Refonte du droit du travail: le gouvernement met la charrue avant les boeufs !

Posté le février 29, 2016, 9:44
5 mins

Le projet de loi du gouvernement « visant à instituer de nouvelles libertés et de nouvelles protections pour les entreprises et les actifs« , un texte complexe de 51 articles et de 131 pages répond en partie aux demandes des grandes entreprises mais n’est pas applicable selon les experts aux TPE et PME .

Mais ce texte est à ce stade pour la gauche et et les syndicats un crime de lèse majesté qui foule au pied leurs tabous idéologiques. Il a donc toutes les chances de sortir en lambeaux du Parlement, sans parler des grèves à répétitions qu’il va provoquer.

En réalité compte tenu des blocages idéologiques de la société française, c’est une illusion de croire que le gouvernement -quel qu’il soit – peut réformer le code obèse du travail en abrogeant nombre de ses dispositions et y inscrivant un vent de liberté contractuelle s’il n’y a pas dans le tunnel du chômage une lumière de croissance et d’emplois.

Qui peut croire que les entreprises même libérées des seuils ou bénéficiant d’un barème plafond pour les indemnités prudhommales vont embaucher si elles n’ont pas des commandes ?

Cette approche juridique de la réforme du code du travail est un leurre.

Il faut renverser l’ordre des facteurs du problème : d’abord créer de la croissance puis dé-corseter le code du travail.

En effet la société française qui subit des pénuries économiques a toujours eu pour réflexe de rechercher la panacée à ses problèmes dans des règles juridiques pour se protéger. Les exemples sont nombreux dans l’histoire et vont des tickets de rationnement à la loi Allur de Duflot .

Ce dont l’économie française souffre le plus aujourd’hui c’est du manque d’investissement qui est en régression dramatique depuis 15 ans, ce qui correspond, soulignons le au passage, à l’entrée en vigueur de cette invention géniale qui devait nous donner les joies et l’allégresse de la croissance, oui vous avez devinez : l’euro !

Que cela plaise on non, il y a une corrélation totale entre l’entrée en vigueur de l’euro, la baisse drastique de nos investissements, la baisse de nos exportations et la montée du chômage, seuls les idéologues se refusent à l’admettre. Ce phénomène a d’ailleurs été précédé par la politique duFranc fort qui collait au Deutsche Mark entre 1992 et 2000, résultat 1 million de chômeurs en plus !

Une monnaie doit être adaptée à la force de son économie et non pas l’inverse !

N’ayez crainte l’heure de sortie de l’Histoire de cette monnaie artificielle va venir, ce n’est pas nous qui abandonnerons cette monnaie inadaptée , patience c’est elle qui nous abandonnera……sous la pression des marchés…..

Mais d’autres facteurs ont provoqué la chute des investissements et nous en sommes les seuls responsables, il s’agit de notre fiscalité, la meilleure au monde pour chasser l’épargne des Français qui émigre et créent des emplois partout sauf en France !

C’est sur ce levier qu’il faut agir et peu importe que dans un premier temps les recettes fiscales diminuent ou que les critères de Maastricht se dégradent ; on peut aussi faire des économies sur le nombre des agents publics qui collectent l’ISF – c’est l’un des secrets de la République les mieux gardés !

Mon propos ne se veut pas insolent, il vise la logique, réformer véritablement le code du travail sans en parallèle le retour de la croissance est illusoire car on va entrer dans de multiples blocages et conflits.

Après quatre années d’attentisme et d’inaction le gouvernement semble enfin prendre conscience du problème mais il met la charrue avant les boeufs.

Ça va tanguer, les frelons gauchistes veillent et ils vont s’en donner à coeur joie sur cet attelage mal agencé qui a toutes les chance de finir cul par dessus tête !

Jacques MYARD
Député de la Nation
Maire de Maisons-Laffitte
Président du Cercle Nation et République

14 réponses à l'article : Refonte du droit du travail: le gouvernement met la charrue avant les boeufs !

  1. IOSA

    02/03/2016

    Le plus beau de l’histoire, c’est de réussir à faire croire que le plafonnement des indemnités de rupture du contrat de travail….va faire baisser le chômage.

