Un succès des « 4 Vérités » sur internet

Un succès des « 4 Vérités » sur internet

La semaine dernière, deux radios nationales ont parlé des « 4 Vérités » (Europe 1 et France Info). Natu­relle­ment, je trouve cela flatteur, mais je crois surtout utile d’en tirer quelques enseignements pour notre action politique.

Mais, d’abord, de quoi s’agissait-il? De la pétition que nous avons lancée sur notre site internet contre le film d’animation « Le baiser de la lune ». Ce court-métrage prétend proposer, en dessin animé, aux enfants de CM1 et CM2, une vision « non archaïque » des relations amoureuses – entendez par là, une vision qui propose l’homosexualité au même titre que ce qu’on appelle en langage « politiquement correct » l’hétérosexualité (et que nous aurions dit, voici quelques années encore, les relations amoureuses « normales »).

En ce qui me concerne, chacun fait ce qu’il veut chez lui. Je n’ai aucun titre à juger les autres. Et, si certains veulent aimer une personne de même sexe, tant qu’ils ne m’imposent pas leur choix, grand bien leur fasse !

Là où le sujet devient politique, c’est quand le lobby gay – extrêmement peu représentatif en cela des homosexuels, du moins de ceux que je connais – prétend obtenir la reconnaissance de la société pour une situation qui, par ailleurs, se revendique comme subversive. Pour le dire trivialement, on ne peut pas avoir le beurre, l’argent du beurre et le sourire de la crémière. En l’occurrence, le mot que l’on prête à Bonaparte à propos des concubins me semble a fortiori s’appliquer ici : « Les concubins ignorent la société ; la société les ignore. »
Dans le cas du « Baiser de la lune », la situation était encore aggravée par deux facteurs.

Tout d’abord, il s’agit de « changer le regard » d’enfants pré-pubères qui, par définition, n’ont pas encore eu l’occasion de se poser la question de leur possible homosexualité
. Ce qui s’apparente furieusement à de la propagande. Personne n’est favorable à la persécution des homosexuels – malgré tout ce que laisse entendre le discours anti-discrimination –, mais, personnellement, je ne considère pas que cela implique d’apprendre aux enfants que tout se vaut.

Faut-il rappeler que, si la société reconnaît le mariage d’un homme et d’une femme, et celui-là seulement (pour le moment !), ce n’est pas par « archaïsme », c’est parce qu’il se trouve que cette communauté est la seule solution que nous connaissions (toujours pour le moment !) pour don­ner la vie, éduquer les enfants et donc assurer la pérennité de la société?
Le deuxième élément aggravant, c’est que l’argent public est détourné pour cette opération de propagande. Il est déjà assez pénible pour les contribuables de payer des impôts pour financer un état aussi mal géré. S’il nous faut, en outre, financer le lavage de cerveau de nos propres enfants et petits-enfants !…

Mais l’enseignement principal de cette affaire est positif (pour une fois !). Il semble que le ministère de l’éducation nationale ait fait machine arrière sur son soutien à cette opération. Je ne sais pas si ce recul est lié au manque d’argent ou à la mobilisation des parents. En tout cas, la plupart des lobbies gauchistes pensent manifestement, comme la député (Parti de gauche) Martine Billard, que Luc Chatel a donné raison au « lobby ultra-conservateur ».

En tout cas, la mobilisation a porté des fruits, au moins en matière d’information. Lundi 25 janvier, un peu plus de 15 600 personnes avaient signé notre pétition. C’est à la fois peu et beaucoup. Peu, dans la mesure où je doute que 15 600 signataires suffisent à faire reculer les institutions qui utilisent encore l’argent de nos impôts pour financer cette opération de propagande. Beaucoup dans la mesure où, outre ces 15 600 signataires, quatre ou cinq fois plus de personnes ont découvert l’affaire ; et où un certain nombre de personnalités ont tenu à faire savoir leur réprobation publiquement.

Voilà ce que nous devons, me semble-t-il, retenir pour l’avenir : avec internet, nous tenons un moyen de mobilisation efficace, en même temps qu’un espace de liberté. Raison de plus pour nous développer d’urgence sur ce média ! Si vous n’êtes pas encore abonné à notre lettre d’information (hebdomadaire et gratuite), n’hésitez pas à laisser votre adresse électronique sur la page d’accueil du site des « 4 Vérités ». Et faites abonner vos proches. Au moment où nous avons lancé notre pétition, nous n’avions que 6 000 abonnés à cette lettre d’information. Imaginez la capacité d’action que nous aurions si 60 000 personnes étaient abonnées à cette lettre. Si une pétition signée de 15 000 personnes peut faire bouger les choses, qu’en sera-t-il avec 10 fois plus de signataires?

(Mise à jour du 4 février 2010 : nous approchons des 20.000 signatures)

Partager cette publication

(3) Commentaires

  • joassard Répondre

    bravo pour votre courage, car dans beaucoup de domaines, des paroles et faits insidieux méprisent
    le sens commun afin de faire avancer des thèses néfastes à la bonne marche de notre pays.
    cessons de cacher ces faits et de mentir aux Français!

    7 février 2010 à 10 h 38 min
  • moi Répondre

    Bonjour
    tout cela est comme d’habitude une incitation masquée à l’homosexualité (apprentissage de la tolérance ou plutôt incitation à le devenir?)
    Le lobby homosexuel fait de la propagande dès le plus jeune âge afin d’agrandir son cercle. Du conditionnement et de la propagande digne d’une secte ! c’est un scandale ! Le politiquement correcte est devenu tellement important qu’on ne regarde même plus si c’est tout simplement correcte ou pas et là ce n’est pas correcte. La démarche des lobbies homosexuels s’apparente à celle des sectes (ils essaient de faire passer une propagande pour de la tolérance STOP!)

    5 février 2010 à 15 h 36 min
  • Anonyme Répondre

    Bien vu…

    Attendons de voir rappliquer les partisans de l’homosexualité politique.

    4 février 2010 à 18 h 06 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *