L’histoire, en France, s’écrit au Parlement

Posté le janvier 04, 2012, 12:00
8 mins

Les massacres subis par la population arménienne en 1915-1916 ont été un crime effroyable commis par l’armée turque de l’époque. C’est incontestable.
La Turquie devrait se pencher sur son passé, c’est incontestable aussi. Le gouvernement turc actuel dérive vers l’islam radical. L’entrée de la Turquie dans l’Union européenne en ces con­ditions serait inconcevable, c’est clair.

On ne peut néanmoins que s’interroger sur le fait que le gouvernement français ait choisi la fin du mois de décembre 2011 pour faire voter une loi prévoyant de punir sévèrement toute négation du « génocide arménien ».

Il serait temps de laisser aux régimes autoritaires et totalitaires la volonté de faire écrire l’histoire par des assemblées politiques et de dicter aux historiens ce que leurs travaux doivent contenir. Cela se faisait sous Hitler en Allemagne et sous Staline en Union soviétique. Cela se fait encore en Chine communiste ou en Corée du Nord. Il est navrant que cela se fasse en France.
On peut se demander aussi si ce type de décision est la meilleure manière de conduire la Turquie à renoncer à sa dérive présente. On peut d’ailleurs penser que ce n’était pas le but.

Et on peut, dès lors, se poser la question de savoir quel était le but, si tant est qu’il y en ait un. Attirer les voix de la communauté arménienne vers Nicolas Sarkozy ? Le nombre d’Armé­niens en France est trop faible pour qu’on puisse imaginer que ce soit la réponse.
Pousser Erdogan à sortir de ses gonds et montrer que Nicolas Sarkozy lui tient tête ? Peut-être…

Je renonce à chercher la réponse. En tout cas, je ne la trouve pas dans les propos de ceux qui se drapent dans les plis de la dignité et de la vertu. Je vois là un geste erratique de politique politicienne aux antipodes de l’idée que je me fais du droit et de la liberté de parole. Les idées négationnistes ne se combattent pas par décret, mais par le travail des idées.
Je vois là une posture d’affichage vaine. Si le gouvernement français se préoccupait vraiment du droit, il ne prendrait pas po­sition sur ce qui s’est passé il y a près d’un siècle, mais sur ce qui se passe aujourd’hui.

L’armée turque massacre des Kurdes dans le Sud du pays : que fait le gouvernement français à ce sujet ?
Les dirigeants turcs tiennent des propos inadmissibles sur Israël et les Juifs : que fait le gouvernement français ?
Le président, turc, de l’Organi­sation de la Conférence islamique, Ekmeleddin Ihsanoglu, mène activement campagne à l’échelle internationale pour que le blasphème et l’« islamophobie » deviennent des délits, ce qui interdirait tout discours critique concernant l’islam dans les pays qui céderaient à la pression. Quelle est la position du gouvernement français ? Que pense-t-il des activités d’Ekme­leddin Ihsanoglu ?
Les réponses à ces diverses questions n’existent pas. On parle, au contraire, chez Alain Juppé, d’« islamisme modéré », en faisant semblant de ne pas s’apercevoir que les mots « islamisme » et « modéré » ne peuvent coexister.

On continue à mener une politique d’apaisement face à l’offensive islamiste radicale qui parcourt l’ensemble du Moyen Orient. On fait comme si on ne voyait pas que la Turquie d’Erdogan joue un rôle très actif dans cette offensive.
Sur le site du ministère des Affaires étrangères, concernant les relations avec la Turquie, on lit ceci : « Malgré les divergences sur la question de l’adhésion de la Turquie à l’UE, la France considère la Turquie comme un pays partenaire im­portant, avec lequel elle souhaite entretenir une relation forte, amicale et pérenne. » C’est de l’hypocrisie ou de la lâcheté ? Non, disons que c’est de la diplomatie.

On lit aussi : « Nous déplorons le recours à des formules excessives et à des attaques personnelles qui ne sont pas à la hauteur des enjeux ni de l’intérêt mutuel de nos relations. » La diplomatie française, bien évidemment, est tout à fait à la hauteur des enjeux et trouvera bien le moyen de préserver « l’intérêt mutuel », lorsque, après l’effet d’annonce sur le « génocide arménien », il s’agira de passer aux choses sérieuses et de reconnaître qu’Allah est grand, et que la soumission dans des dossiers bien plus importants que le « génocide arménien » est la posture adéquate…

33 réponses à l'article : L’histoire, en France, s’écrit au Parlement

  1. polo

    25/01/2012

    Milière dit, au début de son texte : « Les massacres subis par la population arménienne en 1915-1916 ont été un crime effroyable commis par l’armée turque de l’époque. C’est incontestable. » Cela est désormais interdit car il parle de « massacre » , de « crime » et non de « génocide »

    Répondre
  2. francois

    16/01/2012

    cher jaures,

    je tien à m’excuser car j’ai comme bcp de gens ici de gros problèms de lecture.vous seul manifestement etes parfait mais je vous demande de comprendre la médiocrité des humains que nous(les autres lecteurs mais aussi les auteurs bien sur !!!)sommes.

    merci pour cette belle leçon d’economie.je n’avais pas compris que lacroissance irlandaise ne devait se juger que sur un seul trimestre surtout si ce dernier est mauvais….c’est pourtant simple mais je n’y arrivais pas!!huereusement que vs m’avez éclairé de votre science infinie .

    je sais que la croissance irlandase etait de 1,9 puis de 1,6 avant de reculer au 3eme trimestre qui va donc definir la réalité economique à lui seul !!! je n’avais pascompris non plus que la crise mondiale trouvait donc son origine ds le 3eme trimestr irlandais .en effet tous les autres pays affichent des pib en hausse spectaculaire au 3eme trimestre 2011 !!!! vraiment merci j’ai appris bcp de choses economiques poussées grace à votre analyse unique….

    de meme pour l’aide ponctuelle à l’irlande qui est scandaleuse alors que l’aide chronique à la grece socialiste est normale.elle est du reste encouragée par les socialistes du monde entier….mais pour l’irlande non c’est mal !!!! je n’avais pas fait la difference entre les 2 aides sauf le fait  que celle pour la grece est chronique mais jaures est arrivé pour tout clarifier !!!

    merci encore .vous devez etre prof d’economie de haut niveau cher ami !!!!

