Un nouveau chemin pour la France

Posté le mai 15, 2013, 10:23
3 mins

Où que se porte le regard, à gauche, mais aussi à droite, ce ne sont que parleurs dérisoires.

On moque à longueur de temps François Hollande. C’est, hélas, facile et cela éclipse le souvenir de ses calamiteux prédécesseurs « de droite ». L’Assemblée nationale est un repaire de corrompus, d’escrocs, et d’anciens mis en examen auto-amnistiés.

L’entente à droite régulièrement évoquée dans ces colonnes n’est pas LA solution.

Examinons les partis que l’habitude et le conformisme classent à droite. L’UMP et ses satellites sont, ici même, régulièrement qualifiés, à juste titre, de « fausse droite » : ni nationaux, ni libéraux, dans leurs discours, ni réformistes au gouvernement. Pour l’heure, en ce qui concerne ce parti (ou ce qu’il en reste), il est plus question de division entre son patron et l’ex Premier ministre du président que les Français ont remercié, que d’entente avec qui que ce soit.

Ne reste donc que le FN qui, malgré son évolution économique socialisante, est le seul parti à mettre la nation au centre de toute la politique.

L’entente à droite sera donc celle du FN avec lui-même !

L’impasse politique rappelle la fin de la IVe République. Mais, à la différence de 1958, il reste un solide pilier : les institutions de la Ve République avec son président, chef de l’État, élu au suffrage universel.

Ces institutions sont par nature transpartisanes. Elles ont été conçues (c’est le coup de génie de De Gaulle) pour fédérer les Français autour d’un chef et d’un projet. C’est-à-dire pour une France qui sait où elle va. Depuis 1981, avec Mitterrand, Chirac et Sarkozy, chefs sans projet, le pays tournait en rond. Avec Hollande, ni chef ni porteur de projet, le pays implose.

Il en est ainsi, car les deux grandes doctrines de la politique française au XXe siècle sont mortes dans les années 1970 : le gaullisme en mai 68 et le socialisme avec la révélation du goulag.

La France n’est pas seulement sous l’emprise des maux clairement identifiés que sont : l’invasion masquée sous le terme positif d’immigration, le socialisme tous azimuts, le fiscalisme, les déficits, la démission des autorités publiques, une justice politisée, etc. Elle manque fondamentalement de représentation de ce qu’elle veut être dans le futur et d’objectifs politiques de long terme.

La solution transcendera les actuelles idées et partis politiques à l’agonie. Les Français lassés et désabusés des discours insanes et de leurs politiciens imposteurs n’attendent qu’un homme fort qui leur montre le chemin. Le temps est donc venu pour un nouveau chef et sa doctrine.

Pierre Maumont

Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

Article précédent

Inondations

9 réponses à l'article : Un nouveau chemin pour la France

  1. charlie harper

    20/05/2013

    Le FN est antilibéral; je ne vois pas très bien comment il pourrait s’allier avec l’UMP

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      20/05/2013

      tout bien réfléchi , l’U.M.P. ne peut pas ( ne doit pas ? ) être considéré comme un parti politique  » franchement  » libéral … J’insiste TOUT PARTICULIEREMENT sur FRANCHEMENT

      le seul parti de la droite actuelle ( ayant des élus à l’A.N. et au Sénat ) qui puisse être considéré ( et encore avec des réserves historiques) comme libéral est celui de Borloo

      notons enfin et surtout, que le libéralisme économique va, le plus souvent, de paire avec une certaine  » ouverture  » sociétale … et que la  » Gauche  » a, grossièrement, tendu un piège idéologique à la  » Droite Conservatrice « , la refoulant à son passé politique … celui du  » parti des calotins  » et dans lequel elle s’est engouffrée avec toute la fureur d’un François Premier ( l’Italien, pas notre Monsieur Homais )

