La soumission à l’islam progresse en France

Posté le 21 novembre , 2017, 11:30
6 mins

C’était le 13 novembre dernier le deuxième anniversaire des attentats djihadistes commis à Paris et à Saint-Denis, et qui ont coûté la vie à cent trente personnes.

Il y eut un lâcher de ballons multicolores, des fleurs déposées : c’est de cette façon que, dans le monde occidental d’aujourd’hui, on rend hommage aux victimes.

Parfois, s’ajoutent des bougies et des ours en peluche.

Les plaques censées rappeler ce qui s’est passé ont été visibles une fois de plus et on a pu constater, une fois de plus, ce qui y était inscrit : les victimes, disent les plaques, ont été assassinées.

Les mots « djihad », « islam radical » ou « islamisme » sont des mots qui se trouvent désormais omis autant que possible.
Le mot « terrorisme » lui-même est laissé de côté.

Le mot « assassinat » a encore droit de cité, mais, au train où vont les choses, il risque lui-même de disparaître un jour, car il pourrait paraître offensant pour les assassins.

Ceux qui sont tombés victimes de la barbarie nazie pendant la Deuxième Guerre mondiale bénéficient de plaques sur lesquelles les auteurs des meurtres sont indiqués, mais, en 1945, on osait encore nommer ce qui doit l’être.
Autre temps, autres mœurs.

Le passant distrait qui apercevra les plaques posées devant le Bataclan et ailleurs, dans quelques années, pourra se demander par qui et pourquoi des gens ont été assassinés en novembre 2015.

S’il ne fait preuve d’aucune curiosité, il restera dans l’ignorance. C’est ainsi qu’on efface la mémoire collective.
C’est ainsi qu’avance la soumission.

Les dirigeants politiques, en Europe occidentale, particulièrement et plus nettement encore en France que dans d’autres pays, ont peur.
Le fondement de leur peur est la présence croissante d’une population musulmane sur leur territoire, et la France est le premier pays musulman d’Europe.

Le fondement de leur peur est que la population musulmane croît en nombre et en proportion.

Et cette croissance, en nombre et en proportion, concerne particulièrement la France.

Le fondement de leur peur est que la population musulmane vivant dans le monde occidental ne s’intègre guère, vit toujours davantage sur des territoires qui ressemblent à des territoires étrangers sur le sol de pays occidentaux, peut aisément devenir violente, fomenter des émeutes, former des cellules qui organiseront des attentats.

En France en particulier, la population musulmane s’intègre de moins en moins, dispose de près de six cents territoires qui ne sont plus vraiment des territoires français, a commis, commet, et commettra des violences, a été responsable d’émeutes toujours prêtes à se reproduire, a vu se former des cellules qui ont organisé, organisent, et organiseront des attentats.

Le fondement de la peur des gouvernants occidentaux est qu’en conséquence de l’augmentation du nombre de musulmans, le vote musulman dans le monde occidental compte de plus en plus.

Dans un pays tel que la France, ce vote compte désormais à un point tel qu’il peut faire basculer des élections en faveur d’un parti ou d’un autre.

Le fondement de la peur est aussi financier : les investissements venus du monde musulman depuis les chocs pétroliers des années 1970 ont été très importants dans tout le monde occidental, et aucun pays occidental ne veut voir partir ces investissements vers d’autres contrées occidentales qui se conduiraient de manière plus docile vis-à-vis de l’islam.

La France a reçu des investissements massifs venus de divers pays musulmans, et elle entend d’autant plus les garder que sa situation financière est particulièrement précaire.

Résulte de la peur la docilité qui fait la soumission. Les hommages aux victimes d’attentats sont empreints de docilité et de soumission.

Ils vont de pair avec le maintien de vaines et grotesques structures de « déradicalisation », avec l’acceptation du retour de djihadistes de Syrie, et avec la loi anti-terroriste que le gouvernement ose encore appeler loi anti-terroriste, mais où le nom de la menace terroriste n’est mentionné nulle part, tout comme il n’est pas mentionné sur les plaques posées devant le Bataclan et ailleurs.

