Remaniement : à quoi bon ?

Posté le août 26, 2014, 3:02
4 mins

Hollande gros porc

 

« Les fonctions politiques ne sont la propriété de personne », nous avait (pourtant) appris la Constitution de 1795. Et bien non. Les vagues à l’âme gouvernementaux constituent bien la preuve que ce pays collectiviste, cerclé de près par les syndicats trotskistes, par un fonctionnariat ultra-massif et par une caste d’élus médiocres, ne fonctionne plus comme une démocratie

Ce qui se déroule sous nos yeux depuis deux jours serait du comique de situation, si ce n’était éminemment tragique, parce que ces gens-là gouvernent (quand même) un pays. Les Verts islamo-communistes (soit EELV), du haut de leurs 2,31% aux dernières présidentielles, font pression sur ceux qui président aux destinées de cette pauvre République, entrainant la France toute entière dans une foire gigantesque, où chacun quémande sa place, négocie à qui mieux-mieux la part du gâteau gouvernemental, pourtant complètement fade, inopérant et désarmé. 

Montebourg sort la tête haute – les médias sont unanimes, pariant même sur ce poulain pour les prochaines primaires socialistes – mais par hypertrophie marxiste : alors même que Valls et Hollande agissent vainement pour que l’économie réelle subsiste encore un peu dans le pays (choc de simplification, pacte de compétitivité), un Montebourg ou un Hamon ne peuvent réprimer leurs relents marxistes et trouvent cette voie (pourtant bien médiocre) « ultra-libérale ». Les conflits internes à la gauche, la France s’en contrefout, puisque la France est déjà marxisée, collectiviste et ingouvernable ; au fond, la gauche a déjà largement gagné sur tous les tableaux

Qu’on ne s’y trompe pas, et surtout qu’on ne se trompe pas d’adversaires. La loi du marché débridée, l’ultra-libéralisme de l’achat et de la vente, de la négoce du pouvoir et du capitalisme de connivence, en fait : c’est eux ! Ils négocient leurs places à l’ombre des ors de la République, comme des marchands de tapis… Mais en vue de quoi ? Ont-ils encore un semblant de maitrise sur le cours des choses ? Qu’un tel, ou qu’une telle, soit à tel ou tel poste ministériel, qu’est-ce que cela change ? Leurs plans logement, culture, égalité femme/homme, leurs inutiles et couteux contrats aidés, leurs hausses d’impôts, leur semblant de rigueur : à quoi bon ? Ça fait 30 ans que les mêmes solutions minables sont données, droite et gauche confondus, à des problèmes de plus en plus pressant…

Face à cette farce qui dure depuis un peu trop longtemps, j’ai une question à vous poser :

  • Trouvez-vous que mettre la France sous tutelle de l’Europe (et donc de l’Allemagne, qui s’en sort beaucoup mieux), soit une si mauvaise chose ? 
  • Pensez-vous qu’un quelconque parti puisse encore gouverner la France sans qu’il ne mette un terme radical à l’État-Providence, à la mainmise des syndicats, des médias et des lobbys, au marxisme ambiant et, pire que tout, à cette idéologie nihiliste nappée de médiocrité profonde dans laquelle nous suffoquons ? 

 

Vivien Hoch

Vivien Hoch est doctorant en philosophie, directeur d'un pôle de recherche et communiquant politique.

12 réponses à l'article : Remaniement : à quoi bon ?

  1. JEAN SANS PEUR

    27 août 2014

    Quand je pense qu’ils ont ressorti la geunon et mis une islamiste double nationalité (ce qui lui permet de se sauver facilement dès la débacle) à un poste où elle va marteler le marxisme et l’islamisme à ces pauvres enfants!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre
  2. 27 août 2014

    C’est la valse à deux temps…si mal jouée, que ce sera bientôt la valse à trois puis quatre , etc et patatras !

    Et quel chef d’orchestre…il tient si mollement sa baguette !

    Répondre
  3. 27 août 2014

    Mon doux Jésus :

    Nous sommes dans une “Belle Cagade” !

    Répondre
  4. philiberte

    27 août 2014

    et taupe-et-rat soit-disant sa ministre la plus populaire! quand on vous dit qu’ils sont loin du peuple!

    Répondre
  5. Miane

    27 août 2014

    Mascarade ininterrompue de ces profiteurs , de ces fonctionnaires de la politique qui s’engraissent chaque jour en se distribuant tour à tour des parts du gâteau.
    Ce gâteau qui est le fruit de notre travail est devenu comme ce petit fromage de la publicité qui chaque jour s’amenuise …que reste-il de nos impôts quand tous ces gens se seront servis ?

    Il reste une république déliquescente ou les valeurs comme des peaux de chagrin subiront soyez en sûrs les attaques , les dernieres qui restent et empêche la marxisation définitive de notre société.

    Comète sur Taubira, Belkacem et les autres pour dépecer comme des yennes ce qui reste de la France.

    La république française et le royaume de ww France auront vecu !

    Répondre
    • DeSoyer

      28 août 2014

      des hyènes!

      Répondre
  6. HansImSchnoggeLoch

    27 août 2014

    Quand on voit le petit gros la bouche ouverte sur la photo en train de s’empifrer de toasts ou de sortir un morceau de bifteck coincé entre ses dents on a envie de gerber.
    En plus on a l’impression que son noeud de cravatte légèrement occulté par sa main est de nouveau de travers.
    Et un type pareil représente la France, pouah!

    Répondre
  7. Oeildevraicon

    26 août 2014

    Remaniement : à quoi bon ?

    Mais à ce que encore plus de copains ou coquins et de copines ou coquines, profitent du gâteau.
    Il est tellement bon, il est tellement onctueux et bien garni de tous ces euros extorqué aux gens qui bossent et retraités qui ont bossé toute leur vie, ce gâteau que s’empiffre la crème des ministères.

    Répondre
  8. salminander

    26 août 2014

    Et bis repetita ! Les mêmes incapables, les mêmes idiotes et les mêmes méprisants. Belkacem à l’Education Nationale c’est la mort de l’éducation française. Quant à Pellerin à la Culture, c’est vraiment se moquer du monde. Nous allons de minables en minables et la France coule toujours…..

    Répondre
  9. HansImSchnoggeLoch

    26 août 2014

    Valls garde 12 des 16, prend 4 nouveaux (sic!) et équilibre à 8 femelles pour 8 mâles. Et c’est reparti pour un nouveau tour sur le manège enchanté.
    Tourniqueti-tourniqueton…

    Répondre
  10. Miane

    26 août 2014

    Le moindre commentaire , la moindre critique semble inutile comme pour un malade en fin de vie cette république déliquescente ne tient plus qu’à un fil et le gouffre dont il faudra sortir est tellement profond qu il faudrait et des maintenant et vite, se sauver pour tenter échapper au desastre !

    Ils le savent socialauds marxistes incapables, ils saccarifieront la France pour leurs ambitions , pour s’´en mettre vite encore dans les poches et après eux le déluge !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      26 août 2014

      Les gens réagissent, ils délaissent de plus en plus leur livret A.
      En ce moment il vaut mieux claquer ses sous dans des objets “tangibles”. Le laisser sur un compte français équivaut à garder un 10 non atout jusqu’au bout pour le voir crever ensuite dans la main.

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)