La Turquie et l’Allemagne

Posté le octobre 23, 2005, 12:00
6 mins

Nombreux sont ceux qui se demandent pourquoi la majorité des Turcs émigrés en Europe ont choisi de s’installer en Allemagne. C’est tout simple. Depuis 1880 environ, les relations entre l’Allemagne et la Turquie ont été très étroites. Aujourd’hui encore, plus de 20% des exportations turques sont dirigées vers l’Allemagne et 14% des importations en proviennent.
Toutefois, c’est le domaine militaire qui va le plus nous intéresser ici. En 1914, il y avait déjà plusieurs décennies que l’armée ottomane était plutôt germano-ottomane. Les fusils, les canons, la plupart des matériels étaient d’origine allemande. De nombreux officiers allaient se perfectionner en Allemagne et des instructeurs allemands entraînaient les troupes du sultan. L’intérêt de l’Allemagne était notamment motivé par la réalisation, qui lui avait été confiée, du chemin de fer de Constantinople à Bagdad, voie de communication vers le Golfe Persique qui aurait permis de doubler les Anglais.
C’est donc tout naturellement qu’en octobre 1914 l’empire ottoman s’est rangé aux côtés de l’Allemagne. Des généraux allemands, Liman von Sanders, von der Goltz, von Falkenhayn entre autres, plusieurs centaines d’officiers et plusieurs milliers d’hommes de troupe allemands sont alors venus épauler l’armée ottomane. Du matériel et beaucoup d’argent les accompagnaient. C’était l’époque du pangermanisme (réponse à l’expansionnisme colonial anglais, français et russe?). Un auteur allemand avait écrit : “Les petits peuples disparaissent et sont nécessairement absorbés par leurs voisins plus grands”, et un autre : “Organisons donc de grandes migrations forcées des peuples inférieurs ! La postérité nous en sera reconnaissante”. On voit qu’Hitler était déjà en germe.
Le gouvernement d’Istanbul appartenait alors au parti des Jeunes Turcs dont la doctrine était le “panturquisme”. On remarque la communauté de convictions. C’est au printemps et à l’été 1915 que furent organisés par les Jeunes Turcs la déportation et le massacre des Arméniens. La raison était, outre la naissance du nationalisme turc et l’influence de l’Islam, la sympathie affichée par les Arméniens pour ces autres chrétiens, les Russes, seuls à pouvoir les libérer. Or des Allemands  stationnés dans l’est de l’Anatolie, où furent exécutées des horreurs, y ont assisté. Aucun, semble-t-il, n’y a participé, mais la quasi totalité d’entre eux n’a rien fait pour protéger les victimes. Certains, néanmoins, ont eu une attitude courageuse. Un pasteur protestant, par exemple, est allé jusqu’à organiser un meeting à Berlin. Des catholiques, parmi lesquels deux députés, se sont efforcés aussi d’attirer l’attention de l’opinion publique. L’ambassadeur comte Wolff-Metternich a manifesté au grand vizir (premier ministre) sa désapprobation.
Cela étant, une question se  pose, à laquelle je n’ai pas trouvé de réponse : la déportation et l’extermination des Juifs par les nazis durant la deuxième guerre mondiale ont-t-elles été, dans une certaine mesure, un processus imitatif de la déportation et de l’extermination des Arméniens par les Turcs en 1915 ? Les déportations ont joué un rôle important dans l’histoire de l’empire ottoman.
Quoi qu’il en soit, le nazisme a été banni de la nation allemande qui a déploré ses crimes et s’est donné un régime de liberté et de tolérance. Au contraire, si des condamnations à mort par contumace ont été prononcées envers plusieurs anciens ministres Jeunes Turcs en 1919, alors que l’empire ottoman agonisait, Kemal Atatürk a fait plaider en 1923 à Lausanne, où le traité de paix se renégociait, l’innocence des Jeunes Turcs  et du peuple turc. Tous les gouvernements turcs successifs ont, depuis, conservé la même attitude contre toute évidence. Actuellement, un écrivain turc est inculpé à Istanbul pour avoir affirmé et déploré la réalité du génocide. La thèse officielle est que les Arméniens auraient été châtiés parce qu’ils étaient coupables de connivence avec l’ennemi russe. Et les femmes et les enfants, torturés, martyrisés par centaines de milliers ?
Nous n’aurions certainement jamais créé l’Union européenne avec les Allemands, s’ils avaient refusé de condamner les crimes du nazisme. Comment se fait-il que, malgré une décision du parlement français, nous fermions maintenant les yeux sur un génocide qui a odieusement tué entre un million et un million et demi d’êtres humains, et que nous laissions s’engager des négociations en vue de son adhésion avec un pays dont le moins que l’on puisse dire est qu’il est resté hyper nationaliste ?

