Sélection

Posté le février 20, 2018, 5:00
49 secs

Une raison partielle du chômage provient du fait que les entreprises rechignent à embaucher des gens qui ne savent ni lire, ni écrire, ni compter, craignant leur inefficacité et la mauvaise image qu’ils donneront de leur marque.

Pour lire la suite vous devez être abonné au 4 Vérités Hebdo.

Se connecter Inscription

Pour commander, c’est ici.

Article précédent

Service national

6 réponses à l'article : Sélection

  1. BRENUS

    24/02/2018

    Oh, la vilaine entreprise qui n’assume pas son rôle de nounou universelle. Qui a l’outrecuidance de considérer que sa finalité est d’abord: a) sa pérennité, b) la production de bénéfices sans lesquels elle disparait rapidement et les employés avec. Pour complaire aux urluberlus, l’entreprise devrait recueillir tous les bras cassés, les glandos manuels et intellectuels (si si cela existe et pas qu’un peu). Dans la compétition mondiale actuelle il est du DEVOIR de l’entreprise de sélectionner à mort les gens qu’elle emploie car ce sont eux seuls qui pourront lui permettre au minimum de survivre. Tout le reste n’est que de la bouillie pour les cochons . Et encore, s’ils l’acceptent. Mais, ne nous y trompons pas : la sélection doit s’opérer sur la valeur intrinsèque en rapport au poste à pourvoir, pas du tout sur la base de peaux d’âne dont certaines, même prestigieuses en principe, ne valent pas mieux que le le PQ.

    Répondre
    • Gérard Pierre

      24/02/2018

      Mon D.R.H. disait à l’époque : « Un diplôme, ça vous ‘’tient‘’ dans une case pour cinq ans au maximum ! … ensuite, c’est ce que vous aurez fait et ce que vous aurez été pendant ces cinq années qui fera la différence ! »

      Répondre
  2. Gérard Pierre

    21/02/2018

    À la différence d’un certain nombre de mes contemporains, pour lesquels la connaissance est innée, je suis venu au monde avec un lourd handicap !

    Imaginez donc ! …… à ma naissance, je ne savais ni lire, ni écrire, ni compter !

    Pour guérir, il m’a fallu accepter d’en passer par une ‘’structure‘’ dénommée « école de la république » où les soignants n’y allaient parfois pas de main morte ! …… mais au bout de quelques années, les ‘’soins‘’ prodigués ont commencé à porter quelques fruits !

    À coups de pleins et de déliés, patiemment dessinés à l’encre violette, les lettres sont rentrées, …… [moins facilement que dans une boîte postale ! c’est que mon handicap était lourd !] …… et les chiffres aussi !

    L’année où, en cours d’arithmétique, nous abordions les centaines, j’appris que Marignan s’était déroulé en 1515 ! …… Ça ne facilite pas la guérison !

    Mais tout de même, les soins commencèrent à produire quelques effets. Je finis par tenir pour acquis le fait que la Joconde ne prenait pas sa source au Mont Gerbier-de-Jonc, que Toutankhamon n’était pas une localité cambodgienne et que Blanche de Castille avait eu un gamin prénommé Saint-Louis !

    Le bagage étant toutefois encore insuffisant pour prétendre aller fabriquer des baigneurs en celluloïde dans l’usine Petitcollin, j’ai dû recourir à des soins complémentaires ! …… Des thérapeutes sadiques me forcèrent à remplacer des chiffres par des lettres, … [ils appelaient ça l’algèbre] … en exigeant de moi qu’il en sorte quelque chose si je voulais moi-même sortir de ‘’l’hôpital‘’ avec un certificat de guérison !

    Ceci pour dire, plus sérieusement, qu’il serait peut-être temps de cesser de penser benoîtement que la finalité d’une entreprise n’est QUE philanthropique !

    Bien sûr qu’une entreprise refusera toujours d’embaucher des gens qui ne savent ni lire, ni écrire, ni compter. Elle refusera, non pas parce qu’elle craint leur inefficacité, … mai parce qu’ils sont réellement inefficaces ! … et de surcroît il a déjà surabondance de gens instruits sur le marché du travail !

    Le rôle d’une entreprise est de faire des profits ! … Ce n’est pas une grossièreté c’est une nécessité ! … À vouloir considérer la chose autrement elle s’écartera de sa logique de rentabilité et ira dans le mur !

    On appelle ça la sélection naturelle !

    Aussi, lorsque j’entends tous ces pudibonds de la sélectivité bétonner sur le principe « pas question de sélectionner à l’entrée ! », … je me dis que la sélection les retrouvera à la sortie, qu’ils le veuillent ou non ! …… Ils auront simplement perdu quelques années, et auront coûté fort cher au contribuable et au cotisant ! …… mais de cela ils n’ont cure !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      26/02/2018

      rassurez vous, l’ Administration française saura remettre un peu … d’ ordre dans une affaire qui marche trop bien !

      Répondre
    • BRENUS

      04/03/2018

      « La connaissance innée »? Vous parlez de notre puits de sciences : Q.C. J’approuve car je me sens d’humeur flagorneuse aujourd’hui. Et j’aimerais bien qu’il m’invite au restau un de ces jours. Attention, hein : pas « au tord boyaux ».

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        06/03/2018

        Brenus , vous savez comme moi qu’ il faut des dispositions  » innées  » mais aussi beaucoup de travail et … un peu de chance

        peu de chances donc que nous dînions ensemble nos goûts me semblant être , a priori , bien trop différents à une table comme ailleurs … mais je respect vos choix comme vous respectez les miens et qui je suis devenu !

        vous êtes un esprit curieux, je veux dire que beaucoup de choses vous intéressent, pourquoi alors gâcher ce talent … inné par une vulgarité … acquise ?

        Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)