Vos enfants n’échapperons plus à la “mixité sociale”

Posté le 19 octobre , 2015, 8:54
26 secs

 

HOLLANDE
Selon le journal Libération, la ministre de l’Education nationale travaille actuellement à une modification de la carte scolaire.

Najat Vallaud-Belkacem devrait annoncer début novembre une série d’expérimentations dans une petite dizaine de départements. 

Depuis plusieurs mois, le cabinet de la ministre planche, en toute discrétion, avec ces départements pilotes. Etude précise des quartiers, rue par rue, observation des catégories socioprofessionnelles des habitants… tout est étudié avec précision. L’une des pistes envisagées serait de faire en sorte que les départements attribuent plusieurs collèges à un secteur. L’Etat se chargerait ensuite d’affecter les élèves dans tel ou tel établissement en fonction des origines sociales. Stéphane Troussel, président socialiste du conseil départemental de Seine-Saint-Denis a notamment reconnu faire partie des élus volontaires pour réfléchir.

Le gouvernement s’est fixé pour objectif de favoriser la mixité sociale, notamment depuis les attentats de janvier. Le Premier ministre Manuel Valls avait alors dénoncé «l’apartheid social» subie par certains quartiers. 

(Source)

46 Commentaires sur : Vos enfants n’échapperons plus à la “mixité sociale”

  1. 20 octobre 2015

    Il faut à la France, un apport de sang germanique, selon De Gaulle !
    D’accord, plutôt qu’un apport de la Mecque !

    Répondre
  2. Dextre

    20 octobre 2015

    “Vos enfants n’échapperont”, c’est mieux que “échapperons”.

    Répondre
  3. druant philippe

    20 octobre 2015

    “Quel pays pourrait fonctionner avec autant de personnes « hostiles » ?
    Pourquoi « mélanger » des enfants avec d’autres d’origine différente serait « un sacrifice » ”

    Vous n’ êtes vraiment qu’ un balai de chiottes , les FDS aiment tellement la compagnie des gnoules que des collèges entiers leur sont abandonné .
    Un collège composé exclusivement de FDS (la meilleure hypothèse) ou d’ un mélange d’ Européens verra son niveau croître car il y a homogénéité .

    Vos chers étrangers perçoivent des alloc , ce qui les maintient en léthargie .

    Répondre
    • Jaures

      20 octobre 2015

      Il y a très peu d’étrangers en Dordogne, dans la Manche ou le Cantal. Les résultats y sont-ils meilleurs que dans les autres départements ?

      Répondre
      • 20 octobre 2015

        Oui JoJo en Dordogne, Manche, Cantal les résultats sont meilleurs, surtout en ce qui concerne l’Histoire, la Géo, et les Sciences. Meilleurs qu’à Paris du moins !

        Répondre
        • Jaures

          21 octobre 2015

          Sur quelles études basez-vous cette affirmation ?
          Si on regarde les résultats du bac en 2015, ces 3 départements occupent respectivement les 17ème, 27ème et 43ème rang.
          Paris est classé 23ème.

          Répondre
      • 23 octobre 2015

        Jaurès la France aux Françaises et Français de souche – compris ?

        Répondre
  4. Trannod

    20 octobre 2015

    Il me semble que les parents sont libre du choix de l’établissement dans le cadre de ma carte scolaire
    pourquoi ce choix serait il fait pas des fonctionnaires
    et dites moi pourquoi une grande majorités des profs mettent leurs marmots dans le privée

    Répondre
    • Jaures

      20 octobre 2015

      Non. Les élèves doivent intégrer l’établissement de leur secteur sauf dérogation individuelle.
      L’assouplissement de la carte scolaire mise en place par Sarkozy a été une escroquerie car les établissements auxquels ont postulé les élèves hors secteur étaient pour la plupart déjà complets.
      Enfin, sur quelle enquête vous basez-vous pour affirmer “qu’une grande majorité des profs mettent leurs marmots dans le privé” ?

      Répondre
      • Boutté

        20 octobre 2015

        J’ai enseigné deux ans durant et j’avais des enfants d’enseignants du privé mais ne saurais dire dans quelle proportion . 1O ans plus tard, arrivant dans une nouvelle ville je me suis soumis au dictat de la Mairie (St.Germ/Laye) pour l’inscription de mes enfants . Les 2 plus jeunes en primaire sont rentrés tout fiers de l’école à midi trouvant extraordinaire que leurs petits camarades “parlent tous Latin” . Renseignements pris ils parlaient Portugais .

        Répondre
      • 20 octobre 2015

        Jaurès vous qui êtes un “grand démocrasse”, vous devriez suggérer que les petits hollandais aillent à l’école avec les handicapés mentaux; c’est ça votre idéal démocratique, non?

        Répondre
      • David Dom972

        20 octobre 2015

        Mr Jaurès, aucune enquête officielle n’est encore parue pour confirmer que la majorité des enseignants du public, ont leurs enfants dans le privé. Mais en tant que parent, et notamment représentant de parents d’élèves, sur le terrain, j’ai découvert ce triste constat. Les enseignants du public, ne croient plus à l’école publique. Car ils assistent comme nous-même parents, à une déconstruction de l’école, à cause du nivellement par le bas. Ayant moi-même des enfants de deux générations différentes, je peux comparer. Ceux qui sont nés dans les années 1990-1995, s’en sortent pas mal. Par contre ceux qui sont des années 2000, c’est une catastrophe. Alors de grâce, si vous n’êtes plus sur le terrain, arrêtez de faire des commentaires sur des sujets que vous ne maîtrisez pas. Il y a des ministres qui méritent la guillotine, car leurs lois participent à un génocide de générations de français, surtout de conditions modestes. Demandez à ces ministres, où sont inscris leurs enfants, dans le public ou le privé ?

        Répondre
        • Jaures

          20 octobre 2015

          Il n’y a aucune étude qui affirme que les enfants d’enseignants vont majoritairement dans le privé. Par contre, toutes les études montrent que ce sont les enfants d’enseignants qui réussissent le mieux alors qu’ils n’habitent pas les quartiers chics. Pourquoi ?
          Parce que les enseignants connaissent l’intérêt de l’école et de la réussite scolaire. Ils savent traiter les lacunes dés leur détection. Ils savent également que l’environnement culturel est décisif: les enseignants emmènent leurs enfants dans les médiathèques, au spectacle, au musée,…
          L’environnement des enseignants est également propice à l’étude: livres, matériel pédagogique,…
          Ils détectent également les meilleurs professionnels dans une école et insistent pour mettre leur enfant dans leur classe.
          Mais surtout, à la maison, l’école est valorisée et son intérêt sans cesse ressassée ce qui est décisif pour l’investissement des enfants.
          C’est ce que disent les études et on comprend qu’il est inutile dés lors pour les enseignants d’inscrire leurs enfants dans le privé.

          Répondre
      • 21 octobre 2015

        Jaurès vous parlez tel un instit jacobin; vous n’évoluez pas; vous êtes un demeuré !

        Répondre
  5. Lyle

    20 octobre 2015

    Sur ma liste d’avant j’avais oublié la pimprenelle pour l’éducation , chapeau la destruction, mais les parents peuvent veiller au grain, et la tournesol qui détruit la santé car il n’y a bientôt plus que les vieux , surtout pas les illégaux qui ne pourront plus se soigner.

    Répondre
  6. 20 octobre 2015

    ” Mixité sociale” quelle ânerie !
    Ce n’est pas en installant sur les mêmes bancs de l’école des chats et des souris qu’on pourra amélioré l’ambiance et les résultats du dressage ( ou de l’instruction )!

