Service national

Posté le février 20, 2018, 4:55
2 mins

Je fais partie de ceux qui ont fait près de 30 mois de service militaire. S’il est vrai qu’avoir à disposition des millions de jeunes hommes entraînés au maniement des armes a sans doute permis de gagner la Première Guerre mondiale, ce fut très insuffisant en 1940 face à une armée allemande plus entraînée, et surtout plus motivée par la propagande nazie, alors que notre pays était très affaibli par l’antimilitarisme socialiste des années 30.

Pour lire la suite vous devez être abonné au 4 Vérités Hebdo.

Se connecter Inscription

Pour commander, c’est ici.

Article précédent

Service national

Article suivant

Sélection

9 réponses à l'article : Service national

  1. Henri de Montfort

    10/04/2018

    Le service militaire serait une arme à double tranchant!
    Lorsque la guerrilla urbaine éclatera dans nos « banlieues chaudes  »
    « nos gentils « invités » radicalisés dès l’adolescence se souviendont
    de leur ce qu’on leur aura appris et ils s’en serviront très efficacement !
    Brillante initiative de notre génie national!
    Henri de Monfort

    Répondre
  2. claudelouis

    26/02/2018

    Etant appelé pour effectuer « NOTRE » Service National au RPC ( ensuite RPIMA) de Mont de Marsan pour mes classes, à PAU pour mon Brevet de parachutiste et ensuite à Bayonne pour spécialisations, cela pendant 8 mois. Donc au total du 01 sept. 1957 AU 15 janvier 1960 n’ayant eu comme permission qu’une 72 heures avant d’embarquer à Marseille pour être basé en AOF (à l’époque) jusqu’au sud de l’Afrique du Nord … A l’époque les appelés étaient aussi responsables que les militaires engagés avec qui nous étions incorporés … Donc de nos jours il SERAIT INSENSE d’ ARMER les jeunes de DOUBLE nationalité car n’étant PAS fiables; SINON « ILS » seraient Français tout simplement comme à l’époque avec NOS frères d’Armes d’origine Polonaise ou Italienne par leurs Grands Parents .
    Quant au Chef des Armées et aux différents Ministre qui n’ont aucune connaissance, y compris dans les Scouts de France et qui gèrent Militaitairement malgré tout le Pays … Pourtant des militaires seraient certainement plus compétents…MAIS « en POLITIQUE » ???…

    Répondre
  3. Lacoste

    26/02/2018

    Tout à fait d’accord avec Gérard Pierre sur le temps de formation nécessaire pour former un « éventuel » combattant.
    Dans la marine, il fallait pour un matelot appelé:
    – 1 mois d’intégration au CFM Hourtin
    – 1 mois de spécialité de base individuel
    – 1 mois minimum d’entrainement à terre en équipe
    – 1 mois d’entrainement à la mer pour tout l’équipage
    – 1 mois d’entrainement en groupe
    – 1 mois de permission annuelle
    à l’époque du service militaire d’un an, un bâtiment de combat n’était vraiment opérationnel que 6 mois sur 12.
    Je ne connais pas d’entreprise, publique ou privée, qui accepterait d’embaucher les 2/3 de son personnel dans ces conditions.
    A l’époque, 2/3 des effectifs de l’armée de terre et 1/4 de ceux de la marine étaient constitués de personnes effectuant leur service.

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    22/02/2018

    le problème c’ est que ces cons de Français sont majoritairement favorables à la mise en place d’ un tel  » service  » !

    Répondre
    • BRENUS

      01/03/2018

      Q.C. Là je crois que vous vous leurrez : les gens ne sont pas plus intéressés que cela par ce service militaire du frigoli micron qui joue au soldat comme d’autres jouent au « docteur ». Une partie de l’opinion espère qu’un mois ou deux à glander aux frais de l’état va compenser le laxisme parental et faire prendre conscience aux petits chéris que la vie est aussi une tartine de merde dont on mange un peu tous les jours. Par ailleurs les « concernés » pensent qu’ils vont pouvoir obtenir par ce biais un permis de conduire gratos ou autre faveur. Quant aux responsables de l’armée, je suis persuadé qu’ils voient ça venir comme moi un furoncle à ma fesse’. Micron accélère sa com dans tous les domaines et veut donner l’illusion qu’il obtient quelque chose. Mais le barnum qu’il veut mettre en place va faire rire tout le monde, en plus de le faire payer et… chier! C’est n’importe quoi, en dépit des commentaires dithyrambiques de BFM WC avec Ruthabaga en grande prêtresse subventionnée.

