sur vos grands chevaux de pédant con-firmé il suffisait d’écrire que vous essayez d’abréger vos posts.

  7. Lemagne

    27/08/2014

    C’est une salope de plus au gouvernement anti-France de cet Hollande vendu à la finance de Goldmann-Sachs et cpie
    à nous de nous souvenir de 1945 !!!

    Répondre
  8. Jaures

    27/08/2014

    Il n’existe pas de « théorie du genre ».
    Il existe des interrogations saines sur les comportements et les stéréotypes sociaux qui nous régissent.
    Refuser que l’on s’interroge sur la réalité des inégalités sociales hommes-femmes qui persistent en essayant de teinter de perversion ces interrogations n’est qu’une manière cachée de tenter que ces inégalités perdurent.

    Bien entendu, personne n’est capable de justifier théoriquement pourquoi, à travail égal, une femme devrait toucher un salaire 20% inférieur à celui d’un homme; pourquoi une femme doit s’acquitter de 70% des taches ménagères; pourquoi certaines professions ou qualifications sont appropriées par les hommes,…. D’où l’intérêt de réfléchir sur ce qui nous conduit à ressasser ces comportements.

    De même, pourquoi ne pas s’interroger sur les stéréotypes commerciaux qui font qu’on propose aux filles des cartables roses avec des poneys et aux enfants des cartables bleus avec une voiture ?

    Bref pensez-vous qu’il existe un cerveau rose et un cerveau bleu ?
    Si vous avez une réponse définitive à cette question, si vous pouvez nous lister précisément les comportements masculins et féminins, vous pourrez nous dispenser de toute réflexion sur le genre. Mais dans ce cas, il faudra assumer et dire qu’il importe de refuser aux garçons tel comportement, tel vêtement et telles études qui vont à l’encontre de son genre. Idem pour les filles.

    Répondre
    • GRANDSON

      27/08/2014

      Mr Jaures, s’il n’y a pas de cerveau rose ou bleu, il a ete prouve que le cerveau d’un homme ne fonctionne pas comme celui d’une femme, ceci depuis la naissance. Alors arretez de sombrer dans les turpitudes de certaines theories et revendications incensees et mortiferes. Cette nouvelle nomination est un non sens, et reflete le petit copinage.

      Répondre
      • Jaures

        27/08/2014

        Admettons que le cerveau d’une femme ne fonctionne pas comme celui d’un homme. Qu’en tirez-vous comme conclusion ? Qu’une femme doit porter une jupe ? Qu’elle est plus compétente pour changer une couche ? Pour passer le balai ? Beaucoup moins pour conduire un poids lourd ou changer un joint de culasse ?

        Puisque vous avancez un argument « scientifique », quelles conclusions scientifiques en tirez vous sur les comportements sociaux de chacun ?

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          27/08/2014

          Les femmes peuvent porter un pantalon et elles le font, là n’est pas le problème.

          Pour être bref, les femmes ont plutôt des comportements empathiques et les hommes des comportements mécaniques.

          Savoir conduire un poid-lourd ou changer une couche n’a aucune influence sur ces différences fondamentales. Ce ne sont que des questions de savoir-faire.
          Gardez donc le mot « scientifique » pour d’autres sujets, il ne vous va vraiment pas.

          Conclusion: chassez le naturel et il revient au galop.

          Répondre
          • Jaures

            27/08/2014

            Donc, selon vous, un homme sera moins performant dans des professions empathiques (médecine, social, …) et beaucoup plus dans les professions mécaniques (menuisier, mécanicien,…). Pourtant c’est une fille qui a gagné le concours général d’ébénisterie en 2014. Plutôt que de cerveau n’est-ce pas plutôt là également un stéréotype ?
            Par ailleurs, vous dîtes bien que changer une couche ou conduire un camion, comme passer le balai ou l’aspirateur ne sont que des questions de savoir-faire. Dés lors, vous voyez bien que le fait que ces activités soient encore « genrées » (quoi que moins qu’autrefois) relève de stéréotypes tenaces.
            Où est donc le drame que ces stéréotypes soient reconnus comme tels et d’énoncer qu’il n’y a rien de « naturel » pour une fille de prendre en charge les taches ménagères de la maison plus que son conjoint pas plus que de gagner moins à travail égal ?
            Et il fut un temps où les femmes n’avaient pas le droit de porter le pantalon (justement pour leur interdire certaines professions).

          • HansImSchnoggeLoch

            28/08/2014

            « Donc, selon vous, un homme sera moins performant dans des professions empathiques (médecine, social, …) et beaucoup plus dans les professions mécaniques (menuisier, mécanicien,…).  »

            Réponse typique d’un socialiste en ébullition qui tire plus vite que son ombre.
            Selon moi vous êtes un idiot patenté qui ne sait pas lire correctement.
            Pour remplacer cette dernière phrase un seul mot suffit: socialiste.