32 réponses à l'article : La Turquie et l’Allemagne

  1. FrancTurk

    28/02/2007

    Oui…Il y a de quoi vous hurler au visage:

    Occupez-vous de votre propre histoire colonialiste et demandez "pardon" pour que vous puissiez au moins le droit de regarder ailleurs.

    Parlons aussi d’un evénement tragique bien plus récent, qui s’est déroulé aux portes de l’Europe.

    Mes propos concerne LE GENOCIDE DE SREBRENICZA!

    Srebrenicza… "C’était le 11 juillet 1995".
    A l’époque les médias avaient les yeux tournés vers cette ville de Bosnie Orientale.

    Une ville déclarée par l’ONU zone de sécurité. Cela voulait dire que l’Organisation des Nations Unies y garantissait la protection des populations musulmanes qui y avait été regroupées.

    Et pourtant ce 11 juillet 1995, les milices serbes prenaient la ville sans que la Forpronu commandé par le Général Morillon bouge le petit doigt…

    Ce type a fermé les yeux sur les atrocités commises au nom de l’amitié franco-serbe!

    Dans les jours qui suivirent, les hommes du commandant Mladic la nettoyère ethniquement. Les femmes et les enfants furent déplacés de forces, les hommes de plus de 16 ans furent abattus, mitraillés par groupe ou tués d’une balle dans la nuque. De 7 à 8.000 personnes furent ainsi massacrées parce qu’ils avaient cru l’ONU, écrit le journal.
    Et si Le Monde reparle de Srebrenicza aujourd’hui en gros titre de une, c’est parce que, six ans après les faits, la mission d’enquête de l’Assemblée nationale vient de rendre son rapport. Et il est sévère pour la France. et bien sûr pour l’ONU.

    Aujourd’hui, les atrocités de Srebrenicza sont reconnus par le Tribunal de La Haye en tant que GENOCIDE!

    L’HISTOIRE SE SOUVIENDRA DE LA FRANCE EN TANT QUE COMPLICE!

    Vous êtes citoyen d’un pays qui est champion du monde des donneurs de leçons. Votre performence sur ce point est à la hauteur de votre hypocrisie.

    Balayez donc devant votre porte avant de faire le moral aux turcs!

     

    Répondre
  2. opakize

    19/02/2007

    La plus part des français pense que la Turquie est un pays islamiques où les femmes sont soumis à des règles immonde. Je propose à ces personnes d’aller voir comment vivent les familles turques une grande surprise les attentes. Mais bon pour cela il faut enlever les masques.

    Lors des dernières élections M. J.M. LE PEN est arrivé au 2ème tour des présidentielles doit on en conclure que la France est un pays RACISTES ??????

    Non alors arreté avec les préjugés d’autre part ce ne sont pas les Turcs qui ont fait un génocide mais l’armée de l’Empire Ottoman commandé, la Turquie a été crée par ATTATURK le sauveur de la turquie des mains des colonisateur Anglais grecs et français après ces évènements.

    Il a instauré la république et une démocratie, les turcs votent, s’amusent, se cultivent et avance.

    Doit on tout accepter pour rentrer dans l’union européenne, eh bien NON.

    Et s’il vous plait tant d’instaurer la justice regardez d’abord vos erreurs et ensuite jugé les autres, ou en est l’Algérie , le Liban ? et toutes vos anciennes colonies ?

    Oui nous sommes la plupart des turcs musulmans et alors on est pas des monstres oui il ya du terrorisme mais chez vous aussi.

    ETA et les indépendantistes corses sont bien de chez vous mais nous on essaye de résoudre nos problèmes pour faire de la turquie un pays prospère et en paix alors si vous ne voulez pas de nous dans l’union tant mieux car dans les années à venir c’est vous qui viendrez taper à notre porte et non l’inverse.