    Répondre
  3. grepon

    15/01/2012

    Vous n’avez pas suivi le lien alors, Jaures, sur les revelations des reunions de la Fed a l’epoch, car les experts a la Federal Reserve ne pensait pas, eux, que la crise des subprimes allait avoir des effets secondaires aussi catastrophiques.   Et vous reprochez a Milliere de

    Notons que Obama a pris feu dans les polling apres la chute de Lehman, et que l’incompetence declare de McCain sur des sujets econoiques a detruit ce  qui aurait ete, en temp nomal, un Sure Thing.   Son message prioritisant le patriotisme et service etc, son status de hero de guerre, n’etait alors plus le priorite de trop de l’electorat confus que nous appelons centristes "undecided" "undeclared" et etiquettes pareil.     Obama, avec sa livraison ensorcellant, a pris pleinement avantage, avec le resultat que nous savons.   

    Avant la chute de Lehman et encore pour des semaines voir mois apres, plein de fins observateurs americains, ne croyant pas encore que l’Amerique allait elire un President si clairement anti-americain, ont prononce avec quasi certitude, de facon incantatoire peut-etre car le cas oppose serait une desastre pour l’humanite et pas seulement l’Amerique, que Obama ne serait pas elu du fait de son anti-americainisme primaire.  Ils croyaient pas que autant d’americans pourraient etre leurre.    Mois je suis americain, et j’ai ete parmi eux jusqua l’election, ou presque…je suppose que vous allez me corriger avec quelque commentaire que j’ai fait ici a l’epoch.

    Pour le record, j’avais al’epoch un degout profond pour McCain, un Republican In Name Only, fiablement sans principes sur la question vitale de =Gouvernement Limite" et originalisme quant au sens de la Constitution.    C’est un opportuniste epris de soi meme que le parti aurait du ecarte.  A mon avis il est devenu candidat grace aux medias televisee et imprimee hollywoodien(ecrivailleux des  comiques et series TV) americains, qui sont -presque uniformement dans le camp Democrat, Fox News Channel mise a part. 

    Bush a ete faible aussi, trop peu attire par solutions du type Big Government et autre "Compassionate Conservatisme" tout fait pour plomber le dynamisme du pays facon europeenne, a petit feu, mais surement.     Remarquons qu’il a failli perdre contre candidats aussi clairement debile voir fou que John Kerry et Al Gore de l’Apocalypse Rechaufiste, patron saint des hypocrites du meme mouvement religieux qui a trouve un argument scientifique pour installer une tyrannie de planifaction centralisee mortifere.

    Despuis l’election ou Pelosi/Reid ont pris controle de Congress, l’accelerateur Big Government a ete appuye avec force, et l’arrive d’Obama a coupee le cable des freins, signant une serie de bouses collosale sorti de Congress sans meme etre lu, les laissant operer SANS BUDGET, ce qui est ne principe anti-constitutionelle, suicidaire dans l’esprit du document qui decrit l’operation de notre gouvernement.   L’explosion de la dette et la chute du dynamisme s’est  poursuivi, avec une hecatombe d’emploi, une chute du nombre de la population active sans precedente, un la FIN DE LA PAX AMERICANA mettant la securite de tous les etres de la planete en peril.  Rien que ca.

    Répondre
  4. Jaures

    14/01/2012

    Je n’ai jamais, Grepon, reproché à Millière de ne pas avoir vu venir la crise des subprimes. L’Economie n’est pas une science exacte, personne n’est à l’abri d’une erreur. Je lui reproche par contre de l’avoir niée quand elle était là (lire "l’économie américaine ne s’effondre pas" les4V du 02/04/2008) et surtout, outre d’avoir raillé ceux qui pensaient que la crise était en cours, de ne jamais reconnaître ses erreurs d’analyse d’alors.

    Répondre
  5. grepon

    13/01/2012

    Jaures ne cesse de repeter que Milliere n’a pas vu venir le crash que Jaures qualifie celle des "subprimes" aux USA, ni tant d’autres catastrophes, mais voila que la Fed, composee d’economistes de tres haut vol, n’a rien vu non plus:

    http://www.washingtonpost.com/business/economy/greenspan-image-tarnished-by-newly-released-documents/2012/01/12/gIQAvh0mtP_story.html

    Ceci grace au politique impose a la Fed, qu’il lache leurs notes de leurs reunions au publique apres 5 ans.

    Le pourquoi du fait que la Fed n’a rien vu, c’est que LA PLANIFICATION CENTRALISEE SE PLANTE, TOURJOURS.     Ce sont des acteurs du prive qui ont detecte et parie contre tout la mauvaise dette issue par Fannie et Freddie, c.a.d. par des proxies Democrat et de l’etat tenticulaire.

