Il fait très froid à cause du réchauffement climatique !

Posté le 07 mars , 2018, 9:42
6 mins

Emmanuel Macron à Davos avait ironisé sur l’existence de gens remettant en cause la validité des thèses sur le réchauffement global.

Et de fait, Davos, à ce moment, était une ville ensevelie sous une épaisse couche de neige et où régnaient des températures polaires.

Les Jeux Olympique d’hiver en Corée du Sud viennent de se tenir sous des températures particulièrement rigoureuses. Dans toute l’Europe et dans toute l’Amérique du Nord, des vagues de froid extrême n’en finissent pas de se succéder.

Emmanuel Macron n’a pas énoncé de nouvelles paroles ironiques.

Les adeptes des thèses sur le réchauffement global, eux, se sont tus ou se sont réfugiés dans l’imposture.

Leur discours a été le discours habituel : la météo n’est pas le climat, ont-ils répété, ajoutant que ce n’est pas parce qu’il fait très froid qu’il n’y a pas de réchauffement, bien au contraire (ils ont même ajouté que l’Arctique se réchauffait pendant qu’il faisait froid ailleurs, ce qui est totalement faux).

Plus le climat se réchauffera, ont-ils continué, plus il y aura des vagues de froid extrême.

Si, plutôt qu’avoir connu des vagues de froid extrême, l’hiver dans l’hémisphère nord avait été doux, l’explication aurait été le réchauffement global aussi, bien sûr.

Lorsqu’on adhère à un dogme et qu’on s’éloigne de la réalité et du discours scientifique, on peut utiliser des arguments qui justifient une chose et utiliser les mêmes arguments pour justifier le contraire.

Dans quelques années, si les vagues de froid se poursuivent, peut-être ces gens reviendront-ils à la thèse qui était la leur il y a cinquante ans, celle du refroidissement global.

Et tous les journaux parleront alors de refroidissement.

Le GIEC aux Nations Unies, en employant les mêmes scientifiques défroqués qu’aujourd’hui (ces gens-là n’ont ni scrupules ni éthique, ils ont juste des comptes en banque à garnir) changera de discours à 180 degrés.

Un vieux proverbe dit : qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse.

La version socialiste du proverbe pourrait être : qu’importe le discours, pourvu qu’on ait ce qui découle.

Or, ce qui découle, ce sont des taxes que les Français, comme d’autres peuples européens, sont contraints de payer, des réglementations à l’infini qui pèsent sur les entreprises françaises et européennes, des décisions qui empoisonnent la vie et qui asphyxient peu à peu la liberté individuelle, des réflexes injectés dans les esprits jusqu’à l’obsession.

« De simples petits gestes peuvent contribuer à la lutte contre le réchauffement », disent-ils : prenez les transports en commun ou roulez à vélo, utilisez moins d’électricité, utilisez moins d’eau, etc.).

Des travaux de scientifiques dignes de ce nom circulent dans le monde qui parle anglais, montrant qu’il n’y a pas de réchauffement global dû aux activités humaines, que plus le progrès technique avance, moins les humains polluent et que le progrès technique est infini, mais ces travaux sont boycottés en France et dans l’essentiel de l’Europe.

Ceux qui osent les citer sont exclus des débats et traités d’imbéciles, d’irresponsables, parfois même de criminels.

Tout est fait pour que n’existe, sur ce sujet comme sur tant d’autres, en France et en Europe, qu’une seule façon de penser.

C’est ce que j’appelle le totalitarisme doux.

Le totalitarisme dur est un héritage du passé, et est en voie de disparition.

Il en reste quelques vestiges, dont la dictature nord-coréenne est aujourd’hui la quintessence et l’exemple effroyablement parfait.

Le totalitarisme doux s’incarne dans le présent européen.

Il n’est pas vecteur d’une destruction brutale, mais d’un processus d’érosion lente que les populations, en leur grande majorité, acceptent, décérébrées.

Il n’est pas vecteur d’un futur, car, tout en invoquant le futur (« Il faut préserver la terre pour nos enfants », disent-ils), il anéantit peu à peu toute perspective permettant d’imaginer un futur.

Je vois peu de joie de vivre quand je me rends en Europe aujourd’hui.

Payer, être soumis à des réglementations toujours plus pesantes, à des décisions qui empoisonnent et asphyxient et à des obsessions ne rend pas heureux.

