Plus que jamais, non à la Turquie en Europe

Posté le décembre 10, 2009, 12:00
8 mins

Décidément, la fin de l’année est propice aux bons livres. Je viens de recevoir une excellente synthèse sur la question de l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne, écrite par Jean-Gilles Malliarakis, auteur bien connu de la droite non-conformiste (et dont le nom dit assez que la famille a sans doute eu naguère à se plaindre de ces parfaits « gentlemen » turcs que la commission européenne et la Maison blanche voudraient nous imposer comme « compatriotes »).

Le plus problématique, dans la question de l’adhésion turque à l’Union européenne, réside sans conteste dans la diplomatie de « chauve-souris » comme dit joliment Malliarakis, selon le modèle de La Fontaine : « Je suis oiseau : voyez mes ailes/Vive la gent qui fend les airs ! […] Je suis souris : vivent les rats !/Jupiter confonde les chats !»

En l’occurrence, l’auteur dénonce évidemment le double jeu traditionnel (mais toujours actuel) de la diplomatie turque.

Malliarakis rappelle (et je confesse qu’à moi, il l’apprit !) que la diplomatie turque refusa de prendre parti entre Staline et Hitler aux lendemains de l’opération Barbarossa. Aujourd’hui encore, la Turquie refuse de choisir : Je suis oiseau, vive l’alliance européenne ; Je suis souris, vive l’alliance islamique, pourrait-elle dire.

Pour bien le manifester, la Turquie, rappelons-le, mit son veto à la nomination du Premier ministre danois Rasmussen à la tête de l’OTAN, sous prétexte que ce dernier avait trop mollement châtié les insolents qui avaient osé caricaturer Mahomet.
Au passage, il n’est pas insignifiant que l’actuel secrétaire général de l’organisation de la conférence islamique soit un Turc : Ekmeleddin Ihsanoglu.

Bref, le leitmotiv que l’on ne cesse de nous servir sur la fameuse « laïcité » turque est une opération d’intoxication grossière. La Turquie n’est effectivement pas « islamiste » dans la mesure où l’islam y est asservi aux intérêts nationaux – comme ce fut toujours le cas sous l’empire ottoman. De là à dire qu’elle est laïque au sens habituel que les Occidentaux donnent à ce mot, il y a un abîme.
La Turquie continue de persécuter avec entrain les minorités religieuses.

L’actuel code pénal turc contient toujours un article 216 – dénoncé par certains intellectuels turcs, mais accepté sans peine par nos bons « laïques » de la commission européenne – condamnant d’un an de prison le « dénigrement de valeurs religieuses » (est-il besoin de préciser qu’il est parfaitement autorisé – et même encouragé – en Turquie de dénigrer toutes les religions, sauf une ?). Et l’article 305, visant les « menées antinationales », interdit de parler du génocide arménien…

Tout ceci est relativement bien connu, mais l’un des éléments les plus intéressants réside selon moi dans une idée originale qui court tout au long de ce petit livre, résumée dans ce titre : « Racines jacobines des crimes turcs ».

Contrairement à ce qu’on croit généralement, la « laïcité » turque n’est pas un rempart contre les dérives islamistes ; elle est une des causes des massacres dont s’est rendue coupable la Turquie depuis un peu plus d’un siècle.

Ce sont en effet les « Jeunes Turcs » – l’une des matrices du kémalisme – qui ont organisé le génocide arménien, et non les derniers sultans ottomans, beaucoup plus pacifiques. Car le kémalisme doit beaucoup à l’idéologie robespierriste. L’idée était, comme sous la Terreur, de refonder l’unité nationale dans un bain de sang (naturellement, toujours le sang des autres…).

Il est déjà paradoxal que les démocraties européennes tiennent à la « laïcité » turque, au point d’accepter d’un cœur léger ce que les médias appelleraient partout ailleurs une « junte militaire ». Mais prendre conscience que cette « laïcité » ne vaut guère mieux (et même, à beaucoup d’égards, bien pire) que l’islam radical est une condition nécessaire pour comprendre ce que signifierait une adhésion de la Turquie à l’UE.

Mais, alors que les arguments contre l’adhésion s’amoncellent, celle-ci n’en continue pas moins d’avancer : l’UE a déjà dépensé près de 2,5 milliards d’euros en subventions de pré-adhésion à la Turquie et je viens de lire (dans une chronique de Malliarakis précisément) que Bruxelles avait récemment abaissé ses normes sanitaires pour pouvoir homologuer la production alimentaire turque…

188 pages – 20 euros
À commander auprès de
notre service abonnements
4 Vérités-DIP 18 à 24, quai de la Marne 75164 Paris Cedex 19
(+ 5,50 e de port)
ou
Acheter avec AMAZON

17 réponses à l'article : Plus que jamais, non à la Turquie en Europe

  1. BSG

    08/02/2010

    La première fois que j’ai mis les pieds à Istanbul j’étais fasciné par la ville et ses contrastes sur le plan social. Je découvrais la Turquie.

