Triste expérience

Posté le 15 juillet , 2013, 1:26
4 mins

Ah, la brave fille que cette Ségolène ! Si elle n’existait pas , il faudrait l’inventer. Interrogée sur la détention de Nicolas Bernard-Busse, scandaleuse par ses motifs, infâme par ses conditions, Mme ex a répondu sans honte : « Ça lui fera une expérience ! »

Cocue-reine rejoint ainsi dans l’ignoble l’« humoriste » Guillon, qui n’a jamais fait rire que lui (encore son rire n’est-il qu’un grincement de dents) et qui ricanait en pensant que le jeune Nicolas pourrait se faire violer sous la douche. Le bobo de gauche est sans pitié, comme le gendarme de Courteline. Et pour cause : c’est un flic de la pensée.

Elle a pourtant raison, Ségolène : ça lui fera une leçon, à Nicolas, dont il tirera les enseignements, comme les millions de Français que l’injustice de cet entaulement a révoltés.

Première enseignement : pour la gauche, la liberté d’expression et la tolérance sont des notions qui ne s’appliquent qu’à la gauche. La fameuse phrase de Voltaire sur la nécessité de se battre pour permettre de s’exprimer à ceux qui ne pensent pas comme soi, n’a jamais été prise au sérieux par nos braves socialistes (il est vrai que Voltaire lui-même n’en pensait pas un mot.) Les conclusions sur la conception que lesdits socialistes se font de la liberté peuvent en être aisément tirées : qui n’est pas politiquement correct ne mérite pas d’être traité démocratiquement.

Deuxième enseignement : aux yeux des socialistes, la balance de la justice n’a qu’un seul plateau, qui penche forcément à gauche. Autrement dit, hors la gauche, point de droit. Il est donc parfaitement indifférent à Ségolène Royal et à ses amis politiques – à commencer par l’homme avec lequel elle a partagé une grande partie de sa vie et qui partage ces conceptions, puisque c’est avec son assentiment et sur son ordre que ses ministres de l’Intérieur et de l’injustice conduisent la répression –, il leur est parfaitement indifférent, donc, qu’un jeune opposant soit jeté en prison pour un simple « délit » d’opinion. Très exactement, la justice, Ségolène et ses amis s’en foutent.

On peut trouver des précédents dans l’histoire, qui montrent où ce mépris du droit des gens a pu mener des pouvoirs qui se réclamaient aussi du socialisme, qu’il fût international en Union Soviétique ou national en Allemagne. Je n’exagère pas : la racine des terrorismes modernes, comme l’a montré Soljénitsyne, se trouve dans la Révolution française, dont nos socialisme n’ont de cesse de se réclamer – relisez Peillon. Ils en conservent le complexe du coupeur de tête, si bien illustré naguère par Paul Quilès.

À la France aussi, à la France toute entière, le socialisme « fera une expérience », comme dirait Ségolène. Une expérience douloureuse dont de plus en plus Français pensent aujourd’hui qu’ils s’en seraient passés !

4 Commentaires sur : Triste expérience

  1. Chrysostome

    2 août 2013

    Les Français sont des veaux. La France entière est un pays de veaux! De Gaulle avait raison. Où sont les lions de la Révolution pour se soulever et ne pas accepter l’inique. Messieurs les socialo-archéo-marxistes, la lutte des classes n’existent plus que dans votre tête monocellulaire constituée de haine et de mépris. La condescendance est le blanc-seing que vous vous octroyez, sûrs d’être dans la Vérité seule et unique, puisque votre. Vous vous occupez des plus pauvres, comme Monsieur Vincent. Mais pas avec vos deniers mais avec ceux des autres, ceux qui sont un peu moins pauvres. Et, suivant le désir de Mollande, quand il n’y aura plus de riches, dîtes nous où vous irez prendre le pain puisqu’il n’y aura plus de minotiers, de transporteurs, de farine, de boulangers.
    Je suis Radical, et fier. La redistribution est fondamentale, mais après la création de richesses. Distribuer la misère ne sert qu’à affaiblir ce que vous appelez de vos vœux: la croissance.
    Abraham Lincoln. Déclaration au congrès en 1860.
    Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne.
    Vous ne pouvez pas donner la force au faible en affaiblissant le fort.
    Vous ne pouvez pas aider le salarié en anéantissant l’employeur.
    Vous ne pouvez pas favoriser la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes.
    Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.
    Vous ne pouvez pas éviter les ennuis en dépensant plus que vous ne gagnez.
    Vous ne pouvez pas forcer le caractère et le courage en décourageant l’initiative et l’indépendance.
    Vous ne pouvez pas aider les hommes continuellement en faisant pour eux ce qu’ils pourraient faire eux-mêmes.

    Mais, Abraham Lincoln n’ a été qu’un simple Président Républicain des USA, donc, forcément impolitiquement correct!

    Répondre
  2. Claude Roland

    16 juillet 2013

    Quoi, les Français ont voté pour les socialistes… parce qu’ils le valent bien. Hollande n’a pas fait un putch que je sache !
    Quand le vin est tiré, il faut le boire, ou alors il fallait réfléchir avant.
    La France est devenue une démocrassie car les Français le veulent bien, après tout. Et tant qu’ils n’arrêtent pas de fumer la moquette, ça ira de mal en pire.
    Ce pays devient une néo-URSS parce que la lâcheté a contaminé quasiment tous les esprits.

    Répondre
  3. HansImSchnoggeLoch

    15 juillet 2013

    Après 4 ans si toutefois rien ne viendra troubler leur déroulement le socialisme sera mûr pour être composté dans la poubelle de l’histoire n’en déplaise aux sieurs AZ et Jaures.

    Répondre
  4. lavandin

    15 juillet 2013

    les français ont les hommes (et femmes) politiques qu’ils méritent…….

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)