Rendre la liberté aux Français et aux peuples européens, ce serait un beau programme.

 

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

40 Commentaires sur : Il fait très froid à cause du réchauffement climatique !

  1. ROSASHARN

    14 septembre 2018

    Pour vérifier si ce que dit Guy Millière est vrai, une seule solution : cesser l’écologie et l’écologisme, et vérifier sur plusieurs années ce qui se passe. Si les catastrophes climatiques continuent, dans ce cas il faut revenir à l’écologie, sinon Guy aura eu raison ! Maintenant, je soupçonne que Guy, qui boit toutes les paroles de Donald Trump (même ses insultes et insanités ?), va un peu vite en besogne concernant l’écologie.

    Répondre
  2. Gérard Pierre

    13 mars 2018

    Je ne suis pas un scientifique au sens où l’entendent les doctes personnes qui nous assènent du haut de leur savoir universel que nous serions des ignares au simple prétexte que nous n’adhérons pas, avec enthousiasme et humilité mêlés, à la doxa climatologique du moment !

    En admettant !

    Comment peut-on être convainquant en confiant « l’avenir de la planète » à la déléguée commerciale du chabichou ? … une dinde caractérielle et capricieuse, tout juste bonne à jouer les porte manteaux de la Redoute ! … mais qui sait intriguer.

    Comment peut-on être convainquant en confiant au mystificateur Hulot la mission de juguler le prétendu dérèglement climatique, … en confiant cela à ce petit monsieur sans aucun diplôme universitaire (soit dit en passant), qui possède un bateau de 200 chevaux, six voitures et une moto, … et qui entend convaincre ses concitoyens de rouler à vélo !

    Je préférerais entendre de sa part, par exemple, son point de vue sur les trois paramètres de Mulitin Milankovic ! … entre autres ! … Ce n’est pas que l’exposé emporte mon adhésion, mais au moins nous pourrions être associés à un véritable échange entre ‘’connaisseurs‘’ de la chose traitée !

    À dire vrai, ce prétendu réchauffement m’indiffère totalement ! …… ce qui fait donc de moi, aux yeux des ‘’sachants‘’, un antiprogressiste asocial !

    Tant pis ! …… parce que le mot ‘’progressiste‘’ a été construit à partir du mot ‘’progrès‘’, une notion floue, polymorphe, à laquelle sont connotées tant de différences et de contradictions dans l’esprit de ceux qui emploient le terme, que nous sommes au moins assurés d’une chose, c’est qu’en s’y référant nous sommes sûrs de ne pas parler de la même chose ! …… et de ne pas nous comprendre !

    En attendant, s’il est un fait dont nous pouvons tous être certains, c’est celui de notre passage à la caisse ! … taxe carbone, … financement de telle ou telle campagne de « prévention », … prélèvement de ceci, … contribution à cela ! … L’affaire est juteuse pour les finances publiques, tellement publiques que les premiers bénéficiaires sont souvent ceux qui les gèrent !

    Sans compter sur l’entretien bec et ongle de l’idéologie antinucléaire dont « on » évite soigneusement de nous dénombrer les victimes de la filière française ! …… « On » préfère les évoquer sur les filières étrangères dont les causes ont peu de chance d’être reproduites chez nous ! …… Tout ça, m’ame Michu, c’est scientifique, alors forcément vous ne pouvez pas comprendre ! … et moi non plus !

    Répondre
    • Gérard Pierre

      13 mars 2018

      J’allais oublier le bulletin météo :

      Le temps est en vigilance orange sur la Saône & Garonne. Les pluies seront humides sur le bassin méditerranéen. En revanche, elles seront sèches sur la Bretagne et le Cotentin.

      Fortes marées sur l’Île de France avec des vents de force 4,764258 et des retombées nocturnes en début de matinée. Le soleil se couchera un peu plus tard que d’habitude car demain nous fêterons les Mathilde !

      La laïcité intégriste et européiste exige qu’à présent nous ne disions plus « Sainte » Mathilde ! …… Konseuleudize ! …… Place à la civilisation du néant !

      Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    12 mars 2018

    les ” 4 Vérités ” sont de plus en plus une caverne de ” rétrogrades ” …

    j’ aime bien lui rendre visite , j’ y vois un Monde de type Jurassic Park

    Répondre
    • Charles Martel

      12 mars 2018

      Donc pour vous, les “rétrogrades” sont ceux qui refusent le collier du politiquement correct ? Il faut rester dans la “Matrice” et être content d’y être, et en plus attaquer vertement tous ceux qui la dénoncent ? C’est aussi ce que disent encore aujourd’hui les admirateurs inconditionnels de Lénine et de Staline : 100 millions de morts, et alors ? Alors qui est le plus rétrograde, de vous ou des amis des 4 Vérités ? Jurassic Park a quand même une vieille odeur rance de communistes incorrigibles et de collabos à la sauce contemporaine. Ce sont les mêmes qui nous exliquent, contre les faits (et les faits sont pourtant têtus), que Trump est un fou et un rigolo et que Poutine est un psychopathe. Oui, mais il faut juger les faits, et ne pas se contenter de boire comme du petit lait les analyses prédigérées des médias aux ordres de ceux qui les paient, qui ne rectifient jamais leurs erreurs quand bien même les faits leur donnent tort et qui transforment la moindre émission en tribunal politique digne des pires heures de l’Union soviétique.
      Vous êtes manifestement un nostalgique de cette époque, je vous suggère donc de demander l’asile politique à la Corée du Nord, vous vous y sentirez chez vous… Mais votre espérance de vie risque d’en être singulièrement raccourcie…

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        12 mars 2018

        VOUS ÊTES DANS VOTRE ” POLITIQUEMENT CORRECT ” … à VOUS !

        c’ est, comme en musique, une question de ré mineur ou de ré majeur

        continuez, comme beaucoup d’ autres lecteurs des ” 4 vérités ” à vous aigrir dans le Malheur que vous vous créez vous même par votre propre aveuglement

        Répondre
  4. HansImSchnoggeLoch

    10 mars 2018

    Ci-dessous quelques éléments qui permettront, je l’espère, de libérer le climat de l’emprise du politique et plus particulièrement du politiquement correct.

    Le soleil a un diamètre d’environ 1.4 millions de km et se trouve en moyenne à 150 millions de km de la planète Terre (diamètre ~12700 km).
    La Terre a une atmosphère et se situe à une position privilégiée dans le système solaire, situation qui permet d’avoir de l’eau dans ses 3 états (liquide, solide et vapeur).
    Le décor et les rapports d’espace et de masse étant fixés passons à l’étape suivante.

    Le dioxyde de carbone (CO2) est présent dans l’atmosphère (air) terrestre à raison de ~400 ppm. Le CO2 est un gaz qui grâce à la photosynthèse permet la vie des plantes.
    Comme tous les autres gaz composant l’atmosphère y compris la vapeur d’eau le CO2 exhibe un effet de serre.
    Les océans terrestres jouent le rôle de tampon et en dissolvent des quantités importantes.
    La solubilité du CO2 est fonction de la salinité et de la température de l’eau.
    L’eau froide dissout plus de gaz et l’eau tiède en relâche (cf. loi de Henry).

    Le GIEC et celles ou ceux qui s’y réfèrent pensent que l’augmentation de CO2 dans l’air est due à l’activité humaine ou effet anthropique qui induit un réchauffement.

    Une autre école pense que l’augmentation du CO2 dans l’air tient compte de la fréquence des taches solaires, très nombreuses depuis le siècle dernier, une baisse est d’ailleurs prévue. Durant ces taches l’activité solaire est renforcée.
    L’augmentation de température due à ces taches libèrerait ainsi du CO2 dissous dans l’eau des océans.

    En face de ces deux écoles il faut essayer de garder le calme et confier aux Scientifiques le soin de séparer le grain de l’ivraie. Les technologies pour faire ce travail correctement existent déjà et tous les jours on en créé des nouvelles.
    Pendant ce temps les politiques devraient se tenir modestement à l’écart. L’état de l’économie mondiale qu’ils ont malmenée par des décisions malheureuses devrait les inciter à garder les mains dans leurs poches.

    Le seul fait d’essayer de faire taire une des deux écoles par la force ou le dénigrement est suspect.
    Pour le moment le GIEC ayant l’aval de l’ONU et de différents gouvernements essaie d’étouffer les voix dissidentes.
    Les Sciences, les Vraies, doivent pouvoir supporter de sains débats contradictoires.
    La Messe n’est jamais dite à l’ avance!