      Répondre
  5. Gérard Pierre

    21/02/2018

    Je n’ai effectué ‘’que‘’ seize mois de service militaire actif.

    Appelé le 1 juillet 1963 pour une durée encore incertaine, j’ai vu le service militaire ramené officiellement à sa durée initiale durant mon temps d’active, … 18 mois !

    Néanmoins, mis en position de congé libérable du 1er novembre au 31 décembre 1964 par décision n° 37.211/MQ/CM du ministre des armées en date du 26 août 1964, nous pûmes rejoindre nos foyers dès le 27 octobre 1964. Alignés en solde et en vivres, nous fûmes autorisés à revêtir la tenue civile.

    Par la suite, le service militaire passa officiellement à 16 mois.

    Si je fais bien le décompte de mon emploi du temps d’alors :

    – 2 mois de FCB (formation commune de base)
    – 1 mois de CFCB (complément de formation commune de base)
    – 1 mois de stage de saut (brevet parachutiste militaire)
    – 2 mois de peloton d’élève gradé,
    – 2 mois de peloton d’élève sous-officier

    …… je n’ai donc été en situation d’être opérationnel que pendant 8 mois sur les seize passés au sein de l’institution militaire ! ! !

    Après cela, de doctes esprits, qui n’ont jamais revêtu un treillis, … voire qui y furent réfractaires, … viennent nous expliquer qu’il faudrait restaurer un service militaire de trois mois ! … ce qui semble déjà énorme à d’autres ‘’penseurs‘’ omniscients !

    …… et encore ! ! ! …… conviendrait-il pour certains que ce service fut effectué en kit : 1 mois pendant les vacances, puis quelques semaines par ci par là pour ne pas déranger les étudiants de longue durée !

    UN SERVICE MILITAIRE IKÉA ! … en quelques sorte ! … On vous donne la notice et vous le ‘’montez‘’ pendant vos loisirs !

    Et pendant ce temps-là, dans certains pays qui augmentent chaque année leur budget de défense, dans ces pays où l’on consacre beaucoup d’énergie à bâtir un outil militaire efficace et où l’on observe de loin la France et ses voisins européens, on se tape de rire sur le ventre, comme le faisaient nos ‘’amis‘’ d’Outre-Rhin sous notre « cher » front populaire !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      21/02/2018

      j’ aime beaucoup l’ expression  » service ikéa  » , c’ est exactement cela , ça se déglingue … au premier choc !

      Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    21/02/2018

    le problème c’ est bien que tous les partis politiques lui accordent leur soutien et même si on en croit les  » sondages  » une majorité assez nette de la  » population  » … comme disait Céline ( je cite de mémoire )

     » une opinion est toujours largement partagée surtout si elle est bien conne « 

    Répondre
  7. BRENUS

    20/02/2018

    Avec près de 30 mois de service militaire, je suppose que vous faites partie de cette catégorie honnie de citoyens retraités que certains qualifie de « privilégiés ». Ils ont de plus eu souvent l’avantage de commencer à travailler 40 à 45 h/semaine, entre 16 et 20 ans, de vivre (pour les modestes) dans des turnes que les gens du DAL ne veulent même plus pour leurs protégés. Et, insulte suprème, n’ont pas eu l’élégance de claquer juste avant le démarrage de leur retraite. En résumé, aux yeux de certains petits cons, vous êtes vomi. On vous reprochera de vivre des prélèvements sur les salaires des « actifs » – mais on ne le reproche pas aux fonctionnaires- oubliant que vous avez payé pour vos parents et les études des étudiants -y compris les chauffeurs de bancs des universités – intermittents du spectacle et autres parasites. (Nota : lorsqu’il a été question de mettre en place une caisse de retraite en Allemagne, sous Bismarck et que l’on demandait à ce dernier à quel âge démarrer les paiements, celui-ci aurait dit  » à 65 ans, …. la plupart des « bénéficiaires » ne risquant pas d’atteindre cet âge). Beaucoup, nourris aux seins de ces ex-travailleurs, souhaiteraient les voir claquer et vite. Sans omettre de bien leur transmettre le peu qu’ils ont pu mettre de coté) La « solidarité », oui. Mais bien orientée.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)