Il m’arrive encore de me demander où en sera la France dans deux ou trois décennies, mais je me le demande de moins en moins : je crains de connaître la réponse. Je veux encore espérer un sursaut, mais j’y crois de moins en moins.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Acheter le livre ici :

22 Commentaires sur : La soumission à l’islam progresse en France

  1. Magne

    2 décembre 2017

    La soumission est la condition première du culte musulman : tous se sont soumis , du Prophète Mahomet , son épouse Khadija femme remarquable , et ceux qui ont suivi l’esclave Ali , le riche commerçant Abu Bakr ( troisième Calife ) etc… Celui qui n’est pas soumis , qui n’a pas prononcé la Shahada devant deux musulmans pubères …( Achadou … j’atteste que Dieu est Dieu …) n’est rien .Il est inutile de chercher des correspondances avec le culte chrétien , il n’ y en a pas .

    La charité musulmane: le don d’argent en guise d’aumône a , dans le culte musulman a une noble valeur , tant et si bien que Dieu accueille ce don de la main droite et en multiplie la valeur jusqu’à sept cent fois , voire plus si il le veut . Le Prophète l’a dit : ” Dieu aime le secours de l’affligé ” et un Hadith authentique renforce s’il le fallait ce qu’à dit le Messager ( Rasùl ) : ” Quiconque délivre un musulman d’une affliction , Dieu le délivrera d’une des afflictions du Jour de la Résurrection ” .

    Le culte musulman se sépare du culte chrétien en cela que l’aumône n’est donnée qu’à celui qui est musulman , ou qui s’apprête à franchir le pas de la conversion à l’Islam . Plus important le musulman qui viendrait à donner de l’argent provenant de la Zakat a un croyant du Kitab ( Livre , Bible ) devrait immédiatement se voir administrer une punition ou se l’infliger . Une mère Térésa , un Abbé Pierre , un docteur Schweitzer etc… en pays musulman est de jure impensable , ce genre de personnage tourné vers tous les humains ne se retrouvent que chez les chrétiens , il s’agit de Koufar asli , qui n’ont pas la Vérité .

    Répondre
  2. Magne

    29 novembre 2017

    Je ne sais pas si ils sont soumis , surtout qu’ils n’arrivent pas à comprendre ce qui leur arrive ( je parle des pouvoirs pblics nationaux et locaux , et leurs satellites ) .

    Ils tentent de favoriser l’Islam , c’est certain , mais ils semblent ne pas y arriver .
    Prenons un exemple concret ; les aumôniers . L’aumône est un mot chrétien , l’aumône , le chrétien la fait à tout le monde au juif , au musulman , à l’agnostique , l’animiste , l’Islam non , c’est même haram(oun) et vaut une expiation . La Zakat l’impôt obligatoire pour tout adepte du culte le plus haut (comme ils se définissent ) , est strictement réservé aux mukalaf ( musulman )et un chrétien pourra mourir de faim devant chez lui , il n’aura aucune obligation à intervenir s’il le décide .

    Donc les aumôniers français dans les armées , les hôpitaux etc… n’existent pas dans les pays musulmans ( aumôniers dans les prisons n’auraient aucun sens , tous les musulmans sont clercs et un musulman seul dans le désert peut officier tout seul , alors que des chrétiens ont obligatoirement besoin d’un prêtre pour officier selon leur culte ) . Sans prêtre , ils sont perdus . D’où nos aumôniers .

    Mais laissons et venons en à ce qui semble préoccuper certain . Où sont les ” intellectuels ” musulmans , la Faculté catholique obligée de former les Imam , où est l’Abbé Pierre , les médecins , agronomes , ingénieurs jésuites et bien il n’y en a pas , où sont les prêtres ouvriers ( Imam ouvriers ? ) , etc… Le désert .