    Répondre
  6. Jaures

    12/01/2012

    Francois, comme beaucoup, vous avez quelques difficultés de lecture, aussi je reprends le texte:

    "L’économie irlandaise a connu un brusque coup d’arrêt au troisième trimestre, avec un recul de 1,9% du produit intérieur brut (PIB) par rapport au deuxième trimestre,"

    Il s’agit des chiffres de 2011 dont seuls les 3 premiers trimestres sont connus.

    "Le budget 2012, présenté au début du mois, prévoit encore 2,2 milliards d’euros de nouvelles économies, réalisées pour moitié sur les dépenses sociales et d’éducation, ainsi qu’une hausse de 2 points de la TVA, portée à 23%. Pour le gouvernement d’Enda Kenny, l’enjeu est de réduire massivement le déficit du pays (32% du PIB en 2010)."

    Il s’agit bien du budget 2012 établi sur la base du réalisé en 2010 et des 3 premiers trimestres 2011.
    Je vous rappelle que l’Irlande a reçu 85 milliards d’aides de l’Europe en 2010, si on faisait un ratio avec la population, c’est comme si la France avait reçu 1000 milliards !!!
    Et je ne parle pas des dizaines de milliards que l’Irlande a reçu ces 3 dernières décennies qu’elle a dilapidé pour le dumping fiscal.
    Maintenant, si sur les 3 prochaines années le PIB de l’Irlande croît (avec 85 milliards d’aide, c’est quand même bien le moins), tant mieux. Après 12% de récession sur les 3 dernières années, il y a du boulot avant de pouvoir rembourser.

    Répondre
  7. francois

    12/01/2012

    monsieur le greviste professionnel,

    je ne vais pas y passer 10 plombes car discuter avec un menteur me fatigue…

    qq points cependant:

    je connais l’exactitude de vos chiffres.nous avons en souvenir vos statistiques sur l’alcoolisme us….ne parlons pas du fait que vs ne faites pas la difference entre retraite chapeau et stock options….

    vous voulez des chiffres;

    croissance du pib pour irlande vs france :    2007     5,6 contre2,3

                                                                                   2008     -3,5          -0,1

                                                                                   2009     -7,6          -2,7

                                                                                   2010      -1             +1,5

                                                                                   2011       0,5              1,6  prevu

                                                                                   2012        1,9             1,6 prevu

    pour 2013 prevu pour l’irlande 2,4 .pour 2014 3,0 prevu source fmi. pour 2011 les estimations affirment que le plan d’austérité imposé a couté à l’irlande 1,5 de croissance sur pib et malgré cela le pib est positif.enfin dernier tableau:

    taux moyen de croissance entre 2000 et 2010 irlande vs france:

                3,7 irlande     1,7 france malgre le -7,6 de 2009….. arretez de prendre juste 3 chiffres bien choisis pour aller ds votre sens car cela represente juste la malhonnetete intellectuelle.

    encore un chiffre selectionné par jojo ; deficit de 32p100 par rapport au pib pour 2010 c ‘est vrai pourquoi ne pas citer le suivant???? pour 2011 -10,1 !!!! vous ne voyez par un redressement spectaculaire au travers de ces chiffres ds le temps???? achetez donc des lunettes

    le soucis actuel c’est toujours la grece malgre vos affirmations dignes d’un ignorant economique.les prochains chiffres qui vont sortir pour la grece sont catastrophiques avec un taux de collecte qui s’effondre ce qui semble indiquer que les les grecs ne jouent absolument pas le jeu de l’europe.

    les autres pays à risque sont :l’espagne et le portugal et ensuite la france.contrairement à ce que certains croient l’italie n’est pas en trop mauvaise posture

    Cher jojo,avant de lire pascal salin vous  pourriez vous pencher sur l’economie pour les nuls ds lequel vous pourrez apprendre certaines bases economiques….                

    Répondre
  8. francois

    11/01/2012

    moonsieur le clown

    arretez ,vous vous enfoncez!!!!

    merci pour les chiffres de l’irlande de 2008 et 2009 mais nous sommes en 2012 !!!!!

    changez de vos lectures communistes et renseignez vous.l’irlande est le pays qui a le mieux redressé son economie et de loin .toutes les publications economiques le confirment pour 2011 et 2012.

    svp la prochaine fois parlez nous des grèves .ds ce domaine vous devez etre un expert !!!

    et pensez à bouglione !!! vous y trouverez un boulot à coup sur avec un gros nez ROUGE!!!!!!

     

    Répondre
  9. Toni

    11/01/2012

    Mr le syndicaliste,

    Personne ne m’explique comment j’ai à vivre … Ce ne pas une question d’Irlande ou d’un autre pays, les gens dans le monde globlement souhaitent mener leur vie comme ils l’entendent dans le respect de l’autre avec comme but l’espoir d’une vie meilleure. Il n’y a pas besoin de syndicalistes au milieu, ou alors des syndicats responsables comme ceux que l’on peut trouver en Allemagne.

    Le syndicalisme à la Française, non merci mr jaures … A choisir je préfère encore la crise Irlandaise. Vous vous croyez vraiment indispensables à la bonne marche du pays ???

    Avec vos idées merveilleuses, nous devrions dominer le monde comme du temps de Napoléon ou de l’empire carolingien ?

    A propos de pays étrangers Mr le syndicaliste, parlons de Caracas au Venezuella. Ce pays devrait être le paradis pour vous. Oui je vous propose qu’on se donne rendez-vous à Caracas, et qu’on aille faire du social (travailleur social) pendant une ou deux nuits dans le cadre d’une organisation non gouvernementale … ça va être drôle mr le syndicaliste d’éssayer vos beaux principes au Venezuella. Je connais des gens qui ont travaillé au Venezuella, si vous allez y vivre pour faire du social … Je vous promets que vous allez peut être remettre en cause certains de vos principes.