      Répondre
    • 21/05/2013

      Du train où vont les choses , le Front National n’a aucun intérêt à s’allier à l’UMP dont les dirigeants sont disqualifiés dans l’esprit des Français , il n’est pas utopique de croire que le parti de Marine Lepen puisse devenir rapidement la première force politique de France , entre les déçus de plus en plus nombreux du Socialisme, ( dont on se rends compte chaque jour davantage de l’incompétence et en premier lieu celle de leur chef ) et ceux de la droite Patriote qui n’écoutera plus ses chefs corrompus ,toutes les conditions sont réunis , , comment des gens qui monopolisent à tour de rôle le pouvoir depuis 40 ans peuvent ils encore donner des leçons et espérer que le peuple va indéfiniment croire leurs mensonges , la rengaine selon laquelle le Front National serait un parti Fasciste ne fonctionne plus , il faut à la France des gens nouveaux avec des idées nouvelles , des gens qui ne soient pas au garde à vous le doigt sur la couture de l’Oligarchie de Bruxelles et donc de la Finance , d’ailleurs il n’y a pas qu’en France que la révolte gronde , un peu partout en Europe les peuples se réveillent , regardez l’extraordinaire percée d’un Nigel Farage en GB , je pense que cette Europe telle qu’elle existe aujourd’hui est agonisante est qu’il n’est pas besoin d’être un expert en politique pour deviner sa fin prochaine , Oskar Lafontaine l’un des artisants de la mise en place de l’Euro ne vient il pas de reconnaitre lui même le 30 Avril dernier que ce dernier ( l’Euro ) a été une erreur .  » l’Europe est morte , vive l’Europe  » des Nations

      Répondre
  2. 17/05/2013

    Je ne pense pas que Marine Lepen souhaite une alliance avec l’UMP ( ça lui serait très préjudiciable auprès de son électorat ) mais il est certain que certains UMP sont plus proches des thèses du Front National que de celles de l’UMPS , on voit bien d’ailleurs la peur qui saisit ces dirigeants de l’UMP qui ruent dans les brancards sitôt qu’un des leurs approche le Front National , ils savent bien que s’ils laissent faire , ne serait ce qu’un Député , c’est la mort de leur parti

    Répondre
  3. BRUN daniel

    16/05/2013

    Excellente analyse, certes; mais hélas le problème est qu’il n’existe à l’heure actuelle aucune personnalité susceptible d’incarner les souhaits de l’auteur, pas plus à gauche qu’à droite ou ailleurs.

    Répondre
  4. michèle

    16/05/2013

    ce nouveau chemin , pour la France , je le souhaite radicalement opposé à tout ce que nous avons vécu depuis 1789 …
    je pense que la restauration d’une monarchie parlementaire serait le salut pour notre France .. pour exemple les pays monarchiques actuels sont les pays qui resistent le mieux
    Evidemment cela est contraire aux exigences du Nouvel Ordre Mondial voulu par l’oligarchie maçonique et sioniste

    Répondre
  5. philippe

    15/05/2013

    Bom article, posant bien le décor de la politique française. Certes, apparemment, seul le FN apparaît comme l’unique recours républicain possible pour tenter de renverser la vapeur du déclin. Mais, en dépit des « solides » fondations de la Ve République, les compromissions partisanes indispensables à la bonne gouvernance contraint le président élu à moduler le cap, voire à le dénaturer. En fait, la solution serait plutôt que le destin nous révèle un Franco ou un Salazar. Et même, dans ce cas-là, le problème sera à nouveau posé à la fin de leur « mandat ». Pour éviter cet écueil, seule la restauration de la monarchie peut garantir la continuité d’um projet hors de toute compromission partisane, Mais une monarchie à la française, avec um roi qui gouverne !

    Répondre
  6. vozuti

    15/05/2013

    Totalement d’accord avec l’auteur.le PS annonce clairement sa politique qui consiste à transformer la france en un pays non européen,non chrétien,dans lequel plus de la moitié des biens privés doivent etre confisqués par l’état et dans lequel la morale est inversée(les gens honnetes sont des extrèmistes,ceux qui défendent leur pays sont des racistes,ceux qui défendent des moeurs normales sont des homophobes).l’UMP applique la meme politique que le PS,mais il tient un discours plus ambigu qui lui permet d’etre élu 2 fois sur 3.le plus gros probleme est donc l’UMP qui trompent les français avec des paroles mensongères ou contradictoires(les français naifs continuent de juger les escrocs de l’UMP sur leurs paroles plutot que sur leurs actes,alors que cela fait 40 ans qu’ils se font gruger).l’UMPS est un parti unique qui endors le peuple avec un affrontement verbal qui ne se concrétise jamais dans les actes(par une politique différente).soit on aime la politique menée depuis 40 ans et on continu à voter UMPS,soit on vote pour le FN pour se débarrasser de l’UMPS.une alliance FN UMP n’a aucun sens.si elle avait lieu ce ne serait qu’une magouille politique destinée à garder au pouvoir les traitres de l’UMP qui ont détruit le pays.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)