    VIVE LA REPUBLIQUE LA DEMOCRATIE LA FRANCE ET LA TURQUIE;

     

     

     

    Répondre
  3. Gérard Pierre

    31/08/2006

    Tout d’abord, quelques données objectives et incontestables. La Turquie est un état d’Asie occidentale comprenant une toute petite extrémité sud-est de l’Europe balkanique. Elle est ouverte sur la mer Méditerranée au sud, sur la mer Egée à l’ouest et sur la mer Noire au nord. Son territoire actuel est limité au nord-ouest par la Bulgarie et la Grèce, au nord-est par la Géorgie, à l’est par l’Arménie, l’Azerbaïdjan ( République du Nakhitchavan ) et l’Iran et au sud par l’Iraq et la Syrie. Sa superficie est de 780 000 km². Elle est peuplée de soixante huit millions d’habitants et a pour capitale Ankara. Par ailleurs, le génocide arménien est aujourd’hui un fait historiquement avéré et universellement reconnu. Seuls les négationistes invétérés en contestent encore la réalité. Voilà pour les données objectives. A présent, observons, méditons pour celles et ceux qui le voudront et comprenons pour celles et ceux qui le pourront. Candidate controversée à l’entrée dans la communauté européenne, la Turquie pourrait constituer un cheval de Troie inespéré pour permettre demain à l’islamisme de s’engouffrer encore plus aisément dans l’Europe. A y regarder sans parti pris, elle a autant vocation à être européenne que la France à être américaine en raison de la position géographique de Saint-Pierre-et-Miquelon. Un vaste jeu de menteur a démarré. Des  » négociations se sont ouvertes « . Les Turcs s’y sont montrés intraitables dés le départ, ce qui augure de l’humilité avec laquelle ils entendent traiter le dossier de leur insistante adhésion. On nous assure que ces  » négociations  » vont durer des années et que négocier ne signifie pas aboutir. De qui se moque-t-on ?….. des Turcs que l’on prétend soumettre à une sorte d’échelle de perroquet pour leur dire in fine:  » et bien non, tout bien réfléchi, on ne veut pas de vous !  » ? ? ? ? …….. ou bien des Européens auxquels une commission composée de  » spécialistes sachant mieux que le peuple ce qui est bon pour les peuples  » enfilera une décisiopn sans appel le moment venu ? ? ? ? ….. Quel serait, par exemple, au sein d’une défense européenne composée d’une juxtaposition de forces nationales budgétairement anémiées, le rôle d’une armée turque de huit cent mille hommes dirigée par trente cinq mille officiers ? Il sera bien difficile aux représentants de nos souverainetés nationales asphyxiées de cantonner à la photocopieuse de l’état-major une telle force dont le commandant en chef est en réalité le numéro deux de la nation ottomane ! ! ! Le résultat du référendum du 29 mai 2005 n’a décidément pas contribué à éclairer celles et ceux qui, en toutes circonstances, continuent à vivre dans l’aveuglement de leur propre brillance…. et 2007 n’augure rien de bon !

    Répondre
  4. mnemosyne_64

    13/03/2006

    http://www.armenews.com/IMG/arton21211.jpg La LICRA appelle ses adhérents, amis et sympathisants à se joindre à la manifestation organisée ce mercredi 15 mars 2006 à 18h30 devant l’ambassade d’Allemagne 13/15 avenue Franklin D. Roosevelt Paris 8ème pour protester contre les commémorations qui se tiennent cette semaine à Berlin en hommage à Talaat Pacha, ordonnateur du génocide arménien. Information : 01.45.08.08.08.

    Répondre
  5. DEGOUTE.....

    28/10/2005

    BONJOUR, JE SUIS REVOLTE DE VOIR QUE LES MESSAGES DE TALAAT VEINSTEIN ET UN ARMENIEN QUI DIT LA VERITE SOIT ENCORE LISIBLE!!!!!!!!!!!!OU SONT LES MEDIATEURS!!!!!!!!!

    Répondre
  6. TL

    27/10/2005

    les témoignages de ce forum confirment le comportement du gouvernement Turc: le génocide arménien connait pas. Dont acte.