    Mais sans doute je dis n’importe quoi et vous savez parfaitement Mr le syndicaliste que le Venezuella, Cuba et la Corée du Nord sont des pays avec une qualité de vie exceptionnelle et des systèmes sociaux super performants qui ne laissent jamais quelqu’un dans la misère la plus crasse. Vous êtes d’accord avec moi Mr le syndicaliste ?

     

    Cdlt,

    Toni.

    Répondre
  10. Jaures

    11/01/2012

    Pour Francois:

    "L’économie irlandaise a connu un brusque coup d’arrêt au troisième trimestre, avec un recul de 1,9% du produit intérieur brut (PIB) par rapport au deuxième trimestre, a annoncé vendredi le Bureau central des statistiques (CSO). La croissance du deuxième trimestre a en outre été revue à la baisse à 1,4%, contre 1,6% précédemment annoncé.

    La mauvaise nouvelle vient s’ajouter au recul de l’excédent commercial –l’une des forces du pays- en octobre, qui a diminué de 11% par rapport au mois précédent, à 3,72 milliards d’euros.

    L’Irlande a conclu en novembre 2010 un plan d’aide de 85 milliards d’euros avec l’Union européenne et le Fonds monétaire international pour l’aider à combler un déficit public abyssal provoqué par le naufrage de son secteur bancaire. En échange de ce soutien, Dublin s’est engagé dans une rigueur très violente, avec un programme d’austérité de 15 milliards sur quatre ans.

    Le budget 2012, présenté au début du mois, prévoit encore 2,2 milliards d’euros de nouvelles économies, réalisées pour moitié sur les dépenses sociales et d’éducation, ainsi qu’une hausse de 2 points de la TVA, portée à 23%. Pour le gouvernement d’Enda Kenny, l’enjeu est de réduire massivement le déficit du pays (32% du PIB en 2010).

    Le PIB irlandais a enregistré un recul de 1% en 2010, après avoir chuté de 7,6% en 2009 et de 3,5% en 2008."

    ( AFP 16/12/2011)

    Voilà ce que Francois appelle " le pays qui est le mieux sorti de la crise et de loin par rapport à d’autres…".

    Mais il est vrai que lui, l’Economie, ça le connait !

    Répondre
  11. francois

    11/01/2012

    toni,

    vous avez raison ;les chinois sont une bonne arme pour se debarasser des parasites et autres syndicalistes.dans ce cas il n’y aura pas de longs discours inutiles face à la malhonneteté intellectuelle erigée en système….

    j’avoue, cependant ,avoir du plaisir à lire notre syndicaliste qd il se lance  ds de grandes analyses economiques.elles sont d’une régularité redoutable au niveau de l’ignorance crasse;sur son argument qu’il utilise en boucle au sujet de la crise europeenne par exemple.il affirme tout le temps que l’irlande est une catastrophe economique !!!il faudrait qd meme que qq un lui dise un jour que l’irlande est actuellment le pays qui est le mieux sorti de la crise et de loin par rapport à d’autres…mais bon cela ne sert à rien face à vieux disque rayé !!!!

    il serait plus simple de dire ;excusez moi mais je connais tres mal l’economie mais cela est au dessus de ses forces….

    au debut de la crise ,il pretendait aussi que la grece ne rpresentait aucun risque pour l’europe.je me souviens l’avoir alerté à cette epoque sur l’optimisme inciscient de ses propos en vain!!!!!

     

    amitiés.

    Répondre
  12. bouzeux

    11/01/2012

    Dans cet article, Guy Millière tient une posture obscène et hypocrite.
    Depuis longtemps, Guy Millière observe une attitude ambigüe face à la Turquie.
    Il y a encore quelques années, Monsieur Millière militait ardemment pour l’entrée de la Turquie dans l’UE, tout en niant obstinément le qualificatif de génocide pour les atrocités subies par les arméniens pendant la première guerre mondiale.

    Depuis, Monsieur Millière a changé d’avis, il n’est plus pour l’entrée de la Turquie dans l’UE, parce que, dit-il, les élites turcs se sont islamisées (subitement ?)…
    Mais pour le génocide arménien, monsieur Millière n’a pas varié, il prétend toujours que ce n’étaient que des massacres dans un contexte historique chaotique.

    Pourquoi Guy Millière n’est plus pour l’entrée de la Turquie dans l’UE ?
    A mon (humble) avis, cela tient uniquement au fait que monsieur Millière travaille (et pas comme bénévole) pour certains lobbys qui lui dictent ses "convictions". Et ces lobbys étaient pro-turcs jusque récemment.

    Monsieur Millière s’offusque qu’une loi française sanctionne le génocide arménien.
    Mais pourquoi monsieur Millière ne s’est-il jamais offusqué qu’une loi française condamne la négation du génocide des juifs ?
    Si monsieur Millière souhaite réellement que l’histoire ne soit pas légiférée, alors qu’il aille jusqu’au bout de ses propos :
    Qu’il dénonce l’interdiction de mein kampf.
    Et puis, si l’histoire ne doit pas être officielle, alors il n’y a plus donc lieu de l’enseigner à l’école, puisque chacun a sa propre vision de l’histoire, on en viendrait de cette manière à un véritable chaos civique.

    Je doute que monsieur Millière en ait conscience.

    Sur la Turquie, que monsieur Millière admirait tant jusque très récemment, il est important de dire quelques vérités cachées.