          • Jaures

            28/08/2014

            Comme d’habitude, dés qu’on vous demande de préciser votre pensée ou qu’on pousse un peu votre logique, vous nous sortez quelques insultes bas de gamme.
            Je suis sidéré par un tel refus du dialogue. Dommage.

    • GRANDSON

      27/08/2014

      Mr Jaures, si votre femme s’acquitte de 70% des taches menageres, c’est de votre responsabilite, quant a moi, les taches sont mieux reparties parceque je le veux. De meme si un patron paie mieux ses collaborateurs hommes, c’est de sa responsabilite. Entre nous il y a des taches que ma femme gere mieux que moi. Ou est l’egalite ? Apres avoir combattu pour leur securite, ces mouvements se battent pour ce que personne ne pourra leur donner, la « signifiance », (identite, reconnaissance…)Seul Dieu peut y repondre.

      Répondre
      • Jaures

        27/08/2014

        Si, chez moi, les taches sont également réparties, ce n’est pas parce que JE le veux mais parce que c’est naturellement ainsi. Si c’est également le cas chez vous, nous sommes très minoritaires. Cela prouve que les stéréotypes et les habitudes héritées ont la peau dure. D’où la nécessité de les dénoncer pour que les bonnes (les vôtres) prennent leur place naturellement, comme le dialogue à la place des coups.

        Il y a égalité quand la répartition des taches est librement consentie. Elle sera différente d’un couple à l’autre: l’égalité se décline à l’infini.
        Pour le salaire, non, le patron ne décide pas de tout. Il y a un droit. Il ne peut traiter ses salariés de manière inégale pour des raisons de sexe, de couleur de peau ou de religion. C’est interdit.

        Cela est tout à fait prosaïque et ne remet pas en cause votre conception spirituelle de la « signifiance » car, si seul Dieu peut la donner, qui peut en la matière prétendre connaître Sa volonté ?

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          28/08/2014

          Il y a égalité quand la répartition des taches est librement consentie. Elle sera différente d’un couple à l’autre: l’égalité se décline à l’infini.

          Oui et cela se fait tout naturellement et librement sans loi genrée.
          Mais pour les socialistes tout doit être régulé.
          Pour donner l’exemple commencez donc à réguler vos impulsions reptiliennes.

          Répondre
          • Jaures

            28/08/2014

            A quelle « loi genrée » faites-vous allusion.
            Si « tout se fait naturellement », pourquoi encore tant de disparité dans la répartition des taches ménagères, dans l’accès à de nombreuses professions,dans les salaires, dans l’attribution des responsabilités,… ?
            La nature n’a-t-elle pas dû être aidée pour que les femmes ne soient plus sous tutelle économique, partagent l’autorité parentale, accèdent à la contraception,… ?

    • HansImSchnoggeLoch

      27/08/2014

      …Refuser que l’on s’interroge sur la réalité des inégalités sociales hommes-femmes..

      Les inégalités, voilà le leit-motiv du soit-disant socialisme de progrès. Le combustible qui les anime et qui les aveugle en même temps.

      Avez-vous déjà songé à l’inégalité qui existe entre le chaud et le froid et êtes vous prêt à y apporter un remède miracle?
      Cela aurait enfin une certaine utilité et résoudrait bien des problèmes.

      Répondre
      • Jaures

        27/08/2014

        On confond toujours « égalité » et « identité ». Nous sommes vous et moi totalement différents mais nos droits sont identiques. Il doit en être de même entre les hommes et les femmes: les différences sexuelles ne doivent pas amener des droits différents.

        S’interroger sur le genre c’est justement mettre au jour les stéréotypes qui de fait limitent le droit des femmes (accès à certaines professions ou autres responsabilités, salaires, charge de travail à domicile,…). Où est le problème ?

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          28/08/2014

          « On confond »
          Personne sur ce site à part vous-même ne confond ces deux termes.

          Répondre
  9. mulb

    27/08/2014

    est-il vrai que l’armée prépare un putsch ?

    Répondre
  10. JEAN SANS PEUR

    27/08/2014

    La musulmane que je haïs va sous peu mettre une loi sur l’obligation des jeux à touche pipi! Je redoute l’occupation des islamistes en France, mais peut-être cela sera-t-il un mal nécessaire pour purger radicalement cette infame (décapitée) !

    Répondre
  11. 27/08/2014

    L’expression ambiguë des adultes qui regardent….

    Répondre
    • Jaures

      27/08/2014

      Oui. En fait je pense qu’ensuite Mme Najat Vallaud-Belkacem a dévoré les enfants de la photo.

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        27/08/2014

        Bon appétit Mme Najat Vallaud-Belkacem, vous prendrez bien un peu de ketchup?

        Répondre
  12. 27/08/2014

    Ce n’est pas une bonne chose de confier l’Education Nationale ( c’est ainsi qu’on l’appelle ) à des gens d’origine, de culture et de parents exogènes, extraits de pays étrangers où le mœurs, pour respectables qu’ils soient, sont sensiblement différents des nôtres.
    N’y a-t-il rien de mieux dans la foule des arrivistes à l’affût de la bonne place ?
    Oui….rien de mieux, c’est probablement ça !

    Répondre
    • Jaures

      27/08/2014

      Les Allemand ont nommé Philipp Rösler, né au Viet-Nam et adopté, ministre des finances.
      Les Argentins ont élu à leur tête Carlos Saül Menem, d’origine syrienne.
      On peut discuter de la pertinence de la politique mais quel lien avec l’origine, surtout s’agissant de personnes qui ont fait l’intégralité de leur parcours scolaire en France ?
      Croyez-vous qu’au Maroc on défend l’égalité filles-garçons dans les établissements scolaires ? Le ministre marocain de l’éducation a-t-il pris position pour le mariage homo ?

      Répondre
      • Trannod

        27/08/2014

        Mais ceux que vous cité se sont intégré…mais il ne faut oublier que notre ministre fut la représentante du roi du Maroc sur le Territoire Français et elle revendique sa double nationalité..et sur sa nationalité Marocaine…un hérésie de plus de notre droit Français

        Répondre
        • Jaures

          27/08/2014

          Et qu’appelez-vous s’intégrer sinon réussir un parcours scolaire, se faire élire et exercer des responsabilités politiques ? La double nationalité est un droit en France, comme dans la plupart des pays démocratiques.

          Répondre
      • orldiabolo

        27/08/2014

        De toute façon, quand nos amis musulmans seront majoritaires, la théorie du genre aura intérêt à courir très vite !… 😉

        Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        27/08/2014

        Contrairement à Mme Najat Vallaud-Belkacem, Philipp Rösler n’avait que la nationalité allemande.
        Par contre il n’a jamais été ministre des finances, c’est Wolfgang Schäuble qui l’était pendant que Rösler faisait partie du premier gouvernement Merkel.

        Répondre
        • Jaures

          27/08/2014

          Je viens de vérifier. Rosler a été ministre de l’économie de 2011 à 2013. L’intervenant ne parlait pas de nationalité mais de l’origine exogène des ministres. La double nationalité dépend des pays, elle existe dans la plupart des pays européens.

          Répondre
          • HansImSchnoggeLoch

            28/08/2014

            « Les Allemand ont nommé Philipp Rösler, né au Viet-Nam et adopté, ministre des finances. »
            Ministre des finances? C’est bien vous qui aviez écrit cette salade et pas l’intervenant.

          • Jaures

            28/08/2014

            Oui Hans, j’ai admis mon erreur, Rösler a été nommé ministre de l’Economie et non des finances. Qu’est-ce que cela change dans mon raisonnement ?

          • HansImSchnoggeLoch

            28/08/2014

            Cela change beaucoup car vous venez d’admettre votre faillibilité.

  13. Oeildevraicon

    26/08/2014

    Sur la photo, lorsque je vois les sourires béats des personnes qui entourent la franco-marocaine, j’ai une envie soudaine de …
    Bon sang! C’est coliques qui me reprennent.
    J’espère que tous ces gens ont des enfants à qui ont va faire croire qu’ils sont une fille, alors qu’ils ont un « sboub » et un garçon
    alors qu’elles ont tout pour être une maman.

    Répondre
    • Jaures

      27/08/2014

      Pour vous un homme ne peut s’occuper d’un enfant ? Lui donner le biberon et le bain, le changer, le consoler quand il s’est fait mal, l’accompagner à l’école, lui raconter des histoires, lui chanter des chansons ?
      Si vous vous en êtes privé par pure idéologie, sincèrement je vous plains.
      Par ailleurs, je serais curieux de connaitre, outre ces activités de puériculture, ce que vous estimez être du domaine des femmes et des hommes. Ce qui fait qu’en accomplissant telle ou telle activité, un homme ou une femme trahirait son genre.

      Répondre
      • Oeildevraicon

        27/08/2014

        Encore une foi ne faites pas celui qui croit que ce qu’il pense est la vérité et doit s’appliquer à la terre entière.
        En plus vous déformez continuellement ce que vos contradicteurs écrivent.

        Vous écrivez:
        Pour vous un homme ne peut s’occuper d’un enfant ? Lui donner le biberon et le bain, le changer, le consoler quand il s’est fait mal, l’accompagner à l’école, lui raconter des histoires, lui chanter des chansons ?

        Ou ai-je prétendu cela?