    Répondre
  7. Gitec

    27/10/2005

    A l’administrateur : Pouvez-vous supprimer les messages de Talaat Veinstein ainsi que Un arménien qui dit la vérité . Ces messages sont de type négationnistes voires haineux : Que signifie ‘ Malheur aux vaincus! ‘ ‘ Maintenant, il ne reste plus qu’à finir le travail…. ‘ Je vous rappelle que la France a reconnu officiellement le Genocide de 1915 . A noter que le site ‘ tete de turc ‘ est considéré comme site raciste : http://www.commission-droits-homme.fr/travauxCncdh/InternetRaciste.html

    Répondre
  8. Adolphos

    27/10/2005

    « Parlé de génocides c absurdes; il n’y a plus de témoin et ils sont tous morts  » Comment pas des génocide ?! Mais comment voulez vous faire entrer dans l’Europe un pays qui n’a jamais commis de génocide, enfin ! La Turquie, dehors !

    Répondre
  9. SS

    27/10/2005

    Madame Louise Kiffer dit que l’attitude de l’Allemagne était une erreur.Les Turcs étaient parfaitement d’organisés un génocide.Biensûr que oui.Tuer,faire le guerre c’étaient leur métier.De l’Asie centrale jusqu’au Vienne les massacres de ces barbars sont fénoménals.Et aujourd’hui encore ils sont fière avec sa.Dans leur histoire il y a que sa.De toute les façons exterminer plus d’un millions et demie Arméniens sans d’effance,pour eux c’était qu’un jeu d’enfant surtout ils connaissent l’art de tuer.Aujourd’hui ils ingnorent et ont c’est pourquoi.Ils comencent à comprendre que sa va leur coûter très chère.

    Répondre
  10. Un turc qui dit la vérité

    27/10/2005

    A « Un arménien qui dit la vérité » Oui il y a bien eu Génocide, les turcs ( gouvernement, armée, gendarmerie,Organisation spéciale, etc ) ont tout fait pour provoquer les arméniens et les pousser à réagir en violant leurs femmes et leurs filles comme à leurs habitudes afin de tenir le prétexte de les éliminer une fois pour toute d’Arménie occidentale (occupé, colonisé et humilié depuis des siècles) et s’appropier définitivement leurs territoires historiques. Ils continuent aujourd’hui même à éffacer toutes traces de présence arménienne en Arménie Occidentale en détruisant les églises pour construire à leurs places des mosqués. S’agit-il de trahison lorsque l’on défend l’honneur des siens. Je suis sûr que non. Pour me faire une petite idée sur les atrocités arméniennes je demande à « Un arménien qui dit la vérité » (ou plutôt à Un turc qui ment) d’être plus précis sur ces généraux russes et ces  » terroristes arméniens » dont les notes se trouveraient dans les archives arméniennes. Ces quelques historiens (mais qui sont-ils ?) qui ont eu  » beaucoup de mal » à se les procurer devraient être décoré pour actes de bravoures.

    Répondre
  11. Jean-Claude Lahitte

    27/10/2005

    A propos du génocide arménien, qu’il n’est – selon moi – pas question de nier (je me souviens qu’étant adolsecent j’avais lu, sous le titre « Joseph Bagardian »*, un récit poignant du massacre d’Arméniens »), il faut, comme en toute chose, avoir le courage de regarder en face certaines réalités. Avant la « Grande Guerre », les Arméniens vivaient en bonne harmonie avec la population turque. Mais il faut savoir que, les Anglais qui cherchaient par tous les moyens (comme ils le feront, d’une autre façon, lors de la « Seconde Guerre Mondiale ») à prendre par derrière la Turquie alliée de l’Allemagne (comme les Allemands eux-mêmes l’ont fait en facilitant le retour de Lénine en Russie, lequel devait apporter la Révolution bolchevique et entraîner la défection de la Russie qui combattait l’Allemagne), les Anglais, donc, avaient promis aux Arméniens « turcs » leur indépendance après la victoire. C’est ainsi que des « patriotes » arméniens ont été amenés à aider les alliés dans leur guerre contre la Turquie, ce qui a été considéré par les Turcs comme une véritable trahison… Et, par voie de conséquence, a entraîné la colère des Turcs qui, fanatisés par les Jeunes Turcs ont décidé de chasser les Arméniens de leurs terres, de leurs maisons, en les déportant, déportation qui a entraîné les massacres que l’on sait. Bien sûr, je sais, on pourrait remonter encore en arrière, et se demander notamment pourquoi la Turquie possédait une partie de l’Arménie. Ou encore pourquoi cette même Turquie possède, ainsi que l’Irak, l’Iran et la Turquie, possède une partie du Kurdistan. Et l’on n’en finirait pas de se « taper sur la gueule ». Les pays n’en finiraient pas de se chercher des poux dans la tête à propos de leur passé… Personnellement, je n’en chercherai pas sur la tête de la Turquie à propos de son passé, même relativement récent. Par contre, étant ce qu’elle est, avec un islamisme grandissant qui a pris le pouvoir chez elle (n’est-ce pas Monsieur Erdogan ?), voyant les fangers d’une forte implantation de Turcs en Allemagne, ou même, plus près de nous, à Saint-Claude, Jura, sans vouloir chercher si, géographiquement, elle appartient ou non à l’Europe, je dis NON à son entrée dans l’Union européenne. Point final ! Cordialement, Jean-Claude Lahitte * j’aurai ce nom gravé à jamais dans ma mémoire !