    Tu vires un mec pour le remplacer, ben pour moi si il y a bien un chômeur de moins, il y a aussi un nouveau chômeur tout neuf et qui a bien moins de fric pour subvenir aux besoins de sa famille.

    Voilà la loi « hell connerie » le retour à l’esclavage voir même l’esclavage sexuel pour certaines….sinon LA PORTE.

    Vivement que je sois patron pour en profiter !!!

    Répondre
    • Raùs

      02/03/2016

      petit « q » – Ioso est très proche du scénario en perspective

      Répondre
      • Raùs

        02/03/2016

        [email protected] Votre scénarion est une très possible perspective,sauf qu’à la place de Sigmaringen ce sera Colombéchar!

        Répondre
  2. Nicolas

    01/03/2016

    @ Raus, YES !!! C’est sur ordres de Bruxellrs que le régime fantoche explose le droit du travail et la protection sociale. Bruxelles aux ordres des USA et qui va nous imposer Tafta. C’est sur les ordres de Soros que le régime met la dictat en place « l’Union européenne doit devenir comme l’Ukraine » (Soros). Nous sommes dans la situât de la France occupée en 1940. Courage … La lutte est difficile, police de la pensée, dénonciations, arrestations arbitraires.., mais ce ne sont que des tigres de papier. C’est nous , qui les faisons grands, notre peur, notre faiblesse, alors qu’ils ont si peur de nous? Ils ont peur d’un grand mouvement patriotique démocratique. Encore un peu de temps pour encore un peu de profits, tous, avant de filer vers leur Sigmaringen. Qui ne rêve de les prendre de court ?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      01/03/2016

      Le pays a surtout besoin de citoyens qui … ré-flé-chissent … autre chose que des phrases reçues , pré-mâchées et redondantes !

      Répondre
  3. Raùs

    01/03/2016

    si c’est Jppé le prochain président il va y avoir de la joie –

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      01/03/2016

      Juppé ou Fabius chez les républicains ( petit  » r  » )

      Répondre
  4. Nicolas

    01/03/2016

    Chômage : cf Capital : la caisse -chômage est excédentaire (actuellement ) d’environ 2milluards 850 millions). Surprise ?! Elle est plombée par les ponctions de l’Etat.
    Anomalie, les fonctionnaires ne cotisent pas.
    Sinon, en additionnant non-ponction étatique et cotisation des fonctionnaires, on aurait de quoi payer pour des décennies .
    Retraites ? La caisse retraites de base est ponctionnée par l’Etat, 1- pour ses fonctionnaires, il y prend les cotisa qui ne leur sont pas retenues, 2- pour d’autres renflouements qui n’ont rien à voir.
    Assurance maladie idem
    CA s’appelle du clientélisme
    Ils l’ont tous fait, continuent à le faire et continueront de plus belle en cas « d’alternance ».
    C’est d’ailleurs pourquoi la caste parle de plus en plus de « gouvernement d’union nationale », vous voulez le régime suédois ? Mis en minorité par un parti souverainiste allié à un parti de gauche sur le budget , l’oligarchie suédoise a décidé le stop toute élection . Nouveau gouvernement coopté, on reste entre soi. 7 ministres sont décideurs, les autres entérinent. Le parlement réuni 3/4 fois par an sur des sujets sans intérêt . La Suède est morte sous l’afflux des « migrants ». La presse est muselée . Des enquêtes sont lancées pour savoir qui a parlé à la presse étrangère. C’est ce que vous voulez pour nous ?
    Reveillez-vous mais vite, la police de la pensée nous guette tous.