    Il y a bien entendu des médecins , ingénieurs etc … de confession musulmane ( personne n’a jamais prétendu qu’ils manquaient d’intelligence ) , mais la religion imbriquée avec la vie sociale . La seule imbrication que l’on puisse trouver chez les musulmans , c’est la religion et la Loi de Dieu (politique ) La Loi de Dieu est Souveraine .Sahri’ah .

    Existe -il un seul mouvement , une seule Association ( comme on en trouve des milliers dans le culte chrétien ) qui travaillent non pas pour leur seul bien personnel ( pour l’Islam ) mais pour le bien commun , ” nous sommes tous frères ” . Un Islam social ” de France ” pour tous . Rien et c’est là la différence , l’Islam n’est pas de France , Il est en France .

    Répondre
  3. Jacky Social

    27 novembre 2017

    Ayant pris conseil aupres d’amis et allies, je ne reviendrai plus jamais donner mon avis, ni ici, ni ailleurs. Notre idee est au contraire de lire les textes au contenu de haute qualite et de grande pertinence, lucidite et coherence. Notre avis a finalement peu d’importance et releve meme d’une activite completement sterile (sauf pour Jojo qui ne comprendra jamais rien). Mais vous etes en train de gagner la bataille des idees. C’est tres bien. Je suis passé a autre chose. Quant a Guy Milliere, qu’il aille se faire foutre. Je tenais quand meme a le lui dire.

    Répondre
    • Jaures

      28 novembre 2017

      “Notre avis a finalement peu d’importance et releve meme d’une activite completement sterile”
      Reconnaissons à Jacky, avant de lui faire nos adieux, une certaine lucidité tardive.

      Répondre
  4. Laudance

    25 novembre 2017

    Il n’y a pas que la soumission à l’islam qui progresse en France. Il y a aussi l’antisémitisme qui va de pair avec elle et lui. Certes, on sait depuis longtemps qu’il y était latent, comme dans toute l’Europe où, à l’époque, les nazis avaient trouvé de nombreux complices. Bien sûr, par la suite il s’était calmé pour être remplacé par un antisionisme plus présentable aux yeux des belles âmes, mais qui, pendant des années, n’a fait que remplacer l’antisémitisme dissimulé par son nouvel habillage.

    Et maintenant ? Eh bien, de latent l’antisémitisme est redevenu virulent sous l’impulsion de l’islam conquérant et de la passivité des dhimmis qui l’aident à faire son lit. Pour détourner l’attention que l’on pourrait porter à celui-là et à ceux-ci, une astuce grossière a été trouvée. Elle consiste à entretenir la chasse aux sorcières de l’extrême droite qui, pourtant, est largement minoritaire. Quant aux anciens nazis toujours recherchés, ils sont aujourd’hui nonagénaires, si pas centenaires.

    Ces gens-là ont bon dos à présent et s’ils n’existaient pas il faudrait les inventer, tentation à laquelle les collabos de « qui vous savez » n’ont pas résisté puisqu’ils ne cessent d’agiter l’épouvantail que ces fachos peu nombreux sont censés représenter. Pourtant, il est clair ou devrait être clair qu’actuellement l’antisémitisme est essentiellement musulman, de gauche et d’extrême gauche dans le cadre d’une alliance de circonstances. Mais honni soit qui mal y pense.

    Qui mal y pense ? Je fais partie de ce qui, car je crois que la haine des Juifs véhiculée par les uns sied à merveille aux autres, en l’occurrence les gauchos devenus lécheurs de babouches et protecteurs de la religion d’amour, de tolérance et de paix. En effet, leur propre haine d‘eux-mêmes, de l’Occident en général et de la chrétienté en particulier est telle que pour l’assouvir à l’encontre de cette dernière ils font tout pour favoriser l’islam au détriment du catholicisme et de la laïcité.

    Incompréhensible surtout de la part de ceux qui parmi eux sont athées ? Même pas, car cette haine de notre société et des cathos a atteint un tel degré qu’ils sont prêts à tous les compromis avec l’ennemi, dans ce cas précis avec une mouvance politico-religieuse totalitaire, cette peste verte qui, si on la laisse encore faire, deviendra pire que la peste brune. Mais dans leur incommensurable stupidité et lâcheté les élites occidentales croient qu’ils vont la contenir en restant couchés !