    Répondre
  12. Un arménien qui dit la vérité

    26/10/2005

    Je suis tout a fait d’accord avec l’article précédent, les arméniens ont trahis les turcs avec l’aide des russes. Parlé de génocides c absurdes; il n’y a plus de témoin et ils sont tous morts les terroristes arméniennes comme le tachnak, hynack et autres ..ont laissés des milliers de cadavres qui formes un petite part sur les 4.5 millions de turques morts pendant la 1ere guerre mondiale. Pour se faire une petite idée sur les atrocités arméniennes, on peut lire les notes personnels des généraux russes et des terroristes arméniennes qui se trouvent à l’archive arménienne que quelques historiens ont réussis à se procurer avec beaucoup de mal…… Maintenant, il ne reste plus qu’à finir le travail….

    Répondre
  13. Talaat Veinstein

    26/10/2005

    La comparaison avec Hitler me fait rire. Lui a raté son coup lamentablement. C’est vrai que les Juifs menacaient l’Allemagne. Des milices juives d’Allemagne ont fait des milliers de morts dans les rangs de l’armée allemande au début de la guerre. Sans parler des sabotages. La décision de les déporter dans des camps était donc de la légitime défense. A la guerre comme à la guerre. MaHitler a voulu faire comme ses prédecesseurs de la Grande guerre, mais il n’était pas à la hauteur et son reich a coulé en 1945 alors que, grâce au génial Ataturk, il a suffi d’un lifting occidentalo-jacobin pour faire d’une pierre 3 coups : sauver la Turquie, la débarrasser à jamais des Arméniens et faire de ceux-ci les seuls responsables de leur juste sort. Malheur aux vaincus!

    Répondre
  14. grandpas

    26/10/2005

    Suivant les propos de l’étudiant en histoire,le massacre des arméniens par les ottomans serait du à leur inconséquence,décidement le bourrage de crâne a encorer de beaux jours

    Répondre
  15. gaius

    26/10/2005

    C’est vrai qu’il y a eu une conivence entre l’état allemand et turque à l’époque , mais encore contre l’avis et le sentiment de la population allemande (cela me rappelle quelquechose comme un référendum, non). Il ya eu ensuite les massacres perprétés par les gauchistes nazis , le peuple allemand a fait repentence depuis . Les turcs ne demandront jamais pardon pour le million d’arméniens et de grecs éventrés, parceque tout simplement un arabe , un musulman ne reconnait JAMAIS ses erreurs surtout si en face il y a des chrétiens, des boudhistes et 1000 fois plus s’il y a des juifs . Tous les turcs savent la vérité , ils sont de mauvaises foi c’est tout , et tous ces petits commentaires, en dessous de pseudo bien comiques, de pro-turcs négationistes me font bien rire .