    Ce qui m’a le plus choqué c’était les policiers présents un peu partout et à tout moment et les prières à midi sous le soleil implacable d’une 50 de chauffeurs de taxi en plein centre ville…

    Plus loin, j’ai aperçu quelques femmes complètement voilées…

    Oui, il y a des églises orthodoxes, mais elles sont désaffectées… Et Sainte-Sophie est dominée par 4 minarets.

    Répondre
  2. Victor JEAN

    16/12/2009

    Une question qui devrait interpeller tout honnete homme : Peut on éviter que la France / l’Europe ne devienne dans 100 ou 200 ans ce que la Turquie islamiste d’aujourd’hui est à la Cité-Empire de Constantinople?

    Répondre
  3. HansImSchnoggeLoch

    15/12/2009

    <<salam. oui l’islam est une religion de paix et d’amour pour s’en rendre compte, encore faut-il lire TOUT le Coran, et pas uste qq passages….>>
    Je pense qu’il faudrait poster cette remarque au moins une vingtaine de fois pour qu’il y ait de la réserve pour les semaines à venir.

    Répondre
  4. Anonyme

    14/12/2009

    salam. oui l’islam est une religion de paix et d’amour pour s’en rendre compte, encore faut-il lire TOUT le Coran, et pas uste qq passages….

    Répondre
  5. Daniel

    13/12/2009

    cici:    "je reviens sur l’attaque du coran , de la religion et des musulmans , savez vous qu il existe le concept "’Ijtihad" ou "effort de recherche" qui autorise les musulmans à faire évoluer leurs moeurs en fonction des exigences de leur époque?"

    Bonne information à prendre en compte: il ne reste plus qu’à nous indiquer (si vous avez des infos sur le sujet)  où et quand ce principe salutaire a été, ou est appliqué… et  choisi de bonne grace…  et perçu comme un progrés de l’intelligence?  N’est ce pas plutôt  une de ces grosses ficelles,  une ruse de plus pour faire aboutir le dogme par des chemins détournés? .. car dans le Coran, les  idées affichées ne sont pas là pour correspondre aux intentions cachées,  c’est même tout le problème du Coran et de la culture qu’il développe :  n’est  vérité que ce qui permet au Coran de progresser. Non pas évoluer, mais prendre le pouvoir par la contrainte.  C’est là toute l’opposition au bases chrétiennes qui, par l’exemple de Jésus Christ  homme libre de tout pouvoir politique,  ont mis en avant l’Intelligence symbolisée par la lumière, donc la compréhension et la connaissance de soi plutôt que l’application forcée de règles à accepter en l’état.  Même réduit, voire bafoué par les hiérarchies chrétiennes, l’exemple de Jésus Christ libre penseur,  est resté la référence de fond et la lumière des peuples chrétiens. 

     La recherche de Vérité d’un côté qui a produit l’esprit scientifique;  de l’autre, la vérité réduite au dogme et le pouvoir du groupe sur l’individu qui doit verrouiller sa conscience individuelle et l’adapter pour ne pas être exclu par le groupe. Donc un dogme qui ne peut s’ouvrir sous la poussée  des  hommes les plus libres.  Donc stérile, selon sa propre définition et ses propres choix.  

    Cela ne nous blanchit pas, mais nous responsabilise dans notre façon de gérer le problème  selon le principe que nous avons reconnu comme principe de l’Intelligence.  

    Répondre
  6. Anonyme

    13/12/2009

    Pour les islamolâtres de ce site

    Certes, l’UOIF se défend d’appeler explicitement au jihad pour éviter les foudres de la justice. Mais sa maison-mère, les Frères Musulmans, ne cache pas ses intentions hégémoniques et guerrières, résumées dans la devise de l’organisation : « « Allah est notre objectif. Le prophète Mahomet est notre chef. Le Coran est notre loi. Le djihad est notre voie. Mourir dans les voies d’Allah est notre plus grand espoir. »

    Et certaines vont encore nous refaire le coup de la religion d’ amour.

    Répondre
  7. vik

    13/12/2009

    @CICI,

    Comme vous, je ne vais pas polémiquer, mais m’en tenir à la réalité des faits, qu’ils soient géographique, démographique, économique, ou religieux !

    1) Géographique : La Turquie a une faible partie de son territoire qui se situe en Europe, aux environs de 4 à 5 %, ce que vous reconnaissez vous-même, en écrivant que la partie asiatique représenterait plus de 90 % de son territoire ;

    Démographique : En 2003/2004 (environs) la Turquie avait une population de 65.9 millions d’habitants, dont 98 % d’obédience musulmane (même s’ils ne pratiquement pas tous) ;

    Vous parlez d’amélioration de la vie quotidienne des gens depuis cinq ans ! Peut-être, mais sachez que le " Nouvel Atlas Mondial " édité en 2004 aux Editions Jean-Paul GISSEROTqui est très sérieux et fiable, note dans sa page 47, pour la Turquie : Nombre d’habitants 65.9 millions ; P.N.B. (Produit National Brut) 240 dollars U.S. ! Le PNB est le ratio qui sert à mesurer (grosso-modo) le niveau de vie d’un pays par habitant ! Il est donc de 240 dollars en 2004 ! A titre de comparaison, vous noterez :

    PAYS ……………………………………………………………………….  POPULATION……………. P.N.B.