    Répondre
  7. BRENUS

    20 octobre 2015

    La “mixité sociale” ? Quelle hypocrisie ! Pourquoi ne pas nommer les choses et user de circonlocutions pour ne pas parler de mixité ETHNIQUE tout simplement?. Et j’ajouterai de mixité RELIGIEUSE puisque la religion d’amour a pris une telle emprise dans les écoles que l’on n’ose même plus enseigner l’histoire réelle de peur de déplaire aux muzz ou de se faire casser la gueule. N’importe quel parent soucieux de préserver les chances de réussite de ses enfants cherchera tous les moyens de ne pas les voir sombrer comme le souhaite en fait cette équipe de fumistes. Lesquels se garderont bien d’envoyer leur propres chiarres dans ces abattoirs. La merde, c’est bon pour les autres , surtout du point de vue socialo.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      20 octobre 2015

      il faut aussi prendre en compte qu’ une petite dizaine d’ associations sportives ( naturellement … de foot … pas de … tennis 92 ) sont dans le collimateur des services du renseignement intérieur pour ” radicalisation ” ; ces clubs ( pas du tout ” échangistes ” ! ) reçoivent des … subventions … publiques attribuées ,sans doute, dans le cadre de la ” lutte républicaine pour l’ intégration ” ! la mixité c’ est aussi ça, mais cela dépend de ce que vous mettez dans le … mixeur !

      Répondre
      • 20 octobre 2015

        Caillou oui à la mitraillette + bazoukas – et ça presse

        Répondre
  8. Serge-Jean P.Peur

    20 octobre 2015

    Si les castes politiques et médiatiques donnaient l’exemple en mettant leurs rejetons dans les écoles bien cosmopolites,peut-être que les parents d’élèves y adhéreraient à la mixité sociale,mais j’en doute?

    Répondre
    • 21 octobre 2015

      Serge P.Peur@ les Hébreux prônent le métissage entre non-Juifs; et tout e contraire quant à eux ! Faux pas se moquer des braves !

      Répondre
  9. quinctius cincinnatus

    19 octobre 2015

    la Politique ( ici scolaire ) c’ est comme l ‘ algèbre, l’ électricité, ou la comptabilité: il y a la ségrégation ” négative ” et la ségrégation ” positive ” ! mais il y a surtout la … neutralité ( qu’ ils disent ! )

    Répondre
  10. Janvier

    19 octobre 2015

    Ça s’appelle du fichage. Et on arrive aux statistiques ethniques : trop de whites, trop de blancos. Bon, il reste le privé. Et si on a la carte PS on aura pas trop de mixité

    Répondre
  11. vozuti

    19 octobre 2015

    “Le gouvernement s’est fixé pour objectif de favoriser la mixité sociale, notamment depuis les attentats de janvier”
    en d’autres termes, accélérer le métissage pour pour éviter les attentats, ou encore plus clairement… si vous ne voulez pas vous faire massacrer, dépêchez vous de vous mélanger avec l’envahisseur… c’est la seule solution puisqu’il est hors de question d’arrêter l’invasion.

    Répondre
    • Jaures

      19 octobre 2015

      Quelle bêtise ! Les terroristes ont, comme M. Merah attaqué la France métissée: des journalistes antiracistes, des policiers issus de l’immigration, une jeune antillaise, des Juifs français.
      Merah avait fait de même: 3 soldats d’origine nord -africaine et 4 juifs, tous détenteurs de la double nationalité.
      Je ne sais pas ce qui peut vous sauver d’un terroriste mais surement pas vos origines.

      Répondre
      • vozuti

        19 octobre 2015

        ce n’est pas moi qui le dit, c’est le journal libération et le gouvernement;mais si vous pensez qu’un simple métissage ne suffit pas,c’est qu’il faut aussi devenir de bons musulmans… mais les français ne sont pas encore mûrs pour entendre ça, attendez quelques années avant de leur dire.

        Répondre
        • Jaures

          19 octobre 2015

          Ah bon ! C’est écrit dans “Libération” ! Effectivement alors ce n’est pas vous qui le dîtes.
          Mais alors, vous, qu’est-ce que vous en dîtes ?