    Répondre
  16. Jean-Claude Lahitte

    26/10/2005

    Etait-il nécessaire de rappeler certaine alliance politico-commerciale de circonstance, mais non culturelle d’ailleurs, entre l’Allemagne et la Turquie, ou encore deux génocides dont l’un, celui du nazisme, a été l’objet par l’Allemagne d’un vrai repentir que – semble-t-il, les Allemands même nés largement après la guerre, ne cesseront de payer (à tous les sens du terme) jusqu’à la fin des temps, et l’autre, imputable aux « Jeunes Turcs » a été passé par « pertes et profits » par tous les gouvernements turcs, était-il nécessaire d’invoquer tous ces faits historiques et douloureux (pour leurs victimes !) pour dire NON,la Turquie ne doit pas, n’a pas le droit d’entrer dans l’Union européenne. Et cela, quel que soit son passé, quelles qu’aient pu être ses alliances avec tel ou tel pays de l’Union ? Il faut avoir le courage, et sans chercher de bons ou de mauvais prétextes, de refuser cette entrée du renard turc dans le poulailler unioniste. Sans avoir à se donner de vraies (fausses) bonne raisons. Personnellement, je dis dehors (« dehors », parce qu’elle y a déjà un pied !)la Turquie sans chercher à lui faire le moindre procès sur son passé qu’elle doit, bien sûr, assumer. Et je dis NON à la Turquie,omme j’avais d’ailleurs dit NON à l’Angleterre qui, tout au long des siècles s’est comportée en ennemi héréditaire tant de la France que de l’Allemagne, pratiquant la polititique du « diviser pour régner », payant un pays pour qu’il s’attaque à l’autre, et vice-versa, et dont on voit le rôle qu’il joue toujours aujourd’hui dans la construction (destruction) « européenne ». Ce qui ne m’empêche pas d’avoir de l’estime pour les Anglais comme d’ailleurs pour les Turcs. Après tout, eux, s’efforcent en toutes circonstances d’être d’abord anglais, ou d’abord turcs, et de privilégier les intérêts de leur pays ! Cordialement, Jean-Claude Lahitte

    Répondre
  17. étudiant en histoire

    26/10/2005

    Désolé, je suis d’origine turc mais le problème je voudrais invité certain a aller consulté les livres d’histoire dans les biblio française, il y a bien eu un soulévement des arméniens et une trahison envers l’empire ottoman mais le problème c’est que les Russes ont abandonné les arméniens aussi vite qu’il les avait armé donc ceci explique la rancune de l’empire aprés ce constat. Mais comme le dis mon prof d’histoire le génocide est un fait juridique pour un fait historique.

    Répondre
  18. Adolphos

    25/10/2005

    Les arméniens sont des indo européens et des chretiens..

    Répondre
  19. TL

    24/10/2005

    finalement l’expérience terrain montrerait que les arméniens s’intègrent mieux à notre pays que les turcs…

    Répondre
  20. Louise Kiffer

    24/10/2005

    Mes parents étaient Arméniens originaires d’Adabazar, qui se trouve tout près d’Istanbul, donc très loin de la frontière russe. Ils se contentaient d’élever des vers à soie. Cependant ils ont été déportés, en juillet 1915, comme tous les Arméniens de l’Empire ottoman, ma mère et sa famille sont restés dans des camps pendant 4 ans, mon père et sa famille ont été envoyés dans les déserts de Syrie. C’est ainsi que le gouvernement turc de l’époque voulait mettre fin à la Question arménienne. Le gouvernement voulait également s’emparer des biens des Arméniens, 1 millions et demi sont morts, tous leurs biens, les Turcs s’en sont emparés. Quand j’ai demandé à mes parents: pourquoi tant d’atrocités, car il s’est passé des horreurs indicibles, Ils m’ont dit: « ce sont les Allemands qui ont tout organisé ». Beaucoup d’Arméniens pensaient de même. Car il y avait des officiers allemands qui étaient à la tête de l’armée turque. Cette opinion à mon avis était une erreur, car les dirigeants turcs étaient parfaitement capables d’organiser un Génocide.

    Répondre
  21. Louise Kiffer

    24/10/2005

    Les commentaires pro-turcs ci-dessus me révoltent. Mes parents étaient natifs d’Adabazar, qui se trouve tout près de Constantinople, donc très loin de la frontière russe, ils ont été déportés quand même comme d’ailleurs tous les Arméniens de toutes et les villes et villages, le gouvernement turc de 1915 voulait tout simplement régler une fois pour toutes la Question arménienne. Les prétextes ne sont que des affabulations. En outre la Turquie convoitait les biens des Arméniens, et elle ne s’est pas privée de s’en emparer. Quant au rôle des Allemands, c’est malheureux pour eux, car lorsque j’ai demandé à mes parents pourquoi tant d’atrocités, déportations, famines etc… ils disaient « c’est la faute des Allemands » et tous les réfugiés arméniens pensaient de même car ils croyaient que les Turcs n’étaient pas capables d’organiser des déportations de masse comme ils l’ont fait, il y avait de nombreux Allemands à la tête de l’armée turque. Mais c’était une erreur car les Turcs étaient parfaitement capables d’organiser un Génocide.

