Un député FLN piquait dans les caisses de la Sécu!

Posté le mars 16, 2021, 10:22
5 mins

La coïncidence tombe bien mal pour Emmanuel Macron.

Alors que ce dernier dénonçait l’armée française pour avoir torturé et assassiné le «militant nationaliste» (c’est-à-dire, en français moins fleuri, le soutien du terrorisme FLN) Ali Boumendjel, nous apprenions qu’un député FLN se gobergeait de la fraude sociale.

Concrètement, nous avons récemment appris 197 ressortissants algériens (dont un député FLN) étaient soupçonnés d’une vaste fraude sociale ayant coûté plus d’un million d’euros à l’Assurance maladie de l’Isère.

Excellente occasion de se poser quelques questions sur le FLN d’hier et d’aujourd’hui – et, par la même occasion, sur la fraude sociale et sur l’immigration qui ruinent la France.

Alors rappelons que le FLN était un groupuscule terroriste, nullement soutenu par la majorité de la population algérienne (et pratiquant, au contraire, la «mobilisation forcée», que ce soit en plaçant des innocents en tête de ses cortèges pour obtenir à bon compte des victimes «présentables» ou en rackettant les Algériens).

Ce groupement d’assassins, militairement battu au grand soulagement des populations, est directement responsable de centaines de milliers de morts, pour la plupart victimes civiles – et, pour la plupart, après le «cessez-le-feu» du 19 mars 1962 (que décidément, nous ne résoudrons pas à «célébrer»!).

Aujourd’hui, le FLN, en bon parti marxiste, est responsable d’une gigantesque corruption qui «siphonne» les prodigieuses richesses de l’Algérie (découvertes, faut-il le rappeler? par la France) et conduit la jeunesse au désespoir.

Désespoir qui a conduit à la victoire électorale de l’islamisme et à la fameuse décennie noire des années 1990.

Que ce genre d’individus se permette de donner des leçons de morale à la France est déjà insupportable.

Mais il l’est encore bien plus que le chef de l’État français – suivant une tradition, hélas, bien rodée – se prosterne devant le FLN pour lui proposer de s’essuyer les pieds sur notre patrie.

Je n’ose guère espérer que M. Macron utilise la récente affaire de fraude sociale, impliquant un député FLN, pour rétablir la balance.

Pour cela, il faudrait qu’il aime la France et connaisse son histoire.

Et il faudrait qu’il préfère la vérité à sa pénible dialectique du «en même temps».

En tout cas, pour nous, c’est l’occasion de rappeler que, selon le magistrat Charles Prats, la fraude sociale nous coûte chaque année plus de 50 milliards d’euros (et que 20% des djihadistes «français» vivaient de l’État-providence!).

C’est aussi l’occasion de rappeler que l’Aide médicale d’État, cette prestation sociale qu’a fraudée le politicien FLN, est scandale qui nous coûte plus d’un milliard d’euros par an: cette prestation est réservée… aux clandestins, qui n’ont aucun droit d’être en France (sachant que l’on ignore combien de clandestins vivent chez nous: un récent rapport parlementaire sur la Seine Saint-Denis affirmait que les estimations variaient du simple au triple!).

Que l’oligarchie prenne dans les poches des Français travailleurs pour donner à des délinquants (et parfois même à des assassins) est intolérable.

La coïncidence des deux affaires est tristement révélatrice du règne de l’anti-France et de la préférence étrangère.

Quand aurons-nous enfin des dirigeants qui préfèrent la France à l’anti-France, qui s’estiment comptables du sort des Français et non de celui du monde entier? Bref, qui dirigent notre beau pays de manière à le transmettre plus beau encore à nos enfants, plutôt qu’en le ruinant, en l’insultant et en y semant les germes de la guerre civile!

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

2 réponses à l'article : Un député FLN piquait dans les caisses de la Sécu!

  1. ELEVENTH

    16/03/2021

    Ne cherchez pas. Tant que vous aurez Macron au pouvoir, les parasites exogènes auront toujours la part belle.
    Qu’il leur refile la Tour Eiffel pour solde de tous comptes….mais a condition que les glorieux travailleurs maghrébins viennent la démonter et transporter eux mêmes. Avec un peu de chance ( pour une fois ) nous pourrions être débarrassés de certains ayant deux mains gauches.

    P.S. Pour le pillage organisé de nos caisses, il n’y a rien de nouveau en fait : durant des siècles, ces gens se procuraient de la richesse en pillant nos cotes et celles d’Italie, revendant les esclaves capturés, sans jamais rien produire. Des tiques !

    Répondre
  2. HansImSchnoggeLoch

    16/03/2021

    “La coincidence tombe bien mal pour Emmanuel Macron.”

    Dans le “même temps macronien” les coincidences n’existent pas
    Dans ce monde magique deux états contradictoires peuvent coexister, on appelle cela la superposition quantique.
    Pensez au chat de Schrödinger dans sa boite, il est soit vivant, soit mort.
    Ce n’est qu’au moment d’ouvrir la boite que vous saurez.

    Si vous aimez vivre dans ce monde merveilleux où l’envers et l’endroit sont possibles en nême temps continuez à voter Macron.
    Un de ces jours le chat mort vous sautera à la figure.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)