    En attendant, les bien-pensants font confiance aux musulmans modérés. Comme Tariq Ramadan je suppose, que seuls nos grands intellectuels sont assez bêtes pour lui accorder un crédit à la hauteur de ses tromperies. Mais il n’y a pas de musulmans modérés, car ceux-là ne le sont pas ou ne le sont plus. Les dits modérés sont tout simplement des musulmans plus patients. Ils guettent le sens vent et, en temps opportun, choisiront leur camp. Celui de l’Occident ou celui des islamistes ? Le doute n’est pas permis.

    Répondre
    • Jaures

      25 novembre 2017

      ” ils font tout pour favoriser l’islam au détriment du catholicisme et de la laïcité” dit Laudance.
      Pouvez-vous citer des exemples précis de cette discrimination ?

      Répondre
      • BRENUS

        28 novembre 2017

        Retourne dans ta soue JOJO pour y lècher le fion des muzz. Et, surtout DEGAGE….

        Répondre
        • Jaures

          28 novembre 2017

          Voilà ce qui s’appelle un exemple précis.

          Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    25 novembre 2017

    la Morale, tout comme les stades diachroniques des langues forment un continuum ininterrompu dans le temps, jusqu’ au moment où les populations ne se comprenant plus elles adoptent un modèle standard , c’ est à dire le modèle dominant , la Morale est donc imposée par les … plus ” forts “

    Répondre
    • Jaures

      25 novembre 2017

      Faux. Le mouvement féministe, pas vraiment conduit par des “forts”, a su faire évoluer la morale et ce sans violence.

      Répondre
      • Martinez

        28 novembre 2017

        Le mouvement féministe a bénéficié d’un vent de liberté intellectuel, d’un espace démocratique et médiatique sans commune mesure, avec la dictature bien-pensante actuelle d’une majorité française .
        La comparaison est-elle raison ?

        Répondre
  6. HOMERE

    24 novembre 2017

    En appui à mon post précédent,je ne peux que vous conseiller la lecture assidue de l’ouvrage d’Onfray “Décadence”…

    Répondre
  7. HOMERE

    24 novembre 2017

    L’islam,comme religion,est en voie de disparition comme l’est la chrétienté ainsi que toutes les religions dans leur ensemble.
    Nous nous dirigeons avec constance et détermination vers des comportements civilisationnels qui ont pour caractères la jouissance,la liberté intégrale et la matérialité…c’est à dire exactement l’inverse de ce que prônent les diverses religions…
    Consommation de biens en tous genres, farniente et voyages, plaisirs sans limites,…vivre une vie temporellement limitée sans entraves ni complications,ni implications contraires à ces objectifs….la paix, et la liberté de jouir…
    L’Islam,avec son coran moraliste et conquérant est une vieillerie sans nom qui sera reléguée à une pratique de vieux cinglés tout comme notre catholicisme déclinant…
    En attendant…..

    Répondre
  8. vozuti

    24 novembre 2017

    je ne crois pas que ceux qui dirigent la france depuis une quarantaine d’années ont peur des musulmans.
    au contraire,ce sont eux qui ont installé massivement les populations musulmanes,au nom de l’idéologie multiculturaliste qui à terme est une idéologie de remplacement de population.
    ces dirigeants français et européens n’ont peur que de ceux qui rejettent cette idéologie,c’est à dire les dirigeants d’europe de l’est et les partis sur lesquels ils placent l’étiquette “extrémiste”.
    et il n’ont absolument pas peur de diaboliser ou dénigrer le tiers de la population française qui vote fn.