    Répondre
  22. Pierre

    24/10/2005

    je voudrai dire à Teoman qu’il n’y a eu ni trahison du côté arménien ni de massacre des deux côtés tout simplement parceque les soldats arméniens de l’armée Ottomane avaient été désarmé et assassiné par leurs frères d’armes turcs dès les premiers mois de 1915. Donc ceux qui auraient pu commettre ces massaces coté arméniens étant déjà été éliminé ( une vrai boucherie sur des hommes sans défense ) Sans doute le danger venait des femmes des enfants et des vieillards sans défense que ces malheureux avaient laissés dérrière eux. D’où l’ordre de déportation du gouvernement jeune turc dont le but final était l’extermination du peuple arménien Déportation veut dire Génocide dans ce cas car il y avait une volonté d’exterminer les arméniens en tant que tel. De grâce Hugo, Teoman et tous les autres ne cherchez pas à défendre l’indéfendable, ne justifiez pas l’injustifiable. Lisez par exemple ne serait-ce que les mémoires du Consul américain à Kharpert de mai 1914 à avril 1917 Leslie Davis qui s’intitule  » La province de la mort  » où il dit que le but final de ces déportation est l’élimination physique des populations arméniennes. Pierre

    Répondre
  23. alex

    23/10/2005

    bonjour, je suis d origine armenienne, j ai 25 ans et des amis turques qui osent appeler genocide les evenements de 1915. A cette epoque nombreux temoins ni turques ni armeniens ont temoignes par ecrit des attrocites vu .La ou nous pouvons largement comparer les genocides juifs et armeniens, c est qu aujourd’hui, en 2005,et en France, des jeunes turques crachent encore leur haine sur les armeniens. Je n ai de haine contre aucune civilation au monde mais j invite les jeunes turques, comme je l ai fait, a se documenter et ne pas se reduire a nier sans savoir ce passage de l histoire comme l impose l etat turque a son peuple.

    Répondre
  24. Gitec

    23/10/2005

    Excellent article. Pour information :  » Actuellement, un écrivain turc est inculpé à Istanbul pour avoir affirmé et déploré la réalité du génocide  » . Cet ecrivain est Orhan Pamuk . Il sera jugé vers la mi-decembre en turquie pour « insulte délibérée à l’identité turque  » . http://www.sitaudis.com/Excitations/pour-la-defense-d-orhan-pamuk.php . Comment un pays qui frappe aux portes de l’Europe peut intenter un proces pour cette raison ?

    Répondre
  25. bidule

    23/10/2005

    Autrement dit, Messieurs les répondeurs turcophiles, tout ceci est normal. On doit massacrer tout le monde : femmes et enfants surtout s’ils sont chrétiens ! Voilà bien ce qui nous diférencient avec vous turco-musulmans pour ne pas dire islamistes. De même, j’imagine sans peine, que vous estimez tout à fait normal que le droit coutumier autorise aujourd’hui encore le sacrifice humain, feminim de préférence, pour résoudre des dettes d’honneur liées à l’orgueuil familial ! je pense, Messieurs, que nous ne partageons pas le smêmes valeurs.

    Répondre
  26. Franck

    23/10/2005

    C’était la guerre, l’Empire était en déclin. Il faut donc voir les choses dans son contexte, c’est simple de dire qu’il y a eu « génocide »! Les arméniens tuaient les turcs aussi et s’ils en avaient les moyens ils en auraient tués des milliers et centaines de milliers!! C’est le plus fort qui gagne lorsque c’est la guerre, il faut donc arrété de dire qu’il ya eu un génocide.