    Le génocide arménien est prouvé par d’innombrables témoignages et documents, mais aussi et surtout par la démographie qui ne saurait mentir. Les arméniens d’anatolie ont disparu. Aujourd’hui il n’y a plus que le nom des lieux qui témoignent encore d’un passé arménien sur les terres que l’on appelle désormais Kurdistan. Tandis que les turcs s’acharnent à parachever le génocide de manière "culturelle", en détruisant tous les vestiges d’une présence encombrante. Les églises, monastères et cimetières arméniens sont rasés systématiquement. Ici ou là, un beau monastère est préservé parce qu’il rapporte de l’argent grâce au tourisme occidentale. Mais le monastère arménien est alors présenté comme étant byzantin !
    Ceux qui parlent de massacres d’arméniens dus à un contexte de fin d’empire ottoman et de guerre mondiale sont soir dupes, soit menteurs.
    Car les turcs préparaient depuis plusieurs décennies d’éradiquer toute présence chrétienne en Anatolie.
    Le sultan rouge, Abdoulhamid, avait massacré plus de 300,000 arméniens en 1896 !!! Et ces massacres ne se sont pas mués en génocides uniquement grâce à la pression des occidentaux et des russes contre l’empire ottoman.
    Et le massacre d’Adana en 1909 ? Plus de 30,000 morts arméniens !!! Comment peut-on imaginer cela aujourd’hui ? Essayez seulement si cela était arrivé en France… Ca aurait été un vrai traumatisme.
    Le génocide arménien était donc dans l’esprit des turcs depuis très longtemps avant que ‘l’aubaine" de la première guerre mondiale leur donne les mains libres.
    Aujourd’hui la Turquie est musulmane à 99,8 % !!!!
    Il reste moins de 50,000 arméniens en Turquie, tous concentré à Istambul.
    Les arméniens d’Anatolie étaient environ 3,000,000 avant 1915 !!!

    Enfin, les turcs n’ont pas commis qu’un seul génocide, ils en ont commis 3 !!!

    Les turcs ont exterminés les grecs pontiques (Grecs de la rive nord anatolienne) pendant la première guerre mondiale.
    Les turcs ont exterminés les arabes chrétiens (assyro-chaldéens) dans la même période.
    Donc les turcs ont éliminés tout ce qui n’était pas musulman.
    Les Kurdes furent donc épargnés parce que musulmans.
    Les kurdes participèrent activement au génocide arménien.

    Et jusqu’en en 1955 les turcs vont commettre des pogroms atroces contre la minorité chrétienne grecque qui subsistait encore dans la ville d’Istanbul.
    (Voir "Istanbul riots 1955" sur wikipedia)

    Et aujourd’hui encore des chrétiens sont assassinés presque quotidiennement en Turquie.
    Voir l’excellent documentaire : "musulmans d’europe et chrétiens d’orient, miroirs brisés."
    Ce documentaire était passé sur Arté il y a quelque temps et est maintenant en vente en DVD.

    Face à tous ces faits, l’attitude négationniste de monsieur Millière est abjecte.

    Les turcs sont le peuple le plus nationaliste du monde. Et cette phrase est encore en dessous de la réalité.
    La communauté turc de France (500,000 personnes) est la plus fermée et celle qui se mélange le moins. Les crimes d’honneur en Europe proviennent en majorité des diasporas turcs.
    Et paradoxalement les idiots utiles de la mort de l’occident parlent de la turquie comme étant l’état musulman le plus tolérant et laïque qui soit.

    Répondre
  13. Toni

    10/01/2012

    Mr Jaures le syndicaliste a écrit: "Pour utiliser un langage que vous comprenez mieux que celui de l’altruisme, s’il n’existe pas de prévention, à l’arrivée, c’est vous qui paierez par le biais de vos cotisations aux assurances et mutuelles."

    Vous vous imaginez que votre beau système va résister encore longtemps ???

    Espérons que l’Inde, la Chine et le Brésil ne remettent pas furieusement en cause vos principes … Dans une telle configuration, ce sont ces ces trois pays que je défendrai contre vos principes syndicaux. Je ne vois même pas ces pays comme des concurents même comme un moyen de me débarrasser de vous mr le syndicaliste …

    Ces trois pays ne vous feront pas de cadeaux à des gens comme vous mr le syndicaliste.

    Cordialement,

    Toni.

    Répondre
  14. franck

    09/01/2012

    chere Jaures

    que guy Milliere roule pour Israel c’est son droit et d’ ailleurs c’est tres tres bien exellent analyste explique les choses simplement  associe des fait les lies les uns aux autres dans une politique mondiale un peu complexe homme disant des véritées sans se voiler la face des veritées qui gène que l on entend pas ou lie pas des véritées qui font peur des véritées que la plupart des gens veulent ignorer laissant leurs politiques les endoctrinner les diriger comme un berger avec ses moutons mais lui au moins Monsieur Milliere le fait en se rendant sur le terrain aux US comme en Israel ou ailleurs.

    Répondre
  15. Anonyme

    09/01/2012

    Maître Jaures, Comme bien souvent, vous ne répondez pas à une question précise et vous contentez de coups de pieds dans la fourmilière. Le travail de nuit est une nuisance pour la santé des employés et c’est pour cela qu’à une époque encore pas si lointaine, il était considéré comme pénible et ce n’est pas grâce aux syndicats. Enfin dans mon commentaire, je n’ai pas écrit que ce dernier était une avancée pour les employés mais une nécessité oui. Vous avez l’air déçu que je ne ressent encore aucun effet sur ma santé suite à mes 30 années de travail en nuit. Il y a une différence énorme entre vous, je sais de quoi je parles et vous simplement de théorie en tout et pour tout.

