Violences inter-ethniques en Corrèze

Posté le juillet 31, 2013, 10:10
2 mins

L’affaire du quartier des Chapélies à Brive, dans laquelle des heurts violents ont opposé des « jeunes » à des militaires du 126e RI, ne déroge pas à l’enfumage des socialistes qui nous gouvernent.

Nous allons naturellement être accusés (je suis tête de liste pour les prochaines municipales à Brive) de faire de la récupération politique en parlant de ces heurts qui viennent de se dérouler dans le quartier des Chapélies. Mais, si nous ne le faisions pas, nous manquerions à notre devoir de défense des valeurs républicaines de notre pays – et à notre devoir d’information des brivistes. Valeurs aujourd’hui trop souvent bafouées par la classe politique qui n’a qu’un objectif : défendre ses avantages.

Le PS est éliminé de tous les scrutins. Sa solution est donc de faire voter les étrangers en leur promettant toujours plus.

À l’opposé, les militaires se joignent au peuple, comme en Égypte. Il me semble d’ailleurs qu’il serait préférable, plutôt que d’envoyer les nôtres en Afghanistan, en Irak, en Libye ou au Mali, de les employer à régler les problèmes de la « racaille » chez nous.

Et il me semble inutile de tendre une oreille attentive à ces « incivilisés », qui n’ont qu’une méthode – comme à Trappes – : le mensonge.

Ces violences aux Chapélies ont été passées sous silence médiatique. Et, tout spécialement, le fait qu’une jeune femme de militaire, enceinte, a perdu son enfant, probablement des suites de cette agression dramatique. C’est là le point de départ de toute l’affaire (et des représailles dont sont accusés les militaires). Mais on voudrait faire porter le chapeau à nos militaires du 126e RI!

La maxime bien connue de Jacques Rueff reste d’actualité : « Soyez socialiste, soyez libéral, mais ne soyez pas menteur ! » Elle est, hélas, bien mal observée par nos dirigeants…

Daniel Ponthier

Candidat du Rassemblement
Bleu marine
aux municipales de Brive

Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

4 réponses à l'article : Violences inter-ethniques en Corrèze

  1. Claude Roland

    08/08/2013

    Il est vrai que nos troupes d’élites seraient mieux chez nous à défendre notre sol au lieu de servir aux politiques de nos dirigeants qui se mêlent de tout dans le monde en jouant aux micro-gendarmes plutôt que de résoudre les problèmes de la France.
    les heurts entre militaires et racaille ne sont pas nouveaux. Les RiMa ont déjà donné. C’est de la provoc.

    Répondre
  2. Roban

    31/07/2013

     » Il me semble d’ailleurs qu’il serait préférable, plutôt que d’envoyer les nôtres en Afghanistan, en Irak, en Libye ou au Mali, de les employer à régler les problèmes de la « racaille » chez nous. »
    C’est exactement mon point de vue que j’ai déjà exprimé sur plusieurs blogs.

    Répondre
  3. BRENUS

    31/07/2013

    Jaurès va vous expliquer que les troufions ont honteusement agressé ces gentills « divers » en mettant en avant une femme enceinte pour qu’elle avorte de force. Les gendarmes soucieux de leur avancement ne manqueront pas de faire un rapport dans ce sens. Certains ont prétendu que ces pandores se sont surtout intéressés a interpeller les militaires, mais surtout pas les autres Peut être que si l’une de leurs femmse est massacrée ils bougeront, mais pas sur. L’initiative punitive, c’est pour les manifestants en famille avec moutards en poucettess anti-mariage gay avec qui on ne risque rien et qui ne foutront pas le feu a vos voitures, eux.

    Répondre
    • 01/08/2013

      Jaures se fait discret ces temps-ci. Normal : 9 semaines de congés payés + 45 jours de RTT à nos frais… 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)