        Vous savez cher jojo (je me permets car vous devez savoir que je ne suis plus un perdreau de l’année), mon épouse a eu
        deux filles et pensant en être le père, j’ai signé ( je dis cela car effectivement les seules à savoir qui est le père sont les mères, sauf aux jours d’aujourd’hui avec les techniques d’insémination).
        Bon je m’égare, j’en reviens au « schmilblick » pour vous dire que ce que j’ai fait avec mes deux filles, pas beaucoup d’hommes ont du le faire, dixit mon épouse et je confirme car j’ai fait avec mes filles bien plus que ce que vous décrivez ci-dessus.

        Vous
        Ce qui fait qu’en accomplissant telle ou telle activité, un homme ou une femme trahirait son genre.

        Outre ces activités de puériculture, J’ai fait: du lavage et du repassage; j’ai cousu, reprisé, j’ai tricoté et même brodé; j’ai préparé les repas (surtout ceux des fêtes), lavé la vaisselle et le planché, passer l’aspirateur, changer les draps et fait le lit, etc…. et je tiens à préciser, sans que mon épouse ne me le demande.
        Par contre, je n’ai jamais incité mon épouse à faire de la maçonnerie, mécanique ou électricité, peinture ou tapisserie, jardinage et bricolage en tous genres (tien le revoilà), que j’assume aussi.
        Après avoir fait mes enfants, je n’ai pas demandé à la société de les prendre en charge, j’ai fait ce que l’on veut interdire aujourd’hui aux parents, j’ai participé en binôme, avec mon épouse, à leur é d u c a t i o n.

        Alors jojo, ou est le gros macho qui voit d’un mauvais œil,
        l’égalité femme/homme, parce qu’il n’est pas d’accord que l’on interdise aux garçon les vêtements bleus et roses aux filles, parce qu’il n’est pas d’accord que l’on oblige une fille à jouer aux petite voitures et les garçons à la poupée, parce qu’il trouve inadmissible que des « bi, gais, trans et tous les genres aillent faire l’apologie de la dépravation du sexe dans les écoles, qu’il n’accepte pas que dans les pays scandinaves on enlève les urinoirs car il est discriminant pour les filles de faire pipi assis et entre autre, qu’il ne soit pas d’accord que l’école soit un laboratoire à idée pour les gauchistes dépravés et élitistes qui ont bradé les priorités et les valeurs pour que vive la bien-pensance socialiste ! .

        Il n’est aucunement question de trahir son genre, il est question que cette saloperie de « théorie du genre », n’a rien à faire dans l’école.
        C’est aux parents de gérer et de s’occuper de l’éducation sexuelle de leurs enfants (ne vous en déplaise) et pas aux « genrés » ni aux socialistes d’aller le faire dans les classes.
        Un enfant doit construire sa sexualité, sans l’intervention de certaines personnes, dont le discours consiste à prétendre
        que: « l’enfant nait avec le sexe indéterminé et qu’il pourra se déterminer à tout moment en fonction de ses orientations sexuelles).
        C’est cette théorie que l’on veut inculquer à nos enfant sous prétexte de l’égalité des sexes.
        Il semblerait par votre acharnement en faveur de cette théorie, que c’est ce que vous désirez pour vos enfants.

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          27/08/2014

          Oeil-, je partage vos activités de ménagère et d’éducateur et je n’ai jamais suivi de cours genré façon @Jaures.

          Il faut dire qu’à l’époque on avait autre chose à faire que de resasser des inepties façon @Jaures.

          Répondre
          • Oeildevraicon

            27/08/2014

            Bien venu au club Hans!
            Je me sens moins seul.
            Bah, je pense que nous sommes bien plus nombreux que ça,
            et que cette égalité homme-femme voulue par ces politicards de merde avec la bénédiction des féministes et des troisième, quatrième et énième sexe, fait partie du plan échafaudé pour la suppression de l’identité familiale.
            Pour tous ces énarques et dépravés, la famille empêche de tourner en rond: il faut donc l’abolir, d’où toutes les lois prises à l’encontre de la famille historique.

          • HansImSchnoggeLoch

            28/08/2014

            Oeil-,
            il est assez amusant de voir qu’un blanc-bec encore mouillé derrière ses oreilles essaie de nous donner des leçons sur la manière de vivre.
            Que voulez-vous c’est un individu qui n’a pas encore quitté son adolescence boutonneuse et qui vient de découvrir qu’il existe deux sexes.

        • Jaures

          27/08/2014

          Mon cher, je ne commenterai pas votre vie privée qui ne regarde que vous. Examinons simplement les problèmes que vous posez.
          Il n’est pas question de « forcer » les enfants à jouer avec ceci ou à porter des vêtements de telle couleur ! Où avez-vous lu pareille ineptie ? On ne peut pas forcer un enfant à jouer. L’idée est, par contre, d’offrir une variété de jeux sans discrimination, sans préjuger du choix de l’enfant (par exemple, mettre les jouets répartis de manière aléatoire). Ensuite, on laisse les enfants jouer en liberté. On voit effectivement que les enfants expérimentent tous les jeux.

