Le discours du Turc Erdogan lors de sa récente visite à Paris

Posté le juin 11, 2010, 12:00
4 mins

Même les dirigeants étrangers ne se gênent plus chez nous, sachant que nos dirigeants fermeront leur gueule par peur et par lâcheté quand ce n’est pas par complicité. Voici le communiqué que le mouvement Convergences Nationales a publié au lendemain de la visite en France du premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, au début du mois d’avril.

Le 7 avril, au Zénith de Paris, le premier ministre Turc, M. Erdogan, en visite officielle, s’exprimant enturc et brandissant le drapeau de la Turquie dans une ambiance surchauffée devant 6 000 personnes, a appelé les 500 000 immigrés d’origine turque résidant en France à demander la double nationalité pour être les « diplomates » de leur pays d’origine, mais s’est prononcé contre « l’assimilation », taxée de « crime contre l’humanité ».

Il les a exhortés à défendre leur identité et à faire en sorte qu’en France et en Europe, « les prénoms turcs augmentent. »

Il a également suggéré aux Turcs de France de faire sécession de l’Education nationale en créant leurs propres écoles.

Ces propos, inadmissibles de la part d’un dirigeant étranger en visite officielle, constituent un véritable appel au communautarisme et jettent même les bases d’une colonisation de peuplement.

En clair, M. Erdogan demande aux Turcs de France d’être une sorte de « cheval de Troie » de la Turquie, dans la perspective de l’entrée de cette dernière dans l’Union Européenne. On imagine alors facilement, avec l’arrivée massive de musulmans turcophones, ce que seraient les prétentions de cette « communauté »

Pour « Convergences Nationales », il est d’abord urgent de mettre fin à la double nationalité, qui permet à des populations vivant chez nous et profitant de nos lois sociales de se constituer en « cinquième colonne » au profit de leur pays d’origine.

Par ailleurs, il est de plus en plus évident quune entrée de la Turquie dans l’Europe serait une catastrophe qui marquerait la fin de la civilisation européenne.

Les peuples européens sont très majoritairement hostiles à cette entrée, il faut donc mettre un point final à la mascarade des négociations d’adhésion.

Yves Pigis

http://www.youtube.com/watch?v=YVoQnISbJBo&feature=player_embedded

25 réponses à l'article : Le discours du Turc Erdogan lors de sa récente visite à Paris

  1. lavandin

    10/07/2010

    second commentaire : " les turcs sont les nouveaux juifs d’Europe"  C’est vrai si l’on considère les juifs comme des conquérants !!!   En d’autres temps De Gaulle avait scandale avec  son "Quebec libre". Erdogan a bien compris qu’il avait  devant lui des chiffes molles sans répliques et sans courage, et il s’en permettra encore d’autres : nos mosquées sont nos casernes, nos coupoles nos casques, nos minarets nos bayonnettes……..les français n’ont que peu de conscience dans les réalités économiques et politiques

    Répondre
  2. Anonyme

    04/07/2010

    Beaucoup de "Bon sens", Yves Pigis. Mais cela ne dispense pas d’un quota raisonnable a ne pas depasser pour proteger les peuples contre trop d’apports etrangers.  D’apres Mother Nature, un homme appartient a la Terre de son peuple. Une fois que ceci est compris, il est bien d’accepter des etrangers selon le shema que vous exposez.

    Best,

    Mancney

    Répondre
  3. PIGIS Yves

    03/07/2010

      Double nationalité ou multiple  nationalité ?      Un Italien (ou autre) qui passe sa vie en Amérique du sud, participe à la création de richesse dans le pays d’accueil, ne parle plus la langue de ses ancêtres, a ses enfants qui tous ont fréquenté l’école du pays d’accueil et ont étudié une ou plusieurs langues étrangères sans avoir choisi la langue de leurs aîeux(ou rarement et pour des raisons autres qu’identitaires), forment une famille qui a fortement progressé vers l’assimilation surtout s’ils ont accepté les lois du pays qui les fait vivre. Il est donc logique que leur soit accordé, à leur demande, la nationalité du pays qu’ils ont choisi !

    Par contre, un individu qui a fui son pays pour des raisons alimentaires et sécuritaires, qui s’installe dans un autre pays grâce à la générosité des lois sociales, qui vit aux crochets de la population allogène (peu d’immigrés légaux ou illégaux donnent pour motif d’entrée le travail [ voir statistiques de l’INED] et quand cela serait, compte tenu du nombre de chômeurs en France on voit que le travail ne se décrète pas , de même pour les logements qui n’apparaissent pas suite à un coup de baguette magique), qui refuse de se plier aux lois de la République, n’a pas vocation à devenir Français et son temps de transit, en attendant de trouver un pays d’accueil de même culture que la sienne, devrait être très limité.

