Vote du mariage homosexuel : une victoire à la Pyrrhus

Posté le 18 février , 2013, 8:16
3 mins

Communiqué de Jacques Myard,

député de la Nation, maire de Maisons-Laffitte, président du Cercle Nation et République,

le 13 février 2013

Majoritaire au sein de l’Assemblée nationale, la gauche a fait adopter en première lecture hier le projet de loi sur le mariage homosexuel par 100 voix d’écart, 329 voix contre 229 voix. 

Elle a gagné la bataille légale, en toute logique arithmétique et en imposant la discipline dans ses rangs, malgré la gravité de l’enjeu qui appelait la conscience de chacun. 

Cela étant, elle n’a pas fait le plein des voix – en particulier dans la France ultramarine – et surtout, elle a d’ores et déjà perdu la légitimité politique dans notre pays. 

Les manifestations massives des Français contre le projet de loi, le nombre exceptionnel des pétitions, le désaccord de la plupart des élus, officiers d’état civil, confirment la profonde division et inquiétude des Français.

Ce projet de loi, en effet, qui nie la dualité sexuelle, constitutive de l’humanité, emporte des conséquences extrêmement graves sur la famille et la filiation dont il bouleverse les fondements, sur le droit de l’enfant à avoir un père et une mère qu’il bafoue, sur l’accès des couples homosexuels à la PMA et à la GPA qu’il ne pourra longtemps éluder. 

Un enjeu de telle ampleur commandait l’organisation d’états généraux et la consultation de nos concitoyens à travers un référendum.

Las, le Gouvernement socialiste, autiste, a choisi le passage en force, négligeant les réserves des instances les plus respectées de nos institutions, le Conseil d’Etat, le défenseur des droits, le Conseil national de bioéthique, l’Académie des sciences morales et de Médecine, le Conseil supérieur de l’adoption et d’autres encore sans oublier l’ensemble des représentants des cultes.

Avec ce projet, il coupe la France de l’adoption internationale (qui représente 80% des adoptions), la Chine et la Russie, entre autres, se refusant à confier des enfants aux pays légalisant le mariage homosexuel.

Cette victoire est une victoire à la Pyrrhus !

Désormais, le combat se poursuit au Sénat qui commencera le 2 avril l’examen du projet de loi et sur tout le territoire, car le peuple français, entré en résistance, continue de se mobiliser massivement. 

Jacques Myard est déterminé à poursuivre le combat : il sera présent aux côtés de nos concitoyens à la manifestation du 24 mars sur les Champs- Elysées. Le peuple doit être enfin entendu sur cette question majeure de société.

29 Commentaires sur : Vote du mariage homosexuel : une victoire à la Pyrrhus

  1. IOSA

    22 février 2013

    Jaurès@…

    Comme à l’accoutumée vous répondez à côté, même quand la question est claire.

    Néanmois 750 personnes se sont données la mort depuis 2008, c’est regrettable si cette information est vraie.

    Mais maintenant que vous êtes au pouvoir depuis avant le suicide par immolation, les choses vont changées ?

    Parce que là sur ce coup malheureux, il est tout a fait évident que les vôtres n’ont absolument rien fait pour que celà n’arrive plus du tout …

    Alors, A QUAND LE CHANGEMENT ???

    En réalité, les chômeurs vont toujours continuer a crever, le changement ne viendra jamais, sauf pour vos cousins les syndicats qui continueront à mettre les salariés futurs chômeurs dans la position du méchoui.

    TITAN celà vous dit quelque chose ?

    IOSA

    Répondre
  2. Banro

    20 février 2013

    Il est regrétable que l’ENSEMBLE de la droite n’ait pas voter contre cette loi ! Les 100 voix manquentes y étaient.

    Répondre
    • IOSA

      23 février 2013

      Ha ha ha ha , mais vous rêvez !

      La droite ? quelle droite ? celle qui est la gauche héritière du nabot ?

      UMPS ne votera jamais contre et s’abtiendra pour que celà passe.