    Répondre
  16. Jaures

    08/01/2012

    Toni, faîtes donc vôtre la condescendance de Millière, peu m’importe, mais informer les gens du risque qu’ils prennent (en fumant, en travaillant la nuit, en manipulant des pesticides,…) est une nécessité.
    Par ailleurs, travailler la nuit n’est pas toujours un choix et il faut protéger la santé des salariés. C’est pourquoi on leur fournit des chaussures de sécurité, des harnais quand ils travaillent en hauteur ou des combinaisons spécifiques selon les lieux hostiles.
    Pour utiliser un langage que vous comprenez mieux que celui de l’altruisme, s’il n’existe pas de prévention, à l’arrivée, c’est vous qui paierez par le biais de vos cotisations aux assurances et mutuelles.

    Répondre
  17. Toni

    08/01/2012

    Je viens de trouver un autre lien qui m’a fait un peu peur:

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-fraude-au-rmi-et-aux-assedic-6482

    Et c’est surtout la fin de l’article qui est intéréssante, il est écrit : "A une personne profitant du système, qui est un ami, j’ai demandé ce qu’il ferait s’il y avait des contrôles. Il m’a répondu qu’il avait une carte de la CGT, et que ce syndicat ne laisserait jamais faire de tels contrôles."

    Vous rendez vous compte Mr Jaures que c’est grave ce qui est dénoncé dans ce lien?

    Le rapport Perruchot et l’affaire Denis Gauthier Sauvagnac ayant été enterrés … Vous n’aurez pas beaucoup de crédibilité ici Mr Jaures.

    Commencez donc par faire le ménage dans vos organisations syndicales et ensuite seulement je prendrai vos propos au sérieux.

    Cdlt,

    Toni.

    Répondre
  18. Toni

    08/01/2012

    Mr Guy Milliere a écrit : " Etudiant Jaurès, vous avez un zéro. C’est une note éliminatoire. Les cancres peuvent finir syndicalistes, heureusement."

    Un excellent propos.

     

    Mr Jaures a écrit : "Siniq, les conséquences …. En déduisez vous que la cigarette n’a aucun impact sur la santé ?"

    Mr le syndicaliste, veuillez s’il vous plait laissez les gens diriger leur vie comme ils entendent la diriger.

    Répondre
  19. Jaures

    07/01/2012

    Cher Quinctius, vous avez raison. Que Millière roule pour le gouvernement conservateur d’ Israël jusqu’à l’outrance est son droit le plus strict. Cependant j’ai des doutes sur les motivations de cet engagement. Comme je l’avais déjà relevé, Millière a encouragé à voter et a voté lui-même en 2002 pour un candidat plusieurs fois condamné pour négationnisme et de ce fait persona non grata en Israël: "Alors, je me suis décidé à voter au second tour pour le seul candidat à ne pas incarner la gauche et le consensus totalitaire ambiant : Jean-Marie Le Pen."(11/05/2002)
    C’est pourquoi j’ai toujours soutenu que l’engagement de Millière aux côtés des conservateurs Israéliens avait d’autres racines qu’un attachement sincère à la communauté juive.

    Siniq, les conséquences médicales et sociales du travail de nuit ne sont plus à démontrer. Que vous ne les ressentiez pas (ou pas encore) n’a aucune signification: certains vont fumer 1 paquet par jour sans connaître le moindre trouble au cours de leur vie. En déduisez vous que la cigarette n’a aucun impact sur la santé ?

    Répondre
  20. Anonyme

    06/01/2012

    Sieur Jaures J’attends toujours une réponse sur la hauteur minimum des éclairages dans une entreprise ayant du personnel travaillant la nuit. 30 années de service en nuit de m’ont pas plus dérangé que supporter durant 5 ou 6 ans votre morale à deux sous!

    Répondre
  21. quinctius cincinnatus

    06/01/2012

    @ Jaurès
    effectivement , chacun sur ce blog , s’est forcément rendu à l’évidence que Millière "roulait" pour… Israël
    après tout c’est son droit , mais comme vous le soulignez ses convictions ( à géométrie variable ) en sont forcément dépendantes et souvent même altérées  …
    à cela il vous répondra que :
    "seuls les imbéciles ne changent pas d’avis"
    ce qui à mon sens est prendre les autres pour des … imbéciles

    @ Homère
    les turcophones ( d’Asie centrale ) ne considèrent plus les Turcs comme "ethniquement" de " purs" Turcs … trop de métissage à leur goût !

    Répondre
  22. HOMERE

    05/01/2012

    L’argument économique qui voudrait que la Turquie serait un fameux marché pour les produits français,ne tient pas.En effet,en 2009,nous avons exporté pour 7,7Mds€ contre 7,3Mds€ d’import en provenance de Turquie.

    L’argument est donc culturel et historique…..