    A contrario, une demande de changement de nationalité pourrait être acceptée, sur demande de l’intéressé, lorsqu’il offre toutes les garanties pour une intégration rapide dans un cadre déterminé par la loi et précédé d’un acte d’allégeance à la République.

    Quant aux Français qui ont bourlingué dans le monde entier en séjournant dans de nombreux pays, ils ne peuvent avancer avoir acquis la nationalité de chacun des pays traversés car les conditions d’accès à d’autres nationalités ne sont pas aisées, c’est une gageure qui impose ses limites. Certains pays musulmans exigeant même une conversion pour l’obtention d’un nouveau certificat de nationalité !!

    Répondre
  4. Anonyme

    16/06/2010

    Ne soyez pas réticent, ne soyez pas timide, utilisez le droit que la France vous donne. Prendre un passeport français ne vous fait pas perdre votre identité turque !

    C´est exactement le discours officiel de l´Italie vis à vis des descendants d´italiens partout dans le monde mais surtout en Amérique Latine. Je connais des tas d´italiens qui ne parlent pas un seul mot d´italien mais possèdent un passeport italien. Pour obtenir ce dernier : facile, il suffit de prouver que vous pouvez établir le lignage entre votre arrière-arrière-grand-père italien et vous. Peu importe si vous êtes né à l´étranger, peu importe si vous ne connaissez que le mot spaghetti en italien….

    Répondre
  5. Marius Letellier

    16/06/2010

    Les prénoms donnés aux enfants sont un excellent signe de la volonté, ou non, de l’étranger a se fondre dans son pays d’adoption, ou d’y préparer ou attendre une autre culture. 

    Bof !!! Je suis allé au lycée avec des Hamid, Hassan, Mohammed… sans avoir vraiment l´impression que leurs parents insultaient le français "pur souche" que j´étais. De toute manière, j´ai vécu ma jeunesse dans des coins de France où il y avait des immigrés à la pelle : italiens, portugais, marocains…

    Et je précise que pour donner des prénoms français à mes enfants sur leurs documents étrangers, j´ai parfois dû écrire des lettres expliquant le choix d´un prénom n´appartenant pas aux listes officielles dudit pays et que chaque fois, mes demandes ont été acceptées. Les étrangers ne sont pas si cons finalement

     

    Répondre
  6. Marius Letellier

    16/06/2010

    Toutefois, vous ne précisez pas si vous vivez dans ces pays en travaillant pour apporter votre contribution, votre force  et votre intelligence constructive ou si vous glandez en faisant des enfants à droite à gauche pour percevoir des allocations familiales, logements, aides publiques, aides sociales, sécurité sociale, etc….Dans ce cas je ne pourrais que vous dire rentrez dans votre pays pour y glander à l’aise, ça ne fera qu’un de plus a nourrir au moins français !

    N´ayant pas la chance de pouvoir vivre de rentes, je bosse.

    A part ça, votre méconnaissance m´épate un peu : les allocs familiales dans les pays les plus riches d´Amérique Latine sont environ de € 15 à € 22 par enfant par mois…

    On est loin de la générosité française.

     

    Répondre
  7. Marius Letellier

    16/06/2010

    Watson : Les catholiques et les protestants cohabitent parfaitement même à Londonderry, les musulmans n’ont jamais pu être intégrés nulle part !

    On voit tout de suite que vous n´êtes jamais allés à Derry durant les années 80.

    Personnellement, après avoir vécu en Egypte, Irak,  Chili, Brésil, Argentine, USA et Canada jamais eu de problème avec personne pour des questions de religion. Et même à Pékin, on peut aller à la messe le dimanche. L´avantage d´avoir une religion qui s´est amplement propagée dans le monde

    J´ai bossé avec des athées, cathos, protestants, orthodoxes, juifs, musulmans : aucun problème. J´aimerais bien vous en inventer un pour vous faire plaisir mais je ne trouve pas.

     

     

    Répondre
  8. Marius Letellier

    16/06/2010

    Grosse faute dans mon message originel : " Bref, je trouve normal que les turcs de France conservent leurs deux nationalités (je fais pareil)"

    A part ça, au rayon annecdotes, j´ai bossé en Irak et dans le Golfe où deux collègues (italien et allemand) ont vu naître leurs mômes prénommés Marco et Gisela (et non : Abdullah et Khadija pour faire couleur locale)….