          Ensuite, dans les classes primaires, on peut faire réfléchir les enfants sur les comportements. Par exemple, en les faisant associer des objets à une femme ou un homme. Les réponses divergent selon le milieu des enfants ce qui entraine des discussions enrichissantes.
          Enfin, on propose par exemple des images qui montrent la manière dont sont habillés les gens ailleurs ou comment ils l’étaient autrefois. Tout ceci amène à réfléchir sur ce qui nous régie et les enfants à penser qu’on peut être un garçon et détester le football et une fille tout en aimant les voitures. Que les mots humiliants de « garçons manqués » ou « fillette » disparaissent au moins des écoles.

          Concernant l’éducation sexuelle, je ne partage pas votre point de vue. Allez à une permanence du planning familial, vous serez horrifié des croyances qui persistent chez les ados sur la sexualité. La plupart des parents négligent l’éducation sexuelle. En développant l’éducation sexuelle vous obtiendrez une baisse du nombre d’avortements (comme les Pays Bas l’ont prouvé). Nous pouvons au moins nous retrouver sur cet objectif.

          On a raconté n’importe quoi sur les interventions d’homosexuels au collège qui ont pour but d’éviter les actes homophobes. Sauf si vous vous satisfaites de voir des jeunes violentés ou mis à l’écart parce qu’homosexuels. On ne peut pas faire d’un hétéro un homo, pas plus qu’on ne fait un droitier d’un gaucher. Rassurez-vous sur ce point.

          De même le sexe ne se décrète pas. L’enfant a conscience de son sexe dés 3 ans. Nul ne peut dire par contre ce qu’il en fera et ça, tant que cela concerne des adultes consentants, cela ne regarde ni vous, ni moi.

          Répondre
          • Oeildevraicon

            27/08/2014

            Mon cher: vous ne manquez pas de culot et comme les chats, vous retombez toujours sur vos pattes ou ce qui est l’apanage de nos politiques, vous nous crachez dans la figure en nous faisant croire qu’il pleut.

            Voici ce que vous me demandez plus haut:
            Par ailleurs, je serais curieux de connaitre, outre ces activités de puériculture, ce que vous estimez être du domaine des femmes et des hommes.

            Je vous fait le détail de ce qu’est selon moi le domaine d’activité de l’homme et de la femme, à quoi vous rétorquez:
            Mon cher, je ne commenterai pas votre vie privée qui ne regarde que vous (encore heureux pour moi, mais les enfants ont eux aussi une vie privée, que vous et vos semblables voulez violer) .

            Ensuite tout le reste n’est que du baratin et au risque de me répéter, vous éduquez ou faites éduquer vos enfants comme bon vous semble, mais n’imposer pas aux autres vos lubies de dépravés.

          • Jaures

            28/08/2014

            Cher Oeilderaison, je suis désolé, je ne vous avais pas compris.
            Je pensais que vos allusions au bricolage ne concernait que vous.

            Je pense en l’occurrence que vous vous trompez. Les femmes sont tout aussi à l’aise en bricolage, parfois bien plus, que leur conjoint. Voyez ces jeunes couples qui peignent leur appartement à deux. Ces femmes qui rénovent des meubles ou posent le parquet. D’ailleurs, des centaines de milliers de jeunes femmes vivent en solo. Comment croyez-vous qu’elles se débrouillent ?
            Et le métier d’électricien se conjugue de plus en plus au féminin.
            Il s’agit bien là d’un cliché, comme celui de l’homme incapable de donner le biberon ou de faire faire les devoirs du petit dernier.

            Il n’existe à ma connaissance aucune activité sociale « genrée » (sauf si vous m’en soufflez en réponse) mais uniquement des stéréotypes qu’il importe de diluer afin d’ouvrir pour chacun un espace de libertés.

          • HansImSchnoggeLoch

            28/08/2014

            @Jaures,

            votre silence aurait été éloquent mais comme toujours lâcher un dernier écran de fumée de plus était irrésistible.
            Tout ce que vous racontez ce sont des banalités, du déjà-vu.

            Vos impulsions sont dignes de celle d’un T.Rex. Mais prenez garde l’asteroïde approche de la planète et le règne des dinosaures touche à sa fin.
            Les mamifères l’attendent avec impatience.

  14. Jaures

    26/08/2014

    Sur la photo on voit des jeunes garçons jouer à donner le bain à des poupées.
    Est-ce à dire que la « théorie du genre » amènerait à l’horrible perversion qu’un homme donne le bain à son bébé ? Ou pire, qu’une femme devienne pompier !
    Pourquoi pas ministre…

    Répondre
    • Md0

      26/08/2014

      Mais est-il bien sûr qu’on n’a pas « demandé » à ces jeunes garçons de baigner les poupées ….comme on « contrariait  » ,naguère, les petits gauchers? (Pour leur bien!)…. Que ne laisse-t-on pas les tout petits s’orienter librement, spontanément, sans les contraindre si précocement à de quelques nouvelles idéologies d’adultes prosélytes ?