      IOSA

      Répondre
      • Banro

        23 février 2013

        Il m’arrive effectivement de rêver, merci de vous en inquiéter !
        Ainsi une majorité de droite comme de gauche serait homo ?
        Vous en êtes ?

        Répondre
  3. Shadok

    19 février 2013

    L’analyse la plus percutante, la plus intelligente et la plus profonde sur le sujet du mariage homo par Bertrand Vergely.

    ” Le mariage gay qui nous propose une grande noyade collective dans l’amour n’est pas raisonnable. La mise en question de la distinction entre homme femme ravalée au rang de pratique sexuelle n’est pas raisonnable. Vouloir avoir un enfant à tout prix en recourant soit à l’adoption, soit à un père donateur, soit à une mère porteuse n’est pas raisonnable. Ne plus parler de père et de mère mais de deux pères ou de deux mères n’est pas raisonnable. En un mot, bidouiller une famille grâce à un montage juridico-médical et appeler cela famille n’est pas raisonnable. Les mots ont du sens quand ils renvoient à une réalité. Quand ils ne sont plus que ce que l’on décide qu’ils doivent être, on n’est plus dans le domaine du sens, mais de la confusion. Le règne de la confusion, sa dictature et avec elle la confusion des esprits et des comportements, n’est-ce pas ce dont nous souffrons déjà et qui risque de nous engloutir ? Est-il besoin d’en rajouter ?”

    Bertrand VERGELY.

    Suite dans http://halleyjc.blog.lemonde.fr/2013/01/14/le-mariage-gay-ou-la-dictature-de-la-confusion-bertrand-vergely-philosophe-et-theologien-francais/

    Répondre
  4. paulau

    19 février 2013

    La demande de mariage de la part du milieu gay trouve sa source dans une confusion de vocabulaire.

    Un homme uni à un homme, une femme unie à une femme, constituent des unions qui rejettent l’altérité sexuelle et ne peuvent , sauf à faire appel à un tiers ( location d’utérus, don de sperme pour la pma ), faire d’enfants.

    L’union d’un homme et une femme elle, fait vivre, elle, l’altérité sexuelle, et peut permettre d’engendrer des enfants.

    L ‘union homosexuelle est donc différente de l’union hétérosexuelle. De ce fait, un même mot ne peut les définir, il faut, puisque l’on peut distinguer ces deux types d’unions, employer pour chacune d’elle un mot spécifique.
    On peut préconiser d’utiliser le mot couple pour l’union hétérosexuelle et un autre mot, paire par exemple pour les unions homosexuelles puisque ces unions unissent des personnes de sexe identique.

    Toute confusion dans les termes entraîne une confusion dans la perception de ces deux réalités différentes que sont l’union hétérosexuelles et l’union homosexuelles.
    Cette confusion peut amener à souhaiter un même régime juridique , en l’occurrence le mariage, pour des unions qui sont différentes.

    Répondre
  5. Jaures

    19 février 2013

    Iosa, il ne faut pas voir le monde par votre prisme. L’UNPS (prévention du suicide) a chiffré à 750 le nombre de chômeurs supplémentaires qui se sont tués depuis 2008 en raison de la crise. Et pas par immolation.
    Pluton, les premières femmes ministres sont apparues sous le gouvernement Blum. Le conseil national de la résistance a mis dés 1943 le vote des femmes dans son programme et l’a ensuite appliqué avec De Gaulle. Qu’il y ait également des phallocrates à gauche est un fait, mais toutes les avancées pour les femmes ont eu lieu avec l’appui de la gauche, bien souvent contre la droite.
    Par ailleurs, vous énoncez votre propre conception du mariage laquelle n’a pas valeur universelle. Le mariage, depuis qu’il est civil, n’a cessé d’évoluer. Le mariage homo n’est qu’une étape de plus mais rien ne vous oblige à vous y plier: si vous êtes homo, vous pouvez tout à fait renoncer au mariage.