    PS Mancny les "félicitations" du Président Chirac aux "ambassadeurs" de France que nous étions sont évidemment, à l´instar des mots de Mr Erdogan, à prendre avec les pincettes du second degré : ce sont évidemment des mots convenus, des clichés que les hommes d´état prononcent tous lors de leurs voyages à l´étranger quand ils y rencontrent leurs concitoyens.

     

     

    Répondre
  9. Anonyme

    15/06/2010

    En complement de l’article de Yves Pigis, voici un extrait de presse du "show" du premier ministre Erdogan:

    PARIS (NOVOPress) : Hier soir, devant plus de 6000 Turcs réunis au Zénith de Paris dans une ambiance survoltée (voir la vidéo ci-dessous), le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a appelé ses compatriotes résidant en France à prendre la nationalité française afin de mieux faire progresser la « turquisation » de l’Europe ! « La France vous a donné le droit à la double nationalité, a-t-il lancé : pourquoi vous ne la demandez pas ? Ne soyez pas réticent, ne soyez pas timide, utilisez le droit que la France vous donne. Prendre un passeport français ne vous fait pas perdre votre identité turque ! »
    Et d’ajouter à destination de ceux qui n’auraient pas bien compris : « Personne ne peut vous demander d’être assimilé. Pour moi, le fait de demander l’assimilation est un crime contre l’humanité. Personne ne peut vous dire : “Renonce à tes valeurs“. » D’où cet appel aux 500 000 Turcs de France officiellement recensés à « s’intégrer » en France et à tous les Turcs vivant en Europe à faire de même dans les pays où ils vivent, pour qu’« en Europe les prénoms turcs » augmentent !
    Dans ce discours prononcé évidemment en turc, et devant la marée de drapeaux turcs qui avait envahi le Zénith, Recep Tayyip Erdogan a également suggéré aux Turcs de France de faire sécession de l’Education nationale en créant leurs propres écoles : « La France a [en Turquie] plusieurs écoles, du primaire au lycée […] pourquoi ne faisons-nous pas la même chose en France ?
    http://fr.novopress.info/55474/l’appel-d’erdogan-aux-turcs-de-france-devenez-francais-pour-mieux-rester-turcs/

    Alors, clairement, le développement et l’installation d’une population turque en France est lancée, avec un encouragement certain a "la « turquisation » de l’Europe" … Ajoutez a cela l’installation des Africains, des Asiatiques (les Thais dans les bureaux de Tabac, m’a-t-on rapporté), etc…, l’hallali est lancé sur la France.
    Je vous demande juste de noter que pas une seule fois le mot Islam n’a été prononcé par Erdogan, pas plus que Boumédienne ne l’avait employé en 74 : Ce n’est PAS l’Islam qui nous envahit, ce sont les populations étrangères, ce sont des peuples composés d’hommes, de femmes et d’enfants qui prendront le pouvoir demain, très démocratiquement, par les urnes, pas par leur religion. Ils sont bien réels, ils ne sont pas une idéologie, ni une fumée, ils sont concrets et humains, ils ont des armes et de l’argent, et ils conserveront leur culture et leur way of life, leur langage (oui, leur langage) et leur religion, le paysage français va etre effacé et recouvert par un paysage arabe, et nous, apres nous être bien agité vainement contre l’Islam qui n’est pas la bonne cible, nous aurons a subir cette honte.

    Best,

    Mancney

    Répondre
  10. alf007

    13/06/2010

    Une seule sortie, un coup d’état des militaires pour eloigner l’islam conquerant.

    Israel devrait aider ses braves pioupiou pour préparaer cette opération salutaire pour tous!!!

    Répondre
  11. ludo

    13/06/2010

    La France et l’Europe vat mal emplois retraite etc…et la democratie vat mal aussi avec une monté en fleche de islamophobie , l’inegalité de perte d’acquis sociaux. En tant que francais je remarque que je vis moins bien que nos parents et je pense que la situation va se degrader car le monde avance et nous on se contente de preserver les acquis de nos anciens. Mais il y a solution pour changer tous ca OUI A LA TURQUIE DANS L’EU Car un pays musulman dans EU montrera au monde notre belle democratie ,l’egalite des humains quelques soit la religion grace a la turquie des marchés pour nos entreprises dans les pays Turcophones, arabes , russes,bresil,etc… Et aussi dans c meme pays avec la Turquie une politique international plus forte Etc Etc De ce fait NE PERDONS PAS LA TURQUIE Ce Pays qui pourrai bousster l’europe reflechisez y ,ne repondez pas avec vos emotions ,ou votre haines mais repondez apres reflections OUI A LA TURQUIE POUR UNE EUROPE PLUS BELLE ET PLUS FORTE

    Répondre
  12. Anonyme

    13/06/2010

    Sas : " ….hooo p’tain de nous autres……héé mariUS TUUUU M4EEEEE FEBD LE COOOOEUUUURRRR !"