      Répondre
      • Jaures

        27/08/2014

        Qui vous dit que les enfants ont été contraints ?
        Pensez-vous que « naturellement », un garçon trouvera rebutant de s’occuper d’un enfant ? Les pères qui assistent à l’accouchement, donnent le premier bain, changent le bébé et lui donnent le biberon sont-ils pour vous des personnes dérangées, des pervers ?
        Les femmes sont-elles naturellement faites pour ces activités, comme le ménage ou la vaisselle, comme le droitier pour utiliser sa dextre ? L’homme sera-t-il naturellement maladroit dans ces activités et doit-on donc, pour éviter tout accident, l’en dégager ?

        Répondre
    • Oeildevraicon

      26/08/2014

      Je pense qu’en ce moment nous avons surtout besoin de ministres pompiers, le feu a atteint tous les étages et les actuels ministres pyromanes s’obstinent à jeter de l’huile sur le feu.

      Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      27/08/2014

      Pour la bonne cause on peut faire n’importe quel montage et en prendre une photo, n’est-ce pas?
      On peut même montrer Jaures en train de coudre une jupe.

      Répondre
      • Jaures

        27/08/2014

        Mais, cher Hans, je ne trouverais pas humiliant de recoudre un vêtement quel qu’il soit. Croyez vous que la couture soit un gène féminin ? Il est vrai que pour beaucoup passer l’aspirateur, laver les vitres, repasser le linge ou faire la vaisselle sont des activités liées naturellement aux 2 chromosomes X: 70% des tâches ménagères sont encore assumées par les femmes.
        Il y a encore beaucoup à faire pour que les mentalités continuent à évoluer.

        Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        27/08/2014

        J’avais oublié de noter que Jaures était en train de SE coudre une jupe.
        Désolé pour cette omission qui vous a fait capoter dans le mauvais sens.
        N’oubliez pas de vous mettre le zipper à gauche.

        NB: sur Burda vous trouverez des patrons tout faits à découper dans du papier journal.

        Répondre
    • philiberte

      27/08/2014

      la théorie du genre n’a rien à voir avec l’égalité homme-femme, pour changer les mentalités, il suffit de l’éducation à la maison. les enfants ont besoin d’équilibre et de savoir qui ils sont. si on leur sème le doute sur leur sexe, on en fera des déséquilibrés. mais c’est peut-être ça qu’on cherche: ils seront tellement plus faciles à manipuler!

      Répondre
      • Jaures

        27/08/2014

        Donc, si à la maison c’est madame qui fait les courses, la vaisselle, le ménage et s’occupe des enfants, si chez lui l’enfant entend que la place de la femme est au foyer et que le chef de la famille est le père, l’école ne doit pas aborder la question ?
        Et si à la maison les parents déversent des propos racistes ou antisémites l’école doit rester neutre ?
        Doit-on dans ce cas donner les diverses opinions sur l’Histoire, l’origine du monde, les sciences,… et demander ensuite aux parents de dire à l’enfant ce qui est vrai ou faux ?
        Et pourquoi pas finalement renoncer à l’école obligatoire et dire aux parents de choisir lequel de leurs enfants suivra des études, lequel ira à l’usine et lequel devra se marier dans l’intérêt de la famille ?

        Répondre
        • philiberte

          27/08/2014

          l’école n’a pas à ingérer dans l’éducation des familles.
          j’ai eu le cas d’une élève évangéliste. sa mère m’a prévenue qu’elle ferait son travail, apprendrait les leçons que je donnerai, mais que la petite savait qu’à la maison, on lui disait tout autre chose et que c’est moi et tous ses autres instit qui avions tort.
          « dire aux parents de choisir lequel de leurs enfants suivra des études, lequel ira à l’usine et lequel devra se marier dans l’intérêt de la famille »
          mais c’est bien comme ça que ça se passe! quant au mariage, j’ai ouï parlé de certaines familles qui retournaient au pays pour ça..

          Répondre
          • Jaures

            27/08/2014

            Vous parlez d’or Philiberte !
            L’évangélique tient un discours différent de celui de l’école. L’important est que l’enfant entende les deux. Si un créationniste dit que le Monde a été créé il y a 6000 ans, il importe que l’enfant ne soit pas limité à cette croyance. Il n’y a pas là ingérence mais pluralité.