    Répondre
    • Pluton92

      23 février 2013

      Jaures, toujours cette légende du CNR que les communistes adorent porter en médaille ! Comment croire qu’en 1943, en plein Paris occupé par un occupant sur les dents, des chefs de la résistance prennent le risque de se réunir pour discuter du droit de vote des femmes ? Et comment concevoir que l’on se soit fixé un programme aux avantages sociaux conséquents dans un pays ruiné et détruit par la guerre sans se préoccuper au préalable de relever le pays ? Il faut rester réaliste. Surtout quand on sait la tendance des membres non-communistes du CNR à se faire curieusement arrêter et être remplacés, non moins curieusement, par des communistes. Au point qu’à la fin de la guerre, le CNR n’était quasiment plus formé que de communistes dont on sait que le principal souci était la prise du pouvoir dans l’attente de l’arrivée de l’Armée rouge. Des communistes qui se sont vus attribuer tous les secteurs stratégiques : transports, énergie, mines, arsenaux, éducation nationale….et dont on paie aujourd’hui encore le prix fort.

      Quant à considérer tout ce qui change comme une avancée positive, il n’y a que la gauche pour le penser car elle ne sait vivre que sur des dogmes sans le moindre souci de réalisme. On arrive ainsi à cette ineptie parmi tant d’autres qu’est la parité hommes-femmes dans la politique ou ailleurs, quitte à mettre des nullités pour faire nombre. A voir l’état de délabrement actuel de notre société après plus de 30 ans de socialisme, peut-être serait plus urgent de s’occuper de choses sérieuses que de telles aberrations sociétales.

      Que le mariage civil ait évolué, il est resté fixé autour d’un homme et d’une femme. Il est resté valeur universelle dans toutes les civilisations et au travers des siècles. Sa récente et brutale apparition, son caractère simultané dans les pays de souche européenne, après une grossière propagande médiatique, et malgré une grave crise économique, je ne peux que douter fortement de son caractère spontané. Et jusqu’où irez-vous dans cette évolution ? A voir la photo de cette petite fille sur le dos de son père agitant le drapeau gay et serrant le poing lors de la manif du 27 janvier, à voir les slogans haineux et vulgaires, on peut se demander quel pouvoir destructeur est en train de se mettre en place.

      Répondre
  6. goasdoue

    19 février 2013

    Les temps ne sont plus aux paroles:”prends ton, fusil Grégoire”….

    Répondre
  7. Shadok

    19 février 2013

    L’analyse la plus percutante, la plus intelligente et le plus profonde sur le sujet.

    ” Le mariage gay ou la dictature de la confusion. Bertrand Vergely, philosophe et théologien français”

    ” En premier lieu, pour une simple question de réalité et de donnée objective, on ne peut pas mettre sur le même plan hétérosexualité et homosexualité, un homme et une femme n’étant pas la même chose que deux hommes et deux femmes. Les couples hétérosexuels ne sont pas des couples homosexuels ni les couples homosexuels des couples hétérosexuels. Établir une équivalence entre les deux revient à nier la réalité en opérant une grave confusion entre genre et pratique. Avant d’être une pratique, l’hétérosexualité est un genre et pas une pratique, alors que l’homosexualité est une pratique et non un genre. La preuve : pour être homosexuel, il faut d’abord être homme ou femme. Si demain, au nom de l’égalité, tout est mis sur le même plan, la pratique particulière dictant ses lois au genre, un processus dangereux va s’engager à savoir celui de la disparition à plus ou moins long terme de la différence sexuée. On va alors assister à un effet dictatorial. Pour que les homosexuels puissent exercer leur droit à l’égalité, l’humanité va être interdite de faire une différence entre homme et femme, voir dans l’hétérosexualité un fondement et non une pratique étant considéré comme une pratique discriminatoire. Une nouvelle humanité va voir alors le jour. Nous vivions jusqu’à présent dans un monde marqué par la différence. Nous allons connaître un monde nouveau fondé sur l’indifférenciation. Quand on sait que la différence est le propre du vivant et l’indifférencié le propre de la mort, un principe de mort va désormais servir de principe pour guider l’humanité.”