                                                                                                   (en millions)……………. En dollars U.S.

    SRI LANKA …………………………………………………………………     19                                 1 120

    SYRIE …………………………………………………………………………     16                                    340

    TADJIKISTAN …………………………………………………………….        6.2                             6 600

    TAIWAN ……………………………………………………………………..     22                                 2 740

    THAILANDE ………………………………………………………………..   61.8                                  920

    TUKMENISTAN ………………………………………………………….      4.8                              2 780

    VIET NAM ……………………………………………………………………   79.5                                 260

    YEMEN ………………………………………………………………………   16.4                                  700

     

    Alors CICI, ces chiffres, je ne les ai pas inventés ! Et la Turquie, pour de qui est de son niveau de vie par habitant, elle figure bien en dernière place (le plus mauvais élève, après le VIET NAM )(qui se relève petit à  petit de guerres incessantes) avec 260 dollars US ! Et même le YEMEN,dont tout le monde sait qu’il s’agit d’un pays pauvre !

    Vous dîtes qu’il y a une amélioration de la vie quotidienne depuis 5 ans ! Tant mieux, si c’est réellement le cas ! Mais avec une inflation galopante, envoyez nous les dernières statistiques, au plan économique, cela pourrait nous intéresser !

    Vous parlez du coran, et vous faites dire aux musulmans modérés (je reconnais qu’ils sont nombreux, non seulement en Turquie, mais aussi ailleurs, dans le monde) que l’islam est une religion d’amour et tolérante ! Ah oui ?

    J’ai lu le coran, tout le coran, et certaines hadiths (tradition, ou textes jurisprudentiels) en arabe classique, langue que j’ai apprise pendant plusieurs années, lorsque j’étais jeune, au Lycée, et l’alphabet, je le connais par coeur,et dont certaines lettres s’écrivent d’une façon ou d’une autre, suivant qu’elles sont en tête de mot, au milieu du mot (lettre médiane) ou à la fin du mot ! Ainsi, et pour ne citer que quelques unes, le lamed, le mim, ou le noun font partie de ces lettres !

    Donc, et vous n’avez pas de chance, j’ai lu le coran en arabe classique, et même une version traduite par André CHOURAQUi, qui quelquefois, s’est même gardé, sciemment ou non, de traduire littéralement certaines sourates par trop agressives (ou vengeresses)…

    Toutes les religions parlent d’amour, et ce mot, nous le retrouvons souvent dans les textes de certaines religions, mais de mémoire, je ne l’ai jamais lu dans le coran, à moins que ma mémoire me fasse défaut !

    Mais vous allez penser que j’ai un parti pris contre l’islam ! Pas du tout, il s’agit d’un simple constat !Allez taper sur Internet le nom de WAFA SULTAN, il s’agit d’une psychiatre américaine, d’origine syrienne, dont le père est croyant, et qui l’a envoyée dans une école islamique à DAMAS, pour apprendre le coran ! Eh bien, un jour, devant cette école (universitaire), l’un de ses professeurs a été assassiné à coups de couteaux, devant un parterre de gens, et savez vous ce que l’assassin a crié au moment de tuer sa victime : " ALLAH AKBAR" (Dieu est grand) ! Et c’est exactement ce que ce major musulman a crié il y a peu de cela, dans une caserne américaine, en tuant quelques uns de " ses collègues " ALLAH AKBAR ! Non, mais je vous invite à aller voir le site de cette dame courageuse, vous en apprendrez beaucoup plus que je puisse le faire ici !

    Mais, me direz vous, les fanatiques sont rejetés par les musulmans, car ils sont en dehors de l’islam, en quelque sorte, ils souillent l’islam! Et je réponds NON ! Ils ne souillent pas l’islam, mais lisent le coran au premier degré (mais peut-on le lire autrement), dont ils font fi des sourates tolérantes visà-vis du djhimmi !

    Mais si l’islam est si tolérant que cela, pourquoi est-ce-qu’une femme vaut la moitié d’un homme au plan juridique ? Idem, pour le djhimmi (ou infidèle) ? Pourquoi est-ce que l’islam interdit, et ce, jusqu’à présent, toute construction d’église ou de synagogue en terre d’islam ? Mieux, pourquoi interdit-on en Arabie saoudite, ou en Algérie, pour prendre seulement deux exemples, de détenir une bible sous peine d’emprisonnement ? Pourquoi est-ce-que les homoséxuels sont-ils pendus en Iran, qui applique la charia (la loi islamque) à 100 % ? Je vous rappelle que la dernière statistique (macabre) fait état de plus de 150 pendaisons dans ce pays, à mi-juillet 2009  ! Pourquoi est-ce-que les femmes accusées d’adultère (souvent sans preuve rapportée par l’époux, sont-elles lapidées ? Et souvent, sur recommandations du bourreau, par des pierres de petites tailles, afin que " la coupable " puisse sentir la mort venir ? Par tolérance ? Par compassion ? Ceci, toujours à Téhéran, vous pouvez vérifier !