            Il en est de même des discours sur le rôle de l’homme et la femme dans la société. Si un enfant voit sa mère limitée aux taches ménagères, il importe qu’il sache que cela n’est pas lié au genre. Ainsi, dans certaines brochures on voit des hommes faisant le ménage, donnant le biberon ou des femmes conduisant un poids lourd. On fait parler les enfants, certains disant que chez eux, c’est le père qui fait la cuisine ou le ménage, la mère qui fait du sport, etc…

            Il est nécessaire que l’école casse les stéréotypes. Cela ne changera pas ce qui se passe à la maison qui relève de la vie privée tant que ce n’est pas contraire à la loi.
            Mais l’enfant a sa vue sur le monde élargie et ne considère plus ce qui se passe à la maison comme naturel. Il ne doit pas limiter ses ambitions aux stéréotypes de genre.

          • philiberte

            28/08/2014

            mais je connais des collègues qui auraient tout fait pour contrer l’éducation des parents de cette enfant! c’est ce que j’appelle l’ingérence.

            et vous continuez de croire (ou de faire semblant!) que la théorie du genre et l’éducation à l’égalité homme/femme est la même chose. je vous répète qu’avoir des crèches « neutres » et une école où on ne sexualise pas les enfants tend à les déstabiliser!
            on peut très bien viriliser les petits garçons tout en leur enseignant que les femmes ne sont pas des domestiques gratuites, et entraîner les petites filles à avoir des métiers autrefois réservés aux mâles, sans leur laisser un doute sur leur sexe!.

          • HansImSchnoggeLoch

            27/08/2014

            Jaures, … tant que ce n’est pas contraire à la loi…
            Précision, la loi socialiste bien sûr!

          • Jaures

            27/08/2014

            La loi votée par une majorité démocratiquement élue. Toute loi peut être abrogée.

          • philiberte

            28/08/2014

            vous parlez de quelle loi?

          • Jaures

            28/08/2014

            Philiberte, si des parents sont antisémites, l’école ira contre cela. Il y aura donc ingérence implicite. L’ingérence de l’école existe de toute façon. Ne vous est-il jamais arrivé que vos enfants vous posent des questions sur des éléments abordés à l’école ? L’école s’invite donc bien de toute façon dans le cadre familial.

            Ensuite vous demander à ce que école et crèches « sexualisent les enfants ». Mais que veut dire cela ? Autrefois, les écoles n’étaient pas mixtes. On enseignait aux filles « les activités ménagères ». Est-cela « sexualiser » ? N’est-ce pas là limiter socialement leur destin de femme ? Comment aujourd’hui sexualiseriez vous les jeux des enfants ? Selon quelles conceptions du genre déciderez vous que ceci doit être pratiqué par une fille et cela par un garçon ? Pouvez-vous me donner des exemples ?

            Que veut dire « donner un doute sur le sexe » ? L’enfant est conscient de son sexe dés 3 ans. Autrefois on appelait « garçon manqué » une fille qui faisait du foot ou jouait aux petites voitures. N’était-ce pas plutôt cela qui déstabilisait l’enfant ?

            Aujourd’hui les filles voient des femmes journalistes (et non uniquement speakerines), gendarmes, metteur en scène, pilote d’avion,…C’est un progrès mais beaucoup se limitent encore notamment dans les filières scientifiques alors qu’elles auraient largement les capacités de réussir. Cette situation vous satisfait-elle ?

          • philiberte

            28/08/2014

            comme d’habitude, vous faites semblant de ne pas comprendre. je ne peux lutter avec votre logorrhée.
            je vous ai demandé: quelle loi?

          • HansImSchnoggeLoch

            28/08/2014

            Autre écran de fumée où les mêmes banalités débitées plus haut sont réénoncées.

            Sur votre clavier appuyez sur les touches [Alt] et [F4].
            Répétez cette procédure.
            Quand l’écran affichera vide, la fumée aura disparue!

          • Jaures

            28/08/2014

            Philibert, soyez juste, il n’y a pas de logorrhée dans mon post mais de simples questions.
            Pouvez-vous imaginez qu’on puisse ne pas partager votre point de vue et vous poser des questions pour essayer de comprendre ce qui le fonde ?
            Nous ne faisions pas référence à une loi particulière mais à la li en général.

          • philiberte

            28/08/2014

            il suffit d’éducation pour qu’un mari partage les tâches ménagères. éducation donnée par les parents, ou par l’épouse! lorsque le conjoint paresseux aura assez de cuisiner lui-même sa pitance, peut-être qu’il se mettra au boulot. c’est donnant, donnant. oui, c’est de la paresse et un manque de respect, en plus d’un manque d’amour flagrant envers son épouse que de se prélasser devant la télé pendant qu’elle popotte. si certaines femmes triment pendant que sa majesté se la coule douce, je ne les plains pas.

          • orldiabolo

            29/08/2014

            En fait pour Jaures, tout doit se règler par la loi, même les éléments les plus intimes de nos vies. C’est un équivalent de charia, mais « républicaine ». Pour nous en revanche, il existe des droits et des valeurs supérieurs à ceux que peut voter une majorité parlementaire éphémère issue du peuple versatile.