     

    Répondre
  23. Jaures

    05/01/2012

    Cher M Millière je trouve vos précisions fort peu convaincantes.
    Certes, le monde évolue mais vous avez militez pour la Turquie bien après 2005. En 2008, vous écriviez:
    "Les circuits économiques internationaux font qu’un entrepreneur turc a davantage en commun avec un entrepreneur israélien ou américain qu’avec un islamiste djihadiste et est aussi éloigné de ce dernier que l’entrepreneur israélien ou américain peut l’être d’un gauchiste dans son propre pays."(16/07/2008).
    C’est en juin 2010 que vous avez fait volte-face, quand la Turquie a participé aux affrètements de navires vers Gaza. Entre temps, où avez vous expliqué qu’une "démocratie de marché avec une culture musulmane" évoluait dangereusement vers l’Islamisme ? Car comme je l’écris plus haut, si  l’on avait suivi vos recommandations et intégré la Turquie à l’Europe, entre 2005 et 2008, il faudrait faire, selon vous, d’urgence marche arrière. Cela est-il raisonnable ? Jusqu’à quel point peut-on prendre au  sérieux quelqu’un qui prend des positions susceptibles d’engager des Etats de manière aussi légère et versatile ? J’aurai compris que vous teniez un discours modéré nous demandant d’être attentif à la Turquie, d’en faire un partenaire économique dans l’espoir éventuellement de l’intégrer avec le temps.J’aurai admis que devant vos espoirs déçus, après une analyse approfondie vous demandiez d’être prudent, de marquer une pause, d’observer les évolutions à moyen terme.
    Comme d’habitude, rien de tout cela. Dans votre article du 08/11/2005 que je vous invite à relire, ceux qui sont réticents à l’entrée de la Turquie dans l’Europe sont copieusement raillés.
    Plus généralement, je m’interroge sur la teneur de vos convictions. Chaque fois que je relève vos évidentes contradictions, vous me répondez avec suffisance en alignant une liste d’auteurs derrière laquelle vous vous protégez comme au moyen d’un bouclier intellectuel. Vous savez pourtant fort bien que pour chaque livre que vous citerez, un autre pourra être produit développant une thèse opposée, écrit par un universitaire bardé des mêmes diplômes.
    Et puis ceux que vous défendez sont-ils si infaillibles ? Souvenez-vous que vous fîtes l’éloge en 2007 du livre de Pascal Salin "Français, n’ayez pas peur du libéralisme" dans lequel, je l’ai déjà rappelé, il nous invite à "imiter d’urgence l’Economie de l’Espagne; l’Estonie et l’Irlande" son "triptyque gagnant". Si vous le souhaitez, je vous rappellerai vos innombrables erreurs de jugement en matière d’Economie, de géopolitique, de politique américaine,…
    Vos kilomètres de lectures, vos abondantes bibliographies ne vous ont jamais empêché de faire fausse route. C’est que lorsque vous abordez un écrit, qu’il s’agisse d’un traité politique ou d’un tract syndical, vous ne le lisez qu’à travers le prisme de votre grille de lecture néoconservatrice. Dés lors, vos articles ne relèvent pas de l’analyse mais de l’opinion. C’est pourquoi vous n’êtes guère à l’aise dans le débat et préférez vous adresser à un public acquis aux Etats-Unis ou en Israël.
    Par ailleurs, ne soyez pas méprisant à l’égard des syndicalistes. Dernièrement, j’ai participé à une longue réunion destinée à maintenir dans mon entreprise les intérimaires. J’ai négocié une charte préservant la santé des salariés amenés à travailler la nuit. Qu’avez-vous fait, vous, récemment pour aider les autres ?
     Enfin, il m’arrive de suivre des stagiaires en LEP ou en BTS en formation en alternance. Si seulement un sur trois trouvait un travail après son stage en mon entreprise,moi, je n’en dormirai plus la nuit.

    Répondre
  24. Blue

    05/01/2012

    Article pour le moins partisan et peu documenté! Les Turcs et les Arméniens ont un passé difficile qu’ils ont à fouiller ensemble, et les fouilles se devraient d’être effectuées avec le soin et la patience d’une fouille archéologique, lentement, avec respect et à l’aide d’un pinceau doux. Sarkozy a décidé de planter sa grosse pelle de bourrin brutalement en plein milieu! Par ailleurs, dans cette affaire, l’hypocrisie du gouvernement français est manifeste! On va emmerder les Turcs sur un point de l’histoire qui concerne l’Arménie et la Turquie et en même temps pénaliser les entreprises françaises qui prévoyaient un commerce a hauteur de 15 milliards d’Euros avec ce pays pour 2012!! Au fait est ce que l’Arménie fait travailler nos entreprises? Je ne crois pas! Enfin, en France, on a tendance a penser que l’histoire c’est la Grande Vadrouille et la 7ième Compagnie: tous résistants face a l’occupant allemand! Or il n’en était rien! L’histoire de France est bien moins reluisante, croyez-le, et les Français n’ont aucune leçon a donner aux Turcs!!! Ps: Dire que la Turquie s’enfonce dans l’islamisme c’est très mal connaitre ce pays! Les Turcs se sentent avant tout Turcs avant d’être Musulmans… Il faut donc arrêter avec cette propagande médiatique qui vise a « noircir » ce pays pour la simple raison qu’il s’est récemment « brouillé » avec l’Etat hébreu…

    Répondre
  25. dissident

    04/01/2012

    la France s est faite le complice du genocide juif » nous assene joresse comme un petit chiraquiste, mais alors pourquoi y a t il eu moins de juifs deportes en proportion en France qu en Hollande par exemple pays ou peronne naurait collabore, s il n y avait pas eu le marechal Petain la France aurait ete occupee entierement des 1940 et aurait eu un gauleiter, nous aurions subi le sort de la Pologne, alors arretez de denigrer notre histoire ry meme de la falsifier

    Répondre
  26. François

    04/01/2012

      Il faut arrêter de dire n’importe quoi à propos des juifs en France durant le 2° guerre mondiale .
      La France est, avec l’Italie le pays où le pourcentage de juifs envoyés dans les camps de la mort a été le plus faible en Europe: 20%. ( Si l’on excepte le Danemark qui avait une population juive très faible). Bien sûr, c’est encore beaucoup, mais les propos tenus contre la France sur ce sujet me rappellent la fable de La Fontaine " les animaux malades de la peste"…
      Alors arrêtez d’accuser la France de tous les maux ou alors, accusez TOUS les pays d’Europe AVANT ELLE!