          Répondre
          • vozuti

            20 octobre 2015

            ce que j’en dit?
            personnellement, si des gens sont hostiles, je ne les invite pas chez moi,ou je les vire avant d’être débordé…et le problème est réglé.
            mais ceux qui votent umps pensent qu’il faut inviter toujours plus de gens hostiles chez soi,et si possible faire l’amour avec pour faciliter la communication. (je plaisantes à peine).
            les français veulent mélanger leurs enfants avec les arabes? ils sont prêts à sacrifier leurs enfants pour faire plaisir à hollande,juppé ou sarkosy? ok,c’est leur choix.

          • Jaures

            20 octobre 2015

            Vozuti, il y a 6 millions d’étrangers sur le territoire français.
            Quel pays pourrait fonctionner avec autant de personnes “hostiles” ?
            Pourquoi “mélanger” des enfants avec d’autres d’origine différente serait “un sacrifice” ? Avez-vous si peu de considération pour nos enfants pour penser que le simple contact avec un autre d’origine “arabe” ruinerait sa scolarité ?
            La meilleure bachelière 2014 s’appelle Myriam Bourhail, élève d’origine marocaine. Actuellement en faculté de médecine, c’est peut-être elle qui vous pratiquera dans quelques années une plastie mitrale.

      • 20 octobre 2015

        Jaurès – ben oui, les sémites s’entretuent mais il serait urgent quils aillent au-delà de la Méditerranée pour se liquider réciproquement, et non en France. La France souhaite devenir une grande Suisse !

        Répondre
    • 21 octobre 2015

      vozuti@ le métissage comme antidote par rapport au terrorisme ? Dans ce cas les juifs aussi devront se métisser avec des non-juifs – non mais !

      Répondre
  12. 19 octobre 2015

    Rien ne paraît devoir arrêter la gangrène arabo-islmamo-africano-socialiste qui ronge la société française.
    Chaque jour supplémentaire de socialisme, c’est un jour de plus de détricotage de la société française.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      19 octobre 2015

      en détricotant, on fait sa … pelote ! remarquez que Sarkozy n’ était pas mal non plus !

      Répondre
    • 23 octobre 2015

      de Soyer au sujet de la gangrè il faut compléter , à savoir la gangrène Israelo-arabo-islamiste, et affricaine !

      Répondre
  13. quinctius cincinnatus

    19 octobre 2015

    de mon temps et pour l’ avoir vécu, la mixité sociale c’ était un ascenseur qui ( vous ) montait dans les étages, maintenant c’ est un monte-charges qui vous descend dans les sous-sols, les caves, et les voies ( de ) garages … tout le monde encore et toujours plus bas … sauf bien entendu pour ceux qui ont les ” moyens ” financiers et / ou qui se sentent personnellement responsables de l’ avenir de leurs enfants et de leur Pays , mais cela demande des sacrifices et de renoncer à l’ idéologie ” égalitariste ” … qui est une une véritable glu intellectuelle !

    Répondre
    • Jaures

      19 octobre 2015

      Que veut dire “de mon temps” ?
      De tous temps la reproduction sociale a été majoritaire. Après s’être amoindrie dans les années 70-80, elle se constate à nouveau. Pas trop au niveau des classes moyennes où les enfants arrivent à suivre des études supérieures, mais au niveau des enfants des familles les plus défavorisées dont le parcours scolaire se heurte à de multiples obstacles.
      Que veut dire “idéologie égalitariste” ? La seule égalité qui vaille est l’égalité des chances. Demandons nous simplement comment un enfant issu d’une famille de smicards, monoparentale,touchée par le chômage,…puisse accéder à des études lui permettant une insertion sociale réussie.
      L’égalité ce n’est pas proclamer que tout le monde peut devenir chirurgien, ingénieur ou prix Nobel mais que celui qui en a l’ambition et les capacités ne soit pas amené à y renoncer pour des raison économiques ou sociales.
      Dans “Anna Karénine”, Tolstoï décrit Levine parcourant ses terres et se demandant en voyant ses paysans au travail combien d’entre eux, en d’autres circonstances, seraient devenus des génies admirés de tous.
      C’est sur ces circonstances qu’il faut travailler pour que l’avenir de chacun ne soit pas tracé dés la maternité.

