Route

Posté le 11 septembre , 2018, 12:20
1 sec

L’affirmation péremptoire de M. Emmanuel Barbe, délégué à la Sécurité Routière, qui est signalée en page7 du n°1157, est pour le moins curieuse: «Les plus belles routes de France sont 3,5 fois plus mortelles que les autres. Parce que comme elles sont belles, on y roule plus vite. Le vrai facteur de dangerosité en sécurité routière, c’est la vitesse. Quand les routes sont en mauvais état les gens roulent doucement.» Comment se fait-il, si le «vrai facteur de dangerosité est la vitesse», qu’en Allemagne, où les revêtements routiers sont meilleurs et où la vitesse n’est pas limitée sur les autoroutes, les accidents de la route soient moindres qu’en France?

9 Commentaires sur : Route

  1. Hilarion

    17 septembre 2018

    Il est un fait confirmé par l’expérience : les dégâts sont nuls lorsque la vitesse au point d’impact est égale à zéro. Malheureusement, il semble que la mise en oeuvre de cette réalité physique soit difficilement compatible avec la nécessités des déplacements.

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      18 septembre 2018

      La télétransportation pourrait nous sortir de cette impasse.
      Le premier essai serait assez hasardeux, on cherche des volontaires.

      Répondre
  2. AMA

    13 septembre 2018

    Selon toute apparence, Mr.Barbe est un c..

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      15 septembre 2018

      Restons poli, disons qu’il est barbant comme du fil de fer barbelé.
      Matériau noble dont sont faits les clôtures des goulags.

      Répondre
  3. 13 septembre 2018

    C’est un primaire qui comme tous les primaires n’aperçoit que ce qui est très gros, très lourd, et imparable. le raisonnement selon lequel la vitesse est la cause de tous les risques est évidemment primaire, superficiel et… très vrai ! Le seul moyen de n’avoir plus aucune vitesse est de rester allonger sur son lit sans bouger, raide… mort ! Comme cela le problème est réglé !

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      14 septembre 2018

      // rester allonger sur son lit sans bouger, raide… mort ! //

      N’oubliez surtout pas de tirer le frein à main du lit, car les objets ont leurs propres réactions.
      Sinon on pourra lire un fait divers de plus dans la canard du coin.

      Exemple:
      Un lit d’hôpital sans surveillance s’est libéré et a foncé sur la voie opposée de l’autoroute.
      Le patient avait 54 ans.

      Répondre
  4. De Sorne

    12 septembre 2018

    … et donc, les chemins en terre, défoncés, de nos campagnes seraient les moins meurtriés ?
    J’invite ce Mister Emmanuel Barbe à voyager un peu à l’étranger à moins qu’il soit l’un de ces fonctionnaires qui, selon le président Georges Pompidou, aime enmerder les gens.

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      17 septembre 2018

      Campagnes qui rugissent sous le joug des 80 km/h.
      Attendons avec inquiétude la réaction des sillons…

      Répondre
  5. HansImSchnoggeLoch

    11 septembre 2018

    // Les plus belles routes de France sont 3,5 fois plus mortelles que les autres. //

    Réaction typique des objets qui permet d’oublier les comportements humains.
    Exemple, la gachette du pistolet fit click et l’homme s’écroula raide mort.

    Faudra-t’il envoyer les routes au cirque pour qu’un dompteur puisse les apprivoiser et les rendre moins dangereuses?

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)