    Et ces jeunes enfants, toujours en Iran, à Téhéran, où l’on applique la charia avec détermination, pourquoi atrophie t’on les bras (droits) des jeunes enfants coupables d’avoir volé un morceau de pain, pour se nourrir, la faim les tenaillant ? Par charité chrétienne ? Pourquoi les plaque t’on au sol, ventre contre terre, le bras droit avancé, de telle sorte que la roue d’un camion puisse passer dessus, sans encombre, atrophiant ainsi pour la vie, celle d’un pauvre petit gamin ? Parce que l’islam est une religion tolérante et d’amour , et qu’elle laisse donc la vie sauve aux jeunes petits voleurs ?

    Pour la Turquie, j’y suis allé, il y a une huitaine d’années de cela ! C’est vrai qu’à l’époque, cela remonte à l’été 2001, j’ai vu très peu de femmes voilées ! Mais je persiste et signe, ce n’est plus le cas aujourd’hui ! La femme du premier ministre Recep Tayyip ERDOGAN, ne se présente t’elle pas en public, voilée,  alors que la Turquie, pour l’instant se dit un pays laïc  et qu’il est normalement interdit d’afficher ses croyances religieuses ! Peut-être pour donner l’exemple ! Et Si ERDOGAN, à l’époque, Maire d’Istambul, a prononcé la fameuse phrase incriminée, qui lui a valu de faire de la prison, n’est-ce-pas parce que l’armée (laïque et kamaliste) veille au grin ! Bien qu’elle soit de plus en plus infiltrée ?

    Vous parlez d’islamistes minoritaires ! Sous-entendu, ils ne peuvent aucun mal ! Je vous renvoie à l’Allemagne nazie ! Les nazis, quand HITLER a pris le pouvoir, ne représentaient que 5 % de la population ! Et nous avons vu le résultat d’une minorité qui prend le pouvoir ! Pluso de cinquante millions de morts ! Donc, les minorités, je m’en méfie comme de la peste ! Car la grande majorité, et cela est pratiquement valable partout, reste une majorité silencieuse, la trouille aidant ! C’est exactement ce qui se passe actuellement en Europe, vis-à-vis de l’islam (appelez-le conquérant ou non, je m’en moque, c’est le résultat qui compte ! Donc, l’islam, en tant qu’idéologie politique, je m’en méfie, oui, c’est vrai !

    Je persiste, et je signe, la Turquie dans l’Europe, c’est le cheval de Troie qui bouffera l’Europe ! Si vous n’en êtes pas convaincue, je vous renvoie à la lecture de ce livre très documenté sur la Turquie, d’Alexandre DEL VALLE, " La Turquie dans l’Europe, un cheval de Troie islamiste ?

    Enfin, pour terminer, lorsque j’ai parlé de l’Anatolie, et de 90 % d’analphabètes, cela remonte aux années 2000/2004, et l’analphabétisme touchait les campagnes, c’est vrai ! Mais quand on sait qu’il y a encore un grand taux de paysans vivant en Turquie !!!…

    Un dernier mot concernant l’empire ottoman : Cinq siècles de domination, jusqu’en Europe centrale, et arrêté in-extrémis à Vienne ! Si les djhimmis n’ont pas été massacrés, pour avoir la vie sauve, ils ont du payer l’impôt (de 10 %) sur leurs revenus, ce qui leur donnait en contrepartie, la protection du Conquérant ! Mais jusqu’à quel point ? Seul ALLAH doit avoir les clefs de ce mystère ! …

     

    VIK

     

    N.B. : @ CICI, sachez que par défaut (ou qualité professionnelle) je n’affirme jamais rien à la légère, ma plume reste documentée, malgré quelques imprécisions, quelquefois, mais toujours involontaires, pour enrichir le débat !

    Répondre
  8. cici

    12/12/2009

    bjr ,

    j avais dit que je ne polémiquerai plus ..

    donc vivre dans un pays ne donne pas de recul pour en parler , mais ne pas le connaitre ni vouloir le connaitre en donne , bon …

    l attaque en règle contre les musulmans et leur religion , qu on met tous au passage dans le même panier , ( ça sent l intolérance à plein nez ça ) me laisse pantoise, mais bon.

    en même temps pourquoi tant de haine puisqu il est dit plus loin que "l islam est condamné à assez brève échéance" , pourquoi s en soucier alors ? tout va bien donc !

    je suis d accord sur un point 😉  tout est question de gros sous dans ce bas monde,et les gazoducs passent par la Turquie …

    puis je ajouter qu il y a déjà énormément d investisseurs français et européens en Turquie depuis longtemps et que tout ce petit monde à interet à ce que la Turquie soit européenne
    Nos gouvernants essayent sans en avoir l air  d y   préparer l opinion publique   et il y a toutes les chances que cela aboutisse à plus ou moins long terme parceque l Argent régit tout …

    je reviens sur l attaque du coran , de la religion et des musulmans , savez vous qu il existe le concept "’Ijtihad" ou "effort de recherche" qui autorise les musulmans à faire évoluer leurs moeurs en fonction des exigences de leur époque?