    –  Ton Altesse, espece de vieux Brigand… Sais tu que ton "marseillais" est excellent? On reconnait tout de suite l’homme cultivé et le grand voyageur… By the way, j’aime bien aussi l’emploi que tu fais du "verbe " "gouverner"… Gouverner au 230˚, hein, vieux Grigou? "Comme ca!"

    Bien a toi, ton Altesse, et bien le bonjour a tes copains Franc Macs.

    Mancney

    Répondre
  13. Anonyme

    13/06/2010


    "les musulmans qui donnent à leurs enfants en France des prénoms Turcs, ou arabes, ne peuvent être soupçonnés de constituer une menace de type cheval de Troie".  "

    –   Oui, c’est curieux de voir combien Marius-pas-cheval-de-Troie se plante magnifiquement, et probablement, comme le dit Nec Mergitur, a cause de son égo!!
    Parce que justement, cette histoire de prénom est très significative, car les prénoms montrent un choix délibéré de rester dans le cadre de sa race et de sa culture d’origine, un choix de non-assimilation dans une culture étrangère, meme sur son sol, et c’est ce que confirme d’ailleurs le premier ministre Erdogan.
    Les prénoms donnés aux enfants sont un excellent signe de la volonté, ou non, de l’étranger a se fondre dans son pays d’adoption, ou d’y préparer ou attendre une autre culture. 

    Mancney

    Répondre
  14. xxl

    13/06/2010

    A Marius Lettelier,

    Les pays dont vous parlez sont de peuplement européen pour l’essentiel.
    J’ai  de la famille originaire d’Italie dans tous ces pays.

    Toutefois, vous ne précisez pas si vous vivez dans ces pays en travaillant pour apporter votre contribution, votre force  et votre intelligence constructive ou si vous glandez en faisant des enfants à droite à gauche pour percevoir des allocations familiales, logements, aides publiques, aides sociales, sécurité sociale, etc….

    Dans ce cas je ne pourrais que vous dire rentrez dans votre pays pour y glander à l’aise, ça ne fera qu’un de plus a nourrir au moins français !

    Répondre
  15. sas

    12/06/2010

    ….hooo p’tain de nous autres……héé mariUS TUUUU M4EEEEE FEBD LE COOOOEUUUURRRR ! ! !! !

    tu es à l étranger ?????? 

    Bien gouverner comme cela…..reste ZZZZZ ‘ y…..

    "Nos valeurs s imposent partout au Moyen Orient ! ! !! "

        oui surtout à GAZA: faillite paupérisation,crasse, saleté, famine , bricolage, précarité,chômages, arbitraire, assassinat, violence, mensonges et traitrises……la france crée des émules…et l exemple tu as raison.

    sas

    Répondre
  16. WatsonCorsica

    12/06/2010

    C´est le contraire en fait : nos valeurs s´imposent partout au Moyen-Orient

    Vous voulez parler de la démocratie, de la parité hommes-femmes, de la liberté de la presse, du droit de changer de religion, de la reconnaissance des homos… Quelles valeurs ?

    Cher Monsieur Letellier, entre l’Amérique du sud et l’Europe il n’y a pas de différence. J’ai connu comme vous certains pays que vous nommez, je m’y suis toujours senti chez moi… essayez d’en faire autant au Moyen Orient et vous verrez les surprises !

    Mettre sur un pied d’égalité la comparaison catholique-protestant avec chrétien-musulman c’est revenir à la saint Barthélémy ! Les catholiques et les protestants cohabitent parfaitement même à Londonderry, les musulmans n’ont jamais pu être intégrés nulle part !

    Répondre
  17. nec mergitur

    12/06/2010

    Il compare ce qui n’est pas comparable, c’est là, semble-t-il, son moindre défaut.

    Arguments "massue" de notre ami : "mes enfants portent en pays étranger des prénoms français, moi-même, catholique, je n’ai jamais eu l’impression d’être un cheval de Troie, donc (c’est sa conclusion implicite), les musulmans qui donnent à leurs enfants en France des prénoms Turcs, ou arabes, ne peuvent être soupçonnés de constituer une menace de type cheval de Troie".  

    Bravo, cher Monsieur, nous sommes éblouis par vos arguments. Et merci pour votre contribution au débat.