    Répondre
    • Jaures

      24 novembre 2017

      Je ne sais si les pays de l’Est craignent un remplacement de leur population mais le fait est que leur natalité est à la peine, que leur population vieillit et baisse tendanciellement. Et leurs jeunes qui fuient en masse (un récent sondage de l’Institut de recherches en sciences sociales Tarki révèle que 50 % des Hongrois entre 18 et 29 ans envisagent de partir) pour rejoindre l’Allemagne, l’Autriche, ou l’Angleterre (dans cet ordre) n’ont à l’évidence pas peur de côtoyer les populations d’autres migrants dans les mêmes usines.

      Répondre
  9. BRENUS

    22 novembre 2017

    Tiens! La revenant JOJO nous ressert sa soupe au déni. Ce pro-islamiste devrait rester à officier dans son job favori : le corvée de chiottes! Au lieu de cela, il tente une fois de plus de nous mettre des oeillères et jure devant diable que les muzz sont les éternels sacrifiés.

    Répondre
    • Jaures

      23 novembre 2017

      Brenus, je n’écris évidemment rien de tel. Par contre, sur ce que j’énonce réellement, si vous pensez que c’est faux, merci d’amener les éléments qui le contredirait.

      Répondre
  10. quinctius cincinnatus

    21 novembre 2017

    Gérard Filoche :

    ” c’ est capitalisme qui nourrit l’ anti-sémitisme ”

    le capitalisme … mais financier

    et pas seulement le capitalisme , souvenons nous des procès … staliniens

    Répondre
  11. Jaures

    21 novembre 2017

    Il y a des décennies que G.Millière se demande ce que sera la France dans deux ou trois décennies. On pourrait se demander, maintenant qu’il n’y réside plus, que lui importe ?
    Cette soi-disant “soumission” à l’Islam qu’il dénonce relève du fantasme. Sur ses causes, tout d’abord, qui seraient liées à un électorat musulman. On sait que celui-ci représente 3% du corps électoral et qu’aux dernières présidentielles il a voté majoritairement pour…J.Luc Mélenchon (37%-Ifop). Un politicien qui souhaite être élu ne gagnerait-il pas à chercher un électorat plus étoffé et plus stable ?
    Ensuite, Millière parle de territoires hors contrôle. Mais où n’existeraient pas ces quartiers où se cumulent pauvreté, délinquance, chômage de masse,… Aux Etats-Unis que Millière a choisi ? A Las Vegas où il réside, se promène-t-il parfois sereinement entre Charleston Boulevard, Mojave Road, Stewart et Eastern Avenues où 6 habitant sur 10 vivent sous le seuil de pauvreté ? Millière sait-il que Las Vegas avec 70 000 crimes par an fait passer les quartiers nord de Marseille pour l’Ile aux Enfants ? Sans parler de la récente tuerie de masse. Que sera-t-il écrit sur la plaque commémorative de ce terrible massacre ?

    Répondre
    • vozuti

      24 novembre 2017

      ce que beaucoup de lecteurs des 4V n’admettent pas, c’est de payer pour les erreurs des autres.
      si vous aimez tant les musulmans,pourquoi n’allez vous pas vivre dans les pays arabes? au lieu de nous imposer votre choix et de nous pousser à l’exil.
      en réalité, une majorité des français sont contre cette islamisation de la france,mais ils sont incapable de désobéir à leur télé,donc ils prennent toujours la mauvaise décision le jour du vote,comme un fumeur qui n’arrive pas à s’arrêter même s’il sait pertinemment que ça va mal finir.

      Répondre
      • Jaures

        24 novembre 2017

        Où lisez vous dans ce que j’écris que j’aimerais les musulmans ? Encore une fois, si ce que j’écris réellement, je dis bien réellement, est faux, réfutez-moi.
        Quant au reste, pensez-vous qu’avant l’arrivée de la télévision l’opinion générale était plus lucide ? Avez-vous des exemples précis ?

        Répondre
      • quinctius cincinnatus

        25 novembre 2017

        on appelle cela une addiction et certains ” thérapeutes ” pensent de façon optimiste que tous les sujets qui souffrent d’ une addiction peuvent en être guéris …

        Répondre

Répondre

  • (pas publié)