    Répondre
  5. Nicolas

    01/03/2016

    Moi Khomri. 3 points inacceptables. 1- travail des mineurs 10h/jour, ce n’est plus le 19eme siècle. 2- licenciement « sans cause reelle et sérieuse  » (faute ou économique ) indemnités plafonnées à 15 mois. Il faut assouplir le licenciement économique (baisse du carnet de commande) et que l’Etat ne ponctionne moins dans ce cas car cet une aberration. L’Etat entraîne des mises en faillite et les salariés ne sont pas payés de leur dû. 3- les tapis de prière. Vous voulez quoi ? Une mosquée par entreprise ?
    Davos : on s’attend d’ici 4 ans maximum à un chômage à 37%. Dû non seulement aux délocalisations et à l’afflux d’un lumpen prolétariat (immigration) mais à la robotisation et à l’informatisation . Davos abandonne le discours « les emplois détruits seront remplacés par d’autres « . Vous faites plus fort que les décideurs de Davos ? Arrêtez les discours convenus.
    Aucun programme électoral ne remettant pas à plat tout le système n’est cohérent .
    L’avenir n’est plus dans le salariat, devenez auto-entrepreneurs tt en vous maintenant dans le salariat si vous le pouvez. Bien sûr, les LR etc… Veulent s’attaquer aux auto-entreprend. Cf Sarko. Parce que l’oligarchie veut détruire la classe moyenne. Vous voulez ressembler aux USA, ah ! Que la reprise, elle est bonne ! Très belle reprise : environ 7 millions de chômeurs officiels. On ajoute 96 millions sortis des statistiques (ils ne touchent plus rien) cf leur Ministère du Travail (personnes en AGE de travailler non pourvues d’emploi). En 2014, 46 millions ne survivent que par les bons alimentaires. 2015, 56 millions. Queues à partir de 6h30 du matin car les stocks sont pauvres. 13 chaînes d’hypermarchés ferment faute de consommation. Regardez les statistiques fret ferroviaire et maritime . Plongée .
    Hollande ment, tt le temps et il sait pourquoi. Juste une marionnette mais chez LR/UDI aussi.
    Pas du tt de gauche, j’ai pourtant signé la pétition , pour les raisons exposées ci-dessus. Je pense que parmi les signataires , il y a bq de gens comme moi.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      01/03/2016

      les U.S. ne vont pas si bien qu’ on le dit … l’ effondrement en nombre et en richesse des classes moyennes est là pour le confirmer … Trump » renversera t il la courbe  » ?

      Répondre
  6. Raùs

    01/03/2016

    Travail : code à revoir plus tard – et avant d’envisager une dégressivité des indemnités de chômage, soi-disant pour pousser les chômeurs à reprendre un travail, est incohérent. Pourquoi ? il faut effectivement créer d’abord des emplois !

    Répondre
    • Raùs

      01/03/2016

      Raù[email protected] ces mecs et ces mecquesses du gouvernement sont
      vraiment des incapables ! Comment le pays pourra-t-il s’en libérer ! Avec ce corrompu de Juppé ? Ce roquet de Sarkosy ?

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      01/03/2016

      comment créer des emplois en France ? si vous avez les réponses … politique, sociologique, comportementale donnez les vite ! … on ne change pas, comme ça, les gens qui sont foncièrement…. conservateurs et qui pensent être politiquement, sociologiquement , intellectuellement etc … le sel de la Terre … c. à d. … QUI REFUSENT DE S’ ADAPTER AU MONDE TEL QU’ IL EST !

      Répondre
  7. quionctius cincinnatus

    29/02/2016

    le projet de loi, qui dès ce jour amorce déjà une marche arrière politio-dogmatique , avait pour seule et unique ambition que celle d’ inverser la ( trop fameuse ) courbe du chômage française … et Hollande ne l’ avait pas acceptée de gaîté de coeur, ayant toujours compté sur sa  » baraka  »

    ce contre quoi s’ insurge les syndicats et les signataires-pétitionnaires c’ est justement que l’ on fait la part trop belle aux chômeurs, enfin à ceux qui sont effectivement à la recherche d’ un emploi ( réel ) et cela au détriment des  » acquis  » ( sociaux ) de ceux qui ont ( encore ) un emploi … et en France … c’ est toujours le privilégié qui emporte le bout de gras

    moralité :

    en parlant de  » gras « , cette loi se terminera en eau de boudin puisque nous avons les ( micro ) syndicats les plus …. conservateurs qui soient

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)