    Répondre
  27. Stéphane

    23/10/2005

    A la lecture des précédents commentaires on comprend très vite leurs manques de connaissances sur le sujet du génocide des arméniens.Car ce fut un génocide et dire ultérieurement que les arméniens furent déportés parce qu’ils risquaient de trahir les turcs c’est oublier que tous les arméniens ont été déportés même ceux qui habitaient près d’istanbul soit à 900 kilomètres de la ligne de front!!! Quant à la comparaison entre les génocides juif et arménien et même désormais tutsis elle fait l’objet d’études scientifiques dans de multitudes centres de recherches historiques américaines et juives car les génocides ont tous des particularités communes comme celles par exemple d’être exécutés pendant une période de guerre ou de révolution et quand les exécutants se croient faibles ( 1915 premières défaites des turcs face aux russes, 1942 premières défaites allemandes face aux russes..). Quant à la récupération de laur cause les arméniens ont l’habitude et ce sont les seuls à avoir manifesté à la fois à bruxelles ( 17 décembre 2004 ) et au luxembourg ( 3 octobre 2005)mais ils ne comptent que sur eux-même même si l’article de monsieur LAssieur doit certainement leur faire plaisir

    Répondre
  28. TL

    23/10/2005

    évidement, votre propos ne peut plaire aux turcs… Merci toutefois de cet éclairage inédit

    Répondre
  29. un ouvrier turc

    23/10/2005

    Ce n’est pas bien de mentir Monsieur Pierre Lassieur! En effet l’ecrivain turc auquel vos faites reference , n’a jamais, mais jamais parlé de génocide! Il ne faut deformer la parole des gens comme ça. Comme vous le faites aussi avec l’histoire! De nombreux historiens, donnent une version complètement differente de ces malheureux evenements qui se sont deroulés il y a plus de 90 ans ! Si vous voulez reellement defendre les droits de l’homme, interessez vous plutot a ce qui se passe ou s’est passé recemment en Bosnie, au Cosovo, au Rwanda, en Irak, en Cote d’Ivoire, en Algerie, en Palestine, au Congo, dans les iles ou l’on réalise les essais nucléaires, en Nouvelle Calodonie, aux Antilles, en Corse, au pays Basque, à la Réunion, en Guyane Française, au Viet Nam, en Indochine, au Tchad….etc..etc..

    Répondre
  30. Teoman

    23/10/2005

    Plustot que de donner des leçons, regardez simplement l’histoire de votre propre pays, Algérie, Rwanda la France et la Belgique y sont responsable de génocide. Quant à la question armeno-turque, il y’a eu inévitablement des massacres des deu côtés, à ajouter côté arménien la trahison et la conivence avec l’ennemie russe. Déportation, ne veut pas dire génocide!!! Les américains n’ont t-ils pas déportés les populations d’origine japonaise lors de la bataille de Perl Arbor ? Arrêter donc de tenter de réécrir l’histoire. Teoman

    Répondre
  31. hugo

    23/10/2005

    « La thèse officielle est que les Arméniens auraient été châtiés parce qu’ils étaient coupables de connivence avec l’ennemi russe. » Ils faut remettre les choses dans leur contexte ! je suis ni pour ni contre l’entrée de la Turquie , mais il faut rappeler que apres 4 siecles de domination ottomane lors du declin de l’empire , bcp de nations ( Anglais,Français,Italiens,Grecs,..et meme Australiens ) avaient les dents longues et voulait depesser l’empire agonisant ! Et le pire de tous ( et les plus dangereux ) etait les russes qui armaient Les Arméniens ! Dans un contexte de defense de la nation turque il a fallut que les turques se battent sur tout les fronts ( dont au caucase). il s’en est fallu de peu que la Turquie disparaisse ( ou se trouve ds une situation similaire a l’algerie ) Vous avez tord Mr Lassieur de comparez le genocide Juif a ce qui est arrivé aux Arméniens ! les Nazis n’été pas menacé par les juifs ! Plusieurs Questions : – Qui est venu a l’aide de la Turquie ? – Qui pleur les victimes turques ? – Que serait advenu de la Turquie si elle ne s’été pas défendu ! Je pense que de toute façon c’est pas vos tasse de thé de défendre la turquie ! et tout les pretextes ( mm Arméniens) sont bon pour faire pencher la balance du coté du non a la turquie ds l’ ue ! Je serait Arménien je serait outré de voir que la cause arménienne esrt réccupéré a ce point !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)