    http://www.orthodoxie.com/actualites/video-bertrand-vergely-sur-le-projet-de-loi-mariage-pour-tous/

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      19 février 2013

      D’accord avec votre analyse Shadok, l’utilisation du mot “couple” au masculin étant toutefois réservée à des personnes ou choses qui s’apparient c’est déjà là que réside le danger, exemples de non-couples: une paire de ciseaux, une paire de gendarmes, une paire d’as, une paire de coquins, etc….
      En s’appropriant illégitimement le mot “couple” la partie adverse a déjà pratiquement gagné la bataille et quand leurs opposants l’utilisent inconsciemment ils renforcent l’argumentation de leurs adversaires.

      Répondre
    • Jaures

      19 février 2013

      L’argumentaire est bien mince. Un couple homo est différent d’un couple hétéro, cela justifierait une différence de droits. Mais une femme est différente d’un homme: doit-on leur accorder également des droits distincts ? Cela était d’ailleurs le discours de ceux qui refusaient l’égalité des sexes.
      Ensuite, il conviendrait de définir quelles pratiques conviennent à chaque genre. Et pourquoi s’en tenir aux pratiques sexuelles ? Et pourquoi le mariage, qui n’est qu’une institution civile, devrait définir ces pratiques ? Tout cela ne tient pas. D’ailleurs, rien dans les augures négatives qu’on nous agite ne se vérifie dans les pays qui ont adopté le mariage homo.
      Et puis quoi ? Quelle modèle de société idéal nous laisse les tenants de la famille traditionnelle ? Quel âge d’or nous montre-t-elle qui amènerait pour le préserver les homos à renoncer à leurs droits et nous autres à les leur interdire ?

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        20 février 2013

        Jaures le 19 FÉVRIER 2013 À 10 H 23 MIN
        “D’ailleurs, rien dans les augures négatives qu’on nous agite ne se vérifie dans les pays qui ont adopté le mariage homo.”

        Le mariage homo est encore relativement récent dans les pays qui l’ont adopté, les dégats collatéraux apparaitront dans une génération voire plus.

        Dans un couple l’homme et la femme ont les mêmes droits cela ne veut pas dire qu’ils sont égaux mais complémentaires.
        Dans une paire homo les deux partenaires ont aussi les mêmes droits et en plus ils sont égaux mais ne seront jamais complémentaires, à moins que l’un des deux ne subisse une intervention chirurgicale ce qui nous ramène au premier cas.

        Répondre
    • quinctius cincinnatus

      19 février 2013

      conclusion:

      c’est le combat de l’égalité vs l’altérité

      ou si vous préférez du gender vs la génétique

      naturellement , si j’ose dire , les partisans du ” progrès ” sont , ce qui est paradoxale , pour ce qui est anti-naturel ( attention @ Jaurès le sophiste , je n’ai pas dit contre-nature… cela vous évitera d’avoir à exprimer ce qui fait votre marque sur le blog : une indignation foireuse )

      Répondre
  8. Philippe Coutel

    19 février 2013

    « Le lit de Procuste »

    Signification
    – Un supplice douloureux, une règle mesquine et tyrannique.
    – Une volonté d’imposer un modèle, une ÉGALISATION à tout prix.

    Origine
    Cette expression nous vient de la mythologie. Procuste (dit aussi Procruste) était un terrifiant brigand de l’Attique qui non seulement détroussait ses victimes, mais les faisait étendre sur un lit de fer avant d’étirer leurs membres au moyen de cordages ou leur coupait les pieds pour les mettre à la mesure du lit.

    Jusqu’au jour où Hercule est passé par là, et a imposé à Procuste de se coucher lui même sur le lit d’égalisation, et lui a donc coupé les pieds……..ou l’herbe sous le pied.

    Répondre
  9. IOSA

    19 février 2013

    Malgré la mort d’un homme par immolation, il faut surtout en déduire que cette pratique n’est pas française et que la multitude de faits similaires ne fait qu’affirmer, que l’on est plus du tout en France.