    Summa summarum:
    La Terre est une planète dynamique du point de vue géologique et climatique, les nombreux réchauffements et refroidissements survenus dans son histoire turbulente ont permis entre autre l’émergence de la vie et de là de l’humanité.
    Météo et climat sont les deux faces d’une même médaille, la météo étant une observation discrète du climat à un instant t et à un endroit p et le climat étant l’intégrale de ces observations dans un temps donné.
    Un point de friction est bien ce “temps donné” qui doit être suffisemment grand pour permettre des comparaisons à l’échelle de l’âge de la Terre.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      10 mars 2018

      danke schön Hans ! ….

      et on ne s’ intéresse que depuis peu de temps aux courants océaniques des grandes profondeurs et aux courants de la haute stratosphère qui ont sans doute aussi ” leur mot à dire ”

      mais aux ” 4 vérités “, y compris parmi les lecteurs, ça regorge de ” savants ” de haute lignée : une véritable mine de Prix Nobel !

      Répondre
  5. Bainville

    9 mars 2018

    Voilà un Suisse qui ne craint pas de contredire le GIEC :
    Ce que je remets en cause, ce sont les causes de ce réchauffement. Elles n’ont rien à voir avec l’homme ou avec le CO2 comme on nous le serine. Je suis arrivé à cette conclusion pour trois raisons.
    Quelles sont ces raisons?
    La première, c’est tout simplement l’analyse des données climatiques reconstituées sur des millions d’années. Rien que dans les 10 000 dernières années, il y a eu cinq pics de températures comparables à celui que nous vivons. Ces optima correspondent à des cycles naturels. Au Moyen Age, il était par exemple possible d’aller en vallée d’Aoste depuis Arolla avec les troupeaux car le glacier n’existait plus. Lors des deux premiers optima, le Sahara était une savane avec des lacs, des arbres et des éléphants. Avant cela, pendant des centaines de milliers d’années, il a fait plus chaud qu’aujourd’hui. Et parfois jusqu’à 7 degrés plus chaud! Or le GIEC se concentre sur les 150 dernières années. Autant dire qu’il regarde autour de son nombril. […]

    Votre second argument?
    La concentration de CO2 – qui est soit dit en passant un gaz vital et non pas un poison – dans l’atmosphère est négligeable. Il y en a un peu moins de 0,5‰ dans l’atmosphère, et au maximum 5% de cette quantité est imputable à l’homme. Pour un million de molécules d’air, il y a seulement 20 molécules de CO2 produites par l’homme. Et chaque année, notre industrialisation rajoute 4 molécules de CO2 pour chaque million de molécules d’air, mais la moitié est absorbée par les océans et les plantes. Et on veut nous faire croire que cette infime proportion due à l’homme est une catastrophe? J’ai beaucoup de peine à le croire (rires).
    Votre dernier argument est que la thèse officielle contredit les lois de la physique. C’est-à-dire?
    Celle de la thermodynamique en particulier. Pour faire simple: la terre fait 15° en moyenne. L’atmosphère censément polluée de CO2 est grosso modo à -30° à 10 km d’altitude. Qu’elle réchauffe la Terre qui est bien plus chaude qu’elle est une aberration. La thermodynamique nous dit que la chaleur va toujours vers le froid et jamais dans le sens inverse, ce que correspond à notre expérience quotidienne.
    Alors au final, comment expliquez-vous ce fichu réchauffement?
    Je n’ai pas de réponse car trop de facteurs entrent en jeu.  Par contre, j’ai des hypothèses. Je soupçonne par exemple les variations de l’intensité du rayonnement solaire – qui répondent à des cycles – de jouer un rôle central, tout comme les processus nucléaires complexes et méconnus qui sont à l’œuvre au centre de notre Terre. Quoi qu’il en soit, c’est de l’arrogance de croire qu’en 150 ans d’industrialisation nous avons changé le climat. La nature est bien plus forte que l’homme, nous ne sommes pas les maîtres de la Terre !”
    C’est la vapeur d’eau qui est le plus puissant piègeur de chaleur dans l’atmosphère, sans elle la vie sur Terre n’existerait pas.
    Le CO2 n’est un gaz a effet de serre capable d’absorber les infra-rouges et conserver de la chaleur qu’en dessous de -75°C.
    C’est à dire seulement en Antarctique là où il n’y en a que très peu.
    Secondo, tout démontre que l’élévation thermique produit la hausse du CO2 et non l’inverse.
    Depuis 1850 la hausse de température a été identique avant l’usage des carburant fossiles (charbon puis pétrole) et après.
    En particulier: depuis 17 ans la température qui avait augmenté au 20e siecle s’est stabilisée malgré une hausse continuelle du CO2.
    Il a existé une période d’environ 120 ans de réchauffement, elle est finie ou en pause et n’a jamais rien eu à voir avec l’activité humaine. La vapeur d’eau c’est environ 2% de l’atmosphère contre 0,015% pour le CO2 d’origine humaine sur un total de 0,04%. Or regardez les courbes d’absorption infra rouge, et vous verrez que la vapeur d’eau a un rôle plus important que le CO2 à volume égal. Alors vos 26% vous pouvez les renvoyer aux escrocs qui vous les ont annoncés.
    Quant aux nuages, qui réchauffent la nuit et refroidissent le jour, leur rôle est encore plus important… et encore plus imprévisible.
    Ainsi le CO2 a un rôle négligeable et complètement noyé dans l’imprévisibilité du climat.
    Dans l’air que nous respirons, le CO² représente 0,033 % à 0,038% selon les sources, . L’effet de serre le plus important est occasionné par la vapeur d’eau dans l’air, soit : 82% environ – il reste 18% “d’effet de serre” qui est à répartir dans divers gaz dont le CO². Je n’ai pas trouvé pour l’instant les informations qui met en évidence le seul CO². Je suis sûr que cela ne doit pas être “impressionnant”…

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      11 mars 2018

      1850 c ‘ est pour vous, AVANT le début de l’ ère dite ” industrielle ” en Occident … ah bon ? ! …

      quant aux nuages ils sont aussi ” porteurs ” de micro-particules et de … bactéries

      chaque éco-système a ses ” caractéristiques ” propres; par exemple la nuit les forêts relâchent du CO² , et les forêts de conifères… sont saturées de …. poussières à la différence des forêts de feuillus

      Répondre
  6. paul.boussaroque90491300

    8 mars 2018

    ERRATUM Deux corrections :

    « A RAYE DES CARTES COMME IL L’AVAIT PREVU » ET « 350.000 personnes par jour

    Répondre
  7. paul.boussaroque90491300

    8 mars 2018

    Ni de Gauche ni de Droite…Ni écolo. J’ACCUSE…Quand on prend des initiatives mondiales, on doit veiller à ne pas soutenir n’importe fable, au risque de perdre toute crédibilité. AUJOUR’HUI MACRON DOIT PRESENTER SES EXCUSES AU MONDE ENTIER POUR LA C0P21 où tout le monde a été trompé, à seule fin de détourner des centaines de milliards d’argent public. Ou alors au contraire, il doit COMMEMORER AVEC FASTE, LA DISPARITION DEPUIS 20 ANS SOUS LES OCEANS, DE TUVALU, NEW YORK, LA HAYE ET DU BANGLADECH, ETC, QUE LE GIEC A RAYE DES CARTES IL L’AVAIT PREVU SANS DICUSSION POSSIBLE…SAUF PAR D’ABJECTS NEGATIONNISTES CRIMINELS ! Rien d’autre que le remps qui passe a suffi à rendre ridicules ces divagations écologiques irréalistes, qui ont aussi réfutées une à une, par la majorité des savants du monde entier, mais que néanmoins notre président ignore toujours, comme Don Quichotte et ses moulins à vent !. Est-il nécessaire de rajouter que dès les années 1930 le commandant Cousteau croyait devoir affirmer bien à tort : « Une terre et une humanité en équilibre, ce serait une population de cent à cinq cents millions de personnes, mais éduquées et capables d’autosubsistance…. C’est une chose terrible à dire, mais pour stabiliser la population mondiale, nous devons perdre (! )50.000 personnes par jour (!) C’est une chose horrible à dire, mais ne rien dire l’est encore plus ». Son ami Paccalet ira encore plus loin dans cette direction avec son livre : « L’HUMANITE DISPARAITRA, BON DEBARRAS ! » N’est-elle pas là, la solution finale ? Je branche mon chronomètre pour compter le temps qu’il faudra à nos politiciens pour réhabiliter la science authentique, face aux montagnes de bêtises répandues avec acharnement par les écolos de notre gvt…Car on est aujourd’hui certains que le CO2 n’est pas en cause dans un réchauffement qui ne se manifeste que de moins en moins : quand il fait chaud dans une région, il fait froid dans une autre comme d’hab… en dépit de ce dont on nous rebat les oreilles. Dans ces conditions, plus on attend pour parler vrai, plus on se fourvoie dans l’erreur, et plus on devra « perdre » d’humains par jour. Dites-moi, comment, quand et combien, s’il vous plait…pour me laisser le temps de quitter cette France-là ?) Et ce sera bon débarras si les hommes ne sont pas capables de détruire les fake news dès aujourd’hui…Après avoir tué : 7milliards d’humains moins 100 millions =6milliards 900 millions de gens, les 100 millions de survivants mourront surement d’épuisement…