    bonne journée

     

    Répondre
  9. Anonyme

    11/12/2009

    Il et très intéressant d’avoir le témoignage d’une personne qui vit en Turquie. Il est vrai que nous, nous voyons les choses de loin. Pour ma part, je n’y suis jamais allé et n’y irai probablement jamais, et je ne m’en sentirai pas frustré pour autant.
    Le fait de vivre dans un pays ne donne pas forcément une image objective du pays, bien au contraire, étant dedans, on a aucun recul. J’ai vécu dans un pays musulman – et avec des musulmans, un petit bout de temps, et j’avais à leur endroit une opinion somme toute assez positive, même si par moments, certains se montraient vraiment insupportables. On peut aussi remarquer que des personnes vivent en France et n’ont absolument aucun problème avec les musulmans, ils ne sont dérangés, ni par les prières dans la rue, ni par la vue des minarets, ils ne sont pas atteints par les prêches dans les mosquées, ils ne sont pas rackettés, ils n’ont pas leurs bien détruits par la violence ou le feu, ils ne voient rien de menaçant dans un coran qu’ils n’ont pas lu, donc, et pour tous ces gens, tout va bien !
    Maintenant, on peut aussi regarder les choses d’un peu plus loin. On peut aussi se dire que, quiconque est né musulman, le restera toute sa vie, c’est d’ailleurs obligatoire. Même si le milieu où il vit l’oblige, ou le persuade, ou l’incite à temporiser, il reste musulman au fond de son être. Au fond, c’est un peu comme celui qui est conditionné sous hypnose : au signal donné, il exécutera l’ordre, parfois à son insu. Attention quand même, il y a une différence : même sous hypnose, une personne ne fera jamais un acte qu’elle réprouverait en état de veille (on ne fait pas commettre un crime à une personne honnête, même par hypnose). Le conditionnement ancestral de l’humain appartient à une couche du cerveau encore plus profonde, et qui n’est absolument pas accessible par le conscient. En clair, et si une situation donnée évolue, une personne peut très bien avoir des comportements qui paraîtront totalement incompréhensibles pour un autre qui n’a pas reçu la même éducation ancestrale.
    C’est ainsi que les musulmans sont conditionnés depuis plus de mille cinq cents ans. Et ce n’est pas dans une décennie qu’on les fera changer. Pour eux, quelque soit leur degré de conviction, la référence reste le coran et les hadiths, c’est dans leurs gènes, on n’en sort pas, d’ailleurs, c’est interdit.
    Le coran est une monstruosité. Un occidental qui lit le coran pour la première fois et plié de rire dès les premières pages, et au fur et à mesure qu’il poursuit sa lecture, il tombe dans l’incompréhension, face a ce texte de mille cinq cents ans. Il faut donc faire une seconde lecture, et au moins une troisième pour bien comprendre – non pas le texte, il est très explicite, mais le sens que les adeptes vont pouvoir donner au texte. Pour les primitifs de base qui n’ont souci que de plaire à allah en levant leur fondement au ciel cinq fois par jour, il  n’y a pas de problème pour accepter d’emblée la totalité des versets, y compris ceux qui se contrarient. Ce texte a donc d’abord été élaboré pour eux. Maintenant, le plus grave, c’est que vu notre niveau de modernité actuel, il existe encore des gens pour y souscrire. Quant à l’interprétation des textes – ils sont écrits en arabe classique, il n’est pas à la porté de tout le monde, d’autant que, c’est bien connu, ce sont dans les pays musulmans, où il y a le plus grand pourcentage d’illettrés. Heureusement, il existe d’excellentes traductions, officielles du reste.
    Il y a en effet impossibilité de cohabitation entre l’islam et les autres religions : cela est parfaitement défini dans les textes. Certes, les autres ne sont pas ou n’ont pas toujours été non plus des modèles de tolérance, cela dit, elles se sont toutes adaptées, l’islam, non. Il y a aussi un point important qui n’est jamais abordé par les défenseurs de l’islam, c’est la notion du temps, et le rapport de force qui reste toujours primordial chez le musulman. En occident par exemple, on tolère, on pardonne, on oublie, en islam, jamais, et les textes sont très explicites là-dessus. Le musulman attend son heure, un an, un siècle, un millénaire s’il le faut, mais au fond, le musulman est comme un volcan : un jour ou l’autre, il repartira en éruption ! Naturellement, il peut donner l’illusion d’une certaine placidité, voire de sincérité, mais ce n’est que du flan…. Le fameux adage est très explicite : "Baise la main que tu ne peux pas couper"… Si l’on rajoute l’autre, tout aussi célèbre : "Le paradis est à l’ombre de l’épée", nul doute que l’islam est amour, tolérance et paix…
    Il n’est donc pas question de "véhiculer" ici des idées fausses, des rumeurs non fondées, ou des peurs ou mieux, des "phobies", il s’agit de regarder les choses en face : l’islam est une idéologie, juridique, sociale, religieuse, et qui régit tout dans le quotidien des musulmans, et elle s’appuie sur des textes. Ces textes sont bien précis, bien clairs, il suffit de les lire. Après quoi, il faut regarder ce qui se passe dans le monde, il faut avoir l’honnêteté de reconnaître où sont les foyers de violence et qui les alimente. Pour l’heure, l’islam monte en puissance – donc en rigidité et en intolérance, en fait, il se montre tel qu’il est, non pas par la grâce d’allah qui n’y est pour rien le pauvre, mais à cause du pétrole. Ce qui condamne l’islam à assez brève échéance. Si la Turquie est si entourée, c’est tout simplement que certains aimeraient bien qu’un gros tuyau la traverse, et que ce tuyau ne soit pas trop bousculé une fois installé, c’est tout, ça ne va pas plus loin. Parce que, pour le reste, on a des contrats qui font très bien l’affaire. Par contre, si le prix à payer, c’est de laisser entrer un pays musulman dans une union de nations qui n’ont rien de musulman, le prix est beaucoup trop élevé. Certes, l’union européenne va éclater dans quelques années, tout comme éclata l’urss, mais il est probable qu’il faille encore attendre un peu, et d’ici là, il serait bon de limiter les dégâts.
    Alors, la Turquie dans l’Europe ? Ce serait assurément une très bonne affaire pour les américains qui poussent à la roue, certainement une excellente affaire pour plusieurs multinationales, mais une très mauvaise pour les européens…
    La Turquie ? Non merci… D’ailleurs, elle nous coûte déjà assez cher comme ça…