    Donc, il devient tout à fait normal sous un gouvernement socialo que les hommes et femmes sans travail se foutent le feu pour manifester leur douleur face a l’incapacité gouvernementale de droite comme de gauche.

    Par ailleurs, je souligne que Jaurès dans un autre post, indiquait posément la possibilité de défaire une loi par une autre loi, alors qu’attends donc le gouvernoeud actuel pour pondre enfin une vrai loi qui sert vraiment à la communauté ?

    Ben, dans l’incapacité d’être un bon Président, servile serviteur du Peuple Souverain, il va mettre bas des lois pour diviser et ceci afin de masquer toute l’incompétence du groupe socialiste, qui applique à la lettre ce que l’autre incompétent précédent voulait appliquer.

    La preuve, c’est que le groupe ump met déjà en place le retour de sarkosy en voulant nous faire croire qu’il sera le messie des ânes qui votent ( la populace française).

    Serions nous là à discuter de tout ceci avec Marine le Pen au pouvoir ?

    Certainement pas….Mais en attendant, le flamby pro-homo à pour projet de taxer les allocs et les vieux….pour mieux distribuer aux immigrés indigents qui ne vivent que de celà.

    Homos, il ne vous reste que peu de temps à jouir de cette loi du mariage pour tous, car la vérité vous allez la découvrir bientôt, lorsque tous vous serez parfaitement localisé sur le registre du mariage.

    Souvenez vous des rafles de la gestapo française, car que fera selon vous un gouvernement français musulman ?

    Bien du plaisir, je vous souhaite par la grace de la connerie socialiste.

    IOSA

    Répondre
  10. BRENUS

    18 février 2013

    Un problème de “fond” ?¨Pour certains manifestants pro-mariage gay vantant les bienfaits de la sodomie, je dirais que c’est surtout un problème de fondement. (voir les pancartes brandies par ces progressistes auto-déclarés et si chers a certains sur ce site.

    Répondre
  11. Jaures

    18 février 2013

    Hans, qui a dit qu’il s’agissait là d’un “problème de fond” ?
    C’est devenu un “problème de fond” pour ceux qui l’ont défini comme tel. Pour moi, il ne s’agit que d’aligner les droits des homosexuels sur ceux des hétéros, comme on le fit jadis pour les femmes avec les réticences émanant des mêmes conservateurs.
    Je rêve d’une manif d’un million de personnes demandant, après l’immolation d’un chômeur devant pôle emploi, que des moyens soient donnés pour accompagner les demandeurs d’emploi. Les chômeurs se donnent 6 fois plus la mort que les autres catégories de la population.
    J’étais frappé d’entendre tant de manifestants contre le mariage pour tous affirmer que c’était la première fois qu’ils manifestaient depuis 1984.
    Si peu de sujets de révolte ou d’indignation depuis ?

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      18 février 2013

      Comme toujours l’intervenant Jaures lit le blanc entre les caractères en noir. Il est est inutile de revenir sur ce que j’ai écrit, il suffit de le relire.
      Pour ce qui est du vrai fond ce gouvernement de clochemerles, qui ne l’oublions pas est du même bord que Jaures, ne sait pas l’aborder et cela Jaures ne l’a pas encore compris. Toutes les mesures bidons annoncées échoueront l’une après l’autre.
      Pour Jaures il y auras une excuse comme toujours, c’est parce que la dose n’aura pas été assez forte!
      À quoi bon lui expliquer les vrais remèdes il ne comprendra de toutes façons pas.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        19 février 2013

        ” il ne sait pas l’aborder [ le vrai fond ] ” … ce qui est à l’évidence paradoxale puis qu’il le touche !

        Répondre
    • quinctius cincinnatus

      18 février 2013

      on ne peut pas tout de même manifester tous les jours ( ou presque ) pour nos acquis sociaux on travaille nous qui n’en avons pas ! et manifester si vous êtes de droite c’est bien … que vous êtes fasciste … non ?