    Répondre
  8. basilic

    7 mars 2018

    Après la climatologie vue par guy millière, prochainement la mécanique quantique vue par Nabilla 🙂

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      9 mars 2018

      merci

      ce qui plombe ” les 4 Vérités ” c’est son raisonnement ” primaire ”

      devraient faire des études véritablement scientifiques les ” rédacteurs ” !

      ne se rendent même pas compte qu’ avec leur obsession “anti-progressiste ” ils ne se maintiennent péniblement qu’ à un niveau d’ ignares sans crédibilité aucune quel que soit le sujet traité !

      Répondre
  9. quinctius cincinnatus

    7 mars 2018

    que de brillants esprits scientifiques sur ce blog ” obscurantiste ” en particulier @Homère lequel ” invoque ” au secours de sa ” démonstration ” la mécanique quantique ” sans nous expliquer comment et en quoi elle interviendrait dans la résolution du problème posé : le ” soi-disant ” réchauffement climatique

    d’ abord il ne faut pas confondre météorologie et climatologie

    exemple : nous avons connu une période de froid aussi courte qu’ elle a été modérée pendant qu’ en Australie les températures ont atteint plus e 45 ° C durant plusieurs semaines et que la …. banquise, elle, continuait à fondre de manière accélérée pendant qu’ au Québec s”vissait un froid … polaire à – 30° C pendant plusieurs semaines

    contentez vous Monsieur Millière, qui pour une fois rejoignez la ” pensée ” lepenienne ( Jean-Marie ) de parler de ce que vous ” croyez ” connaître, c’ est à dire d’ être le relais de certains intérêts, mais certainement pas de ce que vous ignorez totalement

    quant à Saint P@aul il ratiocine comme à son habitude

    lamentable

    Répondre
    • BRENUS

      7 mars 2018

      Q.C. Avez vous vérifié vos informations concernant la température au Québec? Un de mes petits fils, arrivé là bas en stage, nous dit qu’il constate qu’il y fait moins froid qu’à Paris ces dernières semaines. Ceci dit, il est peut être menteur….

      Répondre
      • Jacky Social

        7 mars 2018

        Deux choses sur le froid glacial que nous avons connu ces dernières semaines:
        1) Si les glaces fondent, la montée attendue des océans (dixit Al Goracle) devrait être d’abord absorbée par les fleuves et les rivières. Hors, leur niveau n’augmente pas.
        2) On nous a parlé d’un vortex sibérien pour expliquer que la glace qui fond au pôle nord refroidirait ainsi nos régions. Jusqu’à -20 degrés? Pourtant, lorsqu’on met un glaçon dans un verre, c’est la glace qui fond et non le contenu du verre qui gèle à son tour.
        Et donc il faut que les glands du GIEC et autres Babouinctiusse-@n-est-Tous-Foutusse cessent de nous enfumer avec leurs bobards pour arriérés mentaux.
        Et donc l’article de Guy Millière est encore une fois correct et on l’en remercie.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          9 mars 2018

          au niveau scientifique , comme en économie, Millière n’ est qu’ un con !

          Répondre
          • Jacky Social

            11 mars 2018

            Non, Guy Millière est sans doute beaucoup de choses, mais il n’est certainement pas stupide. Je dirais même qu’il frise le génie.