    Lambda

    Répondre
  10. Cristiano

    11/12/2009

    @ VIK

     

    cela me choque quand des gens comme vous racontes la meme salade,a savoir la Turquie n’est pas européenne geographiquement

    regardez bien une carte,serieux!!!! La Turquie est a cheval sur 2 continents,Europe et Asie,donc si on devrait prendre les criteres geographique,oui elle est Européenne,point

    Pour ce qui est du sois-disant "genocide" Armeniens,je me suis rendu cette année dans ce jolie pays,la Turquie,j’ai ecouté les villageois kurdes,turcs qui ont eu des membres de leur familles massacré par des nationalistes Armeniens…,et j’ai meme rencontré des Armeniens,qui eux sont fier de vivre en Turquie,qui est aussi leur pays,et soutiennent pleinement l’adhesion de la Turquie,eux aussi ne savent pas vraiment s’il y’a eu un "genocide",helas la turcophobie qui se prononce dans les medias mondiaux font qu’eux se base sur ces sujets.Alors qu’eux meme reconnaissent qu’il n’y a encore jamais eu de travail serieux pour le prouvé.

     

    je me posais,je me poses,je me poserais toujours la question suivant,si je devrais me basé sur les allegations Armeniennes…,qu’est ce qu’il attendent les Armeniens,pour respecté l’article 9 de la convention des genocides,texte de l’ONU???

     

    Attentions!!! Parcequ’il faudrait pas etres choqué ou etonné,si on decouvre qu’il y’a eu un grand nombre de massacres,c’est a dire de genocide,commis par les Armeniens envers les Turcs et les Kurdes,apres la creation d’une commission d’historiens demandé par la Turquie et toujours refusé par l’Armenie…

     

    La verité historique,c’est pas que se basé sur des allegations que d’un coté,en faisant des menaces

     

    cordialement Cristiano Mengez

     

     

    Répondre
  11. cici

    11/12/2009

    bjr,

    Je ne veux plus polémiquer avec des gens qui ne savent pas de quoi ils parlent  comme la majorité des européens quand ils parlent de la Turquie et de s y qui s y passerait alors qu ils n y ont jamais mis les pieds, mais …

    Je vis à 80% de mon temps en "pleine Anatolie " ( Nevsehir/Kayseri ) depuis 5 ans .( le reste du temps à Paris)
    Je connais la région depuis 10 ans, la Turquie depuis 15 ans .
    Je suis française de souche , sans aucune racine en Turquie , non mariée à un turc.

    Il y a eu énormément d évolution ( en amélioration de la vie quotidienne des gens ) depuis 5 ans , en particulier dans cette région, au fin fond de l Anatolie donc 🙂 
    ( je ne parle pas d Istanbul : allez dans le centre d Istanbul vous ne saurez pas que vous n êtes pas en Europe, si si … )

    Bref je veux juste réfuter ceci:
    il n y a pas 70 % de femmes voilées en Turquie ( même pas  si vous comptez le fichu des vieilles paysannes d ici ) et "étonnemement" il y en a justement moins qu avant dans nos villages chez les jeunes femmes.
    un article sur le voile turc:  http://turquieeuropeenne.eu/article2743.html?var_recherche=voile
    et sur ses significations : http://turquieeuropeenne.eu/article2785.html?var_recherche=%25%20femmes%20voilees

    Je ne sais pas ce que veut dire "la province turque d Anatolie" car géographiquement l Anatolie c est tout ce qui n est pas coté européen cad la quasi totalité de la Turquie( + de 90 %) avec la capitale Ankara et la partie asiatique d Istanbul, et toutes les grandes villes de Turquie comme Izmir, Antalya,Bursa,Kayseri, Konya,Sivas, Trabzon, Van etc…
    Et affirmer que plus de 90% de la population Anatolienne ( donc 90% de 90% de la Turquie , vous me suivez là ? )est analphabète et pauvre ,c est carrément du délire  !

    Voilà le genre " d’ infos " que les gens ,ignorants de ce pays et de ces habitants ,véhiculent à qui mieux mieux sur le net entre autre mais pas seulement là.

    Un petit mot aussi sur la religion: le Coran-qui l a lu ici ?-  parle du  Djihad dans des conditions bien particulières, cad de guerre .( je ne cautionne pas pour  autant, soyons clair)
    Si "l argument " est utilisé par qq extremistes qu on  essaie de nous faire croire beaucoup plus nombreux qu ils ne sont probablement, les "vrais musulmans" ( les "modérés" ,cad la majorité) vous diront tous que l Islam est une religion d amour et de tolérance et de plus , une affaire privée.Ainsi un terroriste ne peut se réclamer de l Islam pour faire ses horreurs , il n est donc pas considéré comme  musulman par ses coreligionnaires sensés.(même si lui -le terroriste-a pété les plombs et pense servir son dieu).

    A propos de la soi disant  impossibilité pour la religion d Islam de cohabiter avec les autres , n y a t il pas eu justement cohabitation pendant 5 siècles -ça fait un bail !- au sein de l immense empire ottoman, de peuples de différentes etnhies et religion ?

     Pour finir j aimerai donner les references exactes du discous de mr Erdogan avec les dates ( le récemment est un poil trop vague et  pas tout à fait exact )

    La sortie la plus controversée de l’actuel Premier ministre remonte à 1997. Alors qu’il était maire d’Istanbul, Erdogan avait récité au cours d’un meeting un poème aux connotations islamistes ("les mosquées sont nos casernes, les minarets nos baïonnettes, les dômes nos casques et les croyants nos soldats") qui lui avait valu quatre mois de prison et la perte de ses droits politiques.
    ref le point: http://www.lepoint.fr/actualites-monde/2009-01-30/portrait-recep-tayyip-erdogan-l-homme-des-controverses/924/0/312293

    Au sujet de la Turquie et de tous les préjugés dont elle est  affublée , il y aurait tellement à dire !
    Mais au moinsne véhiculez pas n importe quoi , allez en Turquie  , voyez par vos yeux , vous pourriez changer d avis 😉

    Répondre
  12. bigbosse42

    11/12/2009

    bonjoure je nais pas lut le livre et je le lirais pas pour commprandre votre opinion

    c si saimple pour vous de juger un peuple comme la turquie que sa soie lampire ottoman ou daitre

    kemaliste oui je suis de lampire oui je suis kemaliste oui je sui e u oui je suis asiatique oui je suis humain

    je voudrais savoire vous vous aite quoi regarder votre passer BARNABAS

    mercie daitre si claire

    Répondre
  13. Daniel

    10/12/2009

    Kenan :  " Apparemment vous ne connaissez pas assez le sujet… Votre article est plein d’ignorance."  …

    C’était l’article argumenté de Kenan!…  Merci pour vos infos de première bourre.

    Répondre
  14. vik

    10/12/2009

    @PROXAD,

    En premier lieu, ce qui pour moi n’est pas subjectif et simpliste, ce sont les propos tenus dernièrement par le premier ministre turc Recep Tayyip ERDOGAN, au sujet de l’islam,je le cite : " les mosquées sont ns casernes, les minarets nos baïonnettes, les croyants nos soldats " ! Et que l’on ne me dise pas que ces propos sont sortis de leur contexte, etc…. etc …

    En second lieu, la Turquie comme membre à part entière de l’U.E., je suis absolument contre, et un géopolitologue spécialiste de la Turquie, a bien résumé ma pensée, dans l’un de ses ouvrages : " La Turquie dans l’Europe, un cheval de Troie islamiste ? – l’auteur : Alexandre Del Valle, politiquement incorrect en France, donc, pratiquement jamais invité sur un plateau de télévision, (publique ou privée) ; l’éditeur du livre : Editions des Syrtes – Paris 7ème; Le bouquin a paru en 2004, et déjà à l’époque, l’auteur a vu juste ! La Turquie deviendrait le premier pays membre de l’U.E. avec aujourod’hui plus de 70 millions d’habitants, pour la plupart musulmans, ces derniers se radicalisant de plus en plus, en entendant les prèches des imams, pour la plupart anti-occidentaux ! Il faut voir la rue turque aujourd’hui, femmes couvertes à plus de 70 %, … Sans compter les satellites turcs, dont la population pourra obtenir sans difficulté un passeport turc pour se rendre en Europe, et l’inonder, à commencer par la province turque d’Anatolie, dont 90 % des gens sont analphabètes,  pauvres, et qui verraient l’Europe comme un nouvel Eldorado, dont ils auront vite fait de vider les caisses sociales, et les caisses tout court de tous les pays européens !

    En troisième  lieu, et pour l’instant, tant que l’islam qui est une religion, mais aussi et surtout une idéologie politique, ne se sera pas réformé de l’intérieur et de l’extérieur, ne pourra pas coexister pacifiquement avec les autres religions, car la finalité de l’islam, avec le djihad, c’est la conversion de grè ou de force, de tous les incroyants (les infidèles à l’islam) !

    Pour toutes ces raisons, mais il y en a beaucoup d’autres, je suis contre l’entrée de la Turquie, en tant que membre à part entière, au sein de l’U.E. qui est une communauté dont l’ensemble des pays qui la composent  partagent  les mêmes valeurs judéo-chrétienne, et culture grecque, dont nous sommes les héritiers !

    A l’extrême limite, nous pourrions l’accepter comme un partenaire économique privilégié ! Je n’ai pas écrit " et politique ", car dans ce cas là, la Turquie ne manquera pas de faire du chantage, spécialité dont elle connaît bien tous les rouages !

    Vik

     

    Répondre
  15. Ramazan

    10/12/2009

    Concernant l’opération Barbarossa, la turquie n’est pas entrer dans la seconde guerre mondiale, donc normale qu’elle n’est pas pris parti non? En plus la Turquie à l’époque avait des problemes politique interne. Si la turquie à mis son véto à Rasmussen ce n’est pas parce qu’il à « mollement chatié les caricature de mahomet » mais c’est surtout parce que la Turquie lui avait demandé par le passé d’interdire la diffusion d’une chaine en Kurde au profit du PKK reconnu comme une organisation terroriste par l’europe, les USA et bien d’autres pays dont en fait partie le Danemark, ce dernier n’a jamais pris au sérieux la demande de la Turquie. Comment un responsable qui autorise la diffusion d’une chaine de TV en faveur d’une organisation terroriste peut diriger l’Otan qui se veut créer la paix dans le monde? Voilà la vrai question! Les turcs sont principalement musulmans oui, mais en turquie tu trouve des sinagogue et des églises. D’ailleurs le gouvernement est sur plusieurs projet de restoration d’église et de sinagogue. Savez vous quand est ce qu’a eu lieux les faits dont on accuse les turcs sur le génocide arménien? en 1915. Ataturk et le kémalisme sont passé à la tête du pays en 1923 avec la création de la république de Turquie. Avant ça ce n’était pas Ataturk ou le kémalisme qui dirigé le pays. Ataturk à toujours voulu faire partie de l’Europe, il à d’ailleurs modifié l’alphabet turc pour passer de l’arabe à l’alphabet latin. Il n’a jamais eu d’ambition sanguinaire, il à toujours chercher à faire la paix en signant des protocole de paix. S’il avait des ambitions sanguinaire il aurai chercher à recoller une partie de la grece et de Hongrie ou il y à une majorité de Turc qui y vivent aujourd’hui encore. Si l’UE abaisse ses normes alimentaire, c’est pas de la faute de la Turquie. Attends si t’achete de la m.. qui viens de chine, à qui la faute? faut pas inverser les roles! bref, j’ai pas lu le livre, mais l’article écrit ici en tout cas m’indique que ce n’est pas une critique neutre, mais bien partisane. A bon entendeur!

    Répondre
  16. Kenan

    10/12/2009

    Apparemment vous ne connaissez pas assez le sujet… Votre article est plein d’ignorance.

    Répondre
  17. Anonyme

    10/12/2009

    Il est fort intéressant de lire cet article, mais au combien dénué de sens pour quelqu’un d’averti. L’information et la connaissance est vitale si on veut comprendre les choses. J’ai pas lu le livre donc je ne dirais rien dessus si ce n’est que je pense* savoir dès maintenant qu’il ne trace pas le pan de l’histoire qu’il doit traiter pour en comprendre l’évolution, mais seul des faits qui soit tel ou tel sortis légèrement ou agréablement de leur contexte pour en donner la valeur et la profondeur choisi. Chose que je peux dire avec conscience car les réalités socio-économique et culturel des contextes antérieur ne sont pas diminué mais traité dans un ensemble.

    Une des choses qui n’est pas facile à traiter c’est bien l’histoire, on ne peut la traiter que dans un ensemble sinon vous dénaturez les faits. Savoir aussi que tous les pays orientent leurs histoires afin de les servirs, on diabolise tel pays ou telle meurs, on fromente des haines. Ce sont de puissant outils aussi dans le contexte économique comme de requalifié un animal amphibien de poisson à des fin de subsistance pour des colons croyants ou d’autoriser la traite de l’esclavage en considérant les noirs comme des sous-hommes (du fait de leur valeur ou leur croyance ou bien sur de leur peaux). Faire des parrallèment n’est que plus aisé, certain peuvent pensé que je suis pas dans un commentaire sur cet article, hors je le suis en disant plus simplement qu’on ne peut résumer l’histoire tant elle à d’énorme connection qui vont tout azimut, il ne faut pas se cantoner sur un fait mais sur un ensemble de faits et d’évolution. Sinon on aura jamais un jugement réellement objectif, ce que je récuse de cet article qui pour moi est vraiment subjectif et simpliste.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)