      Répondre
    • Pluton92

      18 février 2013

      Jaurès, ce ne sont pas les “conservateurs” qui ont supprimé ou retardé les droits des femmes, et notamment leur droit de vote, mais les prétendus “progressistes” ! A commencer par la révolution française. Les “progressistes” avaient peur du vote des femmes car ils considéraient qu’elles étaient trop influencées par l’église et donc plus conservatrices que les hommes. Et quand on a le pouvoir que ne ferait-on pas pour le garder !

      Et quelle analogie entre droits des femmes et droits des homosexuels ? Les homosexuels ont exactement les mêmes droits que les hétérosexuels. Ce sont les “couples” homosexuels qui n’ont pas les mêmes droits que les couples hétéros. Rien de plus normal puisqu’il n’y a pas égalité. Le mariage n’est pas fait pour constater la volonté de vivre ensemble de 2 êtres mais de créer l’environnement légal pour les parents et les enfants qui en naîtront. Faut-il vous rappeler que les couples homos sont stériles ?

      Pour le chômage, manifester pourquoi ? Qui est largement responsable de l’explosion du chômage et de son maintien à haut niveau depuis 35 ans ainsi que de toute la misère ? Ces mêmes “progressistes” dont l’attitude irresponsable et prétentieuse a créé les conditions pour détruire l’emploi et empêcher toute création. Normal puisque les pauvres sont leur fond de commerce. Il ne suffit pas “d’accompagner les demandeurs d’emplois” mais de laisser créer les conditions pour que les créateurs puissent créer des emplois. Pour cela il faudrait que les “progressistes”, en fait les vrais conservateurs, aient un peu plus de jugeote. Je suis prêt à aller manifester pour cette cause comme je l’ai fait le 13 janvier.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        19 février 2013

        il est bon de rappeler de temps à autre à @ Jaurès que sa dialectique est confuse … même si nous avons peu d’espoir(s) de le voir réfléchir en dehors de ses dogmes

        Répondre
  12. CRON

    18 février 2013

    J’approuve.

    Répondre
  13. HansImSchnoggeLoch

    18 février 2013

    Il est vrai qu’avec ce vote bas de gamme qui a accaparé l’énergie vitale de tout un pays pendant des semaines les problèmes de fond ont été remisés à la st glinglin.
    Le réveil va être brutal car tous les indicateurs économiques sont en chute libre.
    Le gouvernement d’incapables en place garde cependant encore un as, la votation des étrangers, carte qu’il va certainement abattre quand la pression deviendra intenable.
    Après cela le roi sera nul et les mensonges éhontés du candidat Normal seront aussi visibles à celles et ceux qui ont cru devoir voter pour un changement.

    Répondre
  14. Pluton92

    18 février 2013

    Monsieur le député

    J’approuve pleinement vos propos mais j’éprouve un doute quant à la sincérité du vote des députés UMP.

    Le 8 janvier 1994, il y a presque 20 ans !, le Parlement européen votait la résolution A3-0028/94 sur “l’égalité des droits pour les homosexuels et les lesbiennes dans la Communauté européenne”. Cette résolution avait bien sûr pour vocation de s’appliquer à tous les pays de la CE dont la France.

    Or cette résolution, incluant donc mariage et adoption pour les homosexuels, a été votée par l’écrasante majorité des députés du Parlement européen, sous-entendu y compris par les députés du PPE auquel appartenait le groupe des députés du RPR, ancêtre de l’UMP.

    Ce débat qui a eu lieu ces derniers jours à l’assemblée est-il autre chose qu’une pièce de théâtre destinée à laisser croire aux électeurs de l’UMP que ce parti défend avec acharnement leur opposition au “mariage” homo ?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      18 février 2013

      bien entendu la clause de conscience est fortement liée au lieu où vous envisagez de faire carrière politique …
      ainsi N. K. – M. s’est simplement …. abstenue … je me demande bien pourquoi , pas vous ?

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        19 février 2013

        idem pour Bruno Lemaire !

        Répondre

Répondre

  • (pas publié)