          • quinctius cincinnatus

            12 mars 2018

            même ses tentatives d’ intox. sont lourdes et indigestes ; l’esprit de finesse ne l’ a certainement pas atteint

      • quinctius cincinnatus

        9 mars 2018

        Brenus j’ ai vécu au Québec où j’ ai encore et des amis fidèles et de la famille avec lesquels je correspond assez régulièrement

        Répondre
        • BRENUS

          9 mars 2018

          REPONSE A Q.C. Je ne vous parle pas de la préhistoire, ni de la guerre du feu, mais du temps ACTUEL. C’est bien de toujours vouloir avoir raison, mais ça devient chiant à la longue. Comme vous attaques perpétuelles de Millière. Ce dernier vous doit il de l’argent? Ou vous a t il vendu des haricots qui ne voulaient pas cuire?

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            10 mars 2018

            j’ ai répondu à votre question : je suis en relation suivie avec mes amis du Québec

            je persiste à dire que Millière n’ est ici que la caisse à résonance de Sion et qu’ il se fout royalement de vos intérêts les plus vitaux ; en fait il n’ est pas ” con ” mais sont ” cons ” ceux qui l’ admirent

          • BRENUS

            12 mars 2018

            Si Millière est “con”, comme vous dites, alors prouvez le en déballant autre choses que vos continuelles critiques à son égard et pondez nous des articles qui tiennent debout. En tous cas, c’est un con qui s’en est bien sorti puisqu’il a échappé a la médriocrité locale que vous dénoncez à longueur d’articles. Par ailleurs, qu’il soit sioniste, je n’en ai rien à foutre, même si cela vous colle des boutons. Je ne me fais pas plus d’illusions sur les juifs que sur quiconque, mais pour en avoir fréquenté un bon nombre, je ne pourrais jamais être antisémite du simple fait que j’ai constaté que cette communauté comportait autant d’abrutis que de gens agréables, exactement comme chez les autres. D’où pas de complexes et par conséquent : pas de haine non plus. Ite missa est !
            P.S. je vais envoyer un mail à mon petit fils, de votre part, en lui disant qu’il ment comme un arracheur de dents à propos de la température au Canada qui doit, selon vous être actuellement de moins 30° celsius. Ces jeunes, quand même…

          • quinctius cincinnatus

            12 mars 2018

            à Brenus

            si vous lisiez correctement et surtout honnêtement ce qu’ écrivent les gens , vous n’écririez pas ce que vous écrivez : je n’ ai pas dit ” actuellement ” j’ ai dit ” il a fait ”

            ” mentir aux autres c’ est déjà se mentir à soi-même “

    • Franny

      8 mars 2018

      Oh que voilà un beau spécimen “macroniengauchiasseuropéiste” !! Qui sait tout sur tout.

      Tout juste bon à insulter ceux qui ne pensent pas comme lui ! Comme un bon gauchiste de la pire espèce, quoi….

      Lamentable, vous avez dit lamentable ?

      Répondre
      • BRENUS

        9 mars 2018

        ATTENTION FRANNY : il est hautement dangereux de critiquer le docteur Mabuse (pardon Q.C.) D’autant que, ne pouvant voir Millière même en peinture, il lui saute sur la rable à chacune de ses contributions qui paraissent lui coller un prurit généralisé dès qu’elles sortes. Moi, Sakapus, ne suis pas de son avis. Et l’ai plusieurs fois invité à pondre des articles, soutenus par sa culture universelle qui dépasse de loin celle de Pic de la Mirandole. En réalité, c’est un égoiste qui ne veut pas partager le produit de son immense somme intellectuelle. Allez à la lanterne! Après tout, les “républicains” ont bien zigouillé Lavoisier en clamant que la république n’avait pas besoin de savants. Nous en sommes toujours là et importons, par contre en quantités des : zobs, ventres et produits d’origine des deux denrées ci-avant pour notre régénération.

        Répondre
        • Franny

          9 mars 2018

          Morte de rire !! Effectivement, je vois bien que c’est un esprit supérieur qui s’ignore (?) quoique…
          Je trouve ça amusant ces gauchistes qui viennent sur les sites d’extrême droaaaaaaaaate pour commenter et essayer de dézinguer à tout va.
          C’est typiquement gauchiste. Personnellement je n’irai jamais sur un site de gauche ! Bien trop peur de me salir…..
          Bonne journée.

          Répondre
          • Paul

            9 mars 2018

            M Quinctius est en effet un exemple de cette engeance trop fréquente que l’on trouve sur les blogs à accès libre où ils se répandent sans retenue pensant s’y faire valoir.
            On a tôt fait de distinguer les limites ici de cet intervenant, incapable d’argumenter ou d’avancer une proposition mais apte uniquement à inonder le site de commentaires aussi vides que suffisants qui se concluent généralement par des insultes dés que l’on en met en évidence les lacunes.