    Répondre
  27. grepon

    04/01/2012

    In American politics we would call this "rearranging the deck chairs on the Titanic"…que je ne sais pas traduire en francais.    Le parlement francais passe son temps avec des futilites depuis des lustres.

    Répondre
  28. quinctius cincinnatus

    04/01/2012

    @ Jaurès @ Millière
    Je propose que la République Française reconnaisse le génocide vendéen (catholiques) ,  les dragonades en Pays Cévenol  ( calvinistes ) ainsi que  bien d’autres massacres de  Français , eux , plus contemporains ( musulmans Harki )
    Qu’en pensez vous " belles âmes " ?

    Répondre
  29. guy milliere

    04/01/2012

    Je réponds fort peu à celui qui se prend pour Jean Jaures, le mépris me semblant la meilleure attitude face aux obsessions ineptes. Je dirai seulement ici: il y a une différence entre islam et islamisme. L’islamisme, par définition, renvoie à l’islam militant, ou islam radical. Islamisme et modéré dès lors ne vont pas ensemble. Islam et modéré sont des mots , par contre, compatibles. Mon ami Daniel Pipes a écrit un livre entier sur le sujet, et sa lecture est plus digne d’intérêt que celle de tracts syndicaux. Un courant modéré, aristotélicien s’est développé dans l’islam entre le huitième et le douzième siècle: le mu’tazilisme. Il existe aujourd’hui des musulmans qui oeuvrent à faire renaître un islam modéré: des gens comme Zuhdi Jasser, Salim Mansur, Abdul Hadi Palazzi, par exemple. Je tiens une bibliographie à la disposition de qui veut se cultiver un peu sur le sujet. Par ailleurs, quelle surprise, les sociétés changent, le temps passe, rien n’est immobile, cela s’apprend aussi dans les livres: il y a des historiens qui traitent de ce genre de chose qu’on ne trouve pas non plus sur des tracts syndicaux. La Turquie a évolué. Les refus européens ont eu des conséquences. Le déclin européen en a eu aussi. Le passage de la doctrine Bush à la doctrine Obama en a eu lui-même. C’est précisément pour éviter le basculement de la Turquie vers l’islamisme que je parlais de la nécessité de l’ancrer en Europe. Le désir d’Occident s’est effondré en quelques années. L’antisémitisme renait. La Turquie d’aujourd’hui n’est plus celle de janvier 2005. Sept années ont passé. Janvier 2005 n’est pas janvier 2012. Etonnant, non? Sur l’évolution récente de la Turquie, je conseille les écrits de Soner Cagaptay, du Washington Institute for Near East Policy, et ceux de Barry Rubin, du Global Research in International Affairs Center. Etudiant Jaurès, vous avez un zéro. C’est une note éliminatoire. Les cancres peuvent finir syndicalistes, heureusement.

    Répondre
  30. Jaures

    04/01/2012

    Evidemment, il peut paraître incongru que le parlement Français statue sur ce qui relève ou non du génocide dans l’Histoire. Car si on dénie le droit de discuter le terme de génocide pour les Arméniens, pourquoi s’arrêter là ? Pourquoi de pas dénoncer de la même manière les civilisations victimes de la colonisation comme les amérindiens décimés par centaines de milliers par la déportation, les mauvais traitements ou sous les balles. Idem pour les aborigènes. Ou les Irlandais, victimes de l’Empire Britannique, massacrés et affamés. La liste est longue, peu de pays ont une Histoire propre. mais c’est à chacun, et je rejoins là Millière, de s’interroger sur sa propre Histoire.
    En ce sens, le délit de négationnisme pour la Shoah relève d’une toute autre démarche. La France en s’engageant avec zèle dans la collaboration s’est faite complice du génocide juif. Cette loi est bien issue d’un regard sur notre Histoire. Ce même délit existe d’ailleurs, entre autres, en Allemagne et en Israël.

    En ce qui concerne la Turquie, Millière est par contre tout à fait disqualifié pour émettre le moindre avis. Durant des années et jusqu’en 2010, il a milité pour l’intégration de la Turquie à l’Union Européenne avec des arguments à l’exact opposé de ce qu’il écrit aujourd’hui. Ainsi, il dit que "les mots Islamisme et modéré ne peuvent coexister" alors qu’il affirmait le 16/07/2008: "Il existe, comme l’explique depuis des années Daniel Pipes, une bataille pour l’âme de l’islam entre modérés et dogmatiques".
    Soyons clairs: si Millière avait été suivi en 2005 quand il écrivait: " C’est pourquoi je veux une Turquie arrimée à l’Occident. Il existe un désir d’Occident en Turquie. L’islam turc n’est pas l’islam arabe. L’antisémitisme qui règne dans le monde arabe n’existe pas en Turquie, ou à doses bien plus modérées. La Turquie est une démocratie de marché avec une culture musulmane." (16/01/2005), la Turquie serait aujourd’hui membre de l’Europe. Et il faudrait maintenant, sur les recommandations expresses du même géopoliticien, l’en exclure !
    Heureusement, Millière n’exerce aucune responsabilité économique ou politique. Son inconséquence ne conduit que quelques étudiants supplémentaires vers pôle emploi chaque année (il l’a lui-même admis "trois sur quatre de mes étudiants se retrouveront au chômage") mais c’est sans doute déjà trop.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)