          • Jaures

            28/08/2014

            Nous sommes d’accord, Philiberte, mais si l’épouse est obligée de reprendre l’éducation d’un adulte, c’est qu’il y a eu au départ une lacune, non ?
            Mais je voudrais reprendre les questions que vous avez soulevées et qui m’interrogent.
            En quoi le fait que des garçonnets baignent des poupées jetterait un « doute sur leur sexe » ?
            Qu’entendez vous par « une crèche doit sexualiser les enfants » ? Par quelles méthodes et dans quel but ? Pour quels résultats attendus ?

          • philiberte

            29/08/2014

            « En quoi le fait que des garçonnets baignent des poupées jetterait un « doute sur leur sexe » ? »
            je n’ai jamais dit ça. je suis pour laisser les enfants jouer aux jeux qu’ils désirent. je suis contre les jeux « neutres », comme ces crèches de Suède où on a soigneusement éradiqué tous les jeux dits sexués.
            « Qu’entendez vous par « une crèche doit sexualiser les enfants » ?  »
            en les habillant suivant leur sexe, par exemple.et si les petites filles portent des pantalons, ne pas oublier les fanfreluches!

            ne me répondez pas qu’à une époque, les petits garçons portaient des robes! ils étaient « livrés » à l’éducation masculine musclée dès leurs 6 ou 7 ans.

          • Jaures

            29/08/2014

            Philiberte, je constate que vous pensez comme moi et que cette photo montrant des gamins jouant à baigner des poupées n’a rien de choquant.

            Je reste cependant dubitatif sur votre notion de « jeu sexué ». Qu’est-ce qu’un jeu sexué ? N’est-ce pas là une considération arbitraire d’adulte ? Si vous mettez de manière aléatoire à disposition des camions, des dinettes, des poupées, des soldats de plomb, les enfants les utiliseront à leur convenance. Ce sont les adultes, selon les conventions sociales qui vont décréter que ceci est un jeu de garçon ou de fille.
            Je suis d’accord avec vous que censurer des jeux sous prétexte qu’ils seraient sexualisés n’est pas pertinent. Ce qui importe est le libre choix des enfants.

            De même, les fanfreluches sur un pantalon ne sont-elles pas des conceptions d’adultes de la féminité, au même titre que le rose ou les poneys ? Cette idée ne vient-elle pas des stéréotypes que nous avons en nous qu’une petite fille doit se parer et rester présentable quand un garçon peut s’habiller simple et confortable pour jouer à sa guise ?
            Cela participe de la notion que nous avons que le garçon peut prendre des risques et être turbulent quand une fille doit demeurer prudente et passive pour préserver son apparence.

            Je pense que les garçons et les filles doivent s’habiller confortablement et qu’ils n’ont pas besoin d’être décorés l’important étant qu’ils jouent sans autres entraves que les règles collectives.

          • philiberte

            29/08/2014

            mais, Jaurès, on peut avoir des fanfreluches sur des vêtements décontractés, et jouer et bouger sans crainte d’abîmer ses tenues. il faut suivre l’actualité de la mode!!!

          • philiberte

            29/08/2014

            PS: ce qui me choque, ce sont les sourires béats et hypocrites des animaux de la crèche. tiens! il n’y a que des ânes!!!

          • Jaures

            29/08/2014

            Mais Philiberte, qui décrète la mode ? Qu’est-ce qui vous amène à penser que pour affirmer le sexe d’une petite fille, il lui faut mettre des fanfreluche à son pantalon ?
            Cela ne ressemble-t-il pas à une superstition, un grigri chargé de préserver l’image que l’on se fait de l’enfant ?

            Orldiabolo, la loi est votée démocratiquement ou est implicite.
            Il n’y avait pas de loi qui interdisait aux femmes de devenir pilote de ligne. Il a cependant fallu attendre les années 80. Parmi les aviateurs, moins de 7% sont des femmes. A quel « ordre supérieur » attribuez-vous cela ?

  15. 26/08/2014

    Il faut aller bien plus loin : faire une grève de l’école si les théories du genre, même de manière insidieuse, sont apportées à l’École. L’école n’a pas à faire d’idéologie, et la Belkacem ne doit pas être ministre de l’éducation.

    Répondre
  16. HansImSchnoggeLoch

    26/08/2014

    La France va se payer la première éducation nationale genrée (ENG) au monde avec cette égérie.
    Chauffez déjà le pot de colle et revêtez votre parachute dorsal et ventral, cela va chahuter d’ici peu.

    Répondre
    • GUILLEM Régis

      26/08/2014

      La boucle est bouclée; nous avions un système éducatif qui prenait l’eau depuis plusieurs années, à présent les pinoches ne serviront à rien et n’empêcheront pas le système de voguer en eaux profondes.

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)