      Répondre
      • mc2

        19 octobre 2015

        @Jaurès:
        Assez d’accord avec vous pour une fois.

        Le problème n’est -il pas que les instituteurs, pardon les maîtres des écoles, n’ont plus le droit de reconnaître les petits élèves plus doués que les autres et de les propulser (avec l’aide des bourses ad hoc) vers des filières et des établissements plus adaptés à leurs talents?

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          19 octobre 2015

          Soyez à date ! on dit : PROFESSEURS des écoles ! mais le problème n’ est pas SEULEMENT là où vous le situez ; il est aussi, d’une part dans les programmes, et, parfois et malheureusement, d’ autre part dans le renoncement des ” professeurs ” , renoncement qui a de multiples causes la plus connue étant qu’ on ne peut pas à la fois enseigner et se consacrer à la ” discipline ” surtout si votre ” hiérarchie “, politisée, sans quoi elle n’ occuperait pas le sommet de la pyramide de décision, ne vous soutient pas et parfois même vous sanctionne

          Répondre
          • mc2

            19 octobre 2015

            @cincinnatus:
            Pan sur le bec!
            Comment ai-je pu énoncer un concept aussi rétrograde que celui de MAITRE?

            A propos, sans doute suis-je un peu vieux jeu et abominablement superficiel, mais n’y aurait-il pas dans la salle un professeur assez exigeant pour faire corriger l’abominable faute d’orthographe qui avilit le titre de cet article?

          • quinctius cincinnatus

            19 octobre 2015

            j’ avoue que la faute m’ avait échappé ( à dire le vrai je n ‘ai pas même lu le titre et, donc, encore moins l’ article ) .J ‘ aimais bien INSTITUTEUR : celui qui INSTRUIT , moins PROFESSEUR celui qui PROFESSE car on peut ” professer ” n’ importe quelle ” opinion ” même la plus absurde, si vous voyez ce que je sous-entend malignement

        • Jaures

          19 octobre 2015

          Je ne pense pas que le problème se situe à ce niveau.
          Il y a en France un collège unique où les programmes sont identiques. Les professeurs des écoles n’ont donc pas à orienter les élèves vers des établissements spécifiques qui appliquent de toutes façons le même programme.
          Le problème au collège est de deux ordres. D’une part il y est impossible pour les élèves en difficulté de refaire leur retard (ceux qui ont assisté à des conseils de classe comme parents d’élève le savent: un enfant qui a 10 de moyenne en 6ème sera en échec en 3ème. Les exceptions sont rarissimes.), d’autre part, les meilleurs élèves (notamment les filles) limitent leurs ambitions selon leur origine sociale pour diverses raisons: mauvaise image de soi, stéréotypes sociaux, nécessité économique d’études courtes, transports (il y a autant de grandes écoles à Neuilly/Seine, que dans toute la Seine St Denis), environnement culturel (maitrise des langues étrangères, culture générale,…), etc…
          On voit qu’il s’agit d’agir dans les 2 sens: un soutien plus individualisé et permanent pour les élèves en difficulté (voir le modèle finlandais), des investissements dans les zones où les orientations ambitieuses sont en déficit (transports, grandes écoles, universités décentralisées,…).

          Répondre
      • quinctius cincinnatus

        19 octobre 2015

        de quoi vous mêlez vous ? …

        Répondre
      • quinctius cincinnatus

        19 octobre 2015

        ” en politique, parler pour dire n’ importe quoi et ne rien dire pour parler, sont les deux principes majeurs de ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l’ ouvrir ”

        Pierre DAC

        Répondre
  14. Md'O.

    19 octobre 2015

    Le “tout formatage” de la société française est-il fantasme, impression, simple vue de l’esprit ou mauvais procès d’intention fait au gouvernement ? …

    Répondre
    • pyramide doree

      19 octobre 2015

      Eux s’attribuent le droit de faire de la discrimination ethnique.
      État totalitaire ?

      Répondre

Répondre

  • (pas publié)