        • quinctius cincinnatus

          9 mars 2018

          monsieur Paul vous n’ êtres qu’ un phraseur

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            10 mars 2018

            vous raisonnez comme résonne un tambour grâce au … ” vide ” !

      • quinctius cincinnatus

        9 mars 2018

        il est toujours agréable d’ être traité d’ imbécile par un con

        Répondre
        • Franny

          9 mars 2018

          Et réciproquement.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            10 mars 2018

            pouvez vous me dire si UNE SEULE FOIS en politique vous avez remporté une victoire ?

            vous manquez totalement de la plus élémentaire lucidité et ne croyez qu’ aux miracles et aux mirages

            le principal, pour vous ( et pour eux, ceux qui vous ” empapaounent ” à l’ envi ) c’ est bien que vous soyez satisfait(e) de votre propre … suffisance ( aux deux sens du mot )

            pour nous, des gens comme vous sont plus que des boulets, des sables mouvants !

        • Franny

          20 mars 2018

          Je vous cite “pouvez vous me dire si UNE SEULE FOIS en politique vous avez remporté une victoire ?” et bien, je vous réponds : et c’est tant mieux !! Vu l’état de délabrement de ce pays, on ne pourra jamais rien imputé à l’extrême droite !! Dont acte.

          Répondre
  10. HOMERE

    7 mars 2018

    Lorsque l’on connaît un peu la physique et la mécanique quantique,on constate,en effet,l’imposture liée aux “effets climatiques” qui font (aussi) la joie des producteurs chinois de cellules photoélectriques en pillant les terres rares et écoulant leurs cochonneries à nos gogos écolos et autres cinglés qui tournent comme des éoliennes en provenance d’allemagne….sans parler des batteries lithium-ion en tous genres qui épuisent nos ressources en métaux rares et autres joyeusetés telles les dalles tv…..un pillage sans nom….mais Hulot est content…alors ?

    Répondre
  11. Paul

    7 mars 2018

    Merci M Millière de dénoncer cette imposture. J’imagine les “scientifiques” du GIEC observer avec délectation des millions de personnes perdre un temps précieux à trier leurs déchets, à se ruiner dans des voitures hybrides, à tourner en rond pour trouver de quoi recharger leur véhicule électrique, à s’entasser dans les transports en commun, à se réveiller la nuit pour vérifier qu’ils n’ont laissé aucun appareil en veille, à installer des panneaux solaires inefficaces sur leur toit, à cauchemarder sur le niveau de leur empreinte carbone,…
    Tout cela prêterait à rire si certains n’en payaient les conséquences en perdant leur emploi dans les énergies fossiles, en s’énervant dans des embouteillages créés artificiellement pour dégouter les gens de la voiture pourtant indispensable à la liberté de se déplacer, en subissant les nuisances d’éoliennes bruyantes au rendement atone, en payant des taxes prétendument écologiques mais destinées en réalité à combler les déficits abyssaux de nos administrations pléthoriques.
    Heureusement, D.Trump a libéré son pays de cette idéologie absurde et délétère du “réchauffement climatique”. Malheureusement, personne n’a en Europe le courage de la dénoncer pareillement. Nos petites manies d’écolos écervelés doivent bien faire rire outre atlantique ! M Millière doit passer de bons moments sur ce sujet avec ses amis.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      11 mars 2018

      si vous avez encore en … réserve quelque part, vous et quelques autres sur ce blog et à la rédaction, quelques neurones encore intacts, je veux dire qui ne seraient pas encore contaminés par la Foi du charbonnier, lisez donc ce que dit H@ns qui vient de faire une brève réapparition sur le blog … pour mon plus grand plaisir … Heil … H@ns !

      Répondre
      • Paul

        13 mars 2018

        Mais, monsieur, vous êtes totalement libre, si vos convictions vont dans le sens du GIEC, de rouler en voiture électrique, de renoncer à l’avion, d’installer des panneaux solaires sur votre toit et de souscrire un abonnement à un fournisseur d’électricité verte.
        Il est bon de vouloir sauver la planète mais certaines inepties font plus de dégâts dans l’atmosphère que le CO2 ou les particules fines.

        Répondre

Répondre

  • (pas publié)