    (Le pire, c’est qu’il rit de se voir’ si beau en son miroir !) 

     

    Répondre
  18. Anonyme

    12/06/2010

    Marius Letellier : "Mancney me fait bien rire avec sa "conquête éthnique, politique et culturelle de l´Occident" (par les arabes, les turcs)"

    –   Vous en oubliez : Les Arabes, les Turcs, les Africains, les Asiatiques, les Eskimos, etc… Riez bien, vos enfants riront bien également et vous remercierons pour votre discernement.
    By the way, bravo pour vos références : Chirac, c’est quelque chose! Et vous avez été "félicité", en plus?  Bravo, Marius!!
    C’est sur que "vous" ne serez jamais un Cheval de Troie, mon vieux… vous avez essayé le mulet?

    Mancney

    Répondre
  19. Marius Letellier

    12/06/2010

    Mancney me fait bien rire avec sa "conquête éthnique, politique et culturelle de l´Occident" (par les arabes, les turcs). C´est le contraire en fait : nos valeurs s´imposent partout au Moyen-Orient.

    Répondre
  20. Marius Letellier

    12/06/2010

    Je vis à l´étranger, je suis français. Mes 5 enfants ont des prénoms français même sur leurs passeports américains, brésiliens, uruguayens, chiliens (ils sont nés un peu partout). Jamais je n´ai eu l´impression d´être un cheval de Troie. Et je n´ai jamais renié ma religion catholique même si ici, les églises protestantes sont en passe de devenir majoritaires. Bref, je trouve normal que les turcs de France conserve leurs deux nationalités (je fais pareil), qu´ils donnent des prénoms turcs à leurs mouflets (comme moi) et qu´ils gardent leur religion d´origine (comme je le fais). Quand le Président Chirac est venu dans le coin quelques semaines avant la dissolution qui allait mettre Jospin 1er Ministre, il nous a félicité d´être les ambassadeurs de notre pays en Amérique du Sud. Mr Erdogan a raison. Seul bémol : a-t-il vraiment dit que "l´assimilation était un crime" ?

    Répondre
  21. Anonyme

    11/06/2010

    Le discours du premier ministre Erdogan a Paris est tout a fait dans la logique du momentum du "Monde Arabe et Associé" (en l’occurence, l’ethnie turque), et cela s’inscrit bien évidemment dans le projet de conquete ethnique, politique et culturelle de l’Occident. Il n’y a rien de surprenant, mais vous pouvez etre sur que, béneficiant de tels soutiens et d’encouragements religieux ET politiques, le Monde arabe va accelerer sa pression de plus belle. Que feriez vous a leur place?
    By the way, dans cet encouragement a "l’invasion",  je pense que tout le monde a remarqué que le mot "islam" n’a pas été prononcé une seule fois, n’est-ce-pas? 

    Best,

    Mancney

    Répondre
  22. sas

    11/06/2010

    Chiche….mettre fin a la double nationalité ???????

    ;…..d abord quel peuple et quelle nationalité ont institué cet usage stupide et suicidaire  EN FRANCE ???????

    – commencons en urgence par les ministres, senateurs et deputés…..actuels

     

    CVeux qui suicide et pille la france actuellement ont pour beaucoup la double nationalité…….dite naturelle…..

    Prochaine etape on va vendre en catimini et entre soi…….1 700 biens immobiliers appartenat à l ETAT et au Gaulois…….après le stock d or….

    faudrait commencer a comprendre mes amis…….avanat d être définitivement en slip et sans le sou…

    SAS

    Répondre
  23. Servet

    11/06/2010

    Aimeriez-vous que les Français de l’étranger renie leur origine française ?

    Répondre
  24. Daniel

    11/06/2010

    La machine à diffamer le Turc est en marche.
    Les Turcs les nouveaux juifs d’Europe

    Répondre
  25. Gérard

    11/06/2010

    Merci  à Monsieur Pigis de nous avoir informés à travers les colonnes des 4Vérités.

    Je suis atterré de découvrir, plus de deux mois après son meeting, la portée des paroles du premier ministre turc. C’est une ignominie, dans tous les sens du terme.

    A la cupidité et la connerie de nos dirigeants, s’ajoutent la veulerie, la lâcheté… 

    Pas un de nos parlementaires, si prompts à réagir, la main sur le cœur, drapés dans leur dignité, au premier mot anti-pensée-unique, ne s’est fait entendre depuis tout ce temps.

    Je forme le vœu qu’une large part des gnous, qui compose la société française, se réveille et emboitent le